Et c’est encore le flou dans ma tête…

2 articles en 2 mois. Je n’avais plus l’envie, plus la force. Puis, je ne savais même plus quoi dire. Je pensais n’avoir plus rien à dire. Et puis hier, mes doigts ont glissé sur le clavier. Si facilement que j’en ai oublié pourquoi je n’y arrivais plus. C’est sans doute le thème. Je pourrais parler d’histoires amoureuses tous les jours. Et pourtant je n’ai rien à en dire. La mienne est plutôt chaotique.

J’ai eu aussi cette impression d’avoir eu besoin du blog pour passer un cap. Les 30 ans étant ce cap. C’est à partir de ce moment là que j’ai cessé d’écrire. Comme si ce blog avait été ma thérapie pour mieux aborder la trentaine. J’avais et j’ai surtout l’impression de tourner en rond même ici finalement. Il ne se passait pas assez de choses dans ma vie pour avoir toujours quelque chose à raconter.

après la réaction, l’action

J’ai pris conscience que je devais changer pas mal de choses pour que celles-ci aillent dans le sens que je souhaiterais. Mais la prise de conscience est le premier pas, et je suis toujours autant paralysée par la peur dès qu’il s’agit de mettre en place les actions pour les obtenir. Et puis, j’ai tellement d’idées qui fourmillent qu’au bout du compte, je ne fais rien car je ne sais plus par quoi commencer.

Le sport, la lecture, les séries. C’est ce qui occupe le plus clair de mon temps. J’aimerai donner plus d’importance à l’écriture, que ce soit ici ou ailleurs. Écrire des nouvelles pour des concours, participer à des ateliers d’écriture. Me replonger dans l’écriture d’un roman, chose que je n’ai jamais réussi à aboutir. Une fiction aussi. Ça me travaille depuis quelque temps déjà. Et puis, j’ai pensé abandonné le blog, et à chaque fois que je réécrit, mes écrits sont plébiscités et j’y vois le signe qu’il faut que je continue, que j’ai encore ma place…

pas à pas, les changements opérés

A la rentrée, je vais recommencer les cours de piscine et j’aimerai aussi apprendre le chant. Chose que je veux faire depuis que je suis toute petite mais que j’ai toujours laissé de côté par timidité. Cette fois ci, j’espère qu’au dernier moment, je ne vais me dégonfler. Il faut que je sorte un petit peu de ma zone de confort et ose enfin faire les choses qui me plairaient mais que je n’ai jamais osé par peur, timidité…

Il y a aussi eu quelques petits changements au boulot, dont je vous reparlerai plus longuement dans un autre article. Mais rien ne change dans le fond. Je ne suis pas du tout animée par ce que je fais et je n’y trouve aucun goût. J’aimerai avoir un boulot qui me passionne. Ou du moins qui ne me rende pas amer, aigrie, et parfois désagréable ou en colère. Souvent quand je rentre d’ailleurs. Là-bas, j’arrive encore à me contenir…

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :