Dounia-Joy’s book club, récapitulatif de décembre et thème du mois de janvier !

Ce mois-ci, le thème du club de lecture était « un livre jeunesse / young adult» ou  « un avis sur un livre choisi uniquement à sa couverture ou à son titre sans avoir lu le résumé ni savoir de quoi il parle ».
Voici les chroniques des 7 participantes de ce mois-ci que je remercie encore de faire vivre mon petit club et qui je l’espère sont toujours ravies de pouvoir partager leur avis !

bannièreclublectureMa vie, mes humeurs : A part Harry Potter, Yasmine ne lit pas beaucoup de livres Young Adult, mais elle s’est quand même lancé le défi de traiter ce thème. Elle a alors lu « Audrey retrouvée » de Sophie Kinsella. « Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Ça, c’était avant. Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra. Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde… ». Yasmine est contente que ce thème lui ait permis de bousculer ses lectures habituelles car ce livre l’a beaucoup touchée. Audrey est une victime, des autres et d’elle-même, elle est emprisonnée dans son propre corps par ses propres démons. Elle a beaucoup souffert. Audrey est une lueur d’espoir pour ceux qui n’y croient plus. Elle est la preuve qu’une personne peut changer votre vie. Que malgré les difficultés, surmonter et aller au delà nos blocages a beaucoup de positif. Ce livre a beaucoup touché Yasmine car il est emprunt de réalité.

audrey-retrouvee-748621

Écrire pour un rien, pour un tout : Cécile a aussi choisi le thème Young Adult et le livre Harry Potter, connu de tous et de toutes ! Ce jeune homme de 11 ans qui vit chez son oncle et sa tante exécrable et qui va apprendre qu’il est sorcier et partir à l’école de Poudlard où il va découvrir le monde de la magie. Cécile a beaucoup aimé découvrir cet enfant découvrant ce monde magique dont il ne connaît rien. Poudlard où il se découvre une nouvelle famille à travers quelques professeurs et ses amis. Cécile a adoré le côté sombre, noir et pourtant magique, l’amour quasi filial de Rogue pour Harry, l’amitié entre Ron, Hermione, Harry et Hagrid, les premiers émois d’amoureux d’Harry, la lutte entre le bien et le mal et la mort toujours présente. Cécile a tout simplement adoré voir grandir ce personnage à travers les 7 tomes représentant les 7 années d’école à Poudlard, l’école de sorcellerie. Cécile a également parlé du second thème et a évoqué les différents livres qu’elle a choisi à leur couverture ou à leur titre.

dac219_5a33f495e1914f648312f769dabd5100

Le blog d’une Item Liz Girl : Prendre un livre au hasard dans les rayons d’une librairie, à la bibliothèque ou au détour d’un vide-greniers est le quotidien de Lisa ! Le dernier en date et qu’elle a adoré est « Charade » de Laurent Loison. Elle a donc choisi ce livre à sa couverture et à l’intuition qu’elle lui a procuré se disant qu’il serait certainement très bon ! « Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le Commissaire Florent Bargamont et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac. Un rythme effréné qui vous laissera le souffle court ! » Lisa n’a pas été déçue de ce thriller. Elle en a aimé l’histoire, les descriptions sordides mais justifiées, les arcanes d’un commissariat, les non-dits, les relations ambigües et le dénouement qui vous laisse sans voix. Elle a trouvé le roman dense, intense et haletant. Le Commissaire Bargamont est aussi complexe que ses enquêtes. L’attachement aux personnages se fait graduellement et on suit leur relation avec intérêt. L’ambiance est glauque mais bien ciselée et pour Lisa : impossible de trouver l’assassin avant les dernières pages ! Ah ah rien que pour tenter de lui prouver le contraire, j’ai hâte de lire ce livre ! La vision des personnages de l’auteur et son imaginaire se reflète bien dans ce roman.

charade

Poussières de bonheur : Ophélie a choisi de chroniquer sur un livre qu’elle a choisi à sa couverture : « La malédiction des anges » de Danielle Trussoni. « A l’âge de douze ans, Évangéline est placée par son père au couvent franciscain Sainte-Rose, au nord de New York. Elle y apprend jour après jour l’obéissance et la dévotion. Mais à vingt-trois ans, son quotidien réglé comme du papier à musique est bouleversé par la découverte d’une lettre datée de 1943. Cette missive envoyée il y a plus d’un demi-siècle par la célèbre mécène Abigail Rockefeller à mère Innocenta, ancienne abbesse du couvent, précipite Evangéline dans une histoire secrète qui va tout faire voler en éclats. Un conflit vieux de mille ans qui oppose des spécialistes des anges, les angéologues, aux Néphilims, des êtres hybrides nés de l’union de femmes humaines et d’anges déchus. Ces Néphilims, dont la beauté extérieure n’a d’égale que leur noirceur d’âme, poursuivent un seul et même dessein depuis leur naissance: régner en maîtres sur la Terre. Depuis des siècles, des générations d’angéologues agissent dans l’ombre pour contrecarrer leurs plans et se tenir prêts à les affronter le jour où ils lanceront l’assaut. Ce jour approche… ». Ophélie a aimé la couverture aux couleurs sombres et nacrées. L’intrigue est très facile à lire nourrie de multiples références historiques, mythiques et bibliques, des références connues de chacun, originales et qui parfois font sourire. Chaque personnage est important et mis en valeur et chacun d’eux à une place essentielle dans ce roman. Chaque partie est importante et nécessaire et jongle entre intrigues du présent et récits du passé. Ophélie a apprécié cette volonté de l’auteur d’utiliser ses références dans lesquels chacun s’y retrouve. Ophélie va donc vite lire la suite !

la-malediction-des-anges

Le Mag Chic & Pratique : Cette blogueuse achète souvent des livres choisis uniquement à la couverture ou au titre. Ce thème l’a donc beaucoup inspirée. Elle avait donc acheté « Love Style Life » de Garance Doré parce-qu’elle trouvait la couverture très classe. Selon la blogueuse, ce livre est parfait pour une remise à la lecture en douceur et propice à la lecture en plusieurs temps. La lecture est organisée comme dans un magazine et l’intérieur est aussi classe que la couverture avec du papier glacé, des grands visuels, des titres soignés. Le livre est d’ailleurs classé au rayon « Beaux-arts ». La blogueuse a été surprise du contenu de ce livre écrit par une blogueuse qu’elle suit et qui lui a donc semblé en contraste avec ce qu’elle pensait. Elle a découvert la culture Corse-parisienne-new-yorkaise de l’auteure. Elle présente sous forme de conseils ses déboires pros et perso et parle régulièrement de son look peu soigné derrière son ordinateur alors que son blog est très glamour.

41efc9uk4rl

Tina La Killer : Tina a choisi de donner son avis sur un livre choisi uniquement à sa couverture ou à son titre sans avoir lu le résumé ni savoir de quoi il parle. Le livre en question est « Fuck America » d’Edgar Hilsenrath, qu’elle a découvert et emprunté à la bibliothèque à cause de son titre qui lui a laissé penser qu’il s’agissait d’un livre choc. Les couleurs et l’humour noir se dégageant de la couverture a également intrigué Tina. Ce livre raconte l’histoire de Jakob Bronski, écrivain pas encore publié, obsédé par le sexe. A travers cette histoire a priori « trash », l’auteur raconte une période de sa propre vie : la Seconde Guerre Mondiale. Selon Tina, le roman est bizarre, le personnage n’étant pas toujours attachant et les phrases parfois anodines, même froides. Pourtant ce roman ne l’a pas du tout laissée indifférente. C’est pour elle, une bonne surprise se lisant très facilement et rapidement. Mais ça reste particulier ne plaira pas à tout le monde.

51r6z7d3ntl-_sx346_bo1204203200_

Distrayante : Distrayante a choisi de chroniquer sur un livre choisi uniquement à sa couverture ou à son titre sans avoir lu le résumé ni savoir de quoi il parle. Elle ne juge pas un livre à sa couverture mais avoue que c’est bien ce qui attire son regard de prime abord. La couverture de « The teashop on the corner » de Milly Johnson lui a beaucoup plu. Le fond pastel, les touches de couleurs vives, les cupcakes ont contribué pour elle en une combinaison gagnante ! Même le titre et les écritures sur la couverture ont influencé ce choix ! Ce roman raconte plusieurs histoires en une seule. On y suit Carla Pride, la trentaine sans enfant et fraîchement veuve, qui voit débarquer aux funérailles de son époux, son autre femme enceinte de lui ! Mais aussi, Will Linton, entrepreneur d’origine modeste qui se retrouve dans une impasse financière suite à la faillite d’un de ses clients. Et dont la femme le quitte en prime ! Également, Molly Jones, la soixantaine, qui subit régulièrement les visites de sa grossière belle fille qui essaie tant bien que mal de la convaincre de vendre sa jolie maison pour rejoindre une maison de retraite en piteuse état, afin de récupérer une partie de l’héritage avant l’heure. Ces trois personnages qui n’ont à priori rien en commun vont se lier d’amitié grâce au café littéraire de Leni Merryman, une femme pleine de vie, pour qui tout semble aller, bien qu’une larme lui échappe parfois à la lecture des cartes postales de sa fille, Anne, partie faire le tour du monde avant d’entrer à l’université. Les personnages vont évoluer ensemble, affronter leurs épreuves, se reconstruire ou apprendre à vivre avec leur passé. Distrayante a adoré le côté « feel good story » de ce livre qui n’est ni une comédie, ni une tragédie. Elle nous recommande ce roman qui nous apprend à vivre avec notre passé et à se reconstruire. Par contre, elle n’a pas trouvé de version en français de ce roman.

teashop-on-the-corner-the-pbb-front

Voici donc les thèmes de Janvier :

1 – « Un livre sur le thème chick-list : un ivre écrit par une femme pour les femmes ». Le ton est très spécifique : désinvolte, désabusé, marqué par un recul humoristique et l’auto-dérision. Le point de vue narratif, marqué sans doute par les premières œuvres à succès du genre (Bridget Jones), est le plus souvent en focalisation interne et à la première personne. Il en résulte un effet comique un peu répétitif mais efficace dû au décalage entre des situations sérieuses ou même critiques et la représentation naïve que s’en fait l’héroïne. Bien que des éléments romanesques et sentimentaux soient souvent présents dans la chick lit, ils ne sont généralement pas caractéristiques du genre, car les relations de l’héroïne avec sa famille, ses amis sont peut-être aussi importantes voire davantage que ses relations avec les hommes. Aujourd’hui, la chick lit semble évoluer peu à peu vers des thèmes plus « sociétaux », plus en lien avec les problématiques du quotidien.

2- ou :  « avis sur un livre que vous aviez étudié en classe ou le premier livre d’un auteur ».

PS important : Pour le dernier thème de l’année qui aura lieu en juin, merci de chacune me donner une ou plusieurs propositions de livres à chroniquer, si un livre en particulier se démarque il sera choisi, sinon, je procèderais à un tirage au sort qui sera effectué dès le 01 juin. Vous avez donc le temps de me donner vos propositions, mais si vous voulez d’autres avis sur un livre particulier ou plusieurs que vous avez fortement appréciés, n’hésitez pas à m’en faire la liste.

A très vite ! Et n’hésitez pas à utiliser la bannière pour vos articles ! Merci !

Ah j’oubliais ! Je vous souhaite une très belle année 2017, en espérant qu’elle soit meilleure que 2016 et que vos projets, envies et rêves se concrétisent !

2017-1

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 réflexions sur “Dounia-Joy’s book club, récapitulatif de décembre et thème du mois de janvier !

    • Dounia Joy dit :

      Coucou tu es la bienvenue pour prendre en cours de route ! Si les thèmes te plaisent, il te suffit de publier une chronique en rapport avec l’un des thèmes juste en disant que c’est dans le cadre de mon club de lecture :). N’hésite pas si tu as d’autres questions ! Et merci pour ton intérêt ! 🙂

  1. Marie Kléber dit :

    Je me suis laissée envahir par plein de choses et n’ai pas pris le temps de participer. J’ai avancé dans mes projets d’écriture – on ne peut pas tout faire! Je découvre toutefois de nouvelles lectures intéressantes…
    Une de mes amies m’a offert Harry Potter et j’ai beaucoup aimé. Il me tarde de me plonger dans le 2e tome. Le style n’est pas merveilleux mais l’histoire bien ficelée!
    En 2017 je compte bien m’organiser différemment!
    Que l’année soit douce et généreuse, remplie de bons moments et de mots délicieux pour toi Dounia!

Laisser un commentaire