Si tu me lis, alors tu liras ceci…

Quand tu t’es volatilisé…

Tu as discuté avec moi une après-midi. Et puis, c’est tout. Tu as cessé de répondre à mes messages. Sans que je ne comprenne pourquoi. Avais-je dit quelque chose de mal ? Je n’ai pas vraiment compris. Pourquoi m’avoir répondu si physiquement je ne te plaisais pas ? Il y a donc sûrement eu autre chose. Mais je n’ai rien dit qui aurait pu te faire fuir…

Peut-être as-tu vu mon profil Facebook ?… Tu m’as peut-être trouvé en suggestion d’amis… Et reconnu avec les photos. Si tu as cliqué , tu as peut-être atterri sur mon blog visible depuis mon profil. Et puis, avec les articles me dévoilant, tu as peut-être pris peur… Il faut dire que je ne blogue pas anonymement et que je n’ai aucun filtre sur mon passé, mes blessures, mes pensées, mes sentiments…

Tu te demandes peut-être aussi comment j’ai pu atterrir dans tes suggestions d’amis alors qu’on a aucun ami en commun. Et peut-être as tu pris tout simplement peur que je connaisse ton nom de famille avant que tu ne me le dises. Quand tu m’as lancé un charme la première fois sur le site, tu t’en souviens ? Quand je l’ai vu c’était à la salle et le hasard a fait que tu sois juste en face de moi sur un vélo à ce moment là…

…source d’incompréhension…

M’avais-tu remarqué et reconnu sur le site ? Ou bien c’était juste un pur hasard… ? J’ai pris peur. Peur qu’en acceptant ce charme, tu ne viennes me parler directement. Alors j’ai refusé. Bien que je te trouvais plutôt mignon et que tu m’avais l’air sympa. Mais j’ai eu peur. C’est l’histoire de ma vie ça. J’ai peur que les mecs m’abordent parce-que je ne sais pas comment réagir… Mes blessures, mon passé m’ont conditionnée comme ça…

Çà ne te dit toujours pas comment j’ai pu avoir ton profil Facebook. C’est simple, bien avant que je ne t’envoie un message, je me promenais pas loin de chez moi et mes yeux se sont attardé sur un taxi garé là… Je ne sais pas pourquoi en fait. Et puis, je t’ai vu sur la photo sur le pare-brise. Sur le coup, je n’ai même pas pensé lire ton nom en fait… Je ne sais même pas s’il y est inscrit. Mais, je me suis souvenue que je t’avais vu avec un mec qui était dans ma classe au lycée à la salle de sport. C’est dans ses amis Facebook que je t’ai trouvé…

Puis, je t’ai contacté sur le site où tu m’avais envoyé un charme. Tu m’as répondu et tu avais l’air plutôt enthousiaste dans tes réponses. En effet, tu répondais à mes questions et enchaînait sur d’autres. Puis tout à coup, plus rien. Le lendemain, je t’ai renvoyé un simple « Tu as passé une bonne journée ? » que tu as lu le surlendemain et auquel tu n’as jamais répondu… Et c’est là que je ne comprends pas.

…ou de ta peur…

Je sais que tu ne me dois aucune explication. Moi aussi, il m’arrive de ne plus répondre à des mecs parce-que je suis trop lâche pour leur dire qu’en fait ça ne le fera pas… Mais je me demande si tu n’as pas pris peur en lisant ce blog… Je t’avais trouvé sur Facebook et j’ai peut-être atterri dans ta liste de suggestion d’amis… Si tu as reconnu la fille du site de rencontre, tu as peut-être cliqué… La nature humaine étant curieuse, tu n’as pas pu t’empêcher de lire quelques articles.

Es-tu tombé sur ceux qui parlent de ma dépendance affective ? Tu t’es peut-être dit « Oh non, une fille jalouse et collante, je laisse tomber! ». Ou alors pire, ceux de ma virginité tardive et là tu fuis parce-que… Je peux comprendre que ça puisse faire peur en fait, c’est lourd à porter pour moi, donc potentiellement pour le gars avec qui je me mettrais en couple (bien que ça n’a pas été le cas pour mes exs) et là je me dis que si tu fuis pour ça, c’est que tu ne cherchais qu’une seule chose et au final tant mieux que tu es stoppé tout contact…

Ou alors, tu es tombé sur l’article où je parlais de toi… Si tu m’avais remarqué à la salle, tu as su que je parlais de toi et tu as aussi pris peur… Ou peut-être qu’en fait tu ne m’as jamais lu ici et que tu es tout simplement intéressé par quelqu’un d’autre. Ou que j’ai finalement dit des choses qui ne te plaisent pas. Même si je ne vois pas quoi. Tu as peut-être, certainement d’ailleurs, tes raisons. Mais tu sais, une fille ça se torture le cerveau quand ça n’a pas de réponses. Vous vous avez la capacité de tourner la page rapidement mais pas nous…

…la surmonteras-tu ?

Si tu me lis vraiment et si tu continues à le faire, tu as peut-être compris que c’était de toi que je parlais quand j’évoquais mon rêve ? Te laisser un mot dans ta boîte à lettre, ça m’a vraiment traversé l’esprit tu sais… On s’est croisé à la boulangerie l’autre soir. Quand j’entrais, la boulangère te donnait ton pain. Tu es parti en me regardant. Je t’ai regardé aussi. J’ai entendu tes pièces tomber et la boulangère me réveiller : « Vous désirez? ». Tu as ramassé tes pièces et tu as détalé. Je n’ai pas vu par où tu es parti mais si c’était pour ne pas que je vois où tu entrais, ce n’était pas la peine… Je sais que tu habites juste en face… Là où je vois ton taxi garé tous les jours quand je passe devant…

Je ne te suis pas. Je n’habite pas loin non plus et tu es en plein bourg donc bon… Mais si ça se trouve, tu ne m’as même pas reconnu, jamais retrouvé sur Facebook et tout ça n’est que pur hasard. Tu ne m’as plus répondu pour une raison que toi seul connaît et puis c’est comme ça… Je voulais juste te dire que si c’était parce-que tu m’avais lue ici et que tu avais pris peur, tu aurais pu m’en parler…

cela ne m’ôtera pas d’un doute…

Si malgré ce que j’ai pu écrire ici, je te plaisais, tu aurais pu voir plus loin… Prendre le risque quand même, m’en parler au moins… Je sais que ce que j’ai pu confier ici peut faire peur à un mec, j’en suis parfaitement consciente. Mais c’est dommage de passer à côté de ce qui aurait peut-être pu, sait-on jamais, être une belle histoire ? Si vraiment tu as lu et si tu me lis encore, tu sais comment me recontacter…

Et là plusieurs options : il ne m’a jamais lu et ne verra donc jamais ce message. Il m’a lu mais m’a complètement zappé et ne remettra jamais les pieds (ou plutôt les yeux) sur mon blog et donc ne verra pas ce message. Ou il m’a lu et n’a pas envie de revenir sur ce blog… Soit, il va me lire mais ses réticences sont trop importantes et il préfère vraiment laisser tomber… Ou encore il va me lire et… à lui de jouer…

Une blogueuse non anonyme,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon blog en musique . . . !

girl-711087_960_720

Journal d’une disjonctée a créé un nouveau tag et m’a nommée pour le faire. Le principe est simple  :  il faut trouver un titre de chanson ou nom d’artiste commençant par chaque lettre du nom de notre blog en faisant découvrir à nos lecteurs des musiques que nous affectionnons particulièrement ou qui collent à l’ambiance générale qui règne sur notre blog.

Dans la tête de Dounia-Joy me semble beaucoup trop long pour que je réussisse à trouver une chanson à chaque lettre de ce titre, je vais donc me contenter de Dounia-Joy, ce qui est déjà pas mal !

D comme « Dancing with the Devil » de Marina Kaye

O comme « One » de U2

U comme « Une dernière danse » de Kyo (coucou Benoit, je t’aime! lol)

N comme « Naked » d’Avril Lavigne

I comme « Insomnie » de Keen’v

A comme « Alien » de Louane

J comme « Je te pardonne » de Maître Gims

O comme « On avance » de Tal

Y comme « You and me » de Lifehouse

Je tague : chasinga life, une nana du quotidien et thebluepostit.

A vous les filles si le coeur vous en dit !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne l'ai pas oubliée, je me suis désabonnée mais je continue de la lire en secret . . .

Elle était l’une de mes premières abonnées sur Hellocoton. La première à me montrer que la blogosphère était faite de partage. La première à m’avoir taguée sur le fameux Liebster Award. Je m’étais aussi abonnée à son blog car je me retrouvais parfaitement dans ses articles.

Nous avions beaucoup de points communs. Nous avons aussi échangé un temps par mail interposé et elle m’avait aidé à voir plus clair en certaines choses me concernant. Elle commentait quasiment toutes mes publications et puis un jour, je me suis rendue compte qu’elle intervenait de moins en moins, et puis tout à coup plus rien du tout et je me suis rendue compte qu’elle s’était désabonnée.

startup-photos-large

Et je n’ai pas compris. Je l’ai mal pris au début. Oh j’avais déjà eu des désabonnements mais parfois, quasiment tout le temps même, sans même savoir de qui il s’agissait. Mais là, je me demandais pourquoi, ce que j’aurais pu écrire qui la fasse partir. Et je ne trouvais pas de réponses à mes questions et je n’ai jamais osé lui demander mais ça m’a souvent travaillé.

C’était son droit bien évidemment. Peut-être que mon blog avait pris un tournant qui ne lui plaisait plus. J’aurais juste aimé savoir et comprendre. Parce-qu’elle était l’une des premières à me lire. Parce-que j’aimais échanger avec elle.

Aujourd’hui, je ne me rends pas compte quand une abonnée s’en va. 300 et quelques, ça commence à faire pas mal de monde tout de même ! Et je ne peux me rappeler de tout le monde. Je ne suis pas non plus forcément toutes celles qui me suivent. Je vais voir de temps en temps si le continu m’intéresse mais je suis très blogueuse humeurs donc voilà pourquoi je ne m’abonne pas à tout. Concernant cette blogueuse dont je parle, je continue de la lire en secret. Je m’étais moi-même désabonnée pourtant. Ses articles m’intéressaient toujours mais j’avais été un peu trop vexée.

person-woman-apple-hotel-large

Je ne sais pas pourquoi. Je crois que je m’étais attachée à elle. Je suis attachée à pas mal de blogueuses que je suis et qui me suivent en retour. C’est comme si on avait tissé des liens à travers la toile. Je connais leurs blessures de par leurs articles, je me reconnais dans le vécu de certaines et forcément ça créé des affinités.

Parfois, je me désabonne car les blogueuses ont quitté la blogosphère ou parce que leur contenu ne me parle plus, mais je sais que j’en ai quelques-unes dont je ne pourrais jamais me désabonner et que ça me ferait aussi mal si de leur côté elles se désabonnaient…

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrit #5 – Parlons fantasme !

Quand on parle fantasme, tout d’abord, on pense aux fantasmes sexuels que l’on souhaite assouvir. Mais c’est une définition un peu réductrice de ce mot. En effet, d’après la définition, un fantasme est une représentation imaginaire traduisant des désirs plus ou moins conscients.

Bon, j’imagine que vous attendez du croustillant et des détails sur mes fantasmes sexuels les plus fous, mais je risque de vous décevoir, je suis plutôt du genre un peu trop sage mais puisque je crains que vous ne cliquiez sur la petite croix en haut à droite, alors voici mon fantasme sexuel le plus fou :

ian

Ah Ian Ian Ian.. .Je l’ai découvert dans sa première série, et non ce n’est pas Lost mais Young Americans diffusé à partir de 2001 ! Il y a donc 15 ans ! J’avais 12-13 ans quoi ! Et je suis littéralement, dès ce jour, tombé sous son charme affolant ! Depuis, Ian a vieilli mais n’a rien perdu de son charme ! Au contraire !

Ce mec est juste LE plus BEAU mec de la Terre, que dis-je de l’Univers, que dis-je de la Galaxie toute entière ! Alors dans mes rêves les plus fous, je rêve de choses pas très catholiques que nous pourrions faire lui et moi ! Bah quoi ?! Les fantasmes n’ont pas tous vocation à être réalistes ! Vous avez vu la photo, il semble tout disposé à recevoir quelqu’un dans son bain ! Quoi ? Il est marié oui et alors ?! Pas la peine de me le rappeler, j’ai suffisamment été peinée comme ça le 26 avril dernier quand il a passé la bague au doigt de Nikki !

quote-l-amour-fantasme-vaut-bien-mieux-que-l-amour-vecu-ne-pas-passer-a-l-acte-c-est-tres-excitant-andy-warhol-195740

Oui, je sais ce fantasme restera purement dans mon imaginaire et ne risque malheureusement pas de se réaliser ! Alors, je vais vous parler d’autres fantasmes peut-être un peu plus réalistes ou que j’aimerais bien rendre réalistes !

Quand j’étais petite, mon fantasme professionnel était de devenir avocate. Je me voyais dans cette longue robe noire à défendre les bons gens, et puis j’ai appris que je pouvais aussi être amenée à défendre des enflures et je n’ai plus jamais voulu en entendre parler ! Ce métier n’était plus pour moi !

Comme toutes les petites filles, je rêvais secrètement d’être chanteuse ! D’ailleurs, je m’y adonne en cachette quelques fois derrière mon écran dans ma chambre, voir encore en voiture ou sous la douche ! Je ne pense pas avoir un talent fou mais je ne chante pas si mal je pense, mais je suis loin d’avoir le profil de la candidature à The Voice !

Après, j’ai fantasmé une carrière d’actrice. J’ai longtemps pensé à faire du théâtre, j’y pense encore d’ailleurs et c’est plutôt le prix qui me freine et mes autres activités qui me prennent déjà pas mal de temps. Mais je suis sûre que je ne serais pas si mauvaise une fois à l’aise devant la caméra ! C’est quelque chose que je trouverais fascinant, pouvoir endosser un autre rôle que le mien…

Mon dernier fantasme et celui là est actuel et bien ancré : devenir écrivain. Depuis que je tiens ce blog, l’écriture est devenue pour moi une vraie passion et une évidence, qui m’a d’ailleurs aussi réconciliée avec la lecture. J’ai souvent commencé à écrire un roman et puis, l’histoire ne me plaisait plus et j’ai abandonné. J’attends de peaufiner à fond une histoire et des personnages pour pouvoir recommencer cette aventure que j’espère voir le jour ! Je rêve d’être un jour publiée. Je crois qu’à ce jour, c’est mon plus grand fantasme !

Cet article a été écrit dans le cadre du Challenge  « Un défi ou un écrit » proposé par Agoaye. Clique sur l’image ci-dessous pour en savoir plus si toi aussi tu souhaites participer.

Bannière-copie

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

La réforme de l'orthographe, kezaco ?!

Une réforme de l’orthographe vient de voir le jour. A la rentrée prochaine, c’est plus de 2400 mots qui vont subir un changement pour faciliter leur apprentissage aux enfants. Ce serait en fait une réforme datant de 1990 qui va enfin être appliquée en 2016.

Concrètement, qu’est ce qui change ? Les accents circonflexes ne seront plus obligatoires dans certains mots. Nénuphar s’écrira désormais nénufar et oignon perdra son i ! Adieu aussi le trait d’union, on écrire portemonnaie et millepatte !

A mon humble avis, cette réforme est complètement aberrante ! Sous prétexte de simplification, on change des règles vieilles comme le monde et appliquées depuis des décennies ! Mais pourquoi ne pas aller plus loin alors, éliminons les dates d’histoire trop compliquées à retenir et les calculs mathématiques trop complexes !

6152782

Les deux orthographes pourront continuer à être utilisées nous rassure-t-on ! J’ai envie de dire « encore heureux! » Manquerait plus que je refasse mon apprentissage de base tiens ! Ces règles ont été apprises par un millier d’enfants avant moi, après et je ne vois même pas où est la véritable difficulté dans les accents circonflexes ou autres traits d’union !

Je trouve que c’est encore plus « rendre bête » les élèves de maintenant que de vouloir simplifier des choses déjà simples ! S’ils ne font aujourd’hui plus attention à leur orthographe, le principal problème vient de leur téléphone portable qu’ils ont déjà quasiment tous en main à 10 ans et qui apprennent le langage texto en même temps que l’apprentissage des bases tout court !

Ils ne prennent plus la peine d’écrire leur mot en entier mais en abrégé et du coup ne savent plus écrire correctement certains mots. J’ai eu mon premier téléphone à 17 ans et ça me le fait parfois sur certains mots alors je n’imagine pas les enfants et adolescents de la génération actuelle !

On ne soigne donc pas les difficultés mais on les masque et on les rend inexistantes ? Parce-que ça commence comme ça mais ça finira comment ? Pourra-t-on finir par écrire nain porte comment sans que personne né rien à en redire parce-que de toute façon c’est la réforme de l’or taux graffe ! (punaise, c’est même compliqué de faire des fautes exprès !).

Qu’en penses-tu ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Était-il vraiment indispensable de sortir une "grosse" Barbie ?

Le groupe « Mattel », producteur de Barbie a annoncé récemment que de  nouvelles versions de la poupée mannequin allait sortir : des Barbie « rondes », « petites » ou encore « grandes » vont ainsi voir le jour. Même si je comprends l’idée et le principe, je ne cesse de m’interroger si au final, cette histoire n’aura pas l’effet inverse que celui escompté.

En effet, l’idée est de voir des Barbie un peu plus conformes à la réalité et reflétant toutes les femmes dans le monde. A l’instar des magazines où on ne voit que des mannequins filiformes dans les pubs, ces jouets se veulent à l’image de tous les stéréotypes de la femme d’aujourd’hui.

dolls-937519_960_720

Je pense que c’est encore plus créer la différence puisqu’elle sera clairement visible là où avant, en ayant qu’un seul modèle de Barbie, elle ne l’était pas. Je suis complètement d’accord sur le principe de faire des Barbie de couleur différente, je trouve que c’est une belle façon d’apprendre aux enfants à accepter la différence et ne pas être raciste.

Mais franchement à 5 ans, quand je jouais à la Barbie, je ne me disais pas « qu’est-ce qu’elle est maigre ! ». Ce n’était qu’un jouet et je ne me posais pas de questions. Là au contraire, les petites filles se poseront des questions. Sur quels critères les mamans se baseront donc pour leurs acheter telle ou telle Barbie ? « Maman pourquoi tu m’as acheté la plus « grosse » ? »

children-770216_960_720

Ne seront-ce pas les frustrations d’adultes qui verront alors se dicter le choix de ses Barbie ?! La maman plutôt mince choisira alors la Barbie mince, reflétant ainsi l’idée à sa fille qu’elle doit faire très attention à sa ligne, etc etc … ?! Je ne dis pas que ce sera le cas. Je m’interroge sur la finalité de ces différentes poupées à vrai dire.

N’est-ce pas en réalité, pointer l’accent sur le poids ? Ainsi, en offrant une poupée « ronde » à une petite fille qui aurait quelques kilos en trop, n’est-ce pas lui faire passer le message qu’elle l’est ?! Quand nous, nous jouions au Barbie, il n’y avait qu’une seule Barbie type et au final, aucune fillette ne s’est posé la question ! Et je ne crois pas que Barbie soit responsable de l’anorexie dans le monde !

bride-969343_960_720

Barbie n’a pas été créé dans un but réaliste à la base, c’est un jouet avec lequel les petites filles s’inventent des histoires qui n’ont rien de réelles et en tant que tel, un jouet ne doit-il pas rester juste un jouet fait uniquement dans le but de rêver et non dans le but de s’interroger ou de frustrer ?!

Et puis, là encore, je vois une différence homme / femme car je n’ai lu nul part qu’il était question de changer Ken par contre ! Parce-que bon si on veut aller par là, ils existent aussi une multitude de corps masculins différents, et non pas juste le bogoss grand musclé et parfaitement bien peigné !

Je pense ainsi que c’est prendre le problème à l’envers et que c’est uniquement un bon coup de pub marketing pour permettre à Mattel de voir ré-augmenter la vente de ces poupées qui n’ont plus l’air d’avoir le vent en poupe !

Qu’en penses-tu ?

humeurs hellocoton

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et si . . . Je participais à une téléréalité !

J’ai 28 ans alors autant vous dire que la téléréalité, c’est complètement de mon temps ! J’avais à peine 14 ans lorsque le premier épisode de la première téléréalité en France, « Loft Story » a été diffusé. C’était alors pour moi un véritable divertissement.

14 ans ont passé depuis. Je regarde toujours la téléréalité. Pas tous les programmes. Je me suis lassée des programmes d’amour, je n’aime pas les programmes de jeux d’aventure, je suis sûrement les plus inutiles du genre Secret Story.

J’en ai suivi chaque saison. Je ne me souviens plus vraiment des premiers, j’étais plus jeune et je n’avais pas la même façon de regarder. C’est vrai qu’aujourd’hui, je suis capable de sentir qui va gagner, et de savoir ce qu’il faut faire pour faire le « buzz ».

staragora05102011102612

Aujourd’hui, c’est de ça dont il est question lorsqu’on parle de téléréalité. Le mot « télé » est bien plus accentué que le mot « réalité » car tout est surjoué. La production de ces programmes aiguille les candidats dans le sens qu’ils veulent donner à chaque personnage et les images retranscrites aux téléspectateurs ne correspondant qu’à un infime pourcentage de leur quotidien.

Et pourtant, malgré ça, oui j’aimerais y participer. Pour l’amitié, pour l’expérience humaine riche que cela doit être. Pour voir mes émotions se décuplées dans un programme où enfermée, je n’ai pas le choix que de m’accrocher aux autres, voir ainsi naître de belles amitiés. Je ne vous cacherai pas non plus que j’ai sans doute un besoin de reconnaissance et que m’apporter un brin de notoriété pour m’aider à me faire gagner en confiance.

Quoique sur ce point, je sais aussi que la télé pourrait me détruire comme elle a détruit d’autres candidats avant moi, Loana etc etc… En fait, peut-être que je cherche aussi à savoir si je pourrais l’endurer. Je sais que c’est l’après qui peut détruire. Une image peut vite être tronquée, une réputation ainsi faite, difficile de s’en défaire… Aurais-je les épaules assez solides pour en assumer les conséquences ?

Alors oui j’aimerais participer à ce genre d’émissions, mais un nouveau concept ! Une téléréalité dans laquelle tu ne serais pas enfermée et où les caméras suivraient ton quotidien dans la vie de tous les jours tiens pourquoi pas !?! « Endemol » si vous avez besoin de nouvelles idées, je suis là ! Après tout, peut-être que c’est sur le derrière de la scène en coulisses que je pourrais y participer, et non devant les caméras !

Après, j’aime regarder la téléréalité mais en général, les candidats, je m’y attache le temps de l’émission et ensuite, je les oublie. Cependant, certains, surtout certaines, je continue de suivre leur après car elles ont réussies à s’affranchir de l’image qu’elles renvoyaient à travers l’écran. Je pense notamment à Caroline Receveur qui vit aujourd’hui à Londres et qui a lancé sa propre marque de thé, et à Alexia qui elle s’est complètement métamorphosée et qui fait du sport et de l’alimentation saine son mantra. Elles sont toutes deux issues de Secret Story et j’espère également qu’Emilie, la gagnante de la dernière saison s’affranchira à son tour de tout ça.

Comme quoi, c’est assez étrange car j’aime la téléréalité et pourtant, au final, je m’intéresse aux candidats qui s’en affranchissent et qui n’en refont pas.

Et toi, quel est ton rapport à la téléréalité ? Tu t’y vois ?

humeurs hellocoton

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrit #4 : "Ceci est un message personnel" . . .

Ils sont incroyables. Je suis trop gentille ou encore bien trop naïve, je ne sais pas. Mais j’en ai ma claque. Je sature. Quand on m’envoie un message, je réponds du tac au tac lorsque je le peux et si je ne réponds pas immédiatement, c’est que vraiment, j’étais trop occupée à ce moment là. Et puis, ensuite, il se peut que j’oublie.

Mais quand tu es systématiquement celle qui demande des nouvelles, systématiquement celle qui réponds du tac au tac et qui se montre disponible même si elle aurait sûrement mieux à faire. Il y a toujours mieux à faire qu’une discussion sur Internet ou pas SMS interposés n’est-ce-pas ?

breakingsecrets-via-tumblr-on-we-heart-it-8608159

Alors, ils viennent te parler uniquement quand EUX le souhaitent ! Si c’est toi qui va leur parler, tu attendras trois jours une réponse car ils n’ont pas décidé à ce moment là. Alors, quand tu vois que c’est comme ça depuis des années, stop, tu lâches un peu la bride et tu apprends à ne plus rien attendre des gens mais surtout à ne pas trop leur en donner non plus.

Alors quand tu as le toupet de dire à l’une de ces personnes qui ne vient te parler que lorsque l’ennui est trop insupportable pour lui alors que désormais toi, tu as appris à t’éloigner des gens et à ne pas leur laisser trop de place, on cherche à bien te faire culpabiliser en te disant que c’est pas très sympa et que ça ne se fait pas ?!

WeHeartIt-we-heart-it-29494217-500-375

C’est marrant, ces gens là c’est tous les mêmes, ce n’est pas le premier, espérons le dernier à me faire ça. Ils croient sans doute que je suis encore la pauvre petite fille fragile et naïve qui dira de toute façon amen à tout, mais NON les gars ! NON, je ne laisse plus autrui être plus important que moi !

Je n’accorde plus d’importance aux gens qui ne t’en accordent que lorsqu’ils le décident soudainement ou tout le temps à leur bon vouloir. C’est fini ça. Je ne suis plus la gentille fille que vous avez connue, bien trop sympa, qui se laissait déranger à chaque heure, à chaque moment pour égayer votre quotidien.

we heart it (1)

Non, je suis juste la fille avec 10000 activités qui n’a plus besoin de personne et encore moins de ces discussions sans grand intérêt. Car les mecs, quand vous saurez enfin clairement ce que vous attendez, on pourra parler. En attendant, je n’ai vraiment plus le temps, de perdre mon temps !

Ceci est un message personnel destiné à tous les crétins qui un jour m’ont parlé, qui partent et qui reviennent sans arrêt pour je ne sais quelle raison. L’ennui ? Le néant ? Rien d’autre à essayer de se mettre sous la dent ?

WeHeartIt-we-heart-it-29494408-500-333

Moi j’accorderais du temps à celui qui m’en accordera non pas par défaut, par ennui ou faute de mieux… Alors ne vous plaignez pas de mon comportement, car c’est le vôtre qui a forgé ce qu’il est devenu aujourd’hui. Regardez-juste vous dans une glace et remettez-vous en question…

Cet article a été écrit dans le cadre du Challenge  « Un défi ou un écrit » proposé par Agoaye. Clique sur l’image ci-dessous pour en savoir plus si toi aussi tu souhaites participer.

Bannière-copie

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour au naturel . . . !

Demain, je retourne au naturel ! Et oui après près de deux ans en mode blonde, j’ai pris RDV chez ma coiffeuse pour revenir à mon châtain naturel. J’y pensais depuis un petit bout de temps, tout simplement parce-qu’il y a quelques mois, j’ai du coupé mes cheveux en carré mi-longs car ils étaient beaucoup trop abîmés et secs et que les pointes étaient fourchues et cassantes.

L’autre raison est aussi que je trouve que le blond ne vieillit pas très bien au bout de quelques shampoings et peut-être aussi à cause du chlore à la piscine. J’aimerais également passer aux soins naturels et donc laisser pousser mes cheveux naturellement, sans coloration chimique ni shampoing chimique. Pour cela, je vais passer progressivement au shampoing bio une fois que j’aurais fait plusieurs retouche couleur naturelle chez le coiffeur, et je pourrais ainsi également passer aux colorations et / ou shampoing au henné.

Il faut dire que je suis passée de châtain à roux puis au brun pour revenir au roux et ensuite au blond ! J’en ai ainsi vu de toutes les couleurs et je frôle un peu l’overdose. A savoir que mes cheveux me gonflent tellement en ce moment, que je ne supporte presque plus de les voir en peinture, alors je pense qu’un peu de changement ne leur (ne me surtout !) fera pas de mal !

06-FHP-1311151

S’il faut choisir entre cheveux longs naturels et cheveux courts blonds, le choix est vite fait ! Je regrette TOUJOURS lorsque je coupe mes cheveux ! Et je pense qu’ils repousseront en meilleure santé, plus sains, plus vifs et plus épais si je ne leur inflige plus aucune coloration chimique et agressive.

Je redoute le passage chez la coiffeuse demain, je n’ai pas envie que mes racines soient trop foncées par rapport aux pointes ni qu’il y ait un décalage énorme entre les deux. J’aimerais un résultat assez homogène et j’espère que c’est ma coiffeuse habituelle qui sera là demain car c’est vrai qu’elle arrive toujours à bien m’écouter et à bien retranscrire ce que je souhaite à chaque fois !

Réponse au prochain épisode en image ! PS : je te mets quelques photos et tu me diras comment tu me préfères ?! Merci ! 🙂

Sans titre_GF
Au naturel !
IMG_0844-001 - Copie
Rousse avec des yeux de vampire !
2_GF
Blonde quand ils viennent d’être faits et que c’est tout beau !
3_GF
Blond qui vieillit mal, qui assèche et abîme mes pointes !

 Couleur actuelle, mais coupé carré mi-long pour éradication des fourches !

Alors, je fais bien de retourner au naturel ou pas ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand les blogueuses critiquent la blogosphère . . .

Je ne suis pas une blogueuse influente, du moins, je ne pense pas l’être. Je suis suivie mais parmi mes abonnées, je pense qu’il y en a qui ne me lisent même pas. J’ai mes lectrices fidèles et ça me convient parfaitement. Je ne cherche absolument pas à gagner ma vie avec ce blog et je suis déjà ravie de continuer à plaire à mes lectrices. Il n’est pas toujours évident de bloguer, j’ai eu des gros passages à vide où je me demandais ce qu’il allait advenir de mon blog, soit parce-que je ne trouvais pas l’inspiration où quand je n’avais pas l’impression que mes articles soient pleinement reconnus.

tablet-792071_960_720

Depuis ma première sélection, j’en ai eu plusieurs qui se sont vites enchaînées et j’avoue que ça a permis à me motiver à continuer d’écrire. Je me disais que si ce que j’avais à dire avait le mérite d’être souligné, c’est que je n’écrivais pas si mal finalement… Et j’aime bloguer, j’aime écrire mes articles, j’aime recevoir vos commentaires et vos retours sur mes écrits. L’échange permet très souvent de se confronter à d’autres points de vue différents que le sien et je trouve toujours cela très enrichissant quand l’échange est construit dans le calme et non l’insulte gratuite.

L’article que je m’apprête à écrire ici risque de faire encore quelques remous mais j’avoue que c’est quelque chose qui m’a choqué et j’avais besoin de vous exposer mon point de vue à ce sujet. En effet, ça fait quelques jours que je vois fleurir des articles de blogueuses en colère qui critiquent la blogosphère et j’avoue que plusieurs écrits dans chacun de ces articles m’ont fait tiquer un peu.

home-office-569359_960_720

J’ai en effet pu lire que ces blogueuses ne lisaient plus de blogs parce-qu’elles trouvaient que la blogosphère avait perdu de son authenticité. J’ai trouvé ça un peu mesquin et à vrai dire, je me suis également dit qu’elle n’avait pas dû chercher à s’ouvrir à d’autres blogs « nouveaux » car je vous assure qu’il y a encore des blogs écrits avec une réelle authenticité. J’ai trouvé qu’elles prenaient du coup un peu les autres blogueuses de haut. Je ne sais pas si j’ai le recul nécessaire face à leurs écrits, mais j’ai trouvé qu’elles apportaient un jugement assez dur finalement. Comme si elles, elles étaient parfaites et qu’elles n’allaient pas perdre leur temps à lire les autres qui ne font de toute façon rien de bien sur leur blogs !

J’ai aussi pu lire que les blogueuses manquaient de style et que finalement tout le monde finissait par copier tout le monde. J’ai l’impression par contre qu’à travers leurs écrits, elles ne se mettaient pas dans le lot, et donc j’ai retrouvé le côté un peu hautain que j’ai souligné plus haut. Il n’y a pas 36 solutions différentes pour un site Internet, je trouve normal qu’à un moment donné, chaque blog finisse par un peu se ressembler, quant au contenu, là encore, elles ne doivent pas s’ouvrir à beaucoup de blogs pour affirmer cela. Moi par exemple, ne lisant pas de blogs mode ou beauté, je pourrais facilement affirmer que les blogueuses mode et beauté se ressemblent toutes et que finalement elles se copient les unes et les autres. Et ce ne serait pas forcément apprécié… Mais c’est un pan de la blogosphère que je ne connais pas donc je ne peux pas l’affirmer ni encore moins le prouver. Par contre, un blog humeur est par définition bien personnel donc c’est peut-être aussi pour cela que moi qui ne lit que des blogs humeurs, je n’ai pas cette impression d’uniformisation.

workspace-766045_960_720

Moi ce que j’aime dans la blogosphère, c’est le partage. J’aime quand mes articles inspirent d’autres blogueuses à apporter leur propre patte à mes écrits. Je n’ai aucunement le sentiment d’être copiée mais au contraire, je suis presque fière de voir qu’elles peuvent rebondir sur ce que j’ai apporté. Et j’aime aussi m’inspirer d’autres blogueuses, quand je le fais, par principe, je demande leur permission et je les mentionne dans mon article, je trouve ça normal. Je n’ai alors pas non plus le sentiment de les copier mais seulement, je pense que la blogosphère est aussi faite d’inspiration.

Ces articles, je n’ai même pas regardé, mais je pense qu’elles ont été écrites par des blogueuses avec des milliers d’abonnés. Elles disent qu’elles ne lisent plus de blogs mais comme leurs lectrices sont « fans » d’elle, elles n’ont sûrement pas peur d’en perdre ?! Non ?! J’avoue que j’aimerais bien qu’elles m’expliquent si ce n’est pas l’explication. Je trouve que dire en tant que blogueuse, qu’on s’en fout des autres blogs, c’est un peu cracher dans la soupe. Je comprends l’idée de vouloir s’inspirer seule et d’apporter un contenu différent, mais je ne vois pas en quoi ce serait incompatible à la lecture d’autrui.

blog-793047_960_720

En fait, quand je lis ce genre d’articles, je me demande pourquoi la blogueuse continue à bloguer si elle trouve que la blogosphère est en déclin et que ça ne lui apporte plus grand chose. Je pense que chaque jour, de nouveaux blogueurs et de nouvelles blogueuses s’installent et que lorsqu’on est devenu un peu trop populaires, on ne s’attarde plus à chercher à les découvrir. Alors non, pour moi la blogosphère n’est pas en déclin, c’est juste que certaines blogueuses se sont un peu trop fermées aux autres à mon goût. « D’ailleurs on le voit bien, les blogueuses influentes sont souvent celles qui ne répondent pas à leurs commentaires… » Et je le dis entre guillemets, car évidemment, ce n’est pas une généralité, mais je l’ai remarqué un peu à mon niveau.

Qu’en penses-tu ?

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :