Que devient un blog « humeur » lorsqu’on n’a plus envie de se confier… ?

Des confidences trop personnelles

J’ai fait une pause avec le blog cette semaine… Ce dernier mois, mes articles ont été très personnels, voir même très intimes. Je me suis confiée sur les sujets les plus douloureux de ma vie. Puis, je vous ai révélé le plus grand secret de ma vie, qui n’en est pas vraiment un d’ailleurs. Même si, je n’ai jamais forcément eu à le cacher ni à le révéler à qui que ce soit d’autres que mes (peu nombreux) petits copains…

Et puis, vous avez pu lire tout au long de ce blog, mes péripéties amoureuses… Alors qu’en trois ans, je ne suis sortie finalement avec personne, je me demande de combien de mecs j’ai pu vous parler ici… Je suis un cœur d’artichaut que voulez-vous. Je m’attache et surtout trop vite… Et puis je n’ose pas ou alors j’ose maladroitement et ça ne paye pas… J’intellectualise trop les choses, je ne laisse pas le temps au temps et je n’ai jamais réussi à lâcher prise…

Mais après les articles sur ma virginité tardive, après les articles sur tous les mecs qui ont pu me plaire depuis 3 ans, je dis stop. Je suis fatiguée, je me suis fatiguée. Et je n’ai plus envie de me confier ici. Car je l’ai trop fait. Je ne sais pas si je regrette ou si le fait de ne pas être blogueuse anonyme pèse dans la balance, mais je crois qu’il est temps de garder les choses pour moi. Et je ne parle même pas qu’ici, mais sur Facebook aussi par exemple… J’ai tendance à trop demander de l’aide et ça non plus je ne veux plus…

 L’interrogation de tout arrêter

J’ai même pensé à arrêter le blog. Je vous avoue que là, je ne sais pas ce qu’il va devenir. Je n’ai pas forcément envie d’arrêter car j’aime écrire, mais ce que j’aimais surtout écrire, c’était ce genre d’articles où je pouvais déverser mes états d’âmes… Et j’ai l’impression aussi que c’est dans ce genre d’articles que je suis douée… Que tout le reste qui ponctue mon blog n’est pas aussi bien écrit et qu’en dehors de la confidence par écrit, je ne suis pas bien douée…

J’ai envie de vous parler de livres peut-être un peu souvent… Peut-être même que j’écrirais ici des histoires, des nouvelles, des fictions inventées… Je ne sais pas encore. Ou peut-être que cet article sera finalement le dernier. Même si je sais que je ne vous ai pas encore parlé d’une série et que je veux vous en parler malgré que tout le monde en a déjà parlé !

Il y aurait matière à encore vous exposer ma vie amoureuse… Elle est encore riche… dans ma tête ! Mais je n’en ai vraiment plus envie… Je ne sais pas si je ne vais pas fermer quelques articles d’ailleurs, j’avoue que je me pose pas mal de questions, pour ne pas changer. Mais je me fatigue, je n’ai plus assez d’énergie ni assez de forces pour continuer à triturer mon cerveau de la sorte. Il est grand temps que j’apprenne le lâcher-prise et le « on verra bien ce qui se passe ».

 Me recentrer sur moi et uniquement moi

Il est temps que je me focalise sur moi, sur mon boulot que je veux changer, sur les sorties et les amis que je voudrais me faire. Sur ma vie en général et ce vers quoi je veux la tourner. Il est grand temps que je vive ma vie telle que je l’ai toujours rêvé. Et non plus telle que l’ont m’a dit de le faire. Je commence par regarder les annonces et j’ai vu un appartement qui me plaît, on doit me rappeler la semaine prochaine pour fixer un RDV pour le visiter. J’aimerais bien que ça fonctionne.

Ce serait un premier pas. Puis ensuite, j’aurais tout le loisir de m’occuper du reste petit à petit. Voir un organisme d’orientation pour voir ce que je pourrais bien faire de ma vie. Et peut-être enfin m’inscrire à une sortie OVS (mais y’a pas beaucoup de sorties de jeunes) et même sortir seule plus souvent, même au cinéma ! Je pense que le seul moyen de changer ce qu’est ma vie, c’est de provoquer des petites choses, des petits changements et ne plus attendre que ça me vienne tout cuit dans les mains…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les trois ans du blog et les envies futures pour celui-ci . . .

le commencement

Le blog a 3 ans ! Il s’en est passé des choses en trois ans. Des articles axés principalement « humeurs ». Je vous ai raconté mes coups de gueule et mes coups de cœur ! Mes avis sur des sujets de société, mes blessures de cœur, ma perte de poids et mes blessures sportives. J’ai même ouvert un club de lecture et j’ai récemment moi-même commencé les chroniques sur des romans lus et appréciés.

J’ai commencé à bloguer sans trop savoir où cela allait me mener et je ne pensais même pas le faire durer aussi longtemps. Je connaissais Hellocoton via une connaissance et je m’étais inscrite directement, j’avais même commencé le blog directement sur Publicoton. Puis j’ai migré sur blogspot, et sur wordpress.com. J’avais trouvé la plateforme qui me correspondait !

le passage a wordpress

Pendant des mois et mois durant toute l’année dernière, j’ai eu envie de m’acheter un hébergement et un nom de domaine afin de passer sur wordpress.org, puis j’avais beau lire les tutoriels, j’avoue que je n’y comprenais pas grand chose alors j’ai laissé tomber, sans pour autant tirer un trait définitif la-dessus ! Je me suis enfin lancée fin janvier 2017 et après plusieurs jours de galère, je suis enfin parvenue à installer wordpress.org.

J’apprécie être plus autonome et avoir plus de marges de manœuvre pour le blog mais j’apprends également beaucoup de choses sur le CSS, html, référencement, SEO etc etc… Ce n’est pas que j’ai envie de professionnaliser mon blog, mais je veux pouvoir y faire les changements que je souhaite à n’importe quel moment.

ce gout pour l’écriture

J’ai connu des passages à vide, des moments où je me demandais si j’allais un jour retrouver l’inspiration. Vous avez pu voir mes participations à des clubs de lecture, à des projets d’écriture, puis photographiques. J’ai écrit des « nouvelles » parfois, et petit à petit, je me suis redécouvert ce goût pour l’écriture, que j’ai depuis toute petite.

Toute petite déjà, j’écrivais des histoires. J’en avais plusieurs petites nouvelles que j’avais écrit et que je regrette aujourd’hui, de ne pas avoir conservé. Adolescente, j’ai écrit des chansons, et elles, je les ai conservées, peut-être vous les ferais-je lire ici un jour… Ou peut-être les chanterais-je ?! Cet envie de vie d’artiste qui ne me quittera sans doute jamais !

les doutes de toute blogueuse

J’ai beaucoup douté sur le fait d’arrêter ou pas le blog. Même encore parfois, je me demande si cela sert encore à quelque chose. Depuis quelque temps, j’ai cet impression de faire moins de vues et de toucher moins de personnes. Même si je ne blogue que pour moi, le partage et vos retours sont aussi très importants pour moi et m’ont souvent beaucoup aidé.

J’ai aussi récemment beaucoup douté sur ma qualité d’écriture. J’ai eu l’impression qu’elle régressait. J’avais commencer l’écriture d’un roman que j’ai stoppé pour ça, et que j’aimerais vivement reprendre, mais les nouvelles que je pouvais parfois écrire, j’ai l’impression de ne plus avoir de talent pour le faire…

les envies futures pour le blog

Mais je sais que je ne pourrais pas me passer de bloguer, et qu’il ne sert à rien de lutter. J’aime lire les blogs, j’aime en découvrir de nouveaux, j’aime particulièrement les articles humeurs et j’aime déverser mes pensées sur ce journal intime public. Je veux continuer à vous raconter mes humeurs, mes coups de gueule et mes coups de cœur.

Je veux aussi réessayer de bloguer sur des sujets d’actualité même si j’ai parfois souffert des retours négatifs que j’ai pu avoir lorsque je n’étais pas dans une pensée de masse. J’aimerais continuer les chroniques de livre, et puis parfois de films et de séries ! Parfois, j’aimerais retrouver les débuts, ne jamais être à court d’inspiration… Vous surprendre aussi, en intégrant de nouveaux registres !

Et indépendamment du blog, reprendre mon roman et participer à des concours d’écriture. Je sais que malgré mes doutes évoqués plus haut, je peux retrouver cette plume qui m’habitait et j’avais d’ailleurs gagné un petit concours d’écriture l’année dernière donc j’avais des capacités. Il faut que je cesse de les sous-exploiter et de me mettre moi-même des bâtons dans les roues.

vous remercier

Je voulais aussi vous remercier, vous, toutes les personnes qui lisez ce blog, qui continuez à en être fidèle ou vous qui débarquez parfois et me laissez un petit commentaire. Merci pour le partage, pour les conseils que vous m’avez prodigué, pour les encouragements que vous m’avez fourni en tous points et pour votre bienveillance à mon égard et à l’égard de ce blog.

Je suis ravie des amitiés inter-blogueuses que j’ai pu développer. J’ai beaucoup de considération pour certaines d’entre vous, je ne vais pas oser vous citer car j’aurais peur d’en oublier une, mais je suis sûre qu’en me lisant, vous vous reconnaîtrez. Et puis vous savez me trouver ailleurs que sur ce blog !

Joyeux anniversaire « Dans la tête de Dounia-Joy » et j’espère que nous en fêterons ensemble et avec pleins de nouvelles lectrices (lecteurs) de nombreux autres anniversaires ensemble !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ce pseudonyme qui est devenu comme mon deuxième prénom . . .

Cela fait quasiment dix ans que je l’utilise. Derrière mon écran et sur quasiment tous mes réseaux sociaux à présent, je ne suis plus Charlotte mais Dounia. Dounia-Joy, ce pseudonyme est devenu un second prénom voir parfois même mon prénom. Certaines personnes côtoyées pendant toutes ses années sur la toile continuent de m’appeler Dounia ou autre diminutif de ce prénom tel que Doudou ou Doune…

C’est en m’inscrivant sur Yahoo Questions / Réponses, il y a de cela maintenant quasiment dix ans que j’ai utilisé un pseudonyme pour la première fois. Il me semble que mon premier pseudo était Dounia Sarah Joy. Dounia ça vient de Plus Belle La Vie, j’étais fan de Johanna jouée par la belle Dounia Coesens. Sarah c’était pour Sarah, la meuf de Michael dans Prison Break et Joy, je ne sais même plus, c’est venu comme ça et le tout sonnait bien !

masquecha

Depuis, à chaque fois que je dois donner un pseudo sur le net, j’utilise Dounia-Joy. J’ai abandonné Sarah, car le pseudo était trop long mais j’ai gardé Joy pour avoir un pseudo bien unique et le mariage des deux prénoms sonnaient toujours bien ! Pendant des années, j’ai tchatté, échangé avec des gens sur Yahoo qui sont pour beaucoup devenus des amis depuis. Ils ne connaissaient même pas mon vrai prénom au départ. Pour eux, j’étais Dounia.

Ce pseudo, je l’ai choisi comme un coup de cœur. Dounia est un prénom doux, féminin et rare, tout ce que j’aime dans un prénom et Joy a une consonance très… joyeuse justement ! J’avais envie de faire ressortir ce côté de moi doux, féminin, rare et joyeux. Même si ce n’est pas toujours ce qui me caractérise le plus.

Je ne connais pas de Dounia en vrai mais je suis sûre que si j’entendais ce prénom dans la rue, je me retournerais en pensant que c’est à moi que l’on parle. Ce prénom fait désormais partie de moi et pourtant il n’est pas connu de ma famille ni des rares amis que j’ai dans la vraie vie. Ma mère sait que je tiens un blog où j’exprime mes humeurs et mes idées avec comme pseudo Dounia mais je ne crois pas qu’elle ait cherché à me lire.

woman-565127_960_720

Je n’utilise pas un pseudo pour bloguer anonymement. J’ai toujours blogué à visage découvert et la plupart des blogueuses qui me suivent régulièrement connaissent mon vrai prénom, certaines me suivent même sur Facebook où j’utilise mon vrai prénom. Je ne parle pas de ce pseudo ou de mon blog à ma famille ou mes amis car je ne veux pas avoir à justifier ces choix et ce blog. Les gens jugent bien trop facilement et puis j’aime que ce blog soit mon petit jardin secret.

Car même si je blogue non anonymement, je pense que si une personne que je côtoie régulièrement dans la vraie vie me disait qu’elle lit mon blog, je n’écrirais plus forcément pareil. Je serais dans la retenue, je réfléchirais sans cesse à ce que je peux écrire et non je n’en ai pas envie. Je veux pouvoir être libre de mes écrits.

Alors oui, aucune raison que les personnes que je côtoie tous les jours m’appelle Dounia et pourtant quand je m’installe devant mon ordinateur et que je me connecte sur le blog ou sur certains réseaux sociaux, je suis Dounia. Dounia est plus sensible, plus drôle aussi. Dounia est moins timide, Dounia ose dire ce qu’elle pense. Dounia lâche tout ce que Charlotte cherche à cacher. J’aurais tendance à penser qu’au final, ma véritable personnalité est celle qui se dégage lorsque je suis Dounia devant mon ordinateur…

une hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand les blogueuses critiquent la blogosphère . . .

Je ne suis pas une blogueuse influente, du moins, je ne pense pas l’être. Je suis suivie mais parmi mes abonnées, je pense qu’il y en a qui ne me lisent même pas. J’ai mes lectrices fidèles et ça me convient parfaitement. Je ne cherche absolument pas à gagner ma vie avec ce blog et je suis déjà ravie de continuer à plaire à mes lectrices. Il n’est pas toujours évident de bloguer, j’ai eu des gros passages à vide où je me demandais ce qu’il allait advenir de mon blog, soit parce-que je ne trouvais pas l’inspiration où quand je n’avais pas l’impression que mes articles soient pleinement reconnus.

tablet-792071_960_720

Depuis ma première sélection, j’en ai eu plusieurs qui se sont vites enchaînées et j’avoue que ça a permis à me motiver à continuer d’écrire. Je me disais que si ce que j’avais à dire avait le mérite d’être souligné, c’est que je n’écrivais pas si mal finalement… Et j’aime bloguer, j’aime écrire mes articles, j’aime recevoir vos commentaires et vos retours sur mes écrits. L’échange permet très souvent de se confronter à d’autres points de vue différents que le sien et je trouve toujours cela très enrichissant quand l’échange est construit dans le calme et non l’insulte gratuite.

L’article que je m’apprête à écrire ici risque de faire encore quelques remous mais j’avoue que c’est quelque chose qui m’a choqué et j’avais besoin de vous exposer mon point de vue à ce sujet. En effet, ça fait quelques jours que je vois fleurir des articles de blogueuses en colère qui critiquent la blogosphère et j’avoue que plusieurs écrits dans chacun de ces articles m’ont fait tiquer un peu.

home-office-569359_960_720

J’ai en effet pu lire que ces blogueuses ne lisaient plus de blogs parce-qu’elles trouvaient que la blogosphère avait perdu de son authenticité. J’ai trouvé ça un peu mesquin et à vrai dire, je me suis également dit qu’elle n’avait pas dû chercher à s’ouvrir à d’autres blogs « nouveaux » car je vous assure qu’il y a encore des blogs écrits avec une réelle authenticité. J’ai trouvé qu’elles prenaient du coup un peu les autres blogueuses de haut. Je ne sais pas si j’ai le recul nécessaire face à leurs écrits, mais j’ai trouvé qu’elles apportaient un jugement assez dur finalement. Comme si elles, elles étaient parfaites et qu’elles n’allaient pas perdre leur temps à lire les autres qui ne font de toute façon rien de bien sur leur blogs !

J’ai aussi pu lire que les blogueuses manquaient de style et que finalement tout le monde finissait par copier tout le monde. J’ai l’impression par contre qu’à travers leurs écrits, elles ne se mettaient pas dans le lot, et donc j’ai retrouvé le côté un peu hautain que j’ai souligné plus haut. Il n’y a pas 36 solutions différentes pour un site Internet, je trouve normal qu’à un moment donné, chaque blog finisse par un peu se ressembler, quant au contenu, là encore, elles ne doivent pas s’ouvrir à beaucoup de blogs pour affirmer cela. Moi par exemple, ne lisant pas de blogs mode ou beauté, je pourrais facilement affirmer que les blogueuses mode et beauté se ressemblent toutes et que finalement elles se copient les unes et les autres. Et ce ne serait pas forcément apprécié… Mais c’est un pan de la blogosphère que je ne connais pas donc je ne peux pas l’affirmer ni encore moins le prouver. Par contre, un blog humeur est par définition bien personnel donc c’est peut-être aussi pour cela que moi qui ne lit que des blogs humeurs, je n’ai pas cette impression d’uniformisation.

workspace-766045_960_720

Moi ce que j’aime dans la blogosphère, c’est le partage. J’aime quand mes articles inspirent d’autres blogueuses à apporter leur propre patte à mes écrits. Je n’ai aucunement le sentiment d’être copiée mais au contraire, je suis presque fière de voir qu’elles peuvent rebondir sur ce que j’ai apporté. Et j’aime aussi m’inspirer d’autres blogueuses, quand je le fais, par principe, je demande leur permission et je les mentionne dans mon article, je trouve ça normal. Je n’ai alors pas non plus le sentiment de les copier mais seulement, je pense que la blogosphère est aussi faite d’inspiration.

Ces articles, je n’ai même pas regardé, mais je pense qu’elles ont été écrites par des blogueuses avec des milliers d’abonnés. Elles disent qu’elles ne lisent plus de blogs mais comme leurs lectrices sont « fans » d’elle, elles n’ont sûrement pas peur d’en perdre ?! Non ?! J’avoue que j’aimerais bien qu’elles m’expliquent si ce n’est pas l’explication. Je trouve que dire en tant que blogueuse, qu’on s’en fout des autres blogs, c’est un peu cracher dans la soupe. Je comprends l’idée de vouloir s’inspirer seule et d’apporter un contenu différent, mais je ne vois pas en quoi ce serait incompatible à la lecture d’autrui.

blog-793047_960_720

En fait, quand je lis ce genre d’articles, je me demande pourquoi la blogueuse continue à bloguer si elle trouve que la blogosphère est en déclin et que ça ne lui apporte plus grand chose. Je pense que chaque jour, de nouveaux blogueurs et de nouvelles blogueuses s’installent et que lorsqu’on est devenu un peu trop populaires, on ne s’attarde plus à chercher à les découvrir. Alors non, pour moi la blogosphère n’est pas en déclin, c’est juste que certaines blogueuses se sont un peu trop fermées aux autres à mon goût. « D’ailleurs on le voit bien, les blogueuses influentes sont souvent celles qui ne répondent pas à leurs commentaires… » Et je le dis entre guillemets, car évidemment, ce n’est pas une généralité, mais je l’ai remarqué un peu à mon niveau.

Qu’en penses-tu ?

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

La différence entre blogging et journalisme . . .

La blogueuse « humeurs » ne parle pas seulement d’elle et de ses états d’âme, mais elle publie aussi sur des sujets d’actualité, des faits de société auxquels elle donne son avis. L’autre jour, un article d’une blogueuse et un autre de moi-même ont fait polémique. Une lectrice nous a notamment reproché de parler d’un fait divers sans omettre de nous faire remarquer qu’on était blogueuse et non pas journaliste. L’article de l’autre blogueuse ayant ce jour là été sélectionné, je pense que si elle avait manqué de respect à ce fait divers, Hellocoton n’aurait pas choisi de mettre ledit article en avant.

man-791049_960_720

Je ne vois pas pourquoi nous n’aurions pas le droit d’écrire sur des sujets divers ou des faits de société. Cela voudrait dire qu’on ne pourrait pas en parler autour d’un diner quand on regarde les infos par exemple, donner notre opinion sur ce qui se passe dans le monde ? Qu’on ne vienne pas me dire que les faits divers ne sont pas comme les autres faits d’actualité et qu’ils sont personnels parce-qu’à partir du moment où ils sont publiés et qu’ils passent aux infos, ils deviennent un peu publics.

D’autant plus, que je suis bien d’accord sur le fait que nous parlons alors sans connaissance de cause car effectivement nous ne connaissons pas ces personnes à qui ils arrivent ces faits mais cependant, le journaliste parle aussi sans connaissance de cause dans un premier temps. L’autre jour dans le journal, je lisais l’article sur ces élèves et leur professeur qui ont été surpris par une avalanche et je vous assure que le journaliste y allait de suppositions en suppositions sans savoir encore ce qui c’était réellement passé. Il avançait des arguments, tous les arguments possibles et imaginables sans savoir lequel s’avérait effectivement vrai.

home-office-336378_960_720

Alors quelles différences entre journalistes et blogueurs ? Le journaliste, premièrement n’est déjà pas propriétaire de sa plateforme comme l’est le blogueur qui écrit sur son propre site et qui est le seul à écrire sur son propre site. Le journaliste lui doit écrire pour le compte de son journal en collaboration avec d’autres journalistes.

« Un journaliste est un professionnel de l’écriture qui apprend une thématique alors que le blogueur est un professionnel (ou un passionné) d’une thématique qui apprend l’écriture. » Frédéric Cavazza

Le blogueur est libre de s’exprimer sur n’importe quel sujet, le journaliste lui a une ligne éditoriale à respecter, un thème à suivre. Le journaliste se doit d’informer en toute impartialité, il se doit de vérifier ses informations et de les transmettre de façon claire et précise à ses lecteurs. Le blogueur lui est réellement libre de prendre telle ou telle position, de prendre part de se réagir en donnant sa propre opinion. Il n’a pas l’obligation d’analyser comme doit le faire le journaliste.

technology-791034_960_720

Le journaliste a le droit d’avoir sa propre opinion mais il se doit d’aller au déjà et d’analyser pour rechercher la vérité et informer à travers des faits et des analyses. Le blogueur lui pourra prendre part et concorder les faits avec son vécu et son expérience personnelle et on ne pourra pas lui en vouloir. Les blogs n’ont pas vocation à informer, si on lit un blog c’est parce-qu’on apprécie le créateur, ses écrits et ce qui émane de lui à travers ses écrits. Moi personnellement, je n’ai jamais lu un blog dans le but de m’informer !

Cependant, certains blogueurs sont très doués dans l’analyse et cherchent à vérifier leur informations, étayer leurs sources etc etc, aussi bien que le ferait un journaliste. Quand au journaliste, leur travail est parfois mis à mal par la quête du scoop et d’être le premier à relayer l’information sans fournir alors un contenu professionnel.

Je pense que de toute façon la différence réside dans le fait qu’on ne lit pas un journal d’informations ou un blog pour les mêmes raisons. Quand on lit le journal, c’est pour s’informer, comprendre, connaître, alors que lorsqu’on lit un blog, c’est pour comprendre parfois une autre vision que la sienne, découvrir des opinions et des points de vue… C’est en cela qu’on ne peut pas comparer blogueur et journaliste !

newspapers-444453_960_720

Les deux peuvent donc travailler sur les mêmes sujets, dans la mesure où ils n’en feront pas le même contenu. En ce sens, rien n’empêche un blogueur de réagir à un fait de société ou autres, et je ne vois pas pourquoi on pourrait le lui reprocher ! Je ne vois pas bien ce qu’on peut bien vouloir lire sur un blog si on doit se brider sur ses écrits ! Alors oui, le blogueur pourra parfois manquer un peu d’impartialité mais il n’est pas journaliste, un blogueur écrit son opinion basée sur son vécu.

Si le blogueur n’a pas le droit d’avoir d’avis sur les faits de société, pourquoi certaines blogueuses pourraient parler de maquillage ou de mode alors que ce n’est pas leur métier ? Pareil pour ceux et celles qui bloguent en émettant des critiques de films ou de livres ! Alors, c’est sûr que si l’article est juste un ramassis de j’aime ou je n’aime pas sans analyser un peu, ça n’a pas grand sens ou autres, mais j’ai lu quelques articles de blogueuses qui émettent ce genre de critiques sur les films qu’elles ont vu au cinéma et c’est toujours très neutre et objectif, tout en laissant leur opinion personnelle. La différence avec la critique de ceux dont c’est le métier ? C’est qu’on connaît la blogueuse et ses goûts et qu’on peut s’identifier à elle et donc être amené à apprécier lire ses critiques car elle a les mêmes goûts que nous.

News-blog-1120136F3C3CE4B9

J’ai toujours bien identifié la barrière entre moi la petite blogueuse et un travail journalistique. Je suis bien loin de me vanter de pouvoir me comparer à un journaliste, non, je n’analyse pas toutes les informations, je ne fais pas de travail de recherches approfondies car ce n’est ni mon travail ni dans mes aspirations. Je me contente juste de livrer ici mes états d’âmes et quand un fait m’inspire, je pense encore avoir le droit d’y émettre ma propre opinion. Je le fais toujours en précisant que ma pensée n’engage que moi et en nuançant ce que les autres pourraient penser. Je sais que je suis parfois bien loin d’avoir une opinion de masse et je n’ai jamais eu vocation à prôner la vérité.

Qu’en penses-tu ?

une hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pourquoi tant de remises en question sur la blogosphère ?

En ce moment, beaucoup d’articles fleurissent sur des blogueuses qui se demandent ou elles en sont avec leur blog et qui se remettent en question. Elles évoquent le fait de se plaindre dans leurs articles. Et je me suis demandé si j’étais aussi dans ce cas.

workspace-766045_640

C’est vrai que je suis une blogueuse humeurs. Je n’ai aucune ligne éditoriale. J’écris au gré de mes envies et forcément de mes humeurs. Je ne suis pas joyeuse H24 et il m’arrive d’avoir de grosses phases de tristesse où je ne me sens pas très bien dans ma peau.

Les chanteurs qui écrivent leurs propres chansons vous le diront : il est beaucoup plus facile d’écrire quand on est triste que lorsqu’on est joyeux. Cependant, je n’ai pas vraiment l’impression de me plaindre H24 dans mes articles. Mes articles négatifs sont ceux où effectivement je me plains lorsque je suis blessée sportivement. Parfois aussi, quand j’évoque mon célibat et le désert chaotique que je rencontre de ce côté-là. Mais je ne me plains absolument pas de mon célibat. Pour le moment, il me convient parfaitement.

beautiful-beauty-brunette-fashion-Favim.com-1887822

Beaucoup d’articles voient le jour également sur les blogueuses parfaites et les « frustrées ». En gros, les blogueuses qui ont des milliers d’abonnées seraient parfaites et puis les autres seraient un petit peu frustrées. Je ne suis pas vraiment d’accord. Je ne pense pas qu’il y ait de blogueuses parfaites. Même les plus suivies ont leurs défauts et c’est tant mieux, personne n’est parfait ! Cependant, je ne pense pas non plus que les blogueuses qui ont moins d’abonnées se sentent toutes frustrées.

Je pense que tant que le blogging reste un plaisir et non une obligation, il n’y a pas de raison de se sentir frustrée. Je pense que beaucoup de blogueuses, voir même toutes à un moment donné de leur blog, se remettent en question pour se faire apprécier de leur lectorat mais je pense que notre blog doit avant tout nous plaire à nous-même. Il est important de rester soi-même et de ne pas se perdre en voulant à tout prix chercher à plaire aux autres.

girl-869205_640

Personnellement, je ne me considère absolument pas comme une grande blogueuse. J’ai 89 personnes abonnées à ma page Facebook, 326 à ma page Hellocoton, mais je ne sais pas combien de ces personnes me lisent régulièrement. Je sais quelles blogueuses me lisent régulièrement et ce qui m’importe, c’est que ces blogueuses avec qui j’échange régulièrement me restent fidèles même quand elles ne sont pas d’accord avec ce que je poste et qu’elles aient toujours plaisir à me lire.

J’ai commencé à bloguer en février 2014. Ça va bientôt faire deux ans maintenant et je suis contente d’avoir toujours quelque chose à dire. Écrire pour moi est devenu essentiel, comme un besoin vital, un plaisir qui m’apporte énormément. Hellocoton également m’est essentiel. Les échanges avec les blogueuses, les découvertes d’autres blogs sont une source éternelle d’enrichissement pour moi.

we-heart-it

De septembre à avril 2015, j’ai été dans une phase intensive de blogging, j’avais toujours un article à publier, j’ai été très productive pendant ces quelques mois et j’ai eu un gros moment de doute à partir de mai 2015. Le rythme de publication s’est ralenti. Je n’arrivais plus à avoir plaisir à bloguer parce-que je me mettais la pression dans mes délais et mon nombre d’articles à publier. J’ai donc pris la décision de laisser ma plume me guider et publier quand j’en ai envie, et le plaisir est revenu.

Je pense que les remises en question sont nécessaires quand elles nous permettent de nous améliorer mais que les questions du genre « pourquoi je ne suis pas populaire par rapport à telle ou telle autre blogueuse » sont inutiles. Si tu lances un blog dans l’unique but d’avoir 10000 abonnées à tes pieds, tu n’iras pas bien loin. N’attend rien des autres blogueuses, n’attend pas de voir un abonnement en retour dès que tu t’abonnes à une, ne t’abonne qu’à des blogs susceptibles de t’intéresser. Blog tout simplement parce-que tu aimes écrire, que ça te procures du plaisir, parce-que l’essentiel est vraiment là.

Qu’en penses-tu ?

logo-fondrose-150x50

dokuji

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comment bien se faire comprendre en écrivant … ?!

Mes articles « humeurs » comme tous mes articles d’ailleurs, sont toujours basés sur mon vécu, mon entourage, mon ressenti et mon avis. Et mon avis n’engage que moi. Je n’ai jamais revendiqué tout savoir ni encore moins avoir la science infuse.

Le truc, c’est que ce n’est pas toujours évident, de trouver les mots justes, car c’est un blog, on me lit, on ne discute pas avec moi. Il n’y a pas le ton, ni le contexte dans lequel est écrit l’article. Mes articles « amoureux » sont souvent très basés sur mon ressenti, mon vécu, mes autres articles « humeurs », quant à eux, sont parfois à prendre sur le ton humoristique, et parfois, j’ai l’impression d’avoir été mal comprise.

Mon dernier article a suscité beaucoup d’émois, car je parle des tendances du genre : ne plus se maquiller, ne plus s’épiler etc etc… Et je pense que c’est se masculiniser. Oui, j’avoue que pour l’épilation, c’est effectivement ce que je pense. Pour moi ! Car oui, pour moi ne plus du tout m’épiler et regarder mes mollets, bin j’aurai un peu l’impression d’être un mec hein ! Après, que chacune ait ses raisons, je veux bien l’admettre, du moment qu’on ne me force en rien, moi ça me va, je suis partisane du « chacun fait ce qu’il veut, tant qu’il ne nuit pas à l’autre » ! Mais, j’avoue que voir un mec sans poils me choque moins ! Mais bon, je crois aussi que c’est dû au fait, que je trouve les poils vraiment trop disgracieux !

J’aime bien quand mes articles suscitent beaucoup de réactions comme ça, car ça me permet aussi de me remettre en question, et de me rendre compte que justement, il faut que je m’applique à mieux me faire comprendre dans mes idées.

Comme je le dis souvent, je ne généralise pas mais je ne peux pas parler de chaque cas particulier. Je ne peux qu’émettre des opinions en mon propre nom et c’est pour cela que je trouve toujours très intéressant lorsque vous n’êtes pas d’accord avec moi et que vous m’expliquiez pourquoi, que vous argumentiez votre propre avis ! Et je suis contente car c’est toujours comme ça que ça se passe, à part une fois il y a quelque temps, ou la personne me cassait sans cesse sur mes avis qu’elle trouvait débiles mais sans expliquer pourquoi. Bref, dans ce cas, ne dis rien ! Argumente au moins, mais ne dis pas que mon avis c’est de la merde.

Je suis tout à fait d’accord avec ce proverbe. L’opinion est propre à chacun. Personne n’a la science infuse mais ce n’est pas parce-que deux personnes s’opposent à deux avis différents, que les connaissances de l’un par rapport à l’autre sont à blâmer.

Notre passé, nos ressentis, nos émotions font que nous avons tous et toutes des avis complètement différents parfois et c’est ce qui fait aussi la richesse de nos échanges.

Alors, oui, moi quand je blog, je parle de moi, comment je ferai-ci ou ça, mais vous, vous faîtes comme vous le voulez, comme vous le sentez, et non je ne vous jugerais pas parce-que je ne pense pas comme vous !

Il est très rare que je juge une personne sans la connaître. Il me faut souvent une bonne raison de me méfier pour le faire ! Et encore, je n’écoute jamais les ragots, les « on dit » et j’essaie toujours de me faire ma propre opinion. De toute façon, plus on essayerait de me dire du mal de quelqu’un et plus ce quelqu’un me paraitrait sympathique !

Et toi, arrives-tu toujours à te faire comprendre dans tes écrits ?!

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Peur de la panne d'inspiration !

Ça fait maintenant plus de 6 mois que je tiens ce blog. En 2013, j’en avais déjà commencé un, que j’ai tenu à peine 1 mois. Je ne pensais même pas pouvoir réussir à tenir celui-ci aussi longtemps déjà ! Une soixantaine d’articles abordant des sujets différents ont déjà été mis en ligne. Pour le moment, je n’ai jamais été confrontée à un problème d’inspiration. Dès que j’ai une idée de sujet, je la note dans le bloc-note de mon téléphone portable ou sur un post-it ou encore un carnet. Parfois, je commence plusieurs articles comme ça sur le blog et je les laisse en brouillon le temps de les peaufiner.

IMG_74761_GF

Mais il arrive, que je n’ai aucun brouillon en réserve aussi. Et à ce moment là, à chaque fois, j’ai peur de tomber en panne d’inspiration et de ne pas savoir de quoi parler sur un article. J’essaie de poster au moins une fois ou deux par semaine. Ce mois-ci, je me surprends moi-même ! Depuis le début du mois, je suis déjà à 11 articles ! Ça change de l’été ou je n’avais que 5 ou 6 articles durant le mois de juillet et d’août ! Mais bon, c’était les vacances aussi ! Fallait bien en profiter ;).

Je me dis que si cela m’arrive un jour (la panne d’inspiration), y’aura toujours des trucs basiques à parler comme par exemple : « Ce que j’aime… », « Ce que je n’aime pas… », mes séries préférées, (y’en a tellement que je regarde que j’aurai toujours de quoi pouvoir écrire là dessus!), critique de livres (j’essaie de lire pas mal étant inscrite à la bibliothèque), rebondir sur l’article d’une blogueuse de mon équipe Hellocoton, etc, etc ….

IMG_74751_GF

Je pense aussi qu’il est plus facile d’avoir un blog où l’on parle un peu de tout que de se cantonner à un seul sujet. Ainsi, plus de chances de ne pas être confronté au fait de ne plus avoir d’idées !

Je suis contente de continuer à bloguer et de ne pas avoir de panne d’inspiration, malgré cette peur que ça m’arrive un jour. Tant que j’ai de quoi écrire, j’écrirai car ce blog est devenu très important pour moi ! Vous lire sur Hellocoton aussi ! C’est quasiment la première fenêtre que j’ouvre sur mon ordinateur à présent bien avant Facebook !

Alors merci à vous de me lire, de me soutenir, de me suivre et de me donner cette envie de continuer !

Et toi, as-tu déjà eu une panne d’inspiration pour ton blog ?! Comment tu as fait ?!

1653864_1513626038866367_4221337237315962528_n

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :