Il va en épouser une autre et ne sait pas qu’il me rend dingue… !

IL VA L’ÉPOUSER…

Dans quelques jours, il va en épouser une autre… Il était déjà avec elle quand je l’ai connu. Un couple heureux et discret, elle est discrète. Elle ne fait pas de bruits, elle ne cherche pas à se montrer à tout prix, elle reste dans l’ombre sans faire de vagues. Lui, fait des vagues depuis quelques temps, il s’est fait connaître depuis environ 2009/2010. Et il l’a connu un an après… Pas étonnant qu’elle me soit passée devant, moi qui ne l’est connu qu’en 2014 !

6 ans d’amour. Une petite fille née l’année dernière. Jeune papa, éperdument amoureux, il est grand temps de me faire une raison, mais il n’y a rien à faire, dès que je le vois, je deviens comme une dingue, je suis folle de lui ! Comme une ado qui devient amoureuse pour la première fois, je m’imagine dans ses bras et me rêve à ses côtés ! Mais désormais ce n’est pas prêt d’arriver !

POURQUOI ELLE ?

Dans quelques jours, il va l’épouser. Elle, cette fille qui n’a rien de plus que les autres. Oui, elle est jolie mais ce n’est pas un canon. Elle est banale, preuve qu’il ne recherche pas une meuf sophistiquée ultra canon mais n’ayant rien dans la tête. Lui il a choisi une tête bien faite mais une tête naturelle, une fille simple, sans chichis, et sans histoires.

Ils semblent si amoureux depuis 6 ans… Si bien qu’ils ont concrétisé leur amour par la naissance de leur fille, leurs fiançailles et enfin l’annonce de leur mariage ce 27 mai prochain. J’irais bien m’opposer mais si moi je le connais, lui ne me connait absolument pas, il ne m’a même jamais vu ! Il ne soupçonne même pas mon existence, il ne sait pas qu’il me fait tourner la tête dès que je le vois…

MAIS A QUOI VOUS VOUS ATTENDIEZ ?! :p

Et oui, la semaine dernière, j’ai appris qu’Antoine Griezmann allait épouser sa compagne depuis 2011, Erika Choperena ! Papa, amoureux, Antoine se pose à 26 ans en étant sollicité et convoité de toute part… Erika a bien de la chance d’être tombée sur le gendre idéal ! Je me demande bien où se cache le mien… Il est célibataire Gameiro ?! :p

Oui, je suis une groupie et une groupie qui l’assume ! J’avais fait le même genre d’articles avec Ian Somerhalder. Penser à des célébrités me fait du bien. Parce-que ma vie amoureuse est un tel désastre et vu que je ne peux être heureuse avec un mec, bah autant penser à des mecs avec qui je suis sûre qu’il ne se passera rien et qui ne me feront donc pas souffrir 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je n’avais pas de style de mecs préférés, mais je crois que j’aime les yeux bleus (et les tennismen)!

pas de style particulier mais bruns aux yeux bleus…

Je n’ai jamais eu de style de mecs particuliers. J’ai, comme toutes les filles, craqué sur les bogoss, mais également sur des mecs qui pour moi avaient un véritable charme alors qu’on me demandait ce que je pouvais bien leur trouver… Blond, brun, cheveux longs, courts, yeux bleus marrons ou verts, je ne pensais pas du tout avoir de préférence. J’ai un petit faible pour quasiment tous les blonds vénitiens (presque roux, voir roux) avec beaucoup de tâches de rousseur sur le visage !

Mais quand même, je me rends compte qu’en général, je craque sur beaucoup de bruns aux yeux bleus. Ils ont du charme, de la prestance, et beaucoup de style en général. Ian Somerhalder, Antoine Griezmann (bon il est blond foncé ça va ok!) et récemment ce joueur de tennis que j’ai vu à un tournoi le week-end dernier. Tobias Kamke. Pourtant en l’ayant de prime abord regardé sur des photos sur Internet, je ne lui trouvais rien d’exceptionnel. Mais pour l’avoir approché en vrai ! Mamamia !

… et tennismen qui plus est !

D’ailleurs, il y en a qui craquent sur des pompiers, ou des policiers et bien moi non, mon truc à moi ce sont les tennismen… ! Ça a commencé très jeune, je devais avoir 16 ans, 17 ans tout au plus, quand Rafael Nadal m’a tapé dans l’oeil et fait aimer le tennis d’ailleurs. C’est lui qui m’a fait aimé le sport à ses débuts à Roland-Garros et pas seulement pour sa beauté mais pour sa gnaque, son envie de gagner, sa volonté, sa détermination et son jeu.

Depuis, je suis pas mal le tennis en général, bien que pas encore assez à mon goût. Mais chaque année, je vais voir le tournoi de tennis qui a lieu pas loin de chez moi. Cette année encore. Et j’avoue jouer ma groupie depuis quelques années, à essayer de me prendre en photo avec un des joueurs ! Cette fois-ci, mon choix s’est porté sur le finaliste ! Alors, je vous raconte même pas comment on a du me prendre pour une gamine !

Une fois le match terminé et la remise des prix effectués, la plupart des gens s’en vont. Restait plus que moi et quelques gamins et gamines à la moyenne d’âge de 12 ans ! J’en ai pas eu honte. Je veux ma photo et peu importe s’il n’y a que des enfants, je lis bien des livres pour ados, ça ne va pas m’arrêter. J’arrive près du joueur perdant que j’ai soutenu pendant le match pour sa gnaque et sa volonté mais aussi son jeu (coucou Nadal!).

« – Excuse me ?
– Yes ?
– Can I take a photo with you please ?
– Sure !
(Me, trembling and taking a blurry picture out of focus)
– Thank you very much
– You’re welcome ! »
{mode groupie activée}

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et miss Univers est . . . Miss France !

Elle l’a fait ! Iris vient de remporter la 65è édition de Miss Univers. Je n’y croyais pourtant pas une seconde lorsque j’ai vu les bombes atomiques qu’il y avait ce soir. Et puis, à la voir dans le top 12, puis 9, puis 6, puis 3 on commence à y croire. Colombie et Haïti formaient avec Iris les trois dernières. Elles ont eu une question en commun à laquelle elle devait répondre toutes les 3 sans entendre ce que disait les autres. Iris a très bien répondu en français mais le traducteur lui aurait besoin de quelques cours de français, car non l’échec dont parlait Iris n’était pas un casting mais ses études de médecine !

La dernière Miss France à avoir emporté la couronne de Miss Univers, c’était en 1953, et il s’agissait de Christiane Martel. Flora Cocquerel qui a représenté la France l’an dernier était 4è dauphine, et Chloé Mortaud, Miss France 2009 est la 5è dauphine de Miss Univers 2009 et accessoirement la 3è dauphine de Miss Monde. La Miss France ayant fait un bon score également était Marine Lorphelin puisqu’elle est première dauphine de Miss Monde 2013. Denise Perrier, une française était la dernière Miss Monde 1953, 1953 une bonne année pour les Miss françaises !

Bien contente de ne dormir que quelques heures pour avoir vu triompher la française car j’ai le corps cassé en deux en ce moment ! Très fatiguée et je me lève demain matin pour aller faire une radio ! Mais ça en valait la chandelle et je pourrais me rendormir après être revenue de ma radio ! Alors bravo Iris, la France va être fière de toi. Et pourtant, j’avoue que tu n’étais pas du tout ma préférée à ton élection de Miss France, mais j’avoue que tu es belle puisque tu as été élue la plus belle femme de l’univers !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ins(temps)tanés d’un jour d’hiver en Bretagne : shooting photo

charlotte-5-copie

charlotte-14-copie

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je n’ai pas beaucoup d’amis dans la vraie vie près de moi, mais que j’ai créer pas mal d’amitiés « virtuelles » qui sont devenues bel et bien réelles mais parfois avec des distances kilométriques faramineuses me séparant d’eux.

Aurélie, je l’ai rencontré comme la plupart des mes amis rencontrés via le web, sur Yahoo Questions Réponses, il y a de ça presque une dizaine d’années maintenant. On était beaucoup à être inscrit sur une plateforme où l’on pouvait tchatter en direct avec caméra interposée.

Aurélie en faisait partie. On a de suite sympathisé et échangé nos MSN ! Mon Dieu, Msn, rien qu’en l’écrivant, je me sens vieille, je me souviens même du bruit du wizz ! ah ah ah (dîtes-moi que vous me comprenez mdr).

charlotte-20-copie

charlotte-26-copie

On a beaucoup échangé et puis on s’est éloigné pendant un temps, je n’ai eu de nouvelles d’elle que plus tard, alors que je sortais avec un garçon rencontré sur le même site et qui un jour me fait part qu’elle veut reprendre contact avec moi ! J’accepte sans me poser de questions

Depuis, on échange via Facebook, on ne se parle pas tous les jours mais on prend parfois de nos nouvelles. Je l’ai rencontré pour la première fois il y a quatre ans. Elle était venue passer quelques jours en Bretagne avec son mari et nous avons été boire un café après mon travail. Le courant est tout de suite aussi bien passé qu’entre nos ordinateurs !

Alors quand j’ai su il y a deux mois qu’elle revenait en Bretagne et qu’elle souhaitait bien passer une après-midi avec moi, j’étais folle de joie ! Qu’elle ne fût pas encore augmentée lorsqu’elle m’a proposée un shooting photo. Il faut dire qu’Aurélie est photographe en Lorraine depuis deux ans et que j’apprécie chaque jour de plus en plus ses clichés que je trouve embruns de poésie et qui me procure à chaque fois de profondes émotions.

charlotte-30-copie

charlotte-32-copie

Nous nous sommes donc vu lundi dernier et j’étais un peu déçue que le beau temps ne soit pas au rendez-vous, (je vous vois déjà me dire que de toute façon en Bretagne hein!) mais le talent d’Aurélie brave même la pluie la plus sournoise ! Nous avons passé un très bon après-midi de papotage, et je confirme vraiment que j’adore cette fille ! Elle a cerné très rapidement que j’étais beaucoup plus timide en « vrai » que via mon PC et c’est quelque chose de tout à fait vrai. Nous avons partagé un bon restau, et puis un bon après-midi grand bol d’air frais à la plage. Pour nous réchauffer, Aurélie a eu la bonne idée d’allier thé et chocolat et son talent dans un café. J’étais sceptique en me demandant ce que ça allait donner mais je suis bluffée, j’adore le résultat ! Merci Aurélie pour ce bel après-midi passé en ta compagnie et les magnifiques photos que tu eu la gentillesse de capturer et dont vous pouvez apercevoir certaines sur cet article !

A vous chers amis lecteurs, si vous habitez en Lorraine, près de Metz et de la région, et que vous voulez capturer des moments de vie, je vous conseille de faire appel les yeux fermés à Aurélie, qui allie talent, gentillesse et surtout qui sait mettre à l’aise très facilement !

charlotte-44-copie

charlotte-49-copie

Sa page Facebook : https://www.facebook.com/AurelieSPhotograpghies/

Son site et blog professionnel : http://www.aurelie-s-photographies.fr/

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trop compliqué d’être avec toi. Trop compliqué d’être sans toi. Impasse. Voie sans issue…

Tu me manques. C’est ma faute.

C’est moi qui n’ai pas voulu continuer.

C’est moi qui ai baissé les bras, qui ai baissé les armes.

C’était trop lourd à porter. Mon passé. Mes blessures.

Mes peurs, mes angoisses sont trop lourdes à porter. Autant pour moi que pour toi.

3 ans c’était trop long… Et là aussi c’est ma faute.

C’est moi qui ai voulu attendre avant de te rencontrer.

Mais j’ai eu besoin de temps, et c’est sur la fin que je me suis attachée…

Je savais qu’il était possible que mes peurs viennent tout gâcher…

J’ai voulu tout de même tenter par peur de te perdre…

woman-1006102_960_720

Aujourd’hui, j’ai tenté, et mes peurs me paralysent trop tu le sais…

Quand j’ai un trop plein d’émotions négatives, je fais tout pour que tu me haies…

Et tu l’as bien compris en plus… Je n’arrive pas à me contrôler…. C’est plus fort que moi…

Ça me tuera sûrement un jour…

En attendant, j’ai fait la morte quelques jours… Et tu m’as manqué…

Mais quand j’ai renoué, c’était pour mieux t’engueuler encore…

Qui pourrait supporter ça ? Il l’a pas fait… Et toi tu es trop bien pour que je te laisse même essayer…

Et puis j’ai trop peur, je suis trop jalouse trop suspicieuse et je vois trop de « signes » là où il y en a même pas…

C’est comme ça, je décortique dans ma tête, je me fais du mal…

Alors quitte à souffrir, autant souffrir maintenant…

Je te laisse partir…

Je ne peux même pas rester amie avec toi

Ça me fait trop de mal de voir que j’ai échoué encore une fois…

Sois heureux, tu le mérites tellement…

Prends juste pas la première conne qui passe par là, tu mérites mieux…

J’espère que tu trouveras vite celle qui te rendra heureux…

<3

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci pour la parenthèse enchantée. Merci de nous avoir tant fait rêver…

Je ne suis pas fan de foot. J’ai tendance à toujours critiquer les joueurs. A penser qu’ils gagnent bien trop d’argents et qu’ils ont souvent une pastèque à la place du cerveau.

Je n’aime pas le foot et pourtant, j’ai suivi l’euro. Enfin, tous les matchs de la France. Et je me suis prise à l’engouement. J’ai aimé leur jeu, j’ai aimé la solidarité et l’esprit collectif qui emanaient des joueurs de cette équipe.

sketch-1468198314690

J’ai aimé dire aux gens qui pensaient que Griezmann débutait mal l’euro qu’il fallait se méfier de l’eau qui dort et avoir eu raison. Mon chouchou n’aura pas tout perdu : il finit meilleur buteur de l’euro 2016.

Merci à cette équipe qui joue collectivement et à ses joueurs qui lorsqu’ils sont interviewés ne cberchent pas à se mettre en avant. Merci d’y avoir cru et de nous avoir redonné l’espoir.

Merci pour avoir vu des français réunit pour autre chose que des manifestations ou des post-attentats. Ça nous fait du bien de voir les gens heureux. Merci de nous avoir rendu heureux.

sketch-1468198425744

Ne vous en voulez pas, le Portugal à de la chance depuis le début de cet euro. Bon, on ne peut nier que leur goal à été édifiant hier soir. C’est d’ailleurs lui qui méritait de soulever la coupe et non Ronaldo, simulateurpleurnicheurman qui subitement n’avait plus mal à la jambe quand ils ont gagné et qui surtout se prenait pour l’entraineur.

Et Antoine, je veux bien venir te consoler ! Et à tous ceux qui disent que tu as été nul hier soir: bah et Giroud et Payet, ils n’ont pas brillé non plus hein. Et surtout les autres alors, on ne peut pas toujours compter que sur quelques joueurs. Il a tenté, ce n’est pas rentré. Ce n’etait pas son jour, ce n’était pas son heure.

sketch-1468198367605

Après la défaite en ligue des champions et à l’euro consécutivement, je suis triste pour lui, mais je suis sûre que l’equipe de France nous reviendra encore plus grande et plus forte pour la Coupe du Monde.

Dommage pour Antoine, le ballon d’Or reviendra sûrement encore une fois à Ronaldo alors que ce n’est clairement pas grâce à lui que le Portugal à gagné l’Euro !

Merci Didier d’avoir fait tous les bons choix tactiques et d’avoir fait grandir cette belle équipe. Allez rdv en 2018 ou à l’Atletico de Madrid.

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrit #26 – Bleu ciel . . .

. . . dans le coeur pour soutenir les Bleus !

Je n’ai jamais aimé le football. Regarder des mecs courir après un ballon pendant 90 minutes pour le mettre dans une cage m’ennuie passablement. En plus, je ne m’y suis jamais intéressée et je ne connais rien du tout aux règles du jeu ce qui fait que je ne comprends pas tout ce qui se passe sur le terrain !

Mais en ce moment se déroule l’Euro et j’avoue que le foot a un sacré pouvoir. Le foot réunit, le foot rend heureux. Alors oui, on pense toujours que les joueurs sont trop payés et qu’ils ont parfois un peu trop le melon mais quelle fierté lorsque son équipe franchit chaque jour une nouvelle étape !

chableus

Cette année, l’Euro a lieu en France en plus alors je pense que ça nous atteint d’autant plus nous petits français. Impossible d’y échapper, même les supermarchés ont revêtu les couleurs des Bleus ! Et puis, pour une fois qu’il se passe quelque chose de festif et qui réunit les supporters dans la rue et non les gens pour une manifestation ou une marche post actes terroristes, ça fait du bien.

Bleu ciel… comme le regard d’Antoine Griezmann, mon petit chouchou de cet euro. Déjà pendant la Coupe du Monde, il y a deux ans, j’étais à fond mais là c’est encore pire, alors je ne vous raconte pas mon euphorie lors de son doublé face à l’Irlande ! Et si ce soir, face à l’Islande, l’épopée se produisait de nouveau !

XVM0772a390-2405-11e6-a21f-b3c476c7bb8bCrédits photo : FRANCK FIFE/AFP

J’aime beaucoup sa mentalité de gagnant, de vouloir amener son équipe le plus loin, tout en restant humble, ouvert et en ne se prenant pas la tête. C’est l’un des joueurs de l’équipe de France qui m’a l’air le plus accessible. Et pis, il faut dire que son sourire me fait frémir !

Bleu ciel… comme cette journée de beau temps alors qu’ils avaient prévu de la pluie ! J’ai pu me faire une petite marche, des photos, lire au soleil et lézarder ! Que rêver de mieux ? La qualification des bleus pour les demi-finales !

Et moi, j’y crois, pas comme la moitié des français défaitistes qui disent avant que ça ne commence que de toute façon on va perdre. La différence avec l’Islande : ils sont pas nombreux mais tout leur peuple est derrière eux. Soutenons nos Bleus !

Cet article a été écrit dans le cadre du Challenge  « Un défi ou un écrit » proposé par Agoaye. Clique sur l’image ci-dessous pour en savoir plus si toi aussi tu souhaites participer.

défi écrit

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et pourquoi pas . . . Et si on gagnait l’Eurovision !

Chaque année, je regarde l’Eurovision avec ma maman. Pour nous c’est une sorte d’institution un peu comme lorsqu’on regarde Miss France. On a nos petits papiers et on note les performances qui nous ont plu et qu’on aimerait voir dans le top 10.

Les autres années, je n’ai jamais regardé les demies-finales, je ne savais même pas qu’il y en avait. Mais cette année, ils en ont beaucoup parlé et ils les ont diffusées sur France 4. Alors mardi et jeudi soir, je les ai regardées.

J’aime 8 prestations. France. Russie. Azerbaïdjan. Hongrie. Lituanie. Lettonie. Bulgarie. Belgique. Dans un ordre aléatoire bien que je pense sincèrement que cette année, la France a de grandes chances de gagner et que la Russie ne sera pas loin derrière !

CiZF-qlXAAAgtAb.jpg large

Honnêtement, depuis que je regarde, j’ai toujours détesté les prestations de la France et je me suis toujours dit qu’on ne gagnerait jamais avec des chanteurs aussi inconnus et surtout des chansons toutes aussi plus nulles les unes que les autres.

Alors cette année, alors que je suis une grande fan de The Voice (d’ailleurs, ce soir c’est aussi la finale de la saison en cours grrrr), quel ne fut pas mon étonnement et ma joie lorsque j’ai appris que c’était Amir, le protégé finaliste de Jenifer de la saison 3 qui représentait les couleurs de la France pour cette année.

Sa chanson représente comme quasiment toutes les chansons en lice cette année, le combo parfait pour gagner, un refrain qui reste en tête, un message et un son fait pour danser ! Quand on regarde les gagnants des précédentes années, c’était clairement ce qui est plébiscité.

Il faut que la France gagne car pour une fois qu’on a un candidat qui peut clairement avoir ses chances, on ne peut pas laisser passer ça ! Amir, tu as une grande pression sur les épaules mon gars, mais on compte sur toi !

RDV ce soir vers 22h51 pour soutenir Amir qui passera en onzième position !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai pris une grosse claque devant « The Revenant » !

Je ne suis pas une bonne critiqueuse de films. En réalité, je n’ai jamais fait ça et je ne sais absolument pas de quelle façon, on doit s’y prendre.

Je sors du cinéma. J’ai été voir « The Revenant », après l’Oscar décerné à Léo et avoir revu Shutter Island l’autre soir, je me suis décidée bien que la bande-annonce ne m’avait pas emballée et que j’avais donc peur d’être déçue en sortant.

therevenant1

Synopsis :

Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.

The_Revenant

Mon avis, attention spoilers :

Dès la première scène du film, on est plongé au cœur de l’action. La façon dont il est filmé nous plonge littéralement au cœur de la scène comme si nous voyons tout ce qui se passe de nos propres yeux.

Les scènes de violence sont maîtrisées à la perfection et sans non plus être complètement gores, je n’ai détourné les yeux qu’une ou deux fois ! Elles sont omniprésentes dans le film mais en 2h30, il n’y en a pas on plus tant que ça. Il y a de grands moments d’accalmie ou juste la beauté des paysages nous coupe le souffle ou encore des moments ou justement nous n’entendons que le souffle de Hugh Glass (Léonardo Dicaprio).

therevenant2

J’ai beaucoup aimé les flash-back que revit le héros en rêvant de la mère de son fils et de l’amour qu’ils se portaient et lui portaient tous les deux. J’ai aimé qu’elle soit indienne alors qu’il est un trappeur qui chasse pour piéger les animaux à fourrure afin de les revendre et qu’en cela, lui et ses coéquipiers soient ennemis avec les indiens. Leur amour est une sorte de Roméo et Juliette (tiens encore toi Léo ?!) des temps anciens pour le coup !

J’ai détesté son ennemi. On s’attache tellement au personnage de Hugh Glass qu’on a nous-mêmes envie de tuer John Fitzgerald (Tom Hardy) qui le laisse pour mort et tue son fils… Le jeu de cet acteur est là aussi parfaitement maîtrisé, il incarne le parfait méchant qu’on a tous envie d’aller étriper, mission accomplie !

Le film est puissant et prenant. A chaque seconde, à chaque souffle, le film nous tient en alerte, en attente de quelle sera la suite. 2h30, on ne les voit pas passer, limite on en redemande encore. Les émotions du personnage principal, on les ressent avec lui, à travers son regard, son souffle parfois même sans un mot, étant donné qu’il y a parfois de longs moments sans paroles. Tout cela sans que jamais, on ne s’ennuie ! La performance de Léo est tout simplement magnifique et l’Oscar est plus qu’amplement mérité.

the revenant blog

La photographie du film est tout simplement géniallissime. Tout est filmé en lumière naturelle, ce qui a conditionné seulement quelques heures de tournage par jour et donc il a fallu recréer les répétitions et tout est tellement parfaitement joué que s’en est impressionnant !

On ressent la quête de vengeance du héros et dans cette quête chaque étape le rend plus fort. Chaque arrêt, chaque rencontre l’anime d’une force encore plus puissante. J’ai beaucoup aimé quand il rencontre un Indien avec qui il se lie et qui feront un bout du chemin ensemble et qui lui dit « La vengeance, c’est à Dieu d’en décider ». En fait, ce que j’ai aimé, c’est quand Hugh Glass redit cette phrase à la fin du film quand il tient enfin la possibilité de tuer celui qui a assassiné son fils, failli le tuer et laissé pour mort.

Les thèmes abordés dans ce film sont ainsi : Dieu, la vengeance, la survie, la rédemption, la paternité et le racisme. John hait tellement les indiens qu’il voue une haine viscérale à Hugh Glass car il a eu un enfant indien. A travers cette haine, nous voyons bien la dualité et les oppositions qui existaient entre ces différents peuples. Nous apprenons aussi la façon dont les hommes chassaient pour la fourrure ainsi que le commerce avec les Indiens, les liens entre chasseurs et Indiens etc etc… A travers ce film, nous vient une quantité monstre de questions : jusqu’où aller par vengeance ? Où et comment puiser la force de survivre ? La question de la foi est également abordée ; un décor de vieille église est d’ailleurs là pour montrer que la foi est importante.

La foi du héros c’est ce désir de vengeance envers celui qui lui a infligé une douleur suprême. C’est cette colère et cette haine envers lui qui le maintient en vie, qui le pousse à gravir ces kilomètres et à ne surtout rien lâcher, jamais. Et lorsque finalement, il est sur le point de pouvoir savourer sa vengeance, c’est ce rappel de Dieu qui le freine, ce rappel de cette rencontre avec l’Indien. Comme quoi, même de la haine entre deux peuples, peut naître parfois une grande sagesse…

Bien que le film reste d’une violence inouïe, il est aussi, à certains moments, magique par la beauté des paysages et les émotions qu’il réussit à nous transmettre, mais également poétique notamment lors des réminiscences du héros concernant la mère de son fils. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la façon dont le passé douloureux qu’il a vécu avec sa femme et son fils, qui en a d’ailleurs gardé des séquelles visibles sur le visage, le hante.

J’ai appris que le film était une adaptation du roman de Michael Punke qui s’ajoute à ma liste déjà énorme de pile à lire !

Je vous conseille donc amplement de courir au cinéma voir le film auquel je donne 10 / 10 sans hésiter !

Et toi, tu l’as vu ? Qu’en as-tu pensé ?

Edit : J’ai aussi beaucoup aimé l’amour que porte ce père à son fils. Au début du film, après s’être engueulé avec Fitzgerald, il engueule son fils et j’ai presque l’impression qu’il a honte de lui, ce n’est qu’une impression sur cette scène particulière car il emploie un ton particulièrement dur envers lui mais finalement, sa quête de vengeance pour se venger de celui qui l’a tué, prouve son attachement à son fils et qu’il cherchait juste à lui montrer qu’il n’a pas à avoir honte de ses origines. Et que de se battre avec ceux qui s’en moquent ne sert à rien.

sélectionculture

logo_inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand Martin Scorsese m’a torturé le cerveau . . . !

La première fois que j’ai vu Shutter Island, j’ai tout de suite été littéralement plongée dans l’histoire sans pouvoir m’en détacher. Je cherchais désespérément de comprendre qui était Rachel, comment elle avait disparu et qui était le 67ème malade mental enfermé.

A la fin, j’étais skotchée ! Je ne m’attendais pas du tout à ça, je n’y avais même pas songé un seul instant pendant le film. Hier soir, le film est passé à la télévision et j’ai eu envie de le re-regarder. Je me souvenais du dénouement mais j’avais envie de voir si j’allais mieux comprendre cette fois-ci.

shutter-island-featured

Synopsis :

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l’île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L’une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d’une malade, ou cryptogramme ?

Attention spoilers :

En 1954, les US marshals Teddy Daniels et Chuck Aule débarquent pour enquêter sur la disparition d’une patiente d’un hôpital psychiatrique de « haute sécurité », sur Shutter Island, une île au large de Boston. À leur arrivée, le docteur Cawley leur explique que cette patiente, Rachel Solando, a tué ses trois enfants en les noyant.

Lors de la recherche de Rachel, Teddy aperçoit un phare, déjà fouillé aux dires de McPherson, le directeur-adjoint. En interrogeant le personnel de l’hôpital, Teddy apprend que le psychiatre de Rachel, le docteur Sheehan, a quitté l’île le matin même. Il se voit de plus refuser l’accès aux fichiers du personnel médical. Pendant la nuit, il rêve de sa femme, Dolores Chanal, disparue dans un incendie deux ans auparavant. Dans ce rêve, elle lui dit que Rachel est toujours sur l’île, tout comme Andrew Laeddis, le pyromane responsable de l’incendie qui l’a tuée.

Le lendemain, alors qu’il interroge les patients de la thérapie de groupe à laquelle participait Rachel, l’un d’entre eux lui enjoint de quitter l’île. Teddy avoue alors à Chuck le motif réel de sa visite sur l’île : prouver que l’on mène des expériences sur le cerveau des patients.

Rachel Solando réapparaît soudain, saine et sauve contre toute attente. Après leur rencontre, Teddy Daniels tombe malade, développant une photosensibilité et de violents maux de tête. Il s’évanouit. Au réveil, il se joint au personnel qui tente de remettre de l’ordre dans le bâtiment C : avec la tempête, le générateur est tombé en panne, libérant les patients les plus dangereux de l’institut. Il y rencontre George Noyce, qui lui explique que tout n’est qu’un jeu destiné à l’attirer sur l’île et qu’il craint qu’on le conduise au phare afin de le lobotomiser.

Teddy et Chuck s’échappent de l’institut afin de pénétrer dans le phare. Chuck disparaît et Teddy découvre une caverne dans laquelle se cache la vraie Rachel Solando. Celle-ci lui explique qu’elle était une psychiatre réputée avant d’être internée et que les patients sont drogués pour ne sentir ni amour ni douleur, afin de devenir des agents dormants de la Guerre froide. Teddy aurait été drogué de cette façon dès son arrivée sur l’île.

Teddy parvient alors au phare, sans y trouver quoi que ce soit d’anormal. Lorsqu’il arrive au sommet du phare, il rencontre le docteur Cawley, qui l’attend. Teddy apprend qu’il s’appelle en vérité Andrew Laeddis, qu’il est patient depuis deux ans à Shutter Island et que Chuck n’est autre que le docteur Sheehan, qui le suit depuis deux ans. Pour éviter d’affronter une réalité difficile — il a tué sa femme après avoir découvert qu’elle avait noyé leurs enfants —, il s’est créé un univers de personnages dont les noms sont des anagrammes : Dolores Chanal, sa femme, est devenue Rachel Solando, et Andrew Laeddis, s’est transformé en Edward (Teddy) Daniels. Le docteur Cawley explique à Teddy que son état est cyclique : il redécouvre régulièrement sa véritable histoire, puis le cycle recommence. C’est pour cette raison que Cawley et Sheehan ont décidé cette fois de jouer son jeu et d’organiser un jeu de rôle à l’échelle de l’île : si Andrew ne guérit pas cette fois-ci, c’est la lobotomie qui l’attend.

Andrew reconnaît son histoire. Cependant, quelque temps plus tard, en discutant avec le docteur Sheehan, il s’adresse à lui en utilisant le prénom Chuck. Le docteur Sheehan adresse un signe discret au docteur Cawley qui vient chercher Andrew avec deux infirmiers, dans l’intention de le lobotomiser.

Cependant Andrew ajoute les phrases suivantes : « Cet endroit me laisse un peu perplexe. […] Qu’est-ce qu’il y a de pire pour vous ? Vivre en monstre ou mourir en homme de bien ? » qui laisse à penser qu’il est guéri et a pleinement conscience de qui il est et de ce qu’il a commis. Dans cette hypothèse, il ne supporterait pas le poids de cette culpabilité et, n’étant plus dans le déni, ferait délibérément croire au docteur Sheehan à une énième rechute et donc à l’échec de sa méthode ; il choisirait donc d’être lobotomisé pour se libérer de son fardeau, son double fictif Teddy permettant de le supporter n’existant plus.

Quand on regarde le film, la seconde fois, nous n’avons donc plus du tout le même point de vue et nous remarquons les détails nous faisant penser qu’effectivement Teddy / Andrew est fou ! Pourtant une simple scène à la fin nous fait douter encore plus quand il est avec le soi-disant docteur qu’il pensait être son coéquipier quand il dit « vaut-il mieux vivre en monstre ou mourir en homme de bien » ? Alors est-il vraiment fou et il retombe dans le déni ou se souvient-il vraiment de son passé mais préfère l’oublier et s’en libérer en se faisant effectivement lobotomiser ? Est-il manipulé pour lui faire croire qu’il est fou ? Après tout, pendant toute la durée du film, ces maux de tête lui font administrer des cachets par le personnel soignant. Est-ce vraiment pour soigner le fou ou pour l’amener à lui faire croire qu’il l’est ?

Est-il manipulé afin qu’on lui fasse croire qu’il est fou ? Mais dans quel but ? Qui est-il vraiment ? A-t-il vraiment tué sa femme ? Et comment s’appelle-t-il vraiment ? Quelle théorie est la bonne ? Il est devenu fou après la guerre qu’il a servie ? Après le meurtre de sa femme ? Il n’a pas supporté est devenu fou mais est tombé dans le déni ? On a voulu le remettre sur le chemin de la vérité en lui faisant prendre conscience qu’il s’était inventé un personnage ou est-il manipulé depuis le début et tout ça n’est qu’un vaste complot ? Mais dans quel but ?

shutter_island_img4

« Mieux vaut-il vivre en monstre ou mourir en homme de bien ? » et ensuite il se fait emmener par le personnage soignant sûrement pour subir une lobotomie, mais est-ce parce qu’il sait qu’il a été manipulé qu’il préfère ne pas vivre avec ce complot sur la conscience ? Son coéquipier ou médecin l’appelle-il Teddy à la fin parce-que c’est son vrai nom ou pour le piéger ? Fait-il croire qu’il a rechuté ou qu’il a compris le complot ?

Moi j’aurais tendance à croire qu’il est vraiment fou et qu’il ne veut plus vivre avec la culpabilité de ne pas avoir fait enfermer sa femme après qu’elle ait tué leurs trois enfants et par rapport à la guerre et aux morts qu’elle a engendré de ses propres mains. Il préfère ainsi oublier et fait croire à sa rechute pour se faire lobotomiser. Car je ne trouve pas d’explications plausibles sur le fait qu’il aurait été victime d’un complot et manipulé.

shu

Je crois qu’il va falloir que je relise également le livre une seconde fois et puis peut-être qu’au visionnage du film pour la troisième fois, mon opinion changera ?!

Et toi, tu as vu ce film ? Quelle est selon toi la véritable explication ?

PS : Entre nous, Léo il aurait bien mérité un Oscar pour ce rôle aussi !

PS 2 (pas la console !) : c’est vrai qu’une série va être adaptée avec ce livre aussi ? Oui pour ceux qui ne le savaient pas le film est une adaptation du livre de Dennis Lehane.

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !