Lettre à ma graisse perdue . . .

Je ne m’étais pas vraiment rendu compte de ton installation chez moi. Quand j’étais gamine, on ne se connaissait pas. J’étais menue et puis je ne mangeais quasiment rien donc il était difficile pour toi de te faire une place chez moi.

Tu as commencé à vouloir prendre du galon à partir du collège / lycée, sans non plus être trop imposante. Et puis du jour où je me suis installée en couple et n’étant pas une grande cuisinière mais étant par contre une grande gourmande, tu as commencé à prendre beaucoup d’ampleur.

Ma famille me le faisait parfois remarquer mais dans les yeux de mon ex, je me trouvais belle. Il n’était pas du tout gêné de te voir te glisser par-ci et par-là et donc ça ne me dérangeait pas plus que ça non plus. J’étais aveuglée par la façon dont il me regardait et qui ne me faisait sentir ni dégoût, ni rejet de sa part.

Mais quand il est parti, je n’avais plus d’yeux amoureux pour me faire me sentir belle et le visionnage dans une glace m’a fait beaucoup de mal. J’avais pris beaucoup de kilos. Beaucoup de graisse qui s’est installée un peu partout : ventre, hanches, cuisses, mollets et bras.

Je me suis soudainement trouvée trop grosse. Et puis je me rendais bien compte que je m’essoufflais plus rapidement qu’avant. Il fallait faire quelque chose. Je ne voulais pas rester comme ça. Je voulais retrouver ma silhouette d’avant. Alors je me suis inscrite dans une salle de sport. Je pensais ainsi me débarrasser de toi facilement et rapidement.

img_0271

Mais ce ne fut pas le cas. Tu étais tenace et puis il a fallu que j’ai un déclic. Il ne suffisait pas de faire de sport. Si je continuais de grignoter à n’importe quelle heure et surtout à manger n’importe quoi, tu ne partirais pas, mais au contraire, tu continuerais à t’incruster. Alors j’ai commencé à modifier mon comportement alimentaire et à continuer le sport.

Petit à petit, tu devenais de moins en moins importante. Tu t’es maintenant bien envolée et j’ai réussi à stabiliser un poids que je juge correct, avec lequel je suis en accord lorsque je le lis sur la balance. En accord, mais pourtant, malgré ton envolée, je ne suis toujours pas mieux dans mon corps.*

Tu es moins présente physiquement mais mentalement, c’est comme si tu étais toujours là. Je fais du S, du 36 parfois du XS et je me vois toujours pleine de graisse. J’ai du mal à choisir mes habits car je me demande toujours si ce n’est pas trop petit.

Je te vois encore sur mon ventre, mes cuisses, au dessous de mes bras. Malgré une vingtaine de centimètres perdus à la taille, une quinzaine aux cuisses et une dizaine aux bras moi je te vois encore là. Je n’arrive pas à me débarrasser complètement de toi car mes différentes blessures me font stopper mon renforcement musculaire à chaque fois.

En plus, tu es accompagnée de cellulite et de vergetures et je ne trouve pas ça beau. J’ai beau faire du S ou du 36, vous trois associées sur mes cuisses me donnent le sentiment qu’elles sont encore énormes et pourtant 49 cm c’est correct il me semble ?! Mon ventre est toujours un peu gonflé et il se gonfle au fil de la journée après les différents repas.

img_0269

Alors non, je ne suis pas grosse. Mais je ne me vois pas mince non plus. Je voudrais que tu te transforme en muscles, avoir un corps plus tonique, plus ferme et qui me paraisse moins flasque. Mais je ne sais pas quoi faire pour ne pas me faire encore mal au dos, aux cuisses ou aux genoux.

J’aimerais ne plus te voir comme étant abondante. J’aimerais ne plus te pincer entre mes doigts et me rendre triste quand je vois que j’ai encore quelques centimètres à perdre. Je ne suis pas non plus obnubilée par toi car je reste très sereine vis à vis de mon corps tout de même et de la nourriture. Je sais gérer une petite prise de poids et réajuster alimentairement et sportivement un excès.

J’ai appris à connaître mon corps et à te connaître aussi toi. Je sais que tu es très collante et que tu es bien attachée, probablement que tu te sens bien aussi là sur mon corps et en sécurité. J’aurais aimé que ta perte se traduise par une prise de muscle, mais je crois que tu t’es surtout transformée en eau.

25 kilos disparus ce n’est quand même pas rien. Je pense que l’on ne se retrouvera pas. J’ai perdu en 3 ans, lentement, mais sûrement, ce qui est le gage d’une perte durable. Je n’imaginais pas en arriver là. Il y a deux ans, j’écrivais que j’espérais atteindre 60 / 65 kilos car perdre plus me semblait impossible. Et pourtant, aujourd’hui, la balance m’affiche 49 kilos.

Alors bye bye ma graisse perdue, tu ne m’as pas aidée à avoir confiance en moi, tu m’as fait même sûrement en perdre, et malgré ton envolée, je ne l’ai toujours pas regagnée. Mais le principal c’est que je suis quand même bien mieux dans ma peau et bien plus heureuse sans toi !

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 comments / Add your comment below

  1. Un beau combat,réussi. 36 c’est une taille tout à fait acceptable si tu es petite. La cellulite même un mannequin en a. Ça ne veut pas dire que tu es grosse ou ton corps imparfait. N’en demande pas trop à ton corps sinon il te lâchera. Bon courage bises

  2. Tu as fait un sacré travail et tu as repris le contrôle sur ton poids, et peu à peu sur ton corps. Tu peux vraiment en être fière. S’il s’agit maintenant de tonifier ta silhouette, de muscler, je suis sûre que dans ton entourage tu peux trouver des personnes qui te conseilleront et te diront quoi faire. Pour les vergetures, il existe des huiles à appliquer que tu peux acheter en pharmacie.
    C’est normal par contre que des « séquelles psychologiques » soient là. On a peur que ça recommence et que cette fois-ci, on ne puisse pas changer les choses… J’ai moi aussi perdu un peu de poids – moins que toi hein ! – entre 2011 et 2012. Je me sentais mal dans ma peau, coincée dans un corps que je ne me connaissais pas, je ne me reconnaissais pas. Aujourd’hui encore, un peu comme toi, j’ai peur quand je vois mon ventre glonflé après les repas mais je me dis que c’est une réaction digestive normale. Je fais attention à ce que je mange sans me priver, tout en me faisant plaisir parce que manger doit rester un plaisir.
    Quand auras-tu les résultats de ces examens que tu passes au sujet de tes blessures ?

  3. Exactement ça . Très bon article car j’ai à peu prés le même ressenti . Je pensais que j’allais perdre facilement et rapidement mais non. ToUT est question d’alimentation et de persévérance . Je ne suis toujours pas satisfaite de mon corps mais petit à petit ça vient.
    Puis tu as quand même perdu 23 kilos et ça c’est chapeau avec une superbe taille.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :