Le meilleur comme le pire des réseaux sociaux…

Notre vie est aujourd’hui régie par les réseaux sociaux. Le téléphone portable nous sert moins à téléphoner qu’à traîner et perdre son temps sur ces réseaux. Et on achète le dernier smartphone non pas pour passer des heures au téléphone mais pour regarder des films. Pour snaper, et perdre encore notre temps à traîner sur ces applications qui ne servent qu’à enjôler la réalité…

Facebook, le plus naturel

Sur Facebook, généralement on a ajouté sa famille et ses amis, ses connaissances de lycée et d’école. On connaît plus ou moins, ou du moins on a connu chacun des membres que l’on y a ajouté. C’est donc le réseau où règne le moins l’hypocrisie. Peu de clashs également. Par contre, c’est sans doute le réseau le plus gnangnan avec « Loulou a fait son premier pipi » ou « Ce soir, c’est raclette »! Qu’est-ce qu’on s’en fout quoi ! Et puis, il y a ces gens qui ont un compte Facebook, juste pour mater, ils ne commentent jamais rien, ils ne postent jamais rien, mais ils savent tout ce qui s’y passe ! Me font flipper eux, on dirait ils n’ont rien d’autre à faire dans leur vie.

Instagram, le plus fake

On fait défiler les photos de plus en plus belles, de plus en plus retouchées. Il faut que la photo que l’on vient de prendre aille avec les autres photos. Tout est calculé, peut-être un peu de trop. Au point de ne même plus vivre le moment présent, un repas en famille, attends, il faut prendre en photo la nourriture ! Farniente devant la piscine, ne devient plus reposant puisqu’il faut penser à ne pas se salir, ne pas se mouiller pour faire la photo parfaite… Combien de personnages célèbres, sportives ayant prôné le healthy et body perfect, montre aujourd’hui qu’elles ont embellis leurs comptes ?! Rentrer leur ventre au moment de photographier ? Bref, tout est beau mais tout est faux…

Snapchat, le plus instantané

On ne connaît pas toujours nos abonnés, on s’abonne à des « stars ». Et on les suit, partout, dans leur vie, dans ce qu’ils font à un moment T. On peut même les suivre si on reconnaît l’endroit où ils se trouvent. On ressent les joies et les peines de celui que l’on suit, on a presque l’impression d’être avec lui ! Et de vivre ce qu’il vit avec lui. Les marques ont bien compris l’impact que pouvait avoir ce réseau avec les personnalités de la télé-réalité prête à vous vendre n’importe quel produit merdique ! Le fait que les stories et snaps ne soient visibles que 24h ou quelques secondes encouragent les plus jeunes à se faire accepter, et à accepter d’envoyer des photos intimes. Ils oublient qu’on peut faire des captures d’écran et pourrir leur vie après en la divulguant un peu partout…

Twitter, le plus haineux

On peut créer des faux profils, ne pas mettre sa véritable identité. Et c’est le réseaux où règnent les clashs les plus violents et les insultes à tout va. Par exemple, là je regarde Secret Story et je commente l’émission, et je me fais traiter de salope parce-que je soutiens Barbara, une candidate. Moi la vierge qui me fait traiter de salope. Les gens parlent, ils savent même pas de quoi ils parlent, ils jugent, ils catégorisent. Moins ils ont d’arguments et plus ils sont haineux. Ça fait limite peur… Après Twitter, c’est aussi le réseau où l’on sait le plus de façon quasi instantanée ce qui se passe dans le monde…

Des divertissements qui dépriment ?

Ces réseaux sont censés être de véritables divertissements pour leurs utilisateurs mais leurs effets pervers ne les déprimeraient-ils pas ? Les jeunes peuvent penser qu’ils ont une vie inintéressante quand ils voient à travers les posts et les photos de leurs « amis » que ceux-ci ont à leurs yeux une vie trépidante. Parce-qu’ils sortent plus, parce-qu’ils sont entourés d’une bande de potes, certains peuvent se sentir seuls.

De plus, à trop traîner sur ces réseaux, on peut justement se dire que c’est qu’on a rien d’intéressant à faire. Et du coup, on peut s’en sentir encore plus déprimé. On éprouve alors le sentiment de perdre son temps et on se dit qu’on a perdu du temps à faire quelque chose de plus utile, et de plus intéressant. Pour toutes ces réseaux, prendre du recul sur les réseaux et vivre sa vie au présent, bien ancré dans le réel, peut avoir beaucoup d’effets bénéfiques.

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 comments / Add your comment below

  1. Bonjour,

    Ah, les réseaux sociaux, j’en étais addict et j’ai décidé de supprimer l’appli FB de mon smartphone et je me sens mieux !! J’ai plus de temps pour écrire sur mon blog et ça, c’est vraiment génial 🙂
    Merci pour ton article
    Bisous et bonne semaine
    Cécile

  2. J’ai eu une mini cure de désintox forcée des réseaux sociaux. Pas que j’y étais super active avant, mais je regardais souvent ce qui s’y disait, tout ça. Facebook surtout. Puis mon ordi était trop lent, trop galère de charger les pages, j’ai pris de la distance. Finalement, j’utilise le plus souvent Instagram, pour des conneries généralement. Et Twitter, parce que ça me permet un peu de suivre l’actu vu les comptes que je suis.
    Les autres réseaux, je n’y comprend pas grand chose.

  3. Je ne peux qu’approuver.
    Je ne suis pas très réseaux sociaux mais j’y passe du temps, plus qu’avant. Ca a des avantages, à condition de ne pas se laisser happer et rester les deux pieds bien ancrés dans la réalité.
    Bonne journée ma belle.

  4. Snap je n’y suis pas inscrite, ça ne me tente pas, ça fait un peu trop voyeur je trouve. En plus comme je ne suis pas très sorties ou photos je n’ai rien à y faire je pense.
    Instagram j’y suis mais je poste peu, je ne suis pas très photos et quand j’en prends, c’est de mon chat xD c’est plus parce que certains postent des photos juste magnifiques et que c’est plus pratique de les suivre comme ça.
    Facebook c’est pour garder un contact avec certains mais ça ne me plaît pas plus que ça.
    Twitter le problème c’est qu’on ne peut pas vraiment trier l’info, un peu comme avec Facebook, on est obligés de bloquer certains # si on veut avoir un fil lisible et qui nous correspond. J’ai découvert la vie il y a peu d’ailleurs parce que je commençais à me lasser d’avoir plein de posts qui ne m’intéressaient pas dans ma liste.

    Après j’ai toujours eu un certain recul par rapport à ces réseaux, j’y suis assez présente mais je peux très bien m’en passer. C’est surtout pour suivre certains compte d’actu alternative, des groupes qui m’intéressent, des amis, des blogueurs, etc. Le problème d’internet c’est que les gens s’y lâchent et on peut se faire démonter, harceler pour pas grand chose.

    1. Facebook c’est chiant je trouve !
      Twitter, moi j’ai tellement peu d’abonnés que je suis pas dérangée par des tweets qui ne me plaisent pas!
      Pause twitter après l’émission pour moi !

  5. Hello,

    C’est vrai que les réseaux sociaux peuvent être le mal s’ils ne sont pas utilisés à bon escient. Pour ma part, je pense qu’il faut toujours relativiser et chercher à en tirer le meilleur au lieu de toujours pointer du doigt ce qui ne va pas. J’utilise Instagram non pas pour montrer que tout est beau et rose mais plus pour partager sincèrement avec les autres et éviter le fake justement. Tout dépend du message que tu véhicules du coup.

    xx

    1. si j’ai pointé du doigt ce qui ne va pas, c’est parce que depuis 2 semaines, se faire insulter à tout va, ça m’agace ! bien sûr qu’il y a de bons côtés, comme dans tout !

  6. Je suis un mauvais exemple…
    Je n’ai pas de compte Twitter, je. Ne suis pas allé sur Facebook depuis un mois et je dois y avoir 20 amis (famille only), je n’utilise pas snapchat et je publie une photo par mois sur Insta…
    Les réseaux sociaux n’en ont que le nom.
    C’est une course aux sensations, au matuvu, aux likes, et dans quel but ? exister ?
    Cela ne fait que mettre une jolie couverture sur un cahier vide..
    Oui, je sais, pas très tempéré ce commentaire.

    En fait je suis déçu et fâché du temps que les gens perdent dans la vie des autres

  7. Comme tu dis, il faut savoir prendre du recul.
    Les réseaux sociaux, c’est du genre « je t’aime, moi non plus ».
    J’avoue, j’ai une utilisation « gnan gnan » en général de Facebook, Instagram et Twitter. Snapchat j’y suis moins. Si certains se servent des réseaux pour être méchants et hargneux – et je suis désolée que ça t’arrive – je préfère utiliser mes différents comptes de façon plus instantanée, ne pas tricher et surtout tenter d’ajouter de l’amour et de la douceur plutôt que des insultes.

    1. Après secret story je vais faire une cure de twitter !!!! ras le bol de m’en prendre pleins la gueule pr des gens qui eux ne savent même pas qu’on existe !

  8. Ton article me parle beaucoup ! Je suis depuis presque deux mois dans une phase où je m’aperçois que je me suis beaucoup trop présente sur les réseaux sociaux et pas pour de bonnes raisons. Et finalement, je m’aperçois que je ne poursuis pas non plus mon blog pour de bonnes raisons. Je regrette parfois le temps où j’avais juste mon blog, pas de RS à côté, juste le plaisir d’écrire et de communiquer. Je l’ai un peu perdue.
    Le seul truc positif des RS est le fait de conserver ses amis (parce que c’est devenu notre système actuellement) et de s’en créer éventuellement (même si cela reste limité – finalement, comme dans la vraie vie).
    J’avoue que je réfléchis de plus en plus à cette prise de recul qui me semble nécessaire pour avancer. Pas forcément me retirer définitivement mais y aller moins souvent qu’avant, ne plus me sentir addictive, ni haineuse ou superficielle par ces moyens. Juste réutiliser les RS de manière plus saine.

    1. Moi aussi j’y passe trop de temps surtout avec le groupe la dont je te parlais. Je viens de le quitter tellement ça m’a gonflé. Je préfére encore Twitter sur mon propre fil que dans le groupe où personne ne t’écoute au final.

  9. Les RS sont déprimants si on leur donne trop d’importance et si on ne suit pas les bonnes personnes… perso je n’ai que de bonnes expériences avec les RS car je me tiens loin de tous ces clash, tous ces fake, etc… lol !
    Et quand tu dis « Twitter, c’est aussi le réseau où l’on sait le plus de façon quasi instantanée ce qui se passe dans le monde… » : mouais. Beaucoup de bêtises sont RT il faut dire. Je me rappelle le soir de l’attentat de Nice toutes les fausses rumeurs sur des soi-disant prises d’otage qui étaient RT sans vérification 🙁

    1. Oui par contre c grâce à Twitter que j’ai pu prevenir mon frère pour les attentats au stade de France ou il y avait son fils. Après oui c a prendre avec des pincettes. Ce n’est pas un vrai journal d’informations donc c à vérifier 🙂

  10. Coucou !

    Tes titres résument parfaitement chaque réseau ! C’est bien d’ailleurs pour IG, parce que je l’aime beaucoup, mais c’est clair que c’est beaucoup de faux semblant, de personnes fausses qui montre des choses souvent loin de la réalité !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :