Pourquoi … ? Cessez le flux de questions dans mon cerveau, please !

Pourquoi je me pose sans cesse un million de questions ? Pourquoi je continue de lui parler alors qu’au final la conversation est un monologue ? Pourquoi ils ne disent jamais ce qu’ils pensent vraiment ?

Il faut que j’arrête de perdre mon temps avec eux. Que j’arrête de perdre du temps avec ceux qui fuient dès la première difficulté. Que j’arrête de fuir moi-même. Que j’arrête tout, tout simplement.

Que je prenne soin de moi et guérisse mes blessures. Que je cesse d’être trop honnête avec eux pensant que c’est une bonne chose à faire. Que je taise mes failles, mes blessures. Que je cesse de leur faire peur.

Et quand j’aurais réglé tout ça, je rencontrerai enfin le mec qui ne fuira pas et que je ne fuirais pas. Le mec qui se rendra enfin compte qu’il ne faut surtout pas me laisser partir… Et que je n’aurais pas peur de lui faire une place dans mon cœur non plus…

En attendant, j’ai d’autres chats à fouetter. Je pense à m’inscrire à quelques sorties OVS. J’ai enfin pris RDV avec une sage-femme gynécologue et avec un hypnothérapeute. Et je checke toujours les offres d’emploi. J’avance à petits pas mais j’avance.

En attendant, comme pour la perte de poids, comme pour la natation, tout viendra petit à petit. Je guérirais et je finirais par trouver ma voie. Il faut vraiment que je prenne soin de moi et que je ne me soucis plus des autres. Alors, tant pis pour eux…. I’m done !

Mais vous auriez une recette vous pour ne plus vous poser 10000 questions ?!

PS : voilà. Vous ne devriez plus trouver d’articles basés sur les mecs avant un bon moment. Je crois que même si un beau gosse me draguait demain, je lui dirais que je suis lesbienne !!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 comments / Add your comment below

  1. Je n’ai pas de solutions pour le fait de ne plus se poser pleins de questions en permanence. Je faisais la même chose que toi avant et puis un jour, j’ai arrêté, j’ai commencé à être réellement heureuse. Mais avant de l’être, je suis passée par des moments où j’étais très mal, où je m’accrochais à des gens pour un rien, je suis aussi allée voir un psy qui ne m’a jamais aidé à part me parler de mes parents biologiques que je n’ai jamais connu… Et puis un jour, j’ai commencé à faire du sport, à perdre un peu de poids, à avoir un peu confiance en moi. J’ai rencontré un garçon, j’ai passé mon bac et depuis ça va beaucoup mieux. J’ai malheureusement des soucis de santé mais je sais que rien n’est plus comme avant. Si tu veux parler, n’hésite pas.

  2. Je suis carrément comme toi, je me pose des questions sans cesse dans la journée. J’ai l’impression que ma tête n’arrête jamais de réfléchir.. Je me questionne surtout la nuit d’ailleurs ! Donc si tu trouves une solution, fais en un article ! 😉

  3. Coucou,
    bon, tu sais que tu ne vas pas résister très longtemps avant de ré-écrire sur les mecs 😉
    j’ai passé beaucoup de temps à lire et à écouter de la musique ces dernières semaines et cela m’a permis de ne pas trop réfléchir …
    En fait il me fallait sortir de ce cercle vicieux, ne plus penser à elle.
    J’ai aussi bâtit des projets, week-end à Londres, week-end à Rome, week-end à Toulouse, spectacle cette semaine, …. afin d’utiliser mon cerveau à d’autres fins.
    Et ça a fonctionné ….

  4. Je me pose aussi un million de questions et je suis perçue comme étant « penible » par la plupart de mon entourage (et surtout par mon fiancé grognon qui n’est pas du style à se poser des questions existencielles). J’arrive peu à peu à lâcher prise. Je respire profondément et je visualise une image apaisante. Et je me dis que quel que soit le problème dans 5 ans il me semblera insignifiant. Essaie peut être les vidéos de méditation guidée sur YouTube moi ça m’a bien aidé 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :