A l’aube de mes trente ans…

Une vie bien trop calme

L’écriture de mon dernier article n’a pas été chose aisée. J’en avais déjà parlé un un peu sur le blog mais pas façon si ouverte dans un article entier. J’ai d’abord voulu mettre cet article sous mot de passe et ne l’envoyer qu’à celles qui me le demanderait. Et puis, je me suis dit, pourquoi ? Et si cet article pouvait m’aider à y voir plus clair ?

Je ne pense pas que ça m’ait aidée. Pourtant vos commentaires m’ont beaucoup touchés par leur bienveillance et leur non-jugement surtout. C’était très important pour moi. J’ai appris à faire le tri dans les commentaires et à prendre du recul donc je savais que j’aurais pu gérer quasi n’importe quoi.

Mais, je me suis rendu compte en vous lisant que la situation me pesait encore bien plus que je ne le pensais. C’est bien simple, je ne supporte plus ma vie et ce peu d’action. Pas uniquement dans ce domaine là d’ailleurs mais dans tous les domaines de ma vie. C’est le calme plat, je veux une tempête. Que ça bouge…

Ma vie est routinière. Je me lève, je vais au boulot, parfois au sport, seuls moments où je me sens vivante d’ailleurs. Puis je lis, j’écris ici ou ailleurs. Pus ici qu’ailleurs. Ce projet de roman est resté en suspens. Comme à peu près tout ce que j’aurais aimé entreprendre.

ces choses que j’aime…

La photographie est un talent que j’ai eu longtemps envie de développer, il fut un temps ou j’étais même plutôt douée ou en phase de l’être. Et puis quand il est parti, cette envie est partie avec lui. Tenir un appareil photo est devenu assez compliqué depuis… Et puis la peur toujours et encore. Je ne suis pas une aventurière dans l’âme qui pourrait partir seule en vadrouille photographique, j’aurais bien trop peur de me perdre…

Il y a aussi le chant. J’ai toujours aimé chanter depuis toute petite. Mais étant donné que je ne chante que dans ma chambre, je ne sais pas si je suis douée. A part sur quelques vidéos Youtube, personne ne m’a jamais entendue chanter en vrai longtemps voulu prendre des cours puis je n’ai jamais osé franchir ce pas. Peur de ne pas être douée, et qu’on ne me dise que je ne soit pas du tout faite pour ça.

L’écriture. Elle aussi elle me poursuit depuis toute petite. Déjà en primaire j’écrivais des nouvelles. Je suis triste de les avoir jetées plus tard. J’aurais aimé me relire. Je me rappelle que c’était sûrement très cucul la praline mais au moins j’écrivais… Adolescente, j’ai écrit des paroles de chanson… Peut-être les chanterais-je un jour ?

Et puis, le sport. Une révélation depuis plus de 3 ans moi qui n’était pas sportive pour un sou et la dernière à être choisie dans les équipes à l’école. Aujourd’hui j’ai appris à nager alors que il y a deux ans j’étais encore aquaphobe et je fais du sport en salle environ deux ou trois fois par semaine. C’est ma soupape. Mon bol d’air frais. J’ai tellement besoin de ça pour aller bien…

trop seule…

Malgré toutes ces choses, ma vie est plate. En réalité, je n’ai que très peu d’ami(e)s. Ou alors ceux qui vivent loin et rencontré sur Internet, pour la plupart vu au moins une fois et sinon pas encore eu l’occasion. Mais du coup, quand je ne suis pas au boulot, quand je ne suis pas au sport. Je m’ennuie. Même si je passe mon temps à lire, à écrire ou à regarder des séries.

Je crois que j’aimerais passer du temps avec des gens. Faire des rencontre amicales qui seraient près de chez moi. Faire des sorties, d’amuser. Tout ce que je n’ai jamais fait dans mon adolescence et qui me manquent malgré que j’ai toujours donné l’impression que non.

Je me sens dans une impasse. Me voilà à un tournant de ma vie. Je ne sais pas si ce sont les trente ans qui approchent mais j’ai envie de tout changer. De me sentir vivante. De faire un tatouage, qui expliquerait ma détermination parfois… Le courage que j’ai eu de perdre 25 kilos, d’affronter ma peur de l’eau. Ce courage que j’ai eu mais qui me manque dans ma vie amoureuse, dans ma vie amicale, dans ma vie professionnelle.

oser la confiance en soi

J’aimerais que ce courage me donne confiance en moi dans tous les pans de ma vie. Oser faire des rencontres, me casser la gueule aussi parfois, tomber mais toujours se relever. Ne plus avoir peur de rien, jamais. Faire ce dont j’ai envie. Chanter, écrire, rencontrer, sortir, m’amuser. Faire du sport, apprendre les bases de la nutrition. Terminer le roman commencé. L’envoyer à des maisons d’édition. Participer à des concours d’écriture.

Me trouver jolie. Ne plus avoir peur de rencontrer un mec après lui avoir parlé sur un site de rencontres. Ne plus avoir peur qu’il ne me trouve moins joli qu’en photo. Avoir suffisamment confiance en moi et en mon charisme pour qu’il me trouve charmante. Ne plus être jalouse, possessive et excessive. Ne plus attendre trop de lui. Me suffire à moi-même. Vivre… Être en paix avec moi-même…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mais où est passée l’année 2016 . . . ?!

Je n’arrive pas à croire que nous sommes déjà à une semaine de Noël, je me souviens de Noël dernier comme si c’était hier. Un bon Noël, on avait bien rigolé, bien discuté, et les petits me ravissent encore plus à cette époque de l’année ! Même si ils ne croient plus au petit papa Noël, ça reste des moments magiques avec les cadeaux, les chocolats, les bonnes choses à partager !

Un an déjà… Il y a un an, j’étais en objectif de perte de poids, et me pesant chaque semaine, je me souviens que ma dernière pesée avant Noël, je m’étais fixée un objectif : si je faisais 55 kilos ou moins, je m’autorisais à manger sans compter pour les fêtes ! L’objectif avait été atteint, et je me suis tellement régalée que j’ai fini le repas du 24 avec un mal de ventre !

Cette année, je me fixe un peu le même objectif, et aujourd’hui c’était ma dernière pesée avant Noël : 49,3 kilos, l’objectif étant de 50 ou moins, c’est parfait ! Je suis d’ailleurs à ce poids depuis 4 mois étant en phase de stabilisation. Ce n’est pas un poids par hasard, c’est une combinaison avec ma taille etc etc… Ne commencez pas à me dire que c’est trop maigre ou autre, je ne suis pas du tout maigre. Malgré les kilos perdus, il reste à tonifier encore certains endroits de mon corps. Je gère très bien mon poids de toute façon et c’est aussi une question d’être bien dans sa tête avec ce corps.

christmas-1911637_960_720

Revenons en au fait ! Un an de passé encore, un an où il ne s’est rien passé de fou. A part la perte des derniers kilos en trop de restant, je ne vois pas ce qu’il y a eu de positif. J’ai raté un concours, j’ai eu encore des soucis avec mon dos et mes jambes (je touche du bois, ça va mieux !) et le taf m’ennuie de plus en plus et je vois bien que je m’y épanouis de moins en moins. Étant donné que c’est l’endroit où l’on passe le plus clair de son temps, c’est assez dur à vivre psychologiquement, et j’ai parfois des baisses de moral !

Niveau cœur, rien de bien nouveau à l’horizon non plus. Une tentative échouée en août. Un mec que j’ai fait galérer pour me voir pendant 3 ans pour au final tout gâcher en me rendant compte que je n’avais pas réglé mes soucis de dépendance affective, et d’abandon. La jalousie en découlant me faisant faire n’importe quoi et être bien trop dans l’excès, me faisant souffrir et qui a force l’aurait fait souffrir et j’ai préféré tout stoppé avant qu’il ne soit trop tard…

Alors, encore un an de passé. Un an où je n’ai rien construit. Je suis restée habiter chez ma mère parce-que c’était plus simple, ne sachant pas si j’allais restée dans mon boulot ou pas, ou me rapprocher ou encore plus m’éloigner… Je ne fais pas tant que ça de candidature ailleurs mais le peu et tout peu être chambouler alors je ne sais pas quoi faire. D’autant que même si je me prends un appart, ce serait à une trentaine de km de mon boulot et je ne suis malheureusement qu’à 80 %. Alors, je reste ici pour l’instant… Mais si je ne bouge pas, il va rester encore combien de temps comme ça ?!

day-1891529_960_720

Un an où rien n’a bougé, rien n’a avancé, et ça commence à me fatiguer. Moi je voudrais me lever le matin et avoir hâte de sortir du lit pour aller à un boulot qui me plaît, ou le temps passe vite tellement je suis à fond dans ce que je fais et qui ne me fasse ni stresser ni voir trop de monde. Un an où je me suis rendu compte que je n’étais pas faite pour être agent d’accueil (même si je le savais déjà), où mes compétences ici sont sous-exploitées et où je m’ennuie beaucoup trop…

Un an toujours seule, sans mec, et avec si peu d’amis… Ou bien si loin… Si seulement on pouvait tous habiter à deux mètres au lieu de ces plusieurs milliers de kilomètres… Je ne vais pas commencer à faire des résolutions pour 2017 et encore moins des vœux, j’espère juste qu’il y aura du changement dans ma vie professionnelle, et une surprise dans ma vie amoureuse… Le reste suivra… Enfin, je l’espère !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Révision 2015 du blog !

J’ai reçu de wordpress.com le rapport annuel 2015 de ce blog.

chiffres croustillants

Je suis assez déçue que l’article le plus populaire est été celui là. Je ne le trouvais pas spécialement intéressant. J’ai rouvert depuis quelques jours un compte mais je n’y ai invité que très peu de personnes. En fait, je me suis vraiment rendue compte que ce réseau ne m’intéressait vraiment plus beaucoup. Je pense que j’ai écrit d’autres articles cette année beaucoup plus intéressants que celui-ci.

habitudes de publication

L’année dernière, je m’étais foutue une pression monstre quand à mes publications sur ce blog. Je voulais à tout prix publier tant de fois par semaines et m’y tenir. Si bien que j’ai fait une espèce d’overdose et que j’ai eu un véritable passage à vide où je n’avais plus du tout d’inspiration. C’est pour ça que j’ai décidé de publier quand je trouvais l’inspiration uniquement et non pas chercher à tout prix un sujet sur lequel parler !

attractions en 2015

Je suis contente que les 2è et 3è articles aient autant été sollicités car j’y avais mis toute mon âme et mes pensées les plus profondes. Quant à ma Bucket List, sur les 100 choses que j’y avais écrites, je n’ose même pas le relire car je sais que j’ai échoué et qu’il n’y a que très peu de choses réalisées !

comment vous ont ils trouvé

Mes lecteurs viennent principalement d’Hellocoton et des réseaux sociaux sur lesquels j’ai inscrit le blog. Concernant Facebook, j’ai prévu cette année de beaucoup plus promouvoir mes articles dans les groupes de blogueuses.

qu iétaient ils

Merci à vous tous de faire vivre ce blog grâce à vos petits commentaires qui souvent viennent compléter mes articles ou tout simplement me donner une autre vision des choses.

d'où sont ils venus

Et en plus : vous venez de partout !

Dans deux mois, le 22 février plus exactement, le blog aura deux ans. J’espère le faire vivre encore de nombreuses années !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rapport WordPress 2014 de ce blog

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

rapport 1

Je suis contente de ces chiffres. J’ai 158 abonné(e)s sur Hellocoton et je vous remercie de me suivre et de l’intérêt que vous portez à mon blog. Cet article Ces comportements de blogueuses que je ne comprends pas, je l’avais publié sur les groupes Facebook de blogueuses. Ce n’était pas le premier que je publiais sur ces groupes (je n’y publie pas tous mes articles) mais c’est celui qui a suscité le plus d’intérêt. Il a aussi été sélectionné par la Team Hellocoton dans la rubrique « Humeurs » ce qui a ajouté pas mal de vues. Comme l’article parle de blogueuses, je pense que tout le monde s’y est reconnu, voilà pourquoi il a fait un tabac. C’est le jour de la publication de cet article que mon blog a eu le plus de vue.

rapport 2

J’essaie de publier au moins deux fois par semaine. A partir du mois de septembre, alors que les autres mois, j’étais moins active, j’ai publié plus de 10 articles dans le mois. La semaine la plus active a donc été du 13 au 17 octobre avec 5 articles, mais ce mois d’octobre aura aussi été le plus productif avec 16 articles dans le mois. J’espère tenir ce rythme en 2015 et ne pas voir pointer une panne d’inspiration qui ferait chuter ces statistiques !

rapport 3

4 de ces articles (le 1, 2, 4 et 5) ont été sélectionnés par la Team Hellocoton et deux (2 et 5) par Inspilia. Je suis fière des deux premiers. Le premier est drôle, ironique. Le second est personnel et bien tourné. Je m’étonne que le troisième ait été consulté tant de fois. Le 4è est également drôle, ainsi que le 5 qui donne le ton ! On peut s’apercevoir, je pense, qu’à partir de septembre mon écriture a évolué et qu’à partir de ce moment là, j’ai commencé à attirer de plus en plus de lecteurs / lectrices.

rapport 4

Etant donné que mes articles dès qu’ils sont publiés apparaissent directement sur Hellocoton, ma page Facebook, Twitter et Inspilia, il est normal que les clics viennent directement de ces réseaux sociaux. Je suis un peu triste que Google n’apparaissent pas, ça veut dire que ceux qui ne me suivent pas sur ces réseaux sociaux n’atterrissent pas vraiment sur mon blog. Quand à scoop.it, je ne connais même pas ?! Je n’y suis pas inscrite donc je ne comprends pas tellement comment c’est possible ?! Je viens de trouver comment c’est possible ! En fait cet article a été recommandé par une sophrologue qui a épinglé mon article sur scoop.it, ce qui a du m’amener des visiteurs !

rapport 5

Bon rien d’étonnant, des pays où on parle français sur un blog écrit en français !

rapport 6

J’ai perdu une de ces fidèles lectrices, les autres sont toujours là et toujours très actives sur le blog et en plus, je les apprécie beaucoup en retour ! Je n’oublie pas non plus celles qui sont très ferventes sur Hellocoton mais qui ne commentent pas forcément sur le blog. Je ne vais pas les énumérer une à une car j’ai peur d’en oublier et donc de froisser ! Mais je remercie toutes mes abonné(e)s pour leur soutien et leur fidélité !

Je ne savais pas que WordPress faisait un rapport annuel de chaque blog hébergé alors quand je l’ai reçu dans ma boîte mail, ça m’a fait plaisir, voilà pourquoi, j’ai voulu le partager avec vous !

Et toi, ton bilan bloguesque 2014, ça donne quoi ?!

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :