Si un jour tu te demandes pourquoi tu t’appelles Charlie . . .

Je clame haut et fort ici et là, que je ne veux pas d’enfants… Et pourtant, il m’arrive parfois de rêver de toi… J’aurais aimé que tu sois un garçon… Je savais depuis longtemps que ça aurait été Éli… j’avais pour lui ce prénom en tête depuis mes 14 ans…

baby-256857_640

Mais te voilà, dans mon ventre, toi petit bout qui pousse… Aujourd’hui, j’ai su que tu seras une fille… Et finalement, moi qui avais toujours voulu un garçon, je n’ai pas été déçue… Je me suis imaginée avec toi… je me suis vue te prendre la main, te voir rire, sourire. Je me suis vue te coiffer, t’habiller, et j’ai alors su qu’avec toi, j’allais trouver un sens à ma vie, alors non je n’ai pas été déçue…

Depuis de longues années, je t’avais trouvé un prénom : j’avais toujours dit que si un jour, j’avais une fille, je l’appellerais Charlie.

Alors forcément, quand j’ai su que tu serais une petite poupée, c’est ce à quoi j’ai pensé…

Mais, c’était sans compter sur les événements qui se sont produits, il y a tout juste un an…

Nous sommes le 07 janvier 2016 lorsque j’apprends ton sexe…

C’était il y an 1 an… Le 07 janvier 2015… Un attentat terroriste dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo… Suivi de deux autres jours d’attentats notamment dans un Hyper Cacher… Un attentat contre la liberté de la presse, l’expression… Une punition pour des dessins qui n’ont pas plu… Un élan de solidarité des français qui se regroupent sous un slogan « Je suis Charlie ».

Alors, en ce jour du 07 janvier, alors que ça fait un an, on se souvient tous, l’anniversaire de « Charlie ». Les français sont toujours profondément choqués… T’appeler Charlie maintenant, aurait une portée que je ne suis pas sûre de contrôler…

J’ai appris le sexe seule, ton papa avait beaucoup de travail et il ne pouvait pas se libérer. Alors quand je l’ai retrouvé ce soir là, je lui ai annoncé qu’il allait avoir une petite princesse, il était fou de joie : tu aurais vu ça !

baby-22194_640

Il savait que ce prénom me plaisait beaucoup, quand je lui avais annoncé que depuis adolescente, je voulais Charlie pour une fille et Éli pour un garçon, il m’avait répondu que les deux prénoms lui plaisaient beaucoup et qu’il était d’accord pour appeler notre premier enfant par l’un ou l’autre de ces prénoms, peu lui importait le sexe d’ailleurs, ces deux prénoms étant mixtes !

Mais moi, je n’aimais pas Charlie pour un garçon et je n’aimais pas Ellie pour une fille.

Et puis, je lui ai fais part de mes doutes pour Charlie. Qu’il y a un an, ce prénom avait déversé une grosse polémique. Que ça devait être dur de s’appeler Charlie à l’époque et que ça le serait sûrement encore dans les années à venir…

Alors, nous avons décidé que nous te donnerions ce prénom qu’en deuxième choix. Et nous voilà partis dans des listes afin de voir si on pouvait avoir une idée de prénom commune.

5 prénoms de son côté, 5 prénoms du mien et oui, nous avions une correspondance. Lana. Tu seras donc Lana.

mother-84628_640

La grossesse s’est bien déroulée du 1er au 9è mois. J’avais juste quelques angoisses de future maman. Et puis, 01 juin, contractions de plus en plus fortes. Perte des eaux. Nous sommes mercredi et ton papa ne travaille pas. Nous partons pour l’hôpital. On m’installe dans ma chambre. Les contractions continuent, on me donne de quoi les calmer jusqu’à ce que j’entre en salle de travail à 18h… A 20h30, tu pointais le bout de ton nez. Papa t’a coupé le cordon et la sage-femme t’as immédiatement mise dans mes bras après ton premier cri. Je t’ai regardé et puis j’ai pensé très fort « Charlie » dans ma tête à ce moment là, bien qu’avec ton papa nous nous étions mis d’accord sur « Lana »… Et au moment, où j’ai pensé ça, tu m’as souri. C’est toi qui as choisi. Alors quand la sage-femme m’a demandé comment nous allions t’appeler, j’ai regardé ton papa dans les yeux, et j’ai dit : « Elle est Charlie ». Ton papa m’a sourit et m’a dit qu’il avait espéré que je change d’avis, car lui aussi était revenue sur Charlie…

Alors, oui, ma Charlie, tu es française et un an et demi avant ta naissance, un journal qui portait ton prénom a été sali…

N’oublie jamais ta liberté d’expression et d’opinion ma chérie. Ma Charlie, je t’aime !

Ta maman

(Ce texte n’est que pure fiction, à part le fait, que Charlie est un prénom que j’ai toujours voulu donner à ma fille si un jour j’en avais une…).

 20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 comments / Add your comment below

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :