Les gens qui te jugent sans te connaître…

méchanceté sans connaître…

En m’inscrivant sur ce forum, je m’attendais à de la bienveillance. Le fait de trouver des personnes dans la même problématique que moi me rassurait également. Je ne me sentais plus toute seule dans cette condition. Mais y trainer chaque jour a aussi eu ses effets pervers. Je ne pensais plus qu’à ça, je me suis attachée un peu trop à un des membres. Puis j’ai suscité beaucoup de jalousie de la part d’une frustrée !!!!

Sa méchanceté à mon égard aura été la goutte d’eau. Je ne supporte pas que l’on me juge sur mes écrits sans me connaître en profondeur… Dans un forum où l’on est censé s’entre-aider, voir de plus en plus de commentaires négatifs, pessimistes, et surtout l’impression d’être dans un cours de récré avec des ados mecs de 12/14 ans, prépubères m’a passablement énervée ! Les discussions devenaient de plus en plus creuses. Je n’y voyais plus du tout mon intérêt, d’autant que ce ne sont pas des gens tout aussi inexpérimentés qui vont me pousser vers le haut.

Il n’y aura que moi même pour ça et j’ai enfin compris ce qui me restait à faire ! Le but de cet article n’est d’ailleurs pas de vouer ma haine à ce forum, il m’a aidé d’une certaine mesure. Cet article pour dire que quoi que tu fasses, il y aura toujours des cons, des connes pour te juger. Pour te cracher leur haine et leur venin à la gueule sans que tu ne leur ai jamais adressé la parole en plus…

te faire dire ce que tu ne dis pas…

Hier, sur Facebook, j’ai montré mon exaspération face aux dernières frasques d’Hanouna qui a humilié en plein direct un jeune homosexuel, qui s’est ensuite fait viré de chez lui. Une connaissance est venue le défendre bec et ongles et ce n’est pas la première fois. Elle ne comprend pas la gravité des faits reprochés, et prend cela à la rigolade. Le pire c’est que ça n’a aucun arguments, que ça a des répliques digne d’une gamine de 2 ans, que ça juge mes précédents statuts, et que ça me bloque ! Entre nous, la gamine refusant le dialogue constructif c’est qui ? Quand on ose me dire moi blogueuse, « si on ne veut pas de commentaires, on ne publie pas », j’ai envie de rigoler… Combien de fois ici, j’ai ouvert le débat et expliqué une façon de pensée complètement divergente de la plupart des gens ?

Si j’avais peur des remarques ça se saurait ! Encore faut-il qu’elles soient constructives et non dans le jugement. C’est marrant car souvent, ce sont des filles qui s’opposent à moi comme ça de façon virulente, donc je ne peux m’empêcher de sentir une pointe de jalousie sur je ne sais quoi ! Je crois que les gens se font très souvent une fausse idée des personnes. Ils jugent sans même te connaître vraiment et décident de te foutre dans des cases. Et quand ils te font dire, ce que tu ne dis pas, reprennent tes propos de façon disproportionné ou autre, ça me gonfle !

je connais mes propres valeurs

Mais là où ça m’agace, c’est quand ces gens sont également à mettre dans des cases. C’est-à-dire que sur le forum par exemple, cette fille a les mêmes difficultés que moi et me les reproche ?! Euh WTF… ! Je n’ai plus de temps à perdre avec ces connes, avec ces conneries, j’ai d’autres chats à fouetter et surtout, accordé trop d’importance à ce que les gens peuvent bien penser de moi m’a trop souvent fatiguée et tout ça pour quoi ? Je sais qui je suis, les gens les plus proches le savent aussi, et c’est la le principal…

Que de multiples inconnus me jugent sur des écrits en ne m’ayant jamais ou trop peu souvent vu, en m’ayant connu il y a des années etc, c’est leur problème ! S’ils ont un problème avec moi qui essaye de ne jamais juger personne, qui agi toujours du mieux qu’elle le peut dans le respect, bah tant pis pour eux. Je ne peux rien y faire. Au final, s’ils sont aigris, c’est pas de ma faute !

Ça parle encore de moi, même partie… Je crois qu’il n’y a que les gens intéressants qui font parler d’eux au final… M’accorder de l’importance alors qu’on ne m’aime pas, c’est tout de même passablement paradoxal… ! Mais puisqu’ils n’ont rien de mieux à faire dans leur vie, on peut les pardonner !

Rendez-vous sur Hellocoton !

N’être qu’un pion : on ne m’y reprendra pas de si tôt !

BERNÉE

Je n’ai été qu’un pion. Une jolie passade qui t’a momentanément fait oublié ta solitude. Tu t’es convaincu que je te plaisais mais ce qui t’attirais devait être uniquement le fait que tu voyais bien que je m’intéressais à toi. Bah tu sais, de mon côté, c’est peut-être la même au final. On s’est dit des choses, on s’en est fait beaucoup comprendre mais au final on cherchait quoi ? Juste à combler cette solitude, à combler ce manque aussi et ces années de retard dans de domaine là…

Tu me l’avais clairement dit que de toute façon tu ne savais pas de quoi serait fait l’avenir. Preuve que tu n’en voyais pas avec moi, uniquement pour penser à perdre ta virginité avec moi. Oh j’y avais pensé aussi. Mais c’était un tout, tu ne me plaisais pas uniquement pour ça… Et puis cette autre fille que tu disais n’entretenir que de l’amitié, et dont je voyais bien que c’était l’inverse, même d’autres membres te l’ont dit, et ensuite toi tu viens dire qu’effectivement c’est peut-être plus et tu oses dire que tu ne me prends pas pour une conne ?

Quand on dit qu’il va bientôt y avoir clarification c’est bien qu’on en attend autre chose. Et puis un mec et une meuf qui se rencontre seuls, ça n’a JAMAIS été anodin… Le fait de devoir se sentir obligée de dire qu’on ne cherche pas l’amour non plus… Mais puisqu’il était sûrement question de la rencontrer quand tu as commencé à me parler, tu n’aurais jamais du me dire tout ce que tu m’as dit. Vous les mecs, il vous faut plusieurs options, une seule ça ne vous suffit pas ou bien ?

ATTIRÉE PAR CEUX QUI NE ME CORRESPONDENT PAS

Je répète sans arrêt les mêmes erreurs, mais je commence à comprendre pourquoi. Le problème ce n’est pas seulement moi, c’est surtout le fait que je sois attirée par les mecs qui ne me conviennent absolument pas. C’est pourquoi je sabote les relations avant qu’elles n’ont lieues. Mais avec toi tu vois, je suis bien contente que ça ait effectivement foiré avant qu’on ne se rencontre effectivement comme on l’avait prévu.

Menteur un jour, menteur toujours… Ou alors tu t’es bien voilà la face. Non seulement sur ce que tu penses d’elle puisque à priori malgré ce que tu m’en disais, tu cherches bien plus, la preuve m’en a été fournie ce soir. Mais aussi me concernant… Parce-que ce que tu me disais être une pensée pour légitimer ta fuite n’était sûrement que très vrai… Tu ne voyais en moi qu’un moyen de perdre ta condition…

Finalement bien contente que rien n’ait été concrétisé

Je ne considère plus cette histoire comme un échec, bien au contraire. Car j’en ai appris beaucoup de choses sur mes envies. Moi je veux plus d’un mec, je veux un homme. Un homme posé, que ce soit professionnellement mais surtout dans sa tête. Pas d’un mec paumé qui sait pas où il va. J’ai passé l’âge, j’ai assez perdu de temps pour des mecs qui n’en valent pas la peine… Alors je vais m’occuper de moi, apprendre à m’aimer. Et cet homme il finira bien par arriver.

Tu pourras toujours me dire que si tu avais été un réel connard, tu m’aurais rencontrée et aurait fait ton affaire et là tu m’aurais jetée… Peut-être. Mais le fait de n’avoir pas été honnête concernant cette autre relation ne fait pas de toi un mec tout blanc. Et que tu continues de me dire en message privé qu’il n’y a rien alors que dans le forum où je n’ai pas accès tu dises l’inverse et qu’il faille que d’autres membres me le confirment malgré toi sur un autre post, ne fait pas de toi ni quelqu’un d’honnête ni d’un mec qui sache clairement ce qu’il veut. Au final, t’es bien plus paumé que moi… Tu n’as vu en moi qu’une fille peut-être intéressée… Un pion quoi !

JUSTE UNE PARENTHÈSE

Tu diras encore qu’on n’était pas ensemble et qu’on ne se devait rien. Soit. Tout de même, on s’est avoué qu’on se plaisait et on avait prévu de se rencontrer pour voir si cette attirance était réelle. A partir du moment où tu prévoyais d’en voir une autre, tu aurais du être honnête avec moi. Et le fait que tu continues d’en parler publiquement alors que je t’ai dit que ça me blessait, oui tu me manques de respect. Tu sais très bien ce que ça me fait de lire que effectivement tu as eu une attirance en la voyant, que vous avez des centres d’intérêt commun, comme on en avait aussi… Et que oui les prochains jours vont être décisifs quand à l’évolution de votre relation. Il est beaucoup trop tôt pour moi pour te savoir couler des jours heureux dans les bras d’une autre. En me montrant que tu cherches peut être effectivement ça avec une autre, tu me fais passer pour quoi ? J’ai été quoi ? Une parenthèse ? Un amusement ? Peu importe, je ne le saurais jamais de toute façon…

J’AURAIS DU LE SENTIR… MAIS IL FINIRA BIEN PAR ARRIVER

Puis le fait qu’un mec ne soit pas prêt à subir trop de pression, et qui commence déjà à te dire quand il souhaite te rencontrer que de toute façon il sera amené à bouger professionnellement, aurait déjà du me faire fuir moi. Et puis à ce que j’ai l’impression, tu cherches juste à perdre sa condition… Et puis, même si moi aussi je cherche ça, je veux que ce soit avec quelqu’un qui saura me rassurer, qui sera déjà passé par là… Peu importe si c’est l’homme de ma vie ou pas, lui il finira bien par arriver.

Et il verra en moi ce que les autres ont été trop bête pour laisser partir… Je n’ai pas tellement confiance en moi comme fille, mais je sais pourtant ce que je peux apporter… Car, je connais parfaitement mes qualités, comme je connais mes défauts. Et je mérite quelqu’un de bien et quelqu’un qui prenne soin de moi, mais tant que moi je ne le fais pas, personne ne le fera… Je vais devenir celle dont ils ne voudront plus se passer…

Donc, je ne viendrais plus te parler en privé, je t’ignorerais sur le forum où nous sommes inscrits tous les deux, car tu ne vaux pas la peine que je perde plus de temps que je n’en ai déjà perdu avec toi. Maintenant, je sais parfaitement ce qu’il me reste à faire, et inconsciemment grâce à toi, je vais enfin en avoir le courage… !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il va en épouser une autre et ne sait pas qu’il me rend dingue… !

IL VA L’ÉPOUSER…

Dans quelques jours, il va en épouser une autre… Il était déjà avec elle quand je l’ai connu. Un couple heureux et discret, elle est discrète. Elle ne fait pas de bruits, elle ne cherche pas à se montrer à tout prix, elle reste dans l’ombre sans faire de vagues. Lui, fait des vagues depuis quelques temps, il s’est fait connaître depuis environ 2009/2010. Et il l’a connu un an après… Pas étonnant qu’elle me soit passée devant, moi qui ne l’est connu qu’en 2014 !

6 ans d’amour. Une petite fille née l’année dernière. Jeune papa, éperdument amoureux, il est grand temps de me faire une raison, mais il n’y a rien à faire, dès que je le vois, je deviens comme une dingue, je suis folle de lui ! Comme une ado qui devient amoureuse pour la première fois, je m’imagine dans ses bras et me rêve à ses côtés ! Mais désormais ce n’est pas prêt d’arriver !

POURQUOI ELLE ?

Dans quelques jours, il va l’épouser. Elle, cette fille qui n’a rien de plus que les autres. Oui, elle est jolie mais ce n’est pas un canon. Elle est banale, preuve qu’il ne recherche pas une meuf sophistiquée ultra canon mais n’ayant rien dans la tête. Lui il a choisi une tête bien faite mais une tête naturelle, une fille simple, sans chichis, et sans histoires.

Ils semblent si amoureux depuis 6 ans… Si bien qu’ils ont concrétisé leur amour par la naissance de leur fille, leurs fiançailles et enfin l’annonce de leur mariage ce 27 mai prochain. J’irais bien m’opposer mais si moi je le connais, lui ne me connait absolument pas, il ne m’a même jamais vu ! Il ne soupçonne même pas mon existence, il ne sait pas qu’il me fait tourner la tête dès que je le vois…

MAIS A QUOI VOUS VOUS ATTENDIEZ ?! :p

Et oui, la semaine dernière, j’ai appris qu’Antoine Griezmann allait épouser sa compagne depuis 2011, Erika Choperena ! Papa, amoureux, Antoine se pose à 26 ans en étant sollicité et convoité de toute part… Erika a bien de la chance d’être tombée sur le gendre idéal ! Je me demande bien où se cache le mien… Il est célibataire Gameiro ?! :p

Oui, je suis une groupie et une groupie qui l’assume ! J’avais fait le même genre d’articles avec Ian Somerhalder. Penser à des célébrités me fait du bien. Parce-que ma vie amoureuse est un tel désastre et vu que je ne peux être heureuse avec un mec, bah autant penser à des mecs avec qui je suis sûre qu’il ne se passera rien et qui ne me feront donc pas souffrir 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Protégé : Lui… Mais toi… Et puis moi…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne me sens pas belle…


Photos les plus récentes, à gauche encore plus je viens de me couper les cheveux !

C’est un fait. Depuis toujours. Les moqueries à l’école primaire, au collège et au lycée en ce sens n’ont rien arrangé. La timidité, le repli sur soi, le manque de confiance en soi, la solitude n’ont pas aidé non plus. Je me sentais belle dans les yeux de F., mon ex, et pourtant, j’avais pris une quinzaine de kilos à ses côtés… Et quand il est parti, je me suis revue dans un miroir et le constat a été dur. Moche et grosse. Voilà telle que je me voyais.

perte de poids mais…


Au milieu, quand j’étais blonde, les deux autres : ma perte de poids 🙂

J’ai perdu 25 kilos depuis. Je ne crois pas me sentir encore grosse. Je ne me trouve pas maigre non plus. Mince peut-être mais j’ai encore des bouts de graisse par-ci, par-là et des vergetures sous les fesses… Ce n’est pas vraiment quelque chose qui me gêne. J’apprends à apprivoiser mon corps de jour en jour. C’est mon visage le problème… Je n’arrive pas à me trouver jolie en me regardant dans le miroir. Je viens de couper mes cheveux et ça n’a rien arrangé, déjà, la coiffeuse n’a pas vraiment réussi ce que je lui avais demandé et puis finalement, ça ne me va pas tellement… Les lunettes n’arrangent rien du tout. Elles me donnent un côté autoritaire, je suis assez blanche de peau et elles sont de montures épaisses et noires. Elles ne vont plus avec ma forme de visage, j’avais le visage rond quand je les ai choisies, aujourd’hui, j’ai le visage plus creusé.

Le fait de ne pas se sentir belle n’aide pas à se dire qu’un mec puisse me trouver belle. J’ai conscience de ne pas avoir un physique ingrat et repoussant, mais je ne me trouve pas jolie. Mes lunettes me gâchent le visage, ma peau est sèche et grasse en même temps, acnéique de temps à autre et en proie à une dermite séborrhéique qui amène parfois à des squames et des rougeurs sur le visage. Mon nez est aussi trop gros… J’aime mes yeux, la couleur est magnifique et je pourrais avoir un beau sourire si seulement j’avais les dents un peu plus blanches…

S’embellir en photographie


Quand j’étais blonde et un peu plus ronde, mais j’aime ma tête sur ces photos…

J’arrive à me trouver belle en photo. Quand c’est moi la photographe. Parce-que je suis assez à l’aise avec moi-même pour jouer avec l’objectif et ne faire ressortir que mes qualités. Je sais gommer mes défauts, me mettre sur tel profil pour que mon nez paraisse moins gros et surtout enlever mes lunettes… Mais je ne me trouve jolie qu’en photo et en vrai, je me sens moche tous les jours, insignifiante et qui n’intéressera jamais personne par son physique… Même mon corps, je me dis que les mecs préfèreront une fille plus ronde, ou plus ferme, mais pas une fille entre les deux…

Le maquillage ne m’aide pas plus que ça à me sentir plus jolie. Je ne sais même plus quoi faire pour me sentir jolie. Je n’ai déjà plus qu’à attendre que mes cheveux poussent et je vais aller voir pour de nouvelles lunettes aussi. Mais est-ce que ça suffira ? Et même si un jour je réussissais à sauter le cap des lentilles, est-ce que ça suffira également ? Peut-être que je me compare trop aux autres, que je devrais laisser de côté mes complexes, mais comment ? Je veux prendre confiance en moi, je n’en peux plus de me faire autant du mal… Je veux me sentir belle et invincible…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Prison Break… ! S’évader, sortir de ce cocon !

Non, je ne vais pas te faire un article sur la série Prison Break ! Bien que je l’ai adoré, surtout la première saison à l’époque et que j’étais bien évidemment amoureuse de Michael Scofield ! Non, vraiment, cet article n’a rien à voir avec la série qui vient d’ailleurs de commencer une nouvelle saison et dont je dois donc re-regarder tous les épisodes pour me mettre à jour !

Non, je vais encore te parler de moi. Te parler du flux de sentiments qui me gagnent en ce moment. Je pense que ça fait un petit moment déjà. La prise de conscience d’avoir 30 ans cette année (le 06 juillet tu t’en rappelleras ?!^^) joue pour beaucoup je pense. Je fais une sorte de bilan de ma vie et je n’en suis pas satisfaite. A tel point que j’ai envie de tout envoyer valser.

Prison break voilà… J’ai l’impression d’avoir vécu en prison pendant les trente premières années de ma vie là et que je cherche enfin à m’en échapper. Un cocon familial dans un contexte de naissance endeuillé et une surprotection qui s’en est suivie… Aujourd’hui, j’étouffe, j’ai besoin de changer d’air.

Prise de conscience

Cela inclue le taf dans lequel je ne me sens plus à ma place et dont les tâches ne me conviennent plus. Et surtout reprendre mon indépendance. Il est temps que j’affronte ma solitude en face et ce sera peut-être un mal pour un bien d’ailleurs, car j’oserais peut-être aussi plus sortir et aller à la rencontre d’autres gens en n’ayant personne derrière moi…

La prise de conscience s’est effectuée en douceur. Je me rends compte que je me suis cachée derrière un masque pendant tout ce temps. Oui, je me suis convaincue que j’aimais ma solitude alors qu’aujourd’hui elle me pèse. Puis, je me suis surtout convaincue que je ne pouvais rien faire d’autre que de rester bien au chaud dans ma zone de confort.

Aujourd’hui, j’ai envie d’en repousser les limites et de prendre quelques risques. J’ai surtout envie d’avancer et de cesser de faire des choses qui ne me plaisent pas. La vie est trop courte pour se faire chier. Alors malheureusement je ne sais pas encore ce que je veux faire, mais au moins, je sais ce que je ne veux plus faire !

Besoin d’un coup de pouce

Je ne suis pas prête à prendre des risques démesurés pour autant. J’ai besoin d’y aller en douceur et de ne pas tout bousculer d’un coup non plus. Un pas après l’autre. Je pense que la thérapie pourrait m’être bénéfique, d’autant que le thérapeute m’a dit que j’avais déjà une grande capacité d’analyse sur moi-même, et que j’avais déjà entrepris une bonne partie du travail.

Je ne pense pas qu’il me manque grand chose. Juste le petit coup de pouce qui me fera prendre confiance en moi, en mes capacités, en ma volonté de m’affirmer aussi, d’oser dire non, d’oser dire ce qui ne va pas au taf aussi et ce que j’aimerais qui change. Je ne suis plus la gamine qui est arrivée il y a 6 ans, je ne suis plus la débutante qui devait prouver des choses. J’ai prouvé qui j’étais et ce que je valais, et je vaux dix fois mieux que les tâches qui m’incombent.

Je pense faire de plus en plus de critiques livresques ici sur le blog, et sur les séries aussi j’aimerais bien. Je vais tâcher de prendre le temps et de m’organiser au mieux au lieu de toujours traîner et de me poser trop de questions. Il est temps d’agir sur ce que j’aime faire déjà. D’ailleurs, depuis le temps, il faudrait vraiment que je me trouve des cours de chant !

Un tas d’envies

Après, j’ai tellement envie de changer beaucoup de choses, tellement envie de faire de choses que j’ai peur de m’éparpiller, d’en faire trop, de me perdre. J’ai peur de brûler les étapes, d’avoir envie que tout aille vite… Car j’ai tellement l’impression d’avoir raté un tas de choses, d’avoir fait du surplace et de survivre. J’ai tellement envie de vivre, de respirer, d’être libre, de lâcher prise.

Je ne demande pas grand chose en fait. Juste de pouvoir me lever le matin en étant heureuse de faire un taf qui me plaît. D’avoir des passe-temps et des activités qui m’occupent assez l’esprit pour ne plus avoir le temps de le torturer. De prendre confiance en moi et de me faire des amis. De sortir de temps à autre, de m’amuser. Tout ce que j’ai loupé dans mon adolescence…

Est-il possible de faire sa crise d’ado à 29 ans, 10 mois et 6 jours ? C’est horrible de l’écrire. Le 6 juillet va vite être arrivé. Et à 30 ans j’ai vécu quoi ? Deux histoires d’amour trop brèves et sans sexualité. Un premier taf qui ne me passionne pas, et plus d’amis… Ou trop loin… Je ne veux pas avoir 30 ans ! Mais il est impossible de revenir en arrière… Par contre, il est possible de construire sa future vie. Et de se dire que ceci n’est que le premier jour de ma nouvelle vie…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pourquoi … ? Cessez le flux de questions dans mon cerveau, please !

Pourquoi je me pose sans cesse un million de questions ? Pourquoi je continue de lui parler alors qu’au final la conversation est un monologue ? Pourquoi ils ne disent jamais ce qu’ils pensent vraiment ?

Il faut que j’arrête de perdre mon temps avec eux. Que j’arrête de perdre du temps avec ceux qui fuient dès la première difficulté. Que j’arrête de fuir moi-même. Que j’arrête tout, tout simplement.

Que je prenne soin de moi et guérisse mes blessures. Que je cesse d’être trop honnête avec eux pensant que c’est une bonne chose à faire. Que je taise mes failles, mes blessures. Que je cesse de leur faire peur.

Et quand j’aurais réglé tout ça, je rencontrerai enfin le mec qui ne fuira pas et que je ne fuirais pas. Le mec qui se rendra enfin compte qu’il ne faut surtout pas me laisser partir… Et que je n’aurais pas peur de lui faire une place dans mon cœur non plus…

En attendant, j’ai d’autres chats à fouetter. Je pense à m’inscrire à quelques sorties OVS. J’ai enfin pris RDV avec une sage-femme gynécologue et avec un hypnothérapeute. Et je checke toujours les offres d’emploi. J’avance à petits pas mais j’avance.

En attendant, comme pour la perte de poids, comme pour la natation, tout viendra petit à petit. Je guérirais et je finirais par trouver ma voie. Il faut vraiment que je prenne soin de moi et que je ne me soucis plus des autres. Alors, tant pis pour eux…. I’m done !

Mais vous auriez une recette vous pour ne plus vous poser 10000 questions ?!

PS : voilà. Vous ne devriez plus trouver d’articles basés sur les mecs avant un bon moment. Je crois que même si un beau gosse me draguait demain, je lui dirais que je suis lesbienne !!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Personne

Au final, j’ai été encore une fois seule dans une histoire non réciproque. Je suis la fille qui fait du bien à leur ego. Celle qui tombe si facilement amoureuse que ça les rassure sur leur pouvoir de séduction, j’imagine. Mais au final, c’est toujours une autre qui récolte leurs ferveurs…

On devrait deviner ce qu’ils pensent. C’est juste impossible, on a pas le même cerveau. Meufs, mecs, on ne pense définitivement pas pareil.  On n’a pas les mêmes codes, pas le même langage. Et il ne sert à rien d’essayer de se comprendre.

Je ne veux même plus les comprendre. A vrai dire je m’en fous. Je deviendrai l’une de ces connes mieux considérées.  Insensible, froide et qui se joue d’eux. Jouer la pute en étant vierge.  Elle est bien bonne celle -là.  Au moins, je me fais encore rire, c’est déjà ça.

Une chose est sûre : je referme la porte de mon cœur et je jette la clef.  S’il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est qu’il faut juste leur ouvrir la porte de ton cul. Mais même ça je ne suis pas fichue de le faire…

FUCK

PS : L’article ne devait pas sortir. C’était un brouillon. Mais c’était la première fois que j’écrivais via l’application et j’ai mal paramétré ! Ainsi soit-il….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je pense encore à toi²

Je pense encore à toi, à lui, à vous. Et oui, je suis un cœur d’artichaut. Je suis une passionnée. Une amoureuse de l’amour. J’aime penser à un mec, et en avoir des papillons dans le ventre et des étoiles pleins les yeux. Mais je ne suis pas sûre d’avoir été un jour amoureuse d’un mec vraiment. Ce que j’aime c’est l’attention qu’ils me portent ou alors l’inattention… La dépendance affective et la blessure d’abandon m’amène à deux extrêmes, soit j’aime qu’on me porte de l’attention mais je peux rapidement m’en trouver étouffer et ou en réclamer toujours plus, soit j’aime qu’on ne m’en apporte pas parce-que ça me conforte dans l’idée ancrée que de toute façon, on m’abandonnera toujours…

Thinking about you²

Je ne sais pas dans quelle catégorie je dois te ranger. On n’aura discuté qu’une après-midi sur Adopte un Mec et je ne sais pas si tu m’avais reconnu lorsque tu m’avais envoyé un charme, charme que j’avais vu alors que j’étais en face de toi à la salle de sport que l’on fréquente tous les deux. Notre échange à été court, bref, sans que je ne comprenne pourquoi tu y as mis fin subitement… Peut-être étais-tu vexé que j’avais refusé ton charme dans un premier temps et que tu voulais me rendre la monnaie de la pièce. Peut-être qu’il y a eu une autre fille plus intéressante entre temps. Ou peut-être étais-je pour toi uniquement inintéressante. Toujours est-il que tu m’as ghosté. Même le lendemain quand je t’ai demandé un simple « Passé une bonne journée? », tu n’as plus daigné me répondre…

La plupart des gens passeraient à autre chose… Moi, j’ai du mal. Et j’ai l’impression que plus on me résiste, plus je m’accroche au final. Il me faut un autre mec pour oublier, il y en a passablement eu un pendant deux semaines… Puis, ça a tourné au fiasco également. Ni l’un ni l’autre n’étions prêts, ni ne nous étions rapprochés pour de bonnes raisons. Cela a été dur de s’en rendre compte au début, encore un peu aujourd’hui, mais là j’ai réussi à me faire une raison. Et à me dire, tant pis… J’avais écrit ce texte pour lui. Je ne sais même plus si c’est toujours ce que je pense… Je ne crois pas qu’il ait eu du mal à m’oublier lui… Il s’en fout. Alors, j’apprends à m’en foutre aussi… Avec B., je n’y arrive pas. Comment une personne que tu ne connais même pas réellement peut te manquer à ce point ? Quand je passe devant chez lui, je ne peux m’empêcher de regarder si sa voiture est là…

Too many questions

Tu m’as sûrement oublié depuis le temps. Et tu n’as peut-être jamais fait le rapprochement avec la fille qui a refusé ton charme au début, ni celle de la salle de sport. Je ne sais même pas si tu y es toujours inscrit, je ne t’y ai jamais revu… Peut-être as-tu modifié tes horaires ? Peu importe. Si ça se trouve, je ne pense à toi que pour oublier M. maintenant…

Ah ah, le cercle vicieux, M. m’a fait t’oublier dans un premier temps puis maintenant c’est toi qui va me faire oublier M. Le truc, c’est que si ça se trouve vous me lisez tous les deux. Ce qui est sûr, c’est que M. a eu le lien du blog. Toi si tu as fait le rapprochement entre la fille d’Adopte et celle pouvant avoir apparu dans tes suggestions d’amis Facebook, tu m’as peut-être lue ici aussi, et le fait peut-être encore.

Need to forget

Que de questions sans réponses qu’il ne sert à rien que je me pose. De toute façon, c’est vous deux que je dois oublier… Le problème, c’est que tant qu’il n’y aura pas de troisième target en vue, je ne le pourrais pas. Mais je ne veux pas d’une énième possibilité tant que je n’ai pas « soigné mes névroses ». Je ne suis pas folle mais ces crises me pourrissent la vie autant qu’elles pourrissent celles de mes éventuels petits copains. Je vais prendre RDV avec un hypnothérapeute. J’avance, je me mets face à mes problèmes. J’ai aussi pris RDV avec une sage-femme gynécologue. J’espère qu’elle ne fera pas d’examen dès le premier RDV, moi je veux juste pouvoir parler et me rassurer…

Je ne sais pas si je reverrai B. à la salle de sport. Même si c’est le cas, je n’oserais certainement pas lui parler… Je serais amenée à le croiser de temps en temps puisque l’on vit à 300m l’un de l’autre… Et puis checker si je vois sa voiture chaque fois que je passe devant chez lui ne m’aide pas à l’oublier… Pour M., je ne me suis plus connectée sur le forum mais je passe parfois lire les présentations des nouveaux. J’utilise le forum en lecture comme je l’ai fait avant de sauter le pas de l’inscription au début. Alors parfois, je tombe sur ses écrits…

Blacklisted

Ces deux histoires me confortent dans cette idée ancrée que je suis non intéressante. Que l’on finit toujours par me laisser tomber… Je suis blacklistée. Ghostée. Je suis la fille facile à oublier. Mais, je fais tout pour… Je les pousse à bout pour m’oublier… M., j’ai eu peur. Peur de vivre une belle histoire, faut être conne. B., j’ai réussi à me contenir quand il ne m’a pas répondu, avec un autre, j’aurais pu lui envoyer ma façon de penser en l’envoyant chier… Est-ce que j’aurais fait des crises à B. si c’était allé plus loin ?! Parfois, je me dis que si je n’en ai pas fait quand il m’a ghosté alors que j’en aurais envoyé chier d’autres, je ne lui en aurais peut-être pas fait…

Je n’en sais rien. Je ne me fais que de me poser des questions qui n’auront jamais de réponses. Et puis il est temps de laisser tomber toutes ces histoires qui ne mènent à rien qu’à me gâcher le cerveau… Il est temps que je prenne soin de moi… Et quand je serais enfin en paix avec moi-même, je pourrais envisager de rencontrer un garçon, mais pas avant… Parce-qu’une histoire qui débute mal ne peut finir qu’en histoire qui se termine mal… Et je la veux ma putain de belle histoire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Parlons politique : je viens de regarder le Grand Débat et je suis presque convaincue !

Ce soir, je viens de regarder le Grand Débat entre les deux candidats restants à la course à l’élection présidentielle : Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Depuis le début de cette campagne, j’ai toujours été indécise sur le candidat pour lequel je voulais voter. J’ai longtemps hésité à voter utile donc Macron ou voter selon mes convictions. J’ai choisi au premier tour de voter selon mes convictions. En effet, j’ai choisi de voter pour le candidat qui avaient le plus d’idées me parlant et susceptibles de parler à tous les français.

Bien que je savais qu’il ne serait pas au second tour, le score final de ce candidat me reste encore en travers de la gorge. Que les français soient désabusés de la politique, je les comprends. Mais le vote utile, et le vote de rébellion, bah si chacun votaient selon ses convictions, bah on aurait peut-être pas à éviter le pire par du moins pire mais du pire quand même !

Ce soir, dès le début du débat, Marine Le Pen a agressé Macron et c’est ce qu’elle a fait pendant tout le débat. Lorsqu’une question lui était posée, elle ne répondait pas à ce qu’elle ferait, elle ne présentait pas son programme, mais a passé son temps à critiquer celui de Macron ! Agressive, hautaine, sarcastique, le petit rictus et sourire en coin qui a irradié son visage toute la soirée m’a passablement énervée ! Elle se prend vraiment pour quelqu’un, pour la gagnante et d’ailleurs d’après ce qu’elle dit, elle s’imagine déjà à la Présidence de l’Europe !

L’agressivité de le pen envers Macron

Elle n’a jamais expliqué la façon dont elle allait faire ce qu’elle présente dans son programme. C’est bien beau (parfois!) sur le papier mais concrètement comment tu comptes mettre tout ça en place en fait ? Elle n’a de toute façon, jamais concrètement répondu aux questions, mais passait son temps à réagir sur les réponses de Macron et le critiquer sur son programme. Quand une question lui était posée : elle répondait par ce que voulait faire Macron et non ce qu’elle voulait faire elle ! Le dénigrement à son maximum. Comme a dit Emmanuel Macron : « Vous essayez de ne pas répondre aux questions ».

En gros, elle a passé la soirée à se foutre du candidat adverse et à le dénigrer. C’est indigne d’une candidate à la présidence, surtout qu’elle a plusieurs fois été carrément irrespectueuse et pleine d’insinuations non fondées ! Par exemple, non Emmanuel Macron n’était pas ministre quand SFR a été vendu à Drahi mais secrétaire général de l’Elysée, donc proche de François Hollande certes, mais pas membre du gouvernement.

Et lorsqu’elle lui rétorque « Vous devriez faire preuve d’un peu moins d’arrogance. Vous avez été choisi par défaut ». Elle oublie qu’elle aussi elle a été choisi par défaut, et que la plupart des votes à son égard sont des votes de rébellion et de haine contre la politique en général. Et puis, si Macron fait preuve d’arrogance, elle elle fait preuve d’irrespect donc qu’elle reste à sa place également !

Concrètement son programme à Le Pen ?

« Vous me laisserez parler de mon projet, occupez-vous du vôtre ». Emmanuel Macron a fini par s’agacer lui aussi. Du fait qu’elle ne fasse que l’attaquer et ne parle pas de son propre projet ! Elle a d’ailleurs tenté de le mettre mal à l’aise. Lorsqu’elle lui a demandé en quoi il pensait que la France avait une part de responsabilité dans le terrorisme. Il a continué de parler ce dont il parlait avant de répondre à cette question. Elle l’a donc encore une fois attaqué, mais il a fini par y répondre et bien y répondre ! J’avoue que le voir lui clouer le bec à ce moment là, m’a fait plaisir tellement son attitude depuis le début était haineuse. En effet, il a très bien argumenté et bien répondu en expliquant la responsabilité de la société française vis à vis des jeunes radicalisés.

En fait, Marine Le Pen, est la candidate lambda quoi. Elle présente un programme, tout le monde peut le faire. Mais elle ne présente pas la façon dont elle compte mettre en place chacun des points de ce programme. Elle a ensuite commencé par prodiguer quelques « menaces » en disant qu’elle espérait que rien de louche sur le patrimoine de Macron n’allait sortir dans les prochains jours.

Pour Emmanuel Macron, Marine Le Pen, en menaçant les fonctionnaires et les juges est indigne d’être garante des institutions. Elle a alors rétorqué sur le fait qu’Emmanuel Macron n’a pas respecté ses électeurs. Il a répondu qu’ils les respectent, qu’ils sont en colère, en désarroi. Mais qu’ils ne méritent pas d’une présidente qui attisent leur colère.

conclusion : la carte blanche

Le débat s’est terminé par une carte blanche. C’est-à-dire un sujet non évoqué dans le débat sur lequel il voulait apporter des précisions. Emmanuel Macron a commencé cette partie étant en retard dans le temps de parole. Il a choisi de parler des personnes en situation de handicap. Marine Le Pen, elle a utilisé sa carte blanche pour rebondir encore une fois sur ce que venait de dire Macron et le salir. « Marine Le Pen a utilisé sa conclusion toute entière à me critiquer sans parler de son projet ». Elle n’a aucunement chercher à rassembler, mais à déstabiliser l’adversaire et le mettre à mal. Lui était clair et répondait aux questions posées, ce qui est rare pour un politique !

Je ne dirais pas qu’il m’a convaincu. En tout cas, si quelque chose m’a convaincue ce soir, c’est que je ne voterai pas pour Marine Le Pen. Elle a parfois de très bonnes idées. Mais fermer la France, retrouver une monnaie unique et imposer aux autres pays de le faire, c’est du grand n’importe quoi ! Elle ne cherche qu’à attiser encore plus de haine et de colère entre les gens. Je ne suis pas plus convaincue par les idées de Macron. Il a aussi parfois de bonnes idées, mais auquel je ne fais pas à 100 % confiance. Pour moi, c’est le Président de l’élite et non de tous les français… Un système qui profitera aux riches aux dépens des catégories les plus modestes.

Je suis déjà sûre d’aller voter. Je pense que j’aurais du mal à m’abstenir. Le droit de vote, des gens se sont battus pour. Et il est encore important de se rendre compte qu’avoir le choix est déjà une bonne chose. Il est presque un devoir citoyen que de l’exprimer. Que ce soit pour un des candidats, pour un nul ou pour un blanc ! Je vote par machine donc je ne peux voter nul. Alors le 07 mai, je vais hésiter entre le vote Blanc ou… Emmanuel Macron ! Qui ne m’aurait pas convaincu par ses idées, mais par son attitude…

Rendez-vous sur Hellocoton !