Les articles sur la Fête des Pères me fendent un peu le cœur…

J’en vois fleurir de plus en plus au fur et à mesure que la date approche. Je ne me souviens pas des précédentes années d’en avoir vu tant que ça. Peut-être que les Une Hellocoton y sont pour quelque chose. Peut-être que cette année, l’équipe a décidé de sélectionner de plus en plus d’articles qui en parlent. Quoi qu’il en soit, à chaque article traitant du sujet, je ne peux m’empêcher d’avoir les boules et un petit pincement au cœur quand je vois des articles sur la Fête des Pères.

Je ne sais pas pourquoi ça m’atteint autant cette année. Je ne me souviens plus d’en avoir vu passé autant les années précédentes ni d’en avoir vu passé autant sur la Fête des Mères. Ou alors parce-que ça me touche plus, j’y fais plus attention, je ne sais pas.

No dad

Pour ceux et celles plutôt, qui ne le savent pas : je n’ai pas connu mon père. Il est décédé alors que ma mère était enceinte de moi et le sujet a toujours été quelque peu tabou à la maison. Je ne sais quasiment rien de lui. J’ai d’ailleurs appris récemment qu’il aimait faire de la photographie, j’y ai compris que la passion que j’avais pu éprouver pour cet art venait sûrement de là. Mais bizarrement depuis que je sais ça, j’ai perdu toute ma technique… Je prends des photos floues alors que je n’avais pas ce problème avant…

Alors je vois passer des articles sur les idées cadeaux à offrir et moi je ne suis pas concernée. Je n’ai rien à pouvoir lui offrir. Non, je n’irai pas faire un tour au cimetière parce-que je n’ai pas besoin de me recueillir sur un tombe pour pouvoir penser à lui et que je n’aime pas les cimetières. Je ne vois pas l’intérêt de me forcer pour un truc avec lequel je ne suis pas à l’aise.

le rôle de l’école ?

Depuis que je vois passer ces articles, je me demande comment je faisais à l’école. Je pense que de toute façon, à l’époque, la Fête des Pères était moins répandue que la Fête des Mères et je ne me souviens pas trop si les autres élèves faisaient quelque chose à leur offrir à ce moment là. D’ailleurs quand j’y pense, je trouve qu’il est grand temps d’arrêter cette foutue tradition dans les écoles qui stigmatisent bien souvent trop d’élèves.

Entre ceux qui ont perdu un parent, voir les deux, ceux qui ont deux mères et qui doivent expliquer aux autres pourquoi ils font deux cadeaux etc etc…Il est important de ne pas faire souffrir l’enfant face à certaines situations délicates, des nouveaux schémas familiaux. Des situations dont ces fêtes pourraient leur faire repenser de façon cruelle. D’ailleurs est-ce le rôle de l’école de fêter ou non une fête familiale ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions sur “Les articles sur la Fête des Pères me fendent un peu le cœur…

  1. Marie Kléber dit :

    J’ai l’impression qu’à l’école on fait les choses un peu différemment maintenant. C’est vrai que pour de nombreux enfants c’est un passage difficile.
    Mon fils dit toujours c’est la fête des « didi » – pour lui la fête des pères c’est celle de son grand-père!
    Je peux comprendre ton état d’esprit. Il y a des époques pendant lesquelles certaines choses nous font plus de mal que d’autres. Prends soin de toi pendant celle-là.

  2. Ophelie (L'Ecarpulte) dit :

    Certains de tes mots me parlent énormément bien que ma situation soit différente. Mon pere est egalement décédé mais je l’ai connu. Je trouve aussi que cette année on en parle un peu plus qu’avant ou peut-être que je faisais moins attention ! Après son décès j’ai découvert aussi que je tenais certaines choses de lui (plus que je ne le croyais) C’est assez déroutant !
    L’ an dernier j’ai appris que certaines écoles ont commencé à avoir l’esprit bien plus ouvert et moins « traditionnel »! C’est une bonne chose !

Laisser un commentaire