J’ai regardé « Juste un regard », série adaptée du roman d’Harlan Coben

lire et regarder des séries

J’aime lire et j’aime regarder des séries. Je ne prends pas assez de temps en ce moment ni pour l’un ni pour l’autre. Mais je vais remédier à cela très rapidement. Je lis de tout, et j’ai des périodes où j’aime lire des auteurs en particulier. J’ai eu ma période Guillaume Musso, Sophie Kinsella et Harlan Coben, des auteurs que j’apprécie grandement.

Harlan Coben a eu la chance de voir certains de ses romans adaptés en film « Ne le dis à personne, et en série « Une chance de trop » et « Juste un regard » dont les deux premiers épisodes ont été diffusés hier soir sur TF1. J’avais beaucoup aimé « Une chance de trop » donc c’est avec excitation que j’attendais cette nouvelle adaptation.

juste un regard

© NICOLAS GOUHIER / VAB PRODUCTIONS / TF1

Autant vous dire que je n’ai pas été déçue et que je suis très impatiente de voir la suite. Intrigues, suspens, très haletant, très prenant. Il ne faut pas louper une miette sinon tu es perdue. Mais, il faut dire qu’on ne nous dévoile pour le moment pas grand chose et que nous sommes dans le flou total. Il est quasiment impossible de savoir le fin mot de l’histoire.

A mon avis, les personnages comme Harlan Coben, ne sont vraiment pas tout seul dans leur tête pour imaginer des scénarios pareil ! J’ai aimé le jeu des acteurs qui sont pour moi tous crédibles dans le rôle qui leur est attribué. Je trouve qu’on ne pense pas souvent à Virginie Ledoyen pour de grands rôles, pourtant c’est une bonne actrice.

« L’histoire de Juste un regard sur TF1 est basée sur une mère de famille qui décide de retrouver son mari malgré le danger et les fantômes du passé qui la hante. Ce fameux mari va se révéler être un parfait inconnu pour elle ».

mes théories

J’ai eu plusieurs théories au fil de l’épisode comme quoi soit Eva, soit son mari serait responsable de l’accident au concert il y a 15 ans, que le noir a peut-être enlevé son mari pour le protéger et qu’au final il ne serait peut-être pas le si grand méchant de l’histoire. Grégory Marsan, l’homme qui a perdu son fils qu’Eva a essayé de sauver il y a 15 ans, ne serait lui peut-être pas si gentil, d’ailleurs il y a une sombre histoire qui se cache derrière tout ce qui s’est passé il y a 15 ans.

Puisqu’en effet, Eva a eu une courte perte de mémoire suite à cet accident et ne se souvenait pas d’avoir déjà rencontré son mari avant tout ça. Je me demande même si son mari est vraiment celui qu’il prétend être. Et s’il ne s’est pas marié avec Eva juste par intérêt mais lequel ? Je me triture le cerveau depuis hier, j’adore essayer de chercher le dénouement fatal.

une issue improbable à deviner

Mais avec Harlan Coben, je m’attends à encore plus tordu et je suis sûre que je ne serais pas déçue de l’issue. Que je n’y aurais même pas songé une seule seconde et que je vais en rester sciée. C’est ce que j’attends de l’issue de la série.

Je n’ai pas lu le livre du même auteur qui a inspiré la série. Je pense le lire après l’avoir fini même si je pense que l’issue ne sera pas forcément la même, car j’imagine que pour maintenir le suspens, des modifications ont été apportées par rapport au roman !

Et vous, vous avez regardé, aimé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 Reasons Why : mon avis dix ans après tous les débats !

J’arrive après que tout le monde en ait déjà parlé. J’ai mis du temps à découvrir la série. J’en avais entendu parler avec l’envie de la voir puis j’avais oublié. J’y ai repensé quand la premier critique bloguesque a été publiée. Alors je me suis mise aussi à la visionner. Netflix a fait le choix de mettre tous les épisodes en même temps. Beaucoup d’entre vous ont regardé la série en 1, 2 jours à peine…

Moi, il m’a fallu du temps… Comme Clay entre chaque cassette, il m’a fallu du temps entre chaque épisode. Besoin d’assimiler ce que je venais de voir, de le digérer aussi parfois… Cette série m’a mis trois fois mal à l’aise. Parmi ces trois fois, une fois où j’ai du détourner les yeux car j’étais dans l’incapacité de voir cette scène jusqu’au bout… J’ai essayé mais je n’ai pas pu… Les deux autres scènes ne m’ont pas fait détourner les yeux mais m’ont donné envie de vomir…

De quoi parle « 13 reasons why » ?

Je pose l’histoire au cas où des personnes n’en aurait pas encore entendu parler, peut-être qu’ils étaient coincés dans une autre planète qui sait ?!
« Inspirée des best-sellers de Jay Asher, 13 Reasons Why suit Clay Jensen, un adolescent qui découvre sous son porche au retour du lycée une mystérieuse boîte portant son nom. À l’intérieur, des cassettes enregistrées par Hannah Baker, une camarade de classe qui s’est tragiquement suicidée deux semaines auparavant. Les enregistrements révèlent que la jeune fille, dont il était amoureux, a décidé de mettre fin à ses jours pour treize raisons. Clay est-il l’une de ces raisons ? »

MON AVIS

J’ai vraiment beaucoup apprécié cette série. Elle a été d’un côté encensée et de l’autre critiquée. Je pense qu’elle mérite d’être encensée mais pas du tout d’être critiquée. Oui le thème du suicide est un thème délicat à aborder dans une série pour adolescents. Mais non, je n’ai pas trouvé que cette série pouvait pousser les ados à passer à cet acte. J’ai trouvé que la série faisait beaucoup réfléchir au contraire, sur ses propres actes. Réfléchir sur ces petites choses que l’on pense insignifiantes et qui ont pourtant toute leur importance.

J’ai eu du mal au début à distinguer les passages dans le temps, oscillant entre le passé et le futur. Puis, je me suis vite rendu compte que les couleurs changeaient pendant ces transitions : couleurs chaudes pour le passé lorsque Hannah était encore en vie puis couleurs plus froides dans le présent. Cela permet de mieux comprendre Hannah et surtout de comprendre ce qui s’est passé dans sa vie pour qu’elle en arrive là. La cicatrice de Clay permet également de savoir si l’on se trouve dans le passé ou dans le présent.

Le moindre mot peut avoir des répercussions énormes

La mort d’Hannah par le suicide est nécessaire pour la prise de conscience de ses camarades du mal qu’ils ont pu lui faire. Même des choses minimes qui cumulées les unes aux autres ont été la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

La série ne cache rien. Le sujet est traité de façon brute, brutale, violente, sans chichi, plusieurs scènes pouvant être particulièrement dures à regarder pour les personnes les plus sensibles. Le contenu est lourd, pesant, difficile à visionner parfois. Personnellement, je n’ai pas pu enchaîner les épisodes comme beaucoup d’entre vous. En effet, comme Clay, il m’a fallu le temps de digérer entre deux cassettes.

Dans 13 reasons why, il n’y a pas une utilisation exacerbée des réseaux sociaux. On est dans une série qui aurait pu se dérouler avant l’avènement des réseaux sociaux. L’usage de cassettes etc etc… J’aime la façon dont est traité l’isolement, le fait de se sentir en marge parce-que différent.

Des thèmes touchant tous les ados

L’isolement, le harcèlement, le viol, le suicide ne sont pas les seuls sujets sensibles de cette série. La série aborde également les faits auxquels sont aujourd’hui confrontés nos adolescents au collège et au lycée : popularité, rumeurs, différence, réputation infondée, curiosité malsaine, slut shaming… Il aurait été intéressant de développer le phénomène à notre temps avec l’utilisation parfois malsaine des réseaux sociaux.

En regardant la série, j’ai eu envie d’entrer dans les épisodes et de dire à Hannah que tout s’arrangerait, qu’elle avait la vie devant elle et surtout que tout finirait par s’estomper. Que les « fausses » rumeurs à son sujet disparaîtront de sa vie quand elle quittera le lycée et que les comportements immatures d’harcèlement et de moquerie auxquels elle fait face actuellement ne dureront pas toute sa vie…

Je ne pense pas qu’on doit voir dans cette série une glorification de l’acte du suicide ni qu’Hannah ait fait ces cassettes dans le but de se venger. Je crois qu’elle a voulu montrer à tous les responsables comment de façon insidieuse et sans forcément qu’ils s’en rendent compte, ils sont responsables de leurs actes et de leurs dires et que ceux-ci même s’ils peuvent leur paraître insignifiants, peuvent avoir des conséquences désastreuses et dramatiques. Après, je n’ai pas non plus trouvé Hannah toute blanche et elle a elle-même sa part de responsabilité dans ce qui lui arrive. Comme lorsqu’elle se déshabille pour aller dans le jacuzzi alors qu’elle sait très bien ce qui peut arriver en étant avec cet autre élève…

Prise de conscience

On sait comment va se terminer la série, on sait que l’issue est fatale. On comprend qu’il n’y a pas moyen d’échapper à la mort d’Hannah. Mais le mystère qui entoure sa mort ainsi que les raisons qui l’ont poussé à cet acte sont ici traités de façon à ce que le spectateur soit en haleine, impatient de découvrir et de démêler toute l’histoire. Au final on se rend compte qu’Hannah a aussi sa part de responsabilité. Elle a repoussé la seule personne qui aurait été prête à l’aider, Clay, qui était tombé amoureux d’elle mais qui n’a pas vu à quel point elle allait mal. Qui savait pourtant bien au fond de lui que les rumeurs sur elle étaient infondées. Mais qui avait peur du qu’en dira-t-on ?

Le regard des autres, le jugement, voici aussi deux thèmes abordés par cette série. La différence, le fait de vouloir se démarquer, d’être un peu en marge n’est pas quelque chose d’accepter par les autres dans les collèges lycées… Cela donne lieu à des moqueries qui isolera d’autant plus la personne différente.

Le harcèlement scolaire trop souvent tu

Je pense que cette série est à regarder. Elle fait prendre conscience que chaque acte, chaque dire, a des conséquences. La moindre moquerie peut aboutir à une sorte de moqueries et d’harcèlement en cascade difficile à enrayer. Elle est à regarder par tous les adolescents mais également par les proviseurs, professeurs, parents d’élèves. Le harcèlement scolaire est encore trop tabou et la parole de la victime trop souvent remise en doute comme ici avec le professeur d’Hannah…

Cette série est une adaptation du roman de Jay Asher écrit en 2007. J’ai également lu le livre. Mais je suis bien contente qu’il est été adapté en série, car la série apporte beaucoup plus de profondeur, de noirceur, et de relief à cette œuvre. Je ne trouve pas que la série soit allée trop loin. Les scènes de viol et celle du suicide sont montrés sans tabou, brutalement, sans filtre. J’ai aimé que Netflix ajoute en chaque début d’épisode que des scènes pouvaient heurter les plus sensibles. Je n’ai pas pu regarder la scène de suicide, j’ai pu regarder les scènes de viol, bien que ce soit quelque chose qui me touche et me met en colère. J’ai trouvé que de ne pas les censurer apportait à la série une certaine maturité.

The cliffhanger

La fin reste en suspens. On sait qu’il y a un nouveau mort. Suicide ? Ou s’est-il fait tué par cet autre élève chez qui on découvre tout un attirail d’armes ? Ou cet élève va-t-il commettre une fusillade au lycée ? Je pense qu’il y a un tas de théories que l’on pourrait développer et que l’histoire d’Hannah est loin d’être terminée…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chronique : « Altitudes » sur France 3 [spoilers]

Je viens de voir le film « Altitudes » qui passait ce soir sur France 3. Pour tout vous avouer, je n’étais pas forcément très emballée par le synopsis. Mais très emballée à revoir Sagamore Stévenin que j’ai découvert dans Falco et dont j’ai adoré le jeu d’acteur. J’apprécie également Claire Borotra, alors je me suis dit pourquoi pas ?!

Et bien, je ne regrette pas du tout d’avoir abandonné le visionnage de mes séries pour me plonger dans ce film. Il a permis à mon imagination de se déclencher et m’a laissé sur une fin me laissant planer le doute. Une fin me permettant d’envisager que ce que j’avais imaginé était en fait la réalité.

Claire Borotra, Déborah Krey, Sagamore Stévenin

synopsis

Après 20 ans d’absence, Isabelle, ancienne championne d’escalade, retourne dans son village des Alpes pour l’enterrement de son père, guide de haute montagne. Elle décide d’entreprendre avec la complicité de Kenza, sa jeune protégée, l’ouverture d’une grande voie qu’elle devait réaliser avec son père avant son départ. Mais le passé et ses secrets vont resurgir à travers la figure d’Antoine, brillant alpiniste devenu cristallier, et amour de jeunesse d’Isabelle.

Mon avis

Le film débute par Isabelle qui revient donc dans son village natale dans la montagne pour les obsèques de son père. On la voit à l’église et une jeune fille vient la rejoindre. On ne connaît pas leurs liens, mais rapidement j’imagine que c’est sa fille. Une scène dans le début du film me met la puce à l’oreille quand la mère de son ex Antoine est avec elles, et qu’on voit une photo d’Isabelle et Antoine avec un bébé…

Antoine lui a refait sa vie avec le médecin du village et ils ont perdu un enfant qui avait un an lorsqu’il est mort. Leur couple ne fonctionne plus très bien. Kenza la jeune fille est montrée comme une amie d’Isabelle qui l’aurait aidée, on sait qu’elle a été de foyers d’accueil en foyers d’accueil et qu’elle ne connaît pas son père. Mais tout au long du film, mon imagination a trouvé le scénario, Isabelle et Antoine, sont les parents de Kenza.

l’ascension

Plus tard, Isabelle va vouloir monter une montagne pour rendre hommage à son père en y déversant ses cendres, mais étant atteinte d’une maladie dégénérative, elle se fatigue très vite. Kenza, ayant cru l’avoir dissuadée, se réveille en pleine nuit, remarquant qu’elle est partie, elle appelle Antoine et ils se lancent à sa poursuite. Kenza qui commence à se poser des questions, demande à Antoine ce qui s’est passé il y a vingt ans mais celui-ci ne répond pas.

Plus tard, lorsque Isabelle se repose, il lui dit qu’il était fou d’elle et qu’il voulait un enfant avec. Mais qu’un jour elle est tombée enceinte, et n’était pas de cet avis, elle disparait puis revient et on comprend alors qu’elle a avorté. Mon cerveau refuse cette information, je reste persuadée dans mon idée et n’en démord pas. Imaginant qu’Isabelle ne va pas faire long feu, je la voyais déjà mourir au sommet en leur annonçant cette nouvelle. Non, ils redescendent et l’emmènent voir le médecin. Celle-ci leur dit qu’il n’y en a plus pour longtemps, et dans une scène où Isabelle est avec le docteur, on l’entend lui faire promettre une chose.

les signes

Là encore j’imagine qu’elle lui a dit et qu’elle veut que ce soit elle qui leur annonce… Mais on ne voit jamais clairement la chose se dire, le médecin dira simplement à Kenza, qu’elle ressemble fortement à Isabelle à son âge. A la fin, à sa mort, Isabelle laisse une lettre à Kenza, là encore je me dis qu’elle va lui dire la vérité et non. Elle lui lègue l’hôtel et lui dit qu’elle en fera ce qu’elle voudra avec qui elle voudra.

Deux ans plus tard, on voit Kenza qui est devenue guide dans la montagne, et Antoine la regarde de loin, et lui envoie un bisous… Le film se termine comme ça, à chacun d’en faire son interprétation. La mienne, je me la suis donc faite dès le début. Kenza est bien la fille d’Antoine et Isabelle.

tout de même une incohérence dans mon scénario ?

Je note tout de même une petite incohérence à mon scénario. En effet, la photo qui montre Antoine, et on imagine Isabelle avec un bébé, s’il croyait qu’elle avait avorté, signifiait quoi ? Parce-qu’en fait cette photo, j’ai l’impression que c’est Antoine et Isabelle il y a 20 ans avec un bébé. Or s’il croyait qu’elle ne l’avait pas gardé ? A moins que ce ne soit une photo d’Antoine avec le médecin et leur bébé mort à un an ?… J’ai trouvé que lorsqu’on a vu la scène de la photo, on a vu la mère regarder sa fille qui voyait cette photo et qui était mal à l’aise… Pour moi ça voulait dire, qu’elle savait que c’était sa fille…

scènes et jeu d’acteurs

Le jeu d’acteurs est époustouflant. La jeune Déborah Krey qui interprète Kenza, est très convaincante. L’interprétation des trois acteurs principaux est juste. Les paysages sont magnifiques. Le scénario reste classique et sans surprise. Plusieurs scènes sont prévisibles. J’imagine que tout le monde aura eu plus ou moins la même interprétation. A mon avis, il y en a deux différentes. Cependant, j’aime beaucoup l’idée que justement rien n’est clairement dit et le fait de laisser le spectateur dans sa propre imagination et le propre scénario qu’il s’est inventé au fil du film… J’ai passé un très bon moment devant ce film du réalisateur Pierre-Antoine Hiroz. Et vous, vous avez regardé ? Vous avez bien compris comme moi ?

une fin selon la propre imagination de chacun ?

J’ai échangé sur Twitter avec un réalisateur qui regardait le film avec l’actrice qui jouait Kenza. Il a lu mes hypothèses. Il a aimé les lire, et me laisse aussi dans mon suspens. Me disant que mon imagination doit faire la suite. Une autre personne a pris par à notre conversation et elle, elle pense comme ma maman. A savoir que Kenza et Isabelle étaient vraiment amies et que Kenza serait maintenant avec Antoine… Le réalisateur qui commentait avec nous a alors dit à cette autre fille que c’était ça mais moi je préfère ce que mon imagination m’a dictée… Il a aussi dit que notre imagination doit nous donner la réponse. Alors je pense que la réponse est personnelle et propre à l’interprétation de chacun. J’aime ce genre de film qui laisse place à diverses fins… Alors, c’est quoi votre idée à vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

The Vampire Diaries : non, je ne veux pas dire Adieu à cette série !

la découverte

Je regarde cette série depuis ses débuts et il faut dire que j’adore. Même si à un moment je l’avais arrêté. Déjà l’histoire du double d’Elena, c’était compliqué mais quand à un moment donné, elles ont commencé à être trois, j’ai pris mes jambes à mon cou et j’ai fui à toutes jambes, à mon grand dam de ne plus voir les beaux yeux de Damon Salvatore.

J’aime beaucoup les histoires de vampires. Je suis très friande de vampires, que ce soit en livres, en séries ou en film, j’adore ce qui touche à l’adolescence et aux vampires. Sans trop de clichés mielleux. Et j’adore la façon dont sont décrits les vampires dans la série. A la hauteur de mes attentes et de mes espérances.

un visionnage en saccadé

J’avais donc arrêté puis j’ai repris un an plus tard, en reprenant tout depuis le début. Cette fois, j’ai mieux suivi et mieux intégré les choses. Puis à la fin de la saison 7, j’avais encore besoin d’une pause. Je n’ai pas commencé la saison 8 tout de suite. J’ai préféré attendre en sachant que c’était la dernière. J’avais peur de mettre un point final.

Et puis, je l’ai commencé il y a quelques jours et je n’ai pas pu m’arrêter. J’adore cette saison, je la trouve beaucoup plus aboutie que les précédentes qui l’étaient déjà. Tous les personnages de cette série sont intéressants et leur évolution depuis les débuts impressionnante. Le plus intéressant à mes yeux reste Damon Salvatore et pas seulement parce-que je suis complètement fan de Ian Somerhalder, l’acteur qui l’interprète, mais parce-qu’il a deux visages et qu’on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui. Le côté gentil, le côté méchant, on ne sait jamais lequel est le plus fort…

la fin

Aujourd’hui, je peux dire que c’est ma seconde série préférée, après les Frères Scott ! Et je suis vraiment triste qu’il ne reste plus que deux épisodes à visionner… Même si j’aime beaucoup la tournure que prennent les événements, je sais que je ne suis pas au bout de mes surprises et j’ai peur d’être déçue et que la fin ne soit pas à la hauteur de mes envies, souhaits et espérances.

Je me console en me disant qu’en ce moment, je suis dans une phase ou reprendre d’anciennes séries déjà visionnées ne me fait pas peur, et que si le manque se fait trop sentir après cette fin, je pourrais toujours la recommencer ! Il n’y aura certes pas de suspens, mais un deuxième visionnage te fait parfois voir les choses différemment ou comprendre un truc qui t’aurait échapper.

lire la série de bouquins

Je me console également en me disant que j’ai les tomes 9 de la série en livre et que j’ai hâte de les commencer. Il me semble que j’en avais commencé un mais que je n’ai jamais achevé et puis j’ai voulu finir la série avant de me plonger dans les livres. Je ne sais pas du tout si les livres sont identiques à la série et j’avoue que je n’ai pas forcément envie de le savoir. J’ai plutôt hâte de découvrir tout ça.

Je pense que je lirais également « Le journal de Stefan », et je pourrais aussi commencer la série « The Originals », j’aimais beaucoup le personnage de Klaus et ça pourra être plaisant de le retrouver. Mais Damon va vraiment beaucoup me manquer ! Et toi ? Tu regardes cette série ? L’aimes-tu ? Tu as lu les bouquins ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

La nouvelle série Netflix envoutante : Riverdale

Cela faisait longtemps que j’attendais d’être conquise par une nouvelle série. Je ne suis pourtant pas en manque. J’ai d’ailleurs des tonnes d’épisodes en retard dans les séries que je suis actuellement. Je pourrais citer, par exemple, The Vampire Diaries, New Girl, 2 Broke Girls, etc etc… Mais j’avoue que j’avais besoin de nouveauté. Cependant, il me manquait toujours quelque chose lorsque je commençais une nouvelle série…  Et puis Riverdale est apparue de nul part !

Effectivement, j’ai plus ou moins abandonné le visionnage de certaines séries commencées sans plus d’engouement que ça. Par exemple : Jane The Virgin, Awkward ou encore The Game of Thrones. Et puis, il y a quelques mois, je me suis abonnée à Netflix et j’ai ainsi redécouvert de vieilles séries. Je cite Gossip Girl, Coeur Océan, et Gilmore Girls… Mais je n’arrive pas à être régulière dans la visionnage car même si j’aime bien, je ne suis pas forcément envoutée. Et j’ai besoin de ça pour apprécier complètement une série.

S’il y a une série qui m’a envoutée durant toute mon adolescence et qui continue encore à le faire, c’est bien les Frères Scott. Je vais finir d’ailleurs par connaître par cœur les dialogues et les répliques de la série à force. J’ai du voir l’intégralité des épisodes au moins une dizaine de  fois ou peut-être que j’exagère légèrement ! Mais, j’avoue que depuis, j’ai toujours eu du mal à être complètement passionnée par une série.

J’ai entendu parlé de Riverdale via Hellocoton, lorsque j’ai vu des articles qui en parlaient et qui faisaient la Une sur Hellocoton. J’ai été voir le synopsis et j’ai trouvé pas mal mais j’ai eu peur de commencer la série. Peur d’être à nouveau déçue et puis j’ai encore revue des articles à la Une et je me suis lancée ! Waw, je ne fus pas du tout déçue, c’est une véritable découverte !

Synopsis de riverdale :

Sous ses airs de petite ville tranquille, Riverdale cache en réalité de sombres secrets. Alors qu’une nouvelle année scolaire débute, le jeune Archie Andrews et ses amis Betty, Jughead et Kevin voient leur quotidien bouleversé par la mort mystérieuse de Jason Blossom, un de leurs camarades de lycée. Alors que les secrets des uns et des autres menacent de remonter à la surface, et que la belle Veronica, fraîchement débarquée à New-York, fait une arrivée remarquée en ville, plus rien ne sera jamais comme avant à Riverdale…

mon avis sur riverdale :

clichés et influences

Riverdale est une série pour les adolescents mais les jeunes adultes friands du genre seront également bien servis ! Bien-sûr, elle n’est pas dénouée de clichés : on retrouve le genre de personnages que l’on retrouve dans quasiment chaque série destinée aux ados : le beau-gosse du lycée, la peste, la bonne élève gentille, un geek mal-aimé, le sportif quoique le sportif musicien on l’avait encore jamais faite si ?!

J’ai aussi vu certaines influences et inspirations d’autres séries comme Pretty Little Liars, Dawson, Gossip Girl mais encore The Vampire DIaries, qui en plus touche à sa fin alors cette série tombe vraiment à point nommé !

On retrouve également bon nombre de clichés de la société américaine sur les lycée : le blouson du lycée pour les sportifs, les pom-poms girl, les retrouvailles dans un café, etc etc… Mais franchement moi ça me plaît ! J’aime la société américaine sur ça, j’aurais sûrement adoré faire mes études là-bas.

casting

Concernant le casting, encore une agréable surprise, que de nouveautés et de héros peu connus du petit écran alors ça change, ça innove et ils sont tous parfaits dans leur rôle ! On retrouve également le beau Dylan de Beverly Hills, ici Luke Perry incarne le père d’Archie, ainsi que le petit Ben de Friends, ici dans le rôle de Jughead interprété par Cole Sprouse.

secrets, mystères et suspens

J’ai vraiment été emballée par le côté retro et mystérieux et fantomatique qui plane sur la série. Je suis happée par l’histoire et j’ai hâte d’en découvrir toutes les subtilités et j’avoue aussi être impatiente de voir l’évolution des personnages au fil des épisodes ainsi que les liens mystérieux et secrets qui semblent être tissés par certains d’entre eux.

mes théories

J’en ai encore par beaucoup, je pense cependant qu’il y a une histoire entre le père d’Archie et la mère de Veronica et je trouve suspect que Archie soit roux comme les jumeaux… Il y a peut-être un mystère la dessous aussi ! Quand à savoir qui a tué Jason ? Je n’en ai vraiment pas la moindre idée. Je pense que Miss Grundy a menti à Archie sur son passé et que ce n’est pas le premier ado qu’elle ait courtisé. Mais j’avoue que j’ai toujours été à côté de la plaque côté théorie, notamment avec Pretty Little Liars !

Bref, j’ai vraiment hâte de voir la suite et je suis impatiente de me retrouver à jeudi pour le cinquième épisode ! Je recommande la série à tous ceux et celles qui ont aimé les séries évoquées dans cet article. Et toi, tu as vu ? Qu’en penses-tu ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand Martin Scorsese m’a torturé le cerveau . . . !

La première fois que j’ai vu Shutter Island, j’ai tout de suite été littéralement plongée dans l’histoire sans pouvoir m’en détacher. Je cherchais désespérément de comprendre qui était Rachel, comment elle avait disparu et qui était le 67ème malade mental enfermé.

A la fin, j’étais skotchée ! Je ne m’attendais pas du tout à ça, je n’y avais même pas songé un seul instant pendant le film. Hier soir, le film est passé à la télévision et j’ai eu envie de le re-regarder. Je me souvenais du dénouement mais j’avais envie de voir si j’allais mieux comprendre cette fois-ci.

shutter-island-featured

Synopsis :

En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule sont envoyés enquêter sur l’île de Shutter Island, dans un hôpital psychiatrique où sont internés de dangereux criminels. L’une des patientes, Rachel Solando, a inexplicablement disparu. Comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre cohérente d’une malade, ou cryptogramme ?

Attention spoilers :

En 1954, les US marshals Teddy Daniels et Chuck Aule débarquent pour enquêter sur la disparition d’une patiente d’un hôpital psychiatrique de « haute sécurité », sur Shutter Island, une île au large de Boston. À leur arrivée, le docteur Cawley leur explique que cette patiente, Rachel Solando, a tué ses trois enfants en les noyant.

Lors de la recherche de Rachel, Teddy aperçoit un phare, déjà fouillé aux dires de McPherson, le directeur-adjoint. En interrogeant le personnel de l’hôpital, Teddy apprend que le psychiatre de Rachel, le docteur Sheehan, a quitté l’île le matin même. Il se voit de plus refuser l’accès aux fichiers du personnel médical. Pendant la nuit, il rêve de sa femme, Dolores Chanal, disparue dans un incendie deux ans auparavant. Dans ce rêve, elle lui dit que Rachel est toujours sur l’île, tout comme Andrew Laeddis, le pyromane responsable de l’incendie qui l’a tuée.

Le lendemain, alors qu’il interroge les patients de la thérapie de groupe à laquelle participait Rachel, l’un d’entre eux lui enjoint de quitter l’île. Teddy avoue alors à Chuck le motif réel de sa visite sur l’île : prouver que l’on mène des expériences sur le cerveau des patients.

Rachel Solando réapparaît soudain, saine et sauve contre toute attente. Après leur rencontre, Teddy Daniels tombe malade, développant une photosensibilité et de violents maux de tête. Il s’évanouit. Au réveil, il se joint au personnel qui tente de remettre de l’ordre dans le bâtiment C : avec la tempête, le générateur est tombé en panne, libérant les patients les plus dangereux de l’institut. Il y rencontre George Noyce, qui lui explique que tout n’est qu’un jeu destiné à l’attirer sur l’île et qu’il craint qu’on le conduise au phare afin de le lobotomiser.

Teddy et Chuck s’échappent de l’institut afin de pénétrer dans le phare. Chuck disparaît et Teddy découvre une caverne dans laquelle se cache la vraie Rachel Solando. Celle-ci lui explique qu’elle était une psychiatre réputée avant d’être internée et que les patients sont drogués pour ne sentir ni amour ni douleur, afin de devenir des agents dormants de la Guerre froide. Teddy aurait été drogué de cette façon dès son arrivée sur l’île.

Teddy parvient alors au phare, sans y trouver quoi que ce soit d’anormal. Lorsqu’il arrive au sommet du phare, il rencontre le docteur Cawley, qui l’attend. Teddy apprend qu’il s’appelle en vérité Andrew Laeddis, qu’il est patient depuis deux ans à Shutter Island et que Chuck n’est autre que le docteur Sheehan, qui le suit depuis deux ans. Pour éviter d’affronter une réalité difficile — il a tué sa femme après avoir découvert qu’elle avait noyé leurs enfants —, il s’est créé un univers de personnages dont les noms sont des anagrammes : Dolores Chanal, sa femme, est devenue Rachel Solando, et Andrew Laeddis, s’est transformé en Edward (Teddy) Daniels. Le docteur Cawley explique à Teddy que son état est cyclique : il redécouvre régulièrement sa véritable histoire, puis le cycle recommence. C’est pour cette raison que Cawley et Sheehan ont décidé cette fois de jouer son jeu et d’organiser un jeu de rôle à l’échelle de l’île : si Andrew ne guérit pas cette fois-ci, c’est la lobotomie qui l’attend.

Andrew reconnaît son histoire. Cependant, quelque temps plus tard, en discutant avec le docteur Sheehan, il s’adresse à lui en utilisant le prénom Chuck. Le docteur Sheehan adresse un signe discret au docteur Cawley qui vient chercher Andrew avec deux infirmiers, dans l’intention de le lobotomiser.

Cependant Andrew ajoute les phrases suivantes : « Cet endroit me laisse un peu perplexe. […] Qu’est-ce qu’il y a de pire pour vous ? Vivre en monstre ou mourir en homme de bien ? » qui laisse à penser qu’il est guéri et a pleinement conscience de qui il est et de ce qu’il a commis. Dans cette hypothèse, il ne supporterait pas le poids de cette culpabilité et, n’étant plus dans le déni, ferait délibérément croire au docteur Sheehan à une énième rechute et donc à l’échec de sa méthode ; il choisirait donc d’être lobotomisé pour se libérer de son fardeau, son double fictif Teddy permettant de le supporter n’existant plus.

Quand on regarde le film, la seconde fois, nous n’avons donc plus du tout le même point de vue et nous remarquons les détails nous faisant penser qu’effectivement Teddy / Andrew est fou ! Pourtant une simple scène à la fin nous fait douter encore plus quand il est avec le soi-disant docteur qu’il pensait être son coéquipier quand il dit « vaut-il mieux vivre en monstre ou mourir en homme de bien » ? Alors est-il vraiment fou et il retombe dans le déni ou se souvient-il vraiment de son passé mais préfère l’oublier et s’en libérer en se faisant effectivement lobotomiser ? Est-il manipulé pour lui faire croire qu’il est fou ? Après tout, pendant toute la durée du film, ces maux de tête lui font administrer des cachets par le personnel soignant. Est-ce vraiment pour soigner le fou ou pour l’amener à lui faire croire qu’il l’est ?

Est-il manipulé afin qu’on lui fasse croire qu’il est fou ? Mais dans quel but ? Qui est-il vraiment ? A-t-il vraiment tué sa femme ? Et comment s’appelle-t-il vraiment ? Quelle théorie est la bonne ? Il est devenu fou après la guerre qu’il a servie ? Après le meurtre de sa femme ? Il n’a pas supporté est devenu fou mais est tombé dans le déni ? On a voulu le remettre sur le chemin de la vérité en lui faisant prendre conscience qu’il s’était inventé un personnage ou est-il manipulé depuis le début et tout ça n’est qu’un vaste complot ? Mais dans quel but ?

shutter_island_img4

« Mieux vaut-il vivre en monstre ou mourir en homme de bien ? » et ensuite il se fait emmener par le personnage soignant sûrement pour subir une lobotomie, mais est-ce parce qu’il sait qu’il a été manipulé qu’il préfère ne pas vivre avec ce complot sur la conscience ? Son coéquipier ou médecin l’appelle-il Teddy à la fin parce-que c’est son vrai nom ou pour le piéger ? Fait-il croire qu’il a rechuté ou qu’il a compris le complot ?

Moi j’aurais tendance à croire qu’il est vraiment fou et qu’il ne veut plus vivre avec la culpabilité de ne pas avoir fait enfermer sa femme après qu’elle ait tué leurs trois enfants et par rapport à la guerre et aux morts qu’elle a engendré de ses propres mains. Il préfère ainsi oublier et fait croire à sa rechute pour se faire lobotomiser. Car je ne trouve pas d’explications plausibles sur le fait qu’il aurait été victime d’un complot et manipulé.

shu

Je crois qu’il va falloir que je relise également le livre une seconde fois et puis peut-être qu’au visionnage du film pour la troisième fois, mon opinion changera ?!

Et toi, tu as vu ce film ? Quelle est selon toi la véritable explication ?

PS : Entre nous, Léo il aurait bien mérité un Oscar pour ce rôle aussi !

PS 2 (pas la console !) : c’est vrai qu’une série va être adaptée avec ce livre aussi ? Oui pour ceux qui ne le savaient pas le film est une adaptation du livre de Dennis Lehane.

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pourquoi Emilie doit gagner Secret Story ?

Je disais dans un précédent article que je n’avais pas de temps. Il faut dire que depuis 3 mois, mon quotidien est rempli de 3 heures de Secret Story. Bon , vous allez me dire que je ne suis pas obligée de regarder hein, mais j’avoue et j’assume haut et fort que j’en suis une grande fan. Il ne reste qu’une semaine mais même après j’aurais Cut, la villa des cœurs brisés et les princes de l’amour. Au secours !!!

Bref, maintenant qu’il ne reste plus qu’une semaine, je vais bien évidemment suivre ça à fond ! Je commente donc ça à bloc sur Twitter et c’est magique de voir à quel point les Team’s sont soudées entre elles. Un peu moins magiques quand quelques rageux ne font que rabaisser, insulter ceux qui ne sont pas dans leur team’s mais dans la team’s d’un candidat adversaire.

emlie

Dès le premier prime, il y a de ça 10 semaines, et après avoir découvert les portraits de tous les candidats, j’avais ma favorite : Émilie ! Naturelle, spontanée, franche, authentique ont été les premiers adjectifs que j’ai immédiatement pu lui qualifier. Son secret a été révélé au public dès le premier prime puisqu’elle est la jumelle de Loïc, un autre candidat. Petite soeur de deux frères, elles s’imposent comme un véritable bout-en-train. Elle passe d’ailleurs beaucoup de temps avec ses frères et s’impose donc comme une fille sachant se « défendre » et n’ayant pas la langue dans sa poche.

Elle se définit comme quelqu’un de franche, entière, authentique et pendant les dix semaines de son aventure, c’est vraiment ce qui ressort d’elle effectivement. Émilie est ambulancière, c’est donc une fille qui se soucie des autres et de leur bien-être. Elle est marseillaise et comme elle le dit, les marseillais ont pour habitude de parler fort et contrairement à ce que disent certains, elle n’a rien d’une fille agressive.

Son aventure a commencé dans la petite maison. Son secret qu’elle partage avec son frère Loïc a rapidement été en danger puisque Karisma lui a sorti l’intitulé exact ! Cependant, elle a réussi comme à chaque fois qu’il a été en danger, à lui retourner le cerveau pour ne pas qu’elle le buzze effectivement. Ce n’est pas la première fois qu’elle réussit à détourner son secret de Karisma puisqu’elle lui fait par la suite croire qu’avec Rémi et Loïc, ils forment un groupe de musique « Los muertos de maracas ».

remi-emilie-et-loic-perces-a-jour© Melty

Dès la première semaine, Émilie s’est montrée joueuse avec le reste de la petite maison qui avait pour mission d’infiltrer la grande maison. C’est Ali et Karisma, les seuls qui se feront grillés par les habitants de la grande maison. Lorsque les habitants de la petite maison rejoignent enfin la grande maison, Émilie fait croire aux habitants que Loïc est son ex et que Rémi est son copain. Elle se rapproche donc de lui pour éloigner les autres de son secret. Quand Rémi avoue à la voix qu’il connaît le secret de Loïc et d’Émilie car, venant de Marseille comme les jumeaux, ils les avaient déjà croisés en soirée, la voix lui donne pour mission d’être l’ange gardien du secret des jumeaux, mission qu’il réussit tout de même avec brio pendant plusieurs semaines.

Petit à petit, Rémi et Émilie se rendent compte que les sentiments prennent le pas sur le jeu. Ils sont en train de tomber réellement amoureux l’un de l’autre. Le 25 septembre, ils font croire aux autres habitants qu’ils se connaissent depuis un an et qu’ils étaient déjà ensemble à l’extérieur. Quand en plein prime, la maman d’Émilie rencontre Rémi dans le SAS, elle leur fait croire que c’est la première fois qu’ils se rencontrent et qu’elle ne l’avait jamais présenté à ses parents. Elle a dit dans le cadre de sa mission « ma mère savait qu’on allait faire Secret Story » et le public contre Émilie l’a mal interprété ou plutôt l’a interprété à sa sauce en disant qu’ils se connaissaient avant, or c’est juste ce qu’elle voulait faire croire aux habitants ! Elle était juste joueuse et à fond dans son jeu !

A eux trois, Rémi, Loïc et Émilie ont fait le jeu Secret Story, ils étaient très drôles, ont eu les missions les plus brillantes, difficiles et hilarantes à réaliser. Alors oui, Émilie a un fort caractère, elle n’a pas la langue dans sa poche et elle dit ce qu’elle pense sans langue de bois. Elle fait parler d’elle sur les réseaux sociaux par sa personnalité attachante depuis le début du jeu et non depuis deux semaines. Depuis le début de l’aventure, elle a mis l’ambiance, créé beaucoup de clashs et réaliser les plus belles missions. Elle n’en a d’ailleurs refusé ni arrêté aucune !

Émilie mérite de gagner également parce-que tout le monde a essayé de la séparer à la fois de son amoureux Rémi mais aussi de son frère Loïc lorsque leur secret a été découvert. Elle est toujours restée droite dans ses convictions, opinions et choix. Elle a voulu protéger tous les membres de la petite maison du début de l’aventure quitte à s’engueuler avec son jumeau Loïc. Elle a malgré tout protégé son secret à fond malgré le fait qu’il soit très simple à trouver et le moins difficile à cacher, surtout quand ils ont vu la ressemblance de la maman d’Émilie avec Loïc ! Elle a aussi accepté des missions difficiles, tel que la séparation avec son petit ami, son pilier de l’aventure !

Son histoire d’amour avec Rémi est d’ailleurs énormément critiquée, on leur reproche de ne pas être sincères pourtant Rémi a accepté de se nominer d’office pour protéger le secret des jumeaux et donc de sa petite amie. Il ne l’aurait pas fait s’il ne pensait pas faire un bout de chemin avec elle ! Tout le monde rentre dans ce jeu pour gagner par pour se nominer d’office !

Alors pour toutes ces raisons, oui je vote pour Émilie, pour qu’elle gagne cette saison de Secret Story parce-que c’est pour moi la candidate idéale : joueuse, pétillante, avec un fort caractère, belle, authentique, vraie, sincère, franche, émotive. Une candidate à laquelle il est si facile de s’attacher, de s’identifier. Mais, je suis également la première à reconnaître lorsqu’elle fait des erreurs. Bah oui ! Elle est humaine comme tout le monde. Malgré ça, je ne retourne pas ma veste. Ma favorite des premières secondes restera ma favorite des dernières secondes.

loic-et-emilie-ss9-les-photos-d-eux-ensemble-quand-ils-etaient-enfants-qui-font-fondre-la-toile_55fff6c80526b_l620_h680

Alors non, John ne réussira pas à faire pencher les votes de son côté. Malgré le soutien des anciens candidats de leur saison qui retournent leurs vestes parce-qu’ils ont le seum que le trio soit arrivé en finale. D’ailleurs John est soutenu depuis deux semaines, Émilie a deux mois et demi d’avance ! Je ne m’en fais pas pour elle. Malgré tout, la production est forte pour orienter les choix des téléspectateurs en montrant Émilie sous la plus mauvaise de ses facettes cette semaine. Et ils peuvent nous carotter juste pour voir enfin un mec gagner ! Alors on se mobilise et on envoie 1 au 72500 la #TeamEmilie !

Et si sur Twitter, les rageux pouvaient arrêter d’insulter pour rien, ce serait gentil merci ! Et à tout ceux qui comparent Emilie à Anaïs, bah je n’aimais pas Anaïs dans sa saison donc elles ne doivent pas être si semblables ! Le couple formé avec Julien dans SS7 n’était pas sincère et ça se voyait à des kilomètres, ils sont d’ailleurs pas restés longtemps ensemble si je ne m’abuse ! Alors arrêtez de trouver des arguments bidons pour déstabiliser notre Team !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand The Vampire Diaries est devenue ma seconde série préférée . . . !

Je regarde beaucoup de séries. Il y a eu un moment où j’avais du mal. J’avais tout arrêté et je n’arrivais pas à reprendre. Il faut dire que les Frères Scott est ma série préférée et qu’il m’a été difficile de trouver une série me procurant le même engouement que celle-ci.

Et pourtant. Je n’aurais pas parié sur cette série au début. Quand j’ai commencé à la suivre, j’aimais beaucoup, ça parlait de vampires alors forcément ! En grande fan de Twilight, je ne pouvais qu’aimer. Mais, la série était compliquée à suivre et quand j’ai su qu’Elena n’avait pas seulement un double, mais deux, j’ai laissé tomber la série, parce que je ne comprenais absolument plus rien du tout.

6925209228f130b18f91e4469415a6f8_large

Et puis, il y a quelques mois, j’ai repris la série depuis le début. Et cette fois, je ne l’ai pas lâchée. Je me suis accrochée et j’ai bien fait ! The Vampire Diaries est devenue ma seconde série préférée après Les Frères Scott.

Il faut dire qu’abandonner Ian Somerhalder ne fut pas sans mal ! J’adore le personnage qu’il incarne : Damon Salvatore. Un personnage sombre, machiavélique, mystérieux, un côté démon. Mais un bon fond malgré tout quand il s’agit de creuser. Un peu l’inverse de son frère dans la série, Stefan. Ce personnage, j’ai un peu du mal, je le trouve trop mielleux, trop gentil.

Quant à Elena, autant le dire : je ne la supporte pas ! Je préfère de loin son double, Katherine. Un côté plus intrépide, plus peste, plus méchante. Elena est un peu trop molle et fade à mon goût. Elle est bien mieux quand elle devient à son tour un vampire.

Je n’ai pas de problèmes particuliers avec les autres personnages. J’aime bien tout le monde dans cette série. Chaque personnage a un rôle bien particulier à jouer dans chaque intrigue et aucun n’est plus important qu’un autre.

Mes personnages préférés restent Damon Salvatore et Klaus Michaelson. Deux personnages sombres, machiavéliques et prêts à tout pour arriver à leurs fins. Ils ne sont pas si différents l’un de l’autre. Damon a un fond plus gentil peut-être.

L’histoire de cette série est passionnante. Chaque épisode te donne envie d’en savoir plus étant donné que la série est assez énigmatique en elle-même. Chaque saison commence par une nouvelle intrigue mais tout se suit et tient la route.

Comme toute fan de séries, forcément, j’aime aussi les couples de la série ! Et j’affectionne particulièrement Klaus et Caroline. J’aurais bien voulu les voir ensemble ces deux-là ! Ils se cherchent. Je préfère Delena à Stelena tout simplement parce-que je préfère Elena avec Damon plutôt qu’avec Stefan. Elle est plus intrépide, plus aventurière et moins gnan-gnan quand elle est aux côtés de Damon.

Mais bon Damon, je n’aime pas trop le voir avec des filles hein ! Je suis follement « amoureuse » de Ian Somerhalder et je déteste toutes les filles qui l’approche mdr ! Nan, mais j’aimerais qu’ils lui trouvent une fille qui lui corresponde. Une autre âme en peine, comme lui.

Le jeu des acteurs est excellent, chacun joue son rôle à la perfection. Le côté vampire des personnages est sombre comme il le faut. C’est une série pleine de rebondissements, de moments drôles, de moments sombres. L’histoire devient de plus en plus claire au fil des épisodes ainsi que les personnages et pourquoi ils en sont là.

Si vous ne connaissez pas la série, voici le synopsis :

« Elena Gilbert est une belle adolescente de 17 ans qui vie et étudie au lycée de Mystic Falls en Virginie. Elle et son frère, Jeremy, 15 ans, vivent avec leur tante Jenna Sommers, depuis la mort de leurs parents dans un accident de voiture quatre mois auparavant. Elena trouve du réconfort dans son journal intime et sur ses deux meilleures amies, Bonnie Bennett et Caroline Forbes.

Lors de la rentrée, elle croise Stefan Salvatore, un nouvel arrivant mystérieux et tombe immédiatement sous son charme avant de rencontrer son frère aîné « diabolique », Damon. Elle ne tarde pas à découvrir leur secret : ce sont des vampires. Une rencontre qui va complètement changer sa vie ainsi que celles de ses amis. »

infos-sur-journal-d-un-vampire-tome-5_2915754-L

La série est une adaptation du « Journal d’un vampire », une série de livres en 9 tomes dont l’auteur est L. J. Smith. J’avais également commencé à les lire puis abandonné. Mais j’ai acheté les derniers qui me manquaient et j’espère avoir bientôt le temps de les dévorer !

Cette série me fait rêver. Je ne rêve que de me faire mordre par Damon Salvatore et de devenir un vampire à mon tour ! En attendant, la saison 6 m’attend toujours ! 🙂

Et toi, tu connais cette série ? Tu l’aimes ? Qu’en penses-tu ? Quels sont tes personnages préférés ? Pourquoi ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

{SPOILER Pretty Little Liars} Quand l'heure de la délivrance a sonné . . .

Ca y est. Nous savons qui est A. Après six ans d’attente. Après 130 épisodes. Tant de rebondissements et de suspections. Des envies de meurtre. Des instants de colère en voulant lâcher la série en ayant l’impression d’être pris pour des pantins car nous n’avions jamais réponses à nos questions.

Mais finalement, je n’ai jamais lâché la série. Je voulais savoir. Je ne voulais pas louper le moment où nous saurions enfin. Ni l’apprendre sur les réseaux sociaux.

7ffd8394f04a59a4d4b3e390cbf69af1_large

L’épisode 10 de la Saison 6 diffusé hier sur la chaîne ABC Family en Amérique est l’épisode le plus attendu de la série. Marlene King, la réalisatrice nous a promis que nous aurions enfin réponses à nos questions. L’épisode 9 s’étant terminé avec Alison qui se retrouvait face à face avec A / Charles DiLaurentis. Marlene nous promettait alors que dans l’épisode 10 nous connaîtrions enfin son identité.

J’avais peur qu’en fait, les filles dans la série le découvrent et que l’épisode se coupe pour nous au moment où A aurait enlevé sa capuche. Çà ne m’aurait franchement pas étonné étant donné que nous avons été torturés au même titre que les Liars pendant 6 ans pour connaître enfin son identité.

Le hashtag #fAcetoface était en top tweet sur Tweeter pendant toute la journée du 11 août et aujourd’hui. L’épisode étant diffusé alors qu’il était 2h du matin en France, j’avais, dans un premier temps, décidé de boycotter les réseaux sociaux le temps que l’épisode soit traduit le lendemain. Et puis, finalement, j’ai trouvé un lien pour le regarder en direct en anglais sur ABC Family et je me suis couchée puis endormie vers minuit pour me réveiller à 2h. Et je suis bien contente de l’avoir regardé car les traducteurs n’ont rien trouvé de mieux à faire que de spoiler en sous-titre dès le début de l’épisode dans le « précédemment ». Paix à l’âme de tous les fans qui ont du se faire spoiler.

268712

L’épisode coupait, le streaming devait être complètement saturé. C’était comme si quelqu’un mettait pause pendant deux secondes toutes les 5 minutes, sans compter les pubs toutes les 5 minutes également ! (D’ailleurs, à ce sujet, je me demande comment font les américains pour ne pas tourner dingue !).

Le moment est venu. Les réponses sont apparues. Aucune de mes théories ne s’est révélée exacte. Je suspectais Jason ou Toby. J’avais même l’impression que Marion Cavanaugh, la mère de Toby était dans le coup, et qu’elle était la soeur de Jessica DiLaurentis. Bref, j’étais partie très loin dans mes théories, comme toutes les théories que j’ai trouvé sur Twitter d’ailleurs.

Je pensais même que Toby était le frère de Jason. Que A était Marion, la mère de Toby qui aurait été jalouse de Jessica DiLaurentis qui était sa jumelle… Ou alors que A était Jason et que le vrai Jason était le Rhys Matthews dont nous venions de faire connaissance. Que Jason avait enfermé son frère à Radley à sa place etc etc…

Et au final, alors que « A » fut suspecté maintes et maintes fois dans la série, personne n’y pensait plus. Et personne ne s’y attendait non plus. Je ne veux pas me faire traiter de spoileuse (bien que je préviens dans le titre, donc bon !) alors je ne révélerais pas ici l’identité de A.

medium_20121128014018777023

Cette série m’aura fait tourner dingue les dernières semaines, à coup de théories en théories, limite, je n’en dormais plus. Maintenant je sais et je vous avoue que je suis un peu déçue. Je m’attendais à mieux. Quand on y pense, c’est logique, mais en même temps subsiste encore énormément de questions.

Je garde aussi à l’idée qu’avec Marlene King, nous ne sommes pas à l’abri que cet épisode soit un rêve et que la véritable identité de A ne sera révélée qu’à la rentrée… Mais étant donné qu’elle parle d’un nouveau méchant (-B? mdr), je ne pense quand même pas !

La fin de la saison ne sera diffusée qu’en janvier 2016 et avec un bond dans le temps de 5 ans. Le 610 se termine avec un nouveau « méchant » et je sens que Marlene va encore nous torturer sur son identité.

Quoi qu’il en soit, finalement, malgré les nombreuses fois où j’ai voulu la stopper, cette série est l’une des meilleures qu’il soit et j’espère que ça va passer vite d’ici janvier car il me tarde d’avoir les réponses aux questions que je me pose encore…

Et toi ? Tu regardes ? Tu as abandonné ? Tu as vu le 610 ? Ton avis sur l’identité de A ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et en fait, c'est plutôt ça . . . !

girls-602168_640

L’autre jour, je vous racontais pourquoi la vie dans les séries américaines était une vie rêvée ! Si tu as loupé ça, file lire ça en cliquant ici. Alors oui, la vie dans ces fictions à l’air tellement fun ! Mais bon, ce n’est qu’un rêve et la vie en « vraie », c’est plutôt ça :

– Le matin, je ne me réveille aucunement toute fraîche, pimpante et maquillée. Nan, moi le matin, j’ai les cheveux tout emmêlés et je passe trois heures à les démêler ! J’ai les yeux complètement cernés et complètement noirs si j’ai oublié de me démaquiller la veille !

– J’ai eu ma première voiture à 19 ans mais ce n’était ni une Porsche ni une Ferrari mais une petite Ford Fiesta et aujourd’hui, j’ai une 207 depuis 1 an avec un petit crédit dessus, pas une voiture qui me tombe du ciel avant même d’avoir eu le permis !

– En France, pas de cérémonies de remise de diplôme et je n’ai pas non plus eu de bal de fin d’année ! De toute façon, je n’aurais même pas eu de cavalier avec qui y aller à l’époque donc, ce n’est pas bien grave !

– Je ne suis pas sortie avec le bad-boy du lycée. J’étais de toute façon bien trop timide et dans mon coin pour avoir un petit copain à cette époque.

– Alors moi, je n’ai pas spécialement peur des voleurs mais je ferme ma porté à clefs et plutôt deux fois qu’une ! J’ai en effet développé le même toc que ma maman qui consiste à vérifier au moins trois fois que les portes sont bien fermées !

– Je n’ai pas de villas avec une piscine, je n’ai même plus mon propre appartement, je suis retournée chez ma maman quand mon ex est parti et pour le moment, attendant ma titularisation, je n’ai pas repris d’appartement. Je n’ai pas de coach personnel mais je suis inscrite en salle de sport, en attendant de pouvoir me constituer la mienne un jour dans ma future maison !

– Je ne passe pas mon temps avec mes amis au bar ou en café car je suis plutôt du genre solitaire et que mes amis se comptent sur les doigts d’une main ! Et nous n’avons pas vraiment les mêmes trains de vie.

– Dans la vie, au lycée, le sport n’a pas la même portée que dans les séries et s’avère beaucoup moins importante. D’où le fait de l’absence de pom-pom girls !

– Je ne peux pas manger n’importe quoi sans faire attention ! Toutes les mauvaises choses partent directement dans la graisse abdominale ou de mes cuisses ! Et j’ai maigri et appris à rééquilibrer mon alimentation alors plus questions de faire n’importe quoi ! Adieu McDo !

– Dans la vie, on ne s’échange pas nos petits amis entre amis ! On se tuerait presque pour ça ! Pas question de toucher aux exs des potes !

– Dans la vie, je ne suis jamais montée dans un taxi alors lui demander de suivre la voiture devant, ce n’est pas pour demain !

– Je n’ai jamais embrassé mon petit ami sous la pluie et puis je n’en ai pas forcément envie, j’aurais un peu peur de chopper une pneumonie !

– Je vis ma vie en musique, j’en écoute pas mal selon mes émotions du moment 😉 !

Et toi, qu’est-ce qui diffèrent dans ta vie par rapport aux séries ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :