Dounia-Joy’s book club, récapitulatif d’octobre et thème du mois de novembre

Ce mois-ci le thème du club de lecture était de faire une chronique  sur « un livre que vous avez envie de faire découvrir aux autres » ou « un avis sur un livre qui vous a fait pleurer ». Sans plus attendre, voici le récapitulatif des 7 personnes qui ont chroniqué ce mois-ci, toujours les mêmes fidèles et je vous remercie énormément de votre implication, c’est une joie de lire vos articles et de résumer vos chroniques et de découvrir de nouveaux livres qui parfois se rajoutent à ma propre pile à lire grâce à vos mots !

bannièreclublecture

Le Mag Chic & Pratique : Cette blogueuse a choisi ce mois-ci de chroniquer sur un livre qu’elle avait envie de faire découvrir aux autres et ce livre chanceux est « Trop » de Jean-Louis Fournier. Ce livre lui correspond car il lui a permis d’arrêter le temps et profiter de l’instant présent, ce qu’elle adore faire lorsqu’elle lit. Ce livre ne fait que 192 pages, mais selon elle, la quantité n’a que peu d’importance tellement ce livre l’a surpris non seulement par son contenu mais également par tout ce qu’il y a autour !

Le Blog d’une ItemLiz Girl : Lisa a choisi ce mois-ci de chroniquer sur un livre qui l’a fait pleurer. Peu de livres font pleurer Lisa, beaucoup l’émeuvent et la bouleversent mais lui faire tirer les larmes, c’est plus compliqué. Ce livre chanceux qui a réussi à lui faire couler les larmes est « L’Ami retrouvé » de Fred Uhlman. L’histoire a fait écho à un sentiment chez elle. C’est une histoire banale d’amitié, un petit livre d’une centaine de pages à l’écriture douce et limpide. Une histoire d’amitié entre deux jeunes hommes que rien ne semblait pourtant devoir réunir en 1932 en Allemagne. Selon Lisa, l’histoire, la vie, les regards portés, les préjugés et la peur vont transporter ce jeune garçon dans un autre univers, une autre vie, une autre vision dont l’amitié avec son camarade sera à la fois la plus belle et la pire histoire qu’il connaîtra.  Le récit est très sobre, rien n’est de trop, l’écriture est forte et délicate ce qui fait que c’est beau, puissant et à la fois triste.

book-1210027_960_720

Tinalakiller : Comme d’habitude, Tina m’a envoyé sa chronique par mail. Elle a choisi de chroniquer sur « La voleuse de livres » un livre qui l’a fait pleurer et écrit par Markus Zusak. « Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenu. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? Au moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres ». Ce livre de 630 pages l’a surprise dès les premières pages. Elle a particulièrement aimé l’écriture très poétique de l’auteur qui l’a touchée tout au long de sa lecture. L’écriture est également teintée d’ironie donc ce n’est jamais niais ni ne donne l’impression de tire-larmes. L’émotion est bien dosée et Tina a versé quelques larmes à la toute fin. Les sujets abordés dans le livre : le pouvoir des mots, le paradoxe de l’espèce humaine « si laide et si magnifique », la résistance allemande et l’amitié sont très bien traités.

Les délices de Corylus : Corylus a choisi ce mois-ci de chroniquer sur un livre qui l’a fait pleurer. Il s’agit de « Petit pays » de Gaël Faye. « En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… » Ce livre a transporté cette blogueuse car elle a vécu avec lui l’innocence de l’enfance qui s’envole. Elle a même versé quelques larmes lorsque la lecture est devenue plus poignante. Elle a cependant beaucoup apprécie que le livre se termine sur une note positive. Un livre poignant, beau comme la vie, selon Corylus.

book-1760998_960_720

Ma vie, mes humeurs : Jasmine a choisi de traiter un livre qui l’a fait pleurer. Et elle a même choisi donc de traiter deux livres. le premier s’intitule « Deux petits pas sur le sable mouillé » de Anne-Dauphine Julliand. L’histoire de Thaïs une petite fille de deux ans atteinte d’une maladie génétique. Une petite fille pleine de vie, attachante, remplie d’amour qui n’a plus que quelques mois à vivre et à qui l’ont fait la promesse d’une belle vie pleine d’amour et pas comme les autres dont elle pourra être fière. Ce livre a beaucoup touché cette blogueuse car Thaïs est une enfant très mature, très touchante et très forte du haut de ses 2 ans. Elle fait preuve d’un courage sans faille et décide elle aussi de donner pleins d’amour autour d’elle. A travers ce livre, elle a ressenti la douleur qu’a pu éprouver cette famille même si elle n’est pas elle-même maman. En plus, c’est une histoire vraie. Le second livre est « Meurtres pour rédemption » de Karine Giébel. L’histoire de Marianne, une jeune fille de 20 ans condamnée à perpétuité pour meurtre. La jeune fille du livre a hanter la blogueuse même quand elle ne lisait pas, elle était impatiente de replonger dans l’histoire et de la retrouver. Elle a eu beaucoup de mal a lâché le livre tellement elle était happée par cette histoire. Ce qu’elle a beaucoup aimé c’est qu’on ne s’attend pas du tout à la fin qui est décrite. Elle a eu un sentiment de frustration et de colère à la fin de sa lecture qui lui ont arrachés quelques larmes par l’injustice et la douleur de cette femme.

Poussières de bonheur : Ophélie a choisir de chroniquer sur le livre « Lucky » écrit par Alice Sebold et qui est un roman autobiographique qui raconte l’enfer qu’elle a vécu en se faisant violer. Ce récit poignant a beaucoup touché Ophélie car le témoignage est fort, intense mais également difficile. Le viol ainsi que toutes les étapes et sentiments par lesquels elle est passée après sont clairement et précisément expliqués. On suit avec l’auteur chacune de ses différentes phases, la colère, la honte, le dégoût etc etc… Les mots sont parfois durs, cruels, crus, mais ils sont là pour nous permettre de comprendre. Un récit difficile qui nous montre la dure réalité de la vie et une étape qui peut malheureusement arriver à n’importe lequel d’entre nous. Ce livre me donne très envie mais le viol est un sujet très difficile pour moi et j’ai un peu peur d’être vraiment très sensible à cette lecture.

book-1771073_960_720

Ecrire pour un rien, pour un tout : Cécile a choisi ce mois-ci de mélanger les deux thèmes proposés, c’est-à-dire qu’elle a choisi de nous évoquer un livre qui l’a fait pleurer et qu’elle a très envie de faire découvrir à d’autres lecteurs. Ce livre chanceux est « Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès Martin-Lugand. Ce livre l’a intriguée (et moi aussi d’ailleurs) par le titre et elle n’a d’ailleurs pas lu le résumé avant de l’acheter. Ce livre raconte la vie de Diane à qui un accident de voiture a arraché mari et fille et dont la vie s’est stoppée net depuis. Elle décide un jour de partir sur un coup de tête en Irlande, pays que souhaitait visiter son mari et les rencontres qu’elle va y faire vont lui redonner goût à la vie. Ce livre a fait pleurer Cécile car elle a ressenti le chagrin de Diane mais le livre reste tout de même optimiste où les larmes se mêlent donc au rire !

Blue Dream In The Sky : Cette blogueuse a décidé de chroniquer sur un livre qu’elle avait envie de faire découvrir aux autres. Il s’agit de « Avant, j’avais deux seins » de Delphine Apiou, un roman autobiographique. Ce livre n’est pas écrit de façon larmoyante mais avec beaucoup d’humour. On rit à la lecture de ce livre qui traite le sujet grave du cancer du sein avec beaucoup d’humour. La façon dont est écrit le livre et le courage et la détermination de cet auteur ont enchanté cette blogueuse à tel point qu’elle recommande donc fortement de le lire ! On apprend des choses sur la maladie mais le livre n’est pas du tout déprimant comme on pourrait le penser au premier abord. On admire le courage de cette femme, et on ne se sent pas triste. Pour cette blogueuse, ce livre est tout simplement un symbole d’espoir.

Voici donc les thèmes de Novembre :

1 -« Un livre de votre auteur préféré(e) ». Choisissez le livre que vous souhaitez, que vous aimez et qui répond à ce critère et faîtes une chronique sur ce bouquin. Donnez envie aux autres participantes de lire ce livre si elles ne le connaissent pas et si elles n’aiment pas l’auteur !

2- ou alors :  « avis sur un livre qui vous a mis en colère ».

A très vite ! Et n’hésitez pas à utiliser la bannière pour vos articles ! Merci !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

15 réflexions sur “Dounia-Joy’s book club, récapitulatif d’octobre et thème du mois de novembre

  1. tinalakiller dit :

    Raaah L’Ami Retrouvé, quelle claque et quelle émotion effectivement !
    J’ai également très envie de lire Petit Pays et Les gens heureux… vu que j’en entends que du bien !
    Je ne vais pas trainer (comme d’habitude), je t’envoie carrément mes notes tout à l’heure !

  2. Corylus dit :

    Comme toujours, un superbe récapitulatif, merci !
    Par contre, pas facile pour le thème de novembre… Je n’ai pas d’auteurs préférés et pour l’instant, aucun livre ne m’a mise en colère. Mais je vais trouver

  3. Ophelie (L'Ecarpulte) dit :

    Encore un sacré récapitulatif ! Bravo !
    « La voleuse de livres » est dans ma PAL depuis quelques semaines et « Petit pays » de Gaël Faye me faisait deja de l’oeil ! ^^ je crois que je vais me laisser tenter par « Les gens heureux lisent et boivent du café » aussi…
    Rhoolala les 2 thèmes me tentent bien ce mois ci (pour des livres différents)…

Laisser un commentaire