Ai-je toujours ma place dans la blogosphère ?

Dans quelques mois, cela fera trois ans que je blogue. 3 ans que je suis sur Hellocoton. 3 ans que je partage mes humeurs, mes opinions, mes pensées les plus profondes et mes émotions toujours sincères. Cet article est le 344ème que je publie. Je publie généralement à raison de 2 articles par semaine. Ces derniers temps, je m’essouffle. Début 2015, les quatre premiers mois, j’ai écrit environ 20 articles dans le mois, et j’étais très inspirée mais à la fin, j’ai senti une pression énorme et j’ai relâché un peu. Je suis revenue à un rythme moins soutenu et ça me correspondait beaucoup mieux. Je perdais l’inspiration mais je l’ai retrouvée les six premiers mois de 2016.

Depuis juillet je m’essouffle à nouveau. Je ne trouve plus le temps d’écrire, je ne trouve surtout plus l’inspiration et parfois je me demande si j’ai encore une place sur la blogosphère. J’ai fait le choix dès le départ de n’avoir aucune ligne éditoriale et de laisser libre cours à mon imagination, mes idées et mes envies sur ce blog. Le choix de la catégorie « Humeurs » sur Hellocoton s’avérait dès le départ comme une évidence. Je pouvais ainsi parler de tout et de rien et ne pas me mettre de pression parce-que je devais suivre un thème ou un chemin dans lequel je ne me serais peut-être plus sentie.

Je possède tout de même 8 grandes catégories sur mon blog et mes articles sont rangés sous ces huit catégories. Parfois même, un article peut se retrouver « enregistrer » sous plusieurs catégories. La catégorie « Humeurs » est certainement la plus remplie. Ainsi que la catégorie « Love » malgré que ce soit le désert sentimental dans ma vie. La catégorie « Forme et santé » m’a vu évoluer. J’ai perdu 25 kilos en trois ans grâce au sport et à un rééquilibrage alimentaire. Les autres catégories sont moins importantes. J’ai aussi créé cet été un « club de lecture » suivi par une dizaine de blogueuses que je remercie énormément pour leur implication et fidélité.

blog-684748_960_720

Mon blog m’a beaucoup aidé et je pense qu’il m’a aidé à prendre conscience de beaucoup de mes « problèmes », ce qui est un premier pas vers leur « guérison ». Mon blog m’accompagne chaque jour, et vos blogs aussi. Il ne passe pas une journée sans que je ne vienne voir sur Hellocoton les articles publiés par mes amies blogueuses. Beaucoup d’entre vous m’ont beaucoup aidé en commentaires sur des articles difficiles pour moi. Et même en dehors, quand j’ai retrouvé certaines d’entre vous sur Facebook. Je pense notamment à Petite Fleur Bleue et Tinalakiller. Merci pour vos encouragements ces dernières semaines, pour votre écoute quand j’en avais besoin et vos conseils bienveillants.

Et toutes les autres aussi, celles qui me lisent, qui m’ont envoyé des mails, qui se sont inquiétées, qui sont fidèles à mes lectures et donc à ce que je suis. Car mes articles ici, sont sans filtre, je ne suis pas blogueuse anonyme et j’y livre tout mon cœur, tous mes états d’âme et mes secrets les plus inavouables. Je pense notamment à la première fois où j’ai évoqué ma virginité sur le blog et où j’ai protégé l’article pour ne donner le mot de passe qu’à mes fidèles lectrices alors qu’aujourd’hui j’en parle sans barrière, sans mot de passe, lisible par toute personne, proche ou pas, qui passe sur ce blog. Parce-que je n’ai honte de rien. Parce-que j’ai besoin d’être lue par un maximum de personnes. Parce-que j’ai besoin de me sentir moins seule, parce-que les commentaires d’anonymes me font du bien.

Cet article part un peu dans tous les sens, je perds un peu le fil de ce que je souhaite dire. Je me demande si ma panne d’inspiration ne vient pas du garçon que j’ai rencontré, qui me parlait depuis trois ans et que j’ai enfin accepté de rencontrer fin août, mais à qui j’ai mis un frein à cause de ma jalousie et de mes crises que je sentais venir. Je ne suis pas encore prête à être en couple. Ça me bouffe parce-qu’il me manque. Mais c’est comme ça. Mais depuis que j’ai développé des sentiments plus forts à son égard, je suis en panne. En tout cas, ça correspond à cette période. Où alors c’est tout simplement depuis mes vacances d’été.

notes-514998_960_720

Toujours est-il que j’aurais pu parler de l’affaire des bijoux de Kim Kardashian ou de la manif pour tous qui s’oppose à la loi Taubira. Avant, je l’aurais fait. Pour exprimer mon sentiment et mon opinion, mais aujourd’hui, je n’y arrive plus. J’ai le sentiment de ne plus avoir d’arguments, de ne plus être pertinente. Alors, je blogue essentiellement sur mes humeurs ces derniers temps mais là aussi je piétine. Parce-que j’ai été malheureuse et que mes derniers articles ne sont pas du tout positifs. J’ai parfois l’impression de ne faire que de me plaindre et ce n’est pas du tout ce que j’ai envie de faire ressortir de mon blog.

J’ai pensé ces dernières semaines à tout arrêter. Mais je ne veux pas arrêter le club de lecture en cours. Parce-que j’ai des fidèles lectrices qui adorent ce concept et que je n’aime pas ne pas tenir mes engagements et ce que je commence. Mais de toute façon, je n’ai pas non plus envie d’arrêter ce blog, parce-que j’ai besoin de lui, parce-que j’ai besoin de vous. Parce-que j’aime me sentir importante et fière quand un de mes articles est sélectionné. J’ai l’impression de ne pas écrire pour rien. Ce blog m’a fait me rendre compte à quel point j’aime écrire. Alors, j’ai des amorces de roman qui m’attendent et là je pense même à écrire une « fan-fiction » sur Wattpad. Mais je procrastine, comme ici… Je crois que je manque encore tellement de confiance en moi que j’ai peur de l’échec alors pour ne pas échouer, je ne fais pas.

coffee-1246511_960_720

Sauf qu’écrire me libère. Rien que là en écrivant cet article, je me sens délester d’un poids. Quand mes émotions sont trop fortes et que je n’arrive plus à les gérer, quand je suis heureuse, quand je suis triste, j’aime écrire ce que je ressens. Chaque année, je sors mes articles en livre grâce à Blook-up. C’est la raison pour laquelle je reste sur une plateforme gratuite et que je n’achète pas de nom de domaine, car moi je paye pour faire de mon blog un livre. Pour garder une trace de mes écrits, et les relire plus tard. J’espère que dans 5 ans si je les relis, j’aurais évolué et je me dirais « oh là là mais tu étais tellement torturée à l’époque » mais que tout ira bien.

Alors, je vous pose la question ? Ai-je toujours ma place ici ? De quoi aimeriez-vous que je vous parle ? Mes articles « humeurs » ne vous saoulent-ils pas ? Puis-je encore me livre à cœur ouvert et si intimement comme je le fais ? Comment retrouver l’inspiration, le temps ? Je suis fascinée par celles qui arrivent à planifier tous leurs articles et avoir ainsi de l’avance, je n’y suis jamais parvenue. Mais j’aimerais retrouver ma plume. Celle que je prenais parfois pour vous donner mes opinions sur des faits de société et pas uniquement celle qui me permet de me délivrer de mes émotions…

humeurs hellocoton

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne l'ai pas oubliée, je me suis désabonnée mais je continue de la lire en secret . . .

Elle était l’une de mes premières abonnées sur Hellocoton. La première à me montrer que la blogosphère était faite de partage. La première à m’avoir taguée sur le fameux Liebster Award. Je m’étais aussi abonnée à son blog car je me retrouvais parfaitement dans ses articles.

Nous avions beaucoup de points communs. Nous avons aussi échangé un temps par mail interposé et elle m’avait aidé à voir plus clair en certaines choses me concernant. Elle commentait quasiment toutes mes publications et puis un jour, je me suis rendue compte qu’elle intervenait de moins en moins, et puis tout à coup plus rien du tout et je me suis rendue compte qu’elle s’était désabonnée.

startup-photos-large

Et je n’ai pas compris. Je l’ai mal pris au début. Oh j’avais déjà eu des désabonnements mais parfois, quasiment tout le temps même, sans même savoir de qui il s’agissait. Mais là, je me demandais pourquoi, ce que j’aurais pu écrire qui la fasse partir. Et je ne trouvais pas de réponses à mes questions et je n’ai jamais osé lui demander mais ça m’a souvent travaillé.

C’était son droit bien évidemment. Peut-être que mon blog avait pris un tournant qui ne lui plaisait plus. J’aurais juste aimé savoir et comprendre. Parce-qu’elle était l’une des premières à me lire. Parce-que j’aimais échanger avec elle.

Aujourd’hui, je ne me rends pas compte quand une abonnée s’en va. 300 et quelques, ça commence à faire pas mal de monde tout de même ! Et je ne peux me rappeler de tout le monde. Je ne suis pas non plus forcément toutes celles qui me suivent. Je vais voir de temps en temps si le continu m’intéresse mais je suis très blogueuse humeurs donc voilà pourquoi je ne m’abonne pas à tout. Concernant cette blogueuse dont je parle, je continue de la lire en secret. Je m’étais moi-même désabonnée pourtant. Ses articles m’intéressaient toujours mais j’avais été un peu trop vexée.

person-woman-apple-hotel-large

Je ne sais pas pourquoi. Je crois que je m’étais attachée à elle. Je suis attachée à pas mal de blogueuses que je suis et qui me suivent en retour. C’est comme si on avait tissé des liens à travers la toile. Je connais leurs blessures de par leurs articles, je me reconnais dans le vécu de certaines et forcément ça créé des affinités.

Parfois, je me désabonne car les blogueuses ont quitté la blogosphère ou parce que leur contenu ne me parle plus, mais je sais que j’en ai quelques-unes dont je ne pourrais jamais me désabonner et que ça me ferait aussi mal si de leur côté elles se désabonnaient…

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand les blogueuses critiquent la blogosphère . . .

Je ne suis pas une blogueuse influente, du moins, je ne pense pas l’être. Je suis suivie mais parmi mes abonnées, je pense qu’il y en a qui ne me lisent même pas. J’ai mes lectrices fidèles et ça me convient parfaitement. Je ne cherche absolument pas à gagner ma vie avec ce blog et je suis déjà ravie de continuer à plaire à mes lectrices. Il n’est pas toujours évident de bloguer, j’ai eu des gros passages à vide où je me demandais ce qu’il allait advenir de mon blog, soit parce-que je ne trouvais pas l’inspiration où quand je n’avais pas l’impression que mes articles soient pleinement reconnus.

tablet-792071_960_720

Depuis ma première sélection, j’en ai eu plusieurs qui se sont vites enchaînées et j’avoue que ça a permis à me motiver à continuer d’écrire. Je me disais que si ce que j’avais à dire avait le mérite d’être souligné, c’est que je n’écrivais pas si mal finalement… Et j’aime bloguer, j’aime écrire mes articles, j’aime recevoir vos commentaires et vos retours sur mes écrits. L’échange permet très souvent de se confronter à d’autres points de vue différents que le sien et je trouve toujours cela très enrichissant quand l’échange est construit dans le calme et non l’insulte gratuite.

L’article que je m’apprête à écrire ici risque de faire encore quelques remous mais j’avoue que c’est quelque chose qui m’a choqué et j’avais besoin de vous exposer mon point de vue à ce sujet. En effet, ça fait quelques jours que je vois fleurir des articles de blogueuses en colère qui critiquent la blogosphère et j’avoue que plusieurs écrits dans chacun de ces articles m’ont fait tiquer un peu.

home-office-569359_960_720

J’ai en effet pu lire que ces blogueuses ne lisaient plus de blogs parce-qu’elles trouvaient que la blogosphère avait perdu de son authenticité. J’ai trouvé ça un peu mesquin et à vrai dire, je me suis également dit qu’elle n’avait pas dû chercher à s’ouvrir à d’autres blogs « nouveaux » car je vous assure qu’il y a encore des blogs écrits avec une réelle authenticité. J’ai trouvé qu’elles prenaient du coup un peu les autres blogueuses de haut. Je ne sais pas si j’ai le recul nécessaire face à leurs écrits, mais j’ai trouvé qu’elles apportaient un jugement assez dur finalement. Comme si elles, elles étaient parfaites et qu’elles n’allaient pas perdre leur temps à lire les autres qui ne font de toute façon rien de bien sur leur blogs !

J’ai aussi pu lire que les blogueuses manquaient de style et que finalement tout le monde finissait par copier tout le monde. J’ai l’impression par contre qu’à travers leurs écrits, elles ne se mettaient pas dans le lot, et donc j’ai retrouvé le côté un peu hautain que j’ai souligné plus haut. Il n’y a pas 36 solutions différentes pour un site Internet, je trouve normal qu’à un moment donné, chaque blog finisse par un peu se ressembler, quant au contenu, là encore, elles ne doivent pas s’ouvrir à beaucoup de blogs pour affirmer cela. Moi par exemple, ne lisant pas de blogs mode ou beauté, je pourrais facilement affirmer que les blogueuses mode et beauté se ressemblent toutes et que finalement elles se copient les unes et les autres. Et ce ne serait pas forcément apprécié… Mais c’est un pan de la blogosphère que je ne connais pas donc je ne peux pas l’affirmer ni encore moins le prouver. Par contre, un blog humeur est par définition bien personnel donc c’est peut-être aussi pour cela que moi qui ne lit que des blogs humeurs, je n’ai pas cette impression d’uniformisation.

workspace-766045_960_720

Moi ce que j’aime dans la blogosphère, c’est le partage. J’aime quand mes articles inspirent d’autres blogueuses à apporter leur propre patte à mes écrits. Je n’ai aucunement le sentiment d’être copiée mais au contraire, je suis presque fière de voir qu’elles peuvent rebondir sur ce que j’ai apporté. Et j’aime aussi m’inspirer d’autres blogueuses, quand je le fais, par principe, je demande leur permission et je les mentionne dans mon article, je trouve ça normal. Je n’ai alors pas non plus le sentiment de les copier mais seulement, je pense que la blogosphère est aussi faite d’inspiration.

Ces articles, je n’ai même pas regardé, mais je pense qu’elles ont été écrites par des blogueuses avec des milliers d’abonnés. Elles disent qu’elles ne lisent plus de blogs mais comme leurs lectrices sont « fans » d’elle, elles n’ont sûrement pas peur d’en perdre ?! Non ?! J’avoue que j’aimerais bien qu’elles m’expliquent si ce n’est pas l’explication. Je trouve que dire en tant que blogueuse, qu’on s’en fout des autres blogs, c’est un peu cracher dans la soupe. Je comprends l’idée de vouloir s’inspirer seule et d’apporter un contenu différent, mais je ne vois pas en quoi ce serait incompatible à la lecture d’autrui.

blog-793047_960_720

En fait, quand je lis ce genre d’articles, je me demande pourquoi la blogueuse continue à bloguer si elle trouve que la blogosphère est en déclin et que ça ne lui apporte plus grand chose. Je pense que chaque jour, de nouveaux blogueurs et de nouvelles blogueuses s’installent et que lorsqu’on est devenu un peu trop populaires, on ne s’attarde plus à chercher à les découvrir. Alors non, pour moi la blogosphère n’est pas en déclin, c’est juste que certaines blogueuses se sont un peu trop fermées aux autres à mon goût. « D’ailleurs on le voit bien, les blogueuses influentes sont souvent celles qui ne répondent pas à leurs commentaires… » Et je le dis entre guillemets, car évidemment, ce n’est pas une généralité, mais je l’ai remarqué un peu à mon niveau.

Qu’en penses-tu ?

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pourquoi tant de remises en question sur la blogosphère ?

En ce moment, beaucoup d’articles fleurissent sur des blogueuses qui se demandent ou elles en sont avec leur blog et qui se remettent en question. Elles évoquent le fait de se plaindre dans leurs articles. Et je me suis demandé si j’étais aussi dans ce cas.

workspace-766045_640

C’est vrai que je suis une blogueuse humeurs. Je n’ai aucune ligne éditoriale. J’écris au gré de mes envies et forcément de mes humeurs. Je ne suis pas joyeuse H24 et il m’arrive d’avoir de grosses phases de tristesse où je ne me sens pas très bien dans ma peau.

Les chanteurs qui écrivent leurs propres chansons vous le diront : il est beaucoup plus facile d’écrire quand on est triste que lorsqu’on est joyeux. Cependant, je n’ai pas vraiment l’impression de me plaindre H24 dans mes articles. Mes articles négatifs sont ceux où effectivement je me plains lorsque je suis blessée sportivement. Parfois aussi, quand j’évoque mon célibat et le désert chaotique que je rencontre de ce côté-là. Mais je ne me plains absolument pas de mon célibat. Pour le moment, il me convient parfaitement.

beautiful-beauty-brunette-fashion-Favim.com-1887822

Beaucoup d’articles voient le jour également sur les blogueuses parfaites et les « frustrées ». En gros, les blogueuses qui ont des milliers d’abonnées seraient parfaites et puis les autres seraient un petit peu frustrées. Je ne suis pas vraiment d’accord. Je ne pense pas qu’il y ait de blogueuses parfaites. Même les plus suivies ont leurs défauts et c’est tant mieux, personne n’est parfait ! Cependant, je ne pense pas non plus que les blogueuses qui ont moins d’abonnées se sentent toutes frustrées.

Je pense que tant que le blogging reste un plaisir et non une obligation, il n’y a pas de raison de se sentir frustrée. Je pense que beaucoup de blogueuses, voir même toutes à un moment donné de leur blog, se remettent en question pour se faire apprécier de leur lectorat mais je pense que notre blog doit avant tout nous plaire à nous-même. Il est important de rester soi-même et de ne pas se perdre en voulant à tout prix chercher à plaire aux autres.

girl-869205_640

Personnellement, je ne me considère absolument pas comme une grande blogueuse. J’ai 89 personnes abonnées à ma page Facebook, 326 à ma page Hellocoton, mais je ne sais pas combien de ces personnes me lisent régulièrement. Je sais quelles blogueuses me lisent régulièrement et ce qui m’importe, c’est que ces blogueuses avec qui j’échange régulièrement me restent fidèles même quand elles ne sont pas d’accord avec ce que je poste et qu’elles aient toujours plaisir à me lire.

J’ai commencé à bloguer en février 2014. Ça va bientôt faire deux ans maintenant et je suis contente d’avoir toujours quelque chose à dire. Écrire pour moi est devenu essentiel, comme un besoin vital, un plaisir qui m’apporte énormément. Hellocoton également m’est essentiel. Les échanges avec les blogueuses, les découvertes d’autres blogs sont une source éternelle d’enrichissement pour moi.

we-heart-it

De septembre à avril 2015, j’ai été dans une phase intensive de blogging, j’avais toujours un article à publier, j’ai été très productive pendant ces quelques mois et j’ai eu un gros moment de doute à partir de mai 2015. Le rythme de publication s’est ralenti. Je n’arrivais plus à avoir plaisir à bloguer parce-que je me mettais la pression dans mes délais et mon nombre d’articles à publier. J’ai donc pris la décision de laisser ma plume me guider et publier quand j’en ai envie, et le plaisir est revenu.

Je pense que les remises en question sont nécessaires quand elles nous permettent de nous améliorer mais que les questions du genre « pourquoi je ne suis pas populaire par rapport à telle ou telle autre blogueuse » sont inutiles. Si tu lances un blog dans l’unique but d’avoir 10000 abonnées à tes pieds, tu n’iras pas bien loin. N’attend rien des autres blogueuses, n’attend pas de voir un abonnement en retour dès que tu t’abonnes à une, ne t’abonne qu’à des blogs susceptibles de t’intéresser. Blog tout simplement parce-que tu aimes écrire, que ça te procures du plaisir, parce-que l’essentiel est vraiment là.

Qu’en penses-tu ?

logo-fondrose-150x50

dokuji

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paraitrait que je suis sexiste et que mes articles qui parlent des mecs sont pourris !

Si si, c’est un mec qui me l’a dit ! Tu sais le même qu’il y a quelques mois n’arrêtait pas de venir sur mon blog pour me donner son avis sur mes articles. Son avis ? Devrais-je dire plutôt me contredire sur tout ce que je disais, me faire dire ce que je ne disais pas etc etc…

numero-159_sale-hausse-sexiste

Ce soir, j’aperçois que j’ai un commentaire en indésirable (j’avais fini par le bloquer mais on peut quand même lire les commentaires, c’est nul! La prochaine fois, je supprime l’indésirable sans le lire), je vais le lire et encore lui ! Il a commenté l’article ici, où je parlais de comment nous aimerions, nous les filles que soit notre mec ! Apparemment, le mec il a beau me dire que tous mes articles sont pourris, il continue de venir me lire quand même, je ne comprends pas ! Bref, il paraît donc que j’en attends trop d’un mec et que je suis trop exigeante, mais déjà, cet article ce n’est pas moi, mais les clichés de ce que la grande majorité des filles attendent de leur mec. Car moi, ce que j’attends de mon mec, bah ça ne regarde que mon mec et moi ! Ah oui, et quand je parle des tâches ménagères, il ne faut pas que j’oublie que les filles, selon ses dires, sont derrière un bureau et les mecs en maçonnerie ou bâtiment et donc deux fois plus crevés que nous. Tiens, je croyais qu’il n’aimait pas les clichés et les généralités, pourtant il en fait aussi ! Bref, selon lui, je ne respecte pas les mecs, MDR, si tu me lis, monsieur le frustré, sache que tu ne me connais pas, mes écrits ne sont que le dixième et encore, de ce que tu peux savoir de moi, alors tes petits jugements de merde à mon égard, tu peux te les garder ! Et ne viens pas me parler que je ne te respecte pas en faisant un article sur toi, car je pourrais balancer ton nom et je ne le fais pas ! Je respecte ton anonymat mais à un moment donné à force de me chercher, on me trouve.

C’est marrant, mais c’est toujours avec le même que j’ai ce genre de commentaire et pourtant ce n’est vraiment pas le seul mec à lire mon blog, les autres ont trouvé mon article hilarant, même si il était terriblement cliché, et l’un d’entre eux même dit, concernant cet article , que j’étais complètement dans le vrai, que j’avais bien cerné ce que voulaient les mecs et qu’il n’y avait pas grand chose à rajouter.

contre-sexisme

Alors non, je ne suis pas sexiste, par contre en disant qu’une femme c’est au bureau et un homme sur le terrain, ça oui c’est terriblement sexiste ! Par contre, moi en parlant de tâches ménagères partagées, je ne suis pas sexiste, je ne pense pas que Madame doit être bobonne à la maison ! Donc bon, les leçons de morale à trois sous cinquante, on repassera ! J’aime les critiques sur mes articles quand elles sont constructives et qu’elles ne jugent pas mon propre avis sur la question, et qui peuvent alors donner lieu à débat, pas les « montrages » du doigt pour pointer ce que chez moi ne plait pas chez l’autre parce-que je n’en ai rien à foutre.

Le mec ose me dire en fin de commentaire que je ne suis pas son style car il aime les femmes qui respectent les hommes. Sache que tu n’es pas non plus mon style, déjà je n’ai jamais vu ta tête et moi, j’aime les hommes qui respectent les femmes ! Les hommes qui savent faire la différence entre une critique et un jugement…

Tu dis que tu ne liras plus mon blog, mais tu l’as déjà dit et pourtant tu es bel et bien revenu. C’est marrant mais moi quand un blog ne m’intéresse plus, bah je ne vais pas faire chier la blogueuse pour autant, je ne le lis plus et puis c’est tout ! Ah la blogosphère nous apporte parfois de drôles d’énergumènes !

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ces comportements de blogueuses que je ne comprends pas !

Je tiens à préciser que ce sont des comportements que je ne comprends mais je ne juge pas les personnes qui ont ce comportement, d’ailleurs si elles pouvaient m’expliquer, c’est peut-être moi qui ne comprends rien ! 😉 Bref, tout ça pour dire, que cet article est écrit sur le ton humoristique, alors si jamais tu te reconnais dans l’une de ces lignes, ne le prends pas mal !

Voici donc sans plus attendre la liste des comportements vus et aperçus sur la blogosphère et que j’ai du mal à comprendre :

– Aimer ses propres articles. Je ne comprends pas pourquoi ?! C’est vrai, si tu n’aimais pas ton article, tu ne l’aurais pas publié si ?!

– S’abonner puis se désabonner. Alors ça, ça m’énerve. Les blogueuses qui s’abonnent, attendent quelques jours et comme tu ne t’abonnes pas à ton tour sur leur blog, elles se désabonnent ! Moi, je ne m’abonne pas pour m’abonner. Quand je m’abonne, c’est que j’ai lu plusieurs articles de la blogueuse en question et qu’ils me plaisent. Je suis beaucoup plus abonnée à des blogueuses humeurs car c’est ce que je préfère. Je lis très peu de blogueuses mode ou beauté, ni encore moins cuisine ou DIY et encore moins de blogueuses maman, je parle là, des blogueuses dont le blog tourne exclusivement autour de leur progéniture.

– Ne jamais répondre aux commentaires. J’ai remarqué que c’est souvent le lot de blogueuses très populaires, alors je veux bien croire que ce n’est pas évident de répondre à 500 commentaires, mais un commentaire général pour remercier ne ferait pas de mal ! Parce-que moi, sinon, s’il n’y a jamais aucune réponse, ça me donne juste l’impression que la blogueuse en question n’est qu’une snobeuse prétentieuse !

– Celles qui vantent les articles de marque qu’elles n’affectionnent même pas (je précise qu’elles n’affectionnent pas!). Oui du genre, le produit est pourri mais je vais quand même faire 30 lignes dessus pour bien te montrer à quel point il est pourri ! (vaut mieux avoir des arguments car si c’est juste ton avis, ça vaut pas grand chose : un produit nul pour toi ne le sera pas forcément pour une autre, mais bon !). Ou alors, faire un article sur une marque parce qu’elle lui a proposé un partenariat alors que la blogueuse en question n’affectionne pas particulièrement cette marque et qu’elle a oublié qu’il y a 8 mois, elle en faisait un article !

– Laisser son blog en commentaire en proposant, voir en harcelant presque, la blogueuse chez qui on laisse ce commentaire, d’aller lire son blog. Alors que parfois, elle n’a même pas lu l’article ! Ça donne un truc du genre « sympa ton article, voici mon blog si tu veux venir faire un tour » ! Ah bah non, maintenant que tu me forces presque la main, je n’ai pas envie d’y faire un tour désolée !

– Les blogueuses maman qui bloguent sur leur progéniture à tout va, mais tout le monde s’en fout, que « ça y est, il fait caca sur le pot », ou « ça y est, il est propre » ou la crise de ton gosse au magasin pour avoir tel ou tel jouet, blablabla. Ceci explique peut-être aussi pourquoi je ne veux pas d’enfants hein ! Je précise que ce genre de blog m’énerve uniquement quand ça ne tourne qu’autour de ça! Ceci explique pourquoi je ne suis pas les blogueuses maman !

– Les blogueuses mode, ce n’est pas qu’elles m’énervent, mais j’envie leur garde-robe ! Elles doivent avoir un dressing à la Carrie Bradshaw ! Chaque jour où presque elles publient un nouvel article, nouvelle veste, nouvelle pompe, nouveau sac à main, nouveaux fringues, mais comment font-elles ?!

Et toi, certains comportements sur la blogosphère t’exaspèrent ? Lesquels ?! Et si jamais tu t’es reconnue, c’est de l’humour hein, sans rancune ?! Au pire, explique-moi ! 😉

logo-fondrose-150x50

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :