Personne

Au final, j’ai été encore une fois seule dans une histoire non réciproque. Je suis la fille qui fait du bien à leur ego. Celle qui tombe si facilement amoureuse que ça les rassure sur leur pouvoir de séduction, j’imagine. Mais au final, c’est toujours une autre qui récolte leurs ferveurs…

On devrait deviner ce qu’ils pensent. C’est juste impossible, on a pas le même cerveau. Meufs, mecs, on ne pense définitivement pas pareil.  On n’a pas les mêmes codes, pas le même langage. Et il ne sert à rien d’essayer de se comprendre.

Je ne veux même plus les comprendre. A vrai dire je m’en fous. Je deviendrai l’une de ces connes mieux considérées.  Insensible, froide et qui se joue d’eux. Jouer la pute en étant vierge.  Elle est bien bonne celle -là.  Au moins, je me fais encore rire, c’est déjà ça.

Une chose est sûre : je referme la porte de mon cœur et je jette la clef.  S’il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est qu’il faut juste leur ouvrir la porte de ton cul. Mais même ça je ne suis pas fichue de le faire…

FUCK

PS : L’article ne devait pas sortir. C’était un brouillon. Mais c’était la première fois que j’écrivais via l’application et j’ai mal paramétré ! Ainsi soit-il….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mise à jour de ce qui se passe dans la tête de Dounia-Joy . . . !

Je t’avais parlé de mes problèmes de dos et de genou. Problèmes qui avaient finalement disparu après deux mois d’adaptation aux semelles orthopédiques prescrites fin d’année 2015 et mon ostéopathe préférée !

Mais début du mois, j’ai voulu intégré un nouvel exercice avec mes haltères et le lendemain, j’ai senti qu’un vilain mal de dos allait se pointer. J’ai attendu quelques jours en me disant que ce n’était que des courbatures mais que ça allait bien finir par passer.

Mais ça n’est pas passé alors je suis allée chez l’ostéopathe, il y a deux semaines. J’ai eu mal pendant une dizaine de jours, je sais qu’il y a un effet rebond parfois après une séance donc je ne me suis pas trop inquiétée.

Depuis deux trois jours, je n’ai plus mal la journée, là ce soir un peu, mais c’est vraiment sur une échelle de 1 à 10, une douleur s’élevant à 1. Par contre, quand je m’allonge le soir et le matin au réveil, je dirais une douleur entre 2 et 3. Pas violent mais plutôt gênant.

Je suis dégoutée tout de même car j’ai l’impression que mes douleurs au genou se repointent aussi un peu, à moins que ce ne soit psychosomatique, je ne sais pas. Je suis retournée à mes séances sportives et on ne peut pas dire que ça me gêne plus que ça, c’est plutôt mon côté hypocondriaque qui s’inquiète je pense.

fruit

Côté poids, j’en suis à 50.7. Pour 1m57. Un IMC correct de 20 et quelques. Comme tu l’avais peut-être lu ici sur le blog, certaines personnes me qualifient maintenant de trop maigre, et il n’y rien qui ne peut plus m’énerver ! Oui, je suis devenue mince mais non, je ne suis pas maigre, et j’ai encore bien plus de graisse que de muscle dans mon corps ! Je ne suis pas satisfaite de mon ventre encore un peu rondouillet, de ma hanche gauche beaucoup plus proéminente que la droite et de mes cuisses encore pleine de cellulite et de vergetures.

Je crois que nous, les filles, nous ne sommes jamais satisfaites de notre corps. J’aimerais me muscler un peu plus, pas de gros muscles, quelque chose qui reste esthétique et féminin. J’ai des haltères et des poids aux chevilles. J’ai stoppé mon renforcement musculaire début juin à cause de mon dos mais je vais reprendre. J’ai tout de même du mal à combiner cardio et renforcement musculaire sur ma semaine. Il faut que je réfléchisse à un programme à suivre semaine après semaine pour être plus organisée.

ventre

Côté alimentation, mon équilibrage alimentaire se poursuit. Je n’ai pas de frustrations, pas d’envie et je ne me prive pas non plus. Tout va bien mais je souhaite tout de même modifier encore quelques petites choses. Disons que ma peau est assez grasse et sujette aux boutons et que j’ai l’impression d’avoir de plus en plus de mal à digérer le lait et les yaourt alors j’aimerais supprimer petit à petit le lait de vache de mon alimentation mais je ne sais pas trop par quoi le remplacer. On m’a parlé de yaourt au soja, lait de soja, d’amande etc etc.. Mais j’ai peur de ne pas aimer le goût. Vous allez me dire, je n’ai qu’à goûter hein !

J’aimerais aussi un peu mieux comprendre les étiquettes des aliments, comprendre l’équilibre protéine, lipide, glucide et comment m’apporter chacun de ces trois éléments nécessaires à mes repas. Si vous connaissez des petits sites nutritionnels ou diététiques qui expliquent cela à la perfection, je suis preneuse !

appetit

Côté boulot, je ne veux pas en parler en article ouvert, j’en avais fait un article fermé il y a de ça quelques semaines, voir mois et rien n’a changé depuis… J’aspire à trouver un équilibre dans tout ça, et surtout à trouver un épanouissement plus conséquent qu’en ce moment. Je ne désespère pas !

Côte cœur, rien de nouveau sous le soleil la pluie ! Je me ferme de toute façon et je n’ai pas tellement envie de rencontrer quelqu’un non plus. Je ne sais pas si je suis prête et si j’ai bien appris de mes erreurs passées. Alors je préfère continuer à essayer d’aller bien toute seule avant d’aller bien à deux. Bon j’avoue que ça manque aussi quand même parfois et que ça commence à faire long aussi !

Disons, que je veux bien rencontrer quelqu’un mais que je n’ai plus de coup de cœur, les seuls coups de cœur en ce moment ça va être pour Ian, Rafael ou encore Griezmann en ce moment ! Alors avec ça, je ne risque pas de sortir de ma condition de célibataire hein ! Mais, je trouve les mecs ennuyeux ou pas à mon goût ou je me projette pas dans l’avenir avec, alors ça ne sert à rien !

Bref, j’ai la désagréable impression de tout de même stagner dans tous les domaines et de me trouver dans une impasse dans tous les domaines sans que je ne sache vraiment quoi faire pour m’en sortir… Help !

Et toi, où en es-tu ?!

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les blessures du coeur . . .

Il y a quelques jours, je vous parlais des cicatrices. Je n’ai évoqué que les cicatrices visibles sur le corps. Aujourd’hui, je vais vous parler de celles du coeur.

Nous avons tous eu notre lot de cicatrices au cœur : un amour qui se termine, des amitiés gâchées, trahisons, etc etc…

Ces blessures ne sont pas visibles mais pourtant ce sont sûrement celles qui blessent le plus, qui laissent le plus de traces.

Les blessures du cœur sont multiples. Elles peuvent être aigües et violentes : tel un décès d’un proche, un divorce, un adultère, des chocs affectifs, viol, maladies graves, suicide … ou chroniques et sournoises : paroles négatives, critiques, jalousie, chômage…

heart-480367_640

Ces blessures du cœur ont souvent un impact sur le caractère de la personne et peuvent développer des sentiments tels que la peur de l’abandon, une mauvaise image de soi, dévalorisation, angoisses etc etc…

Les blessures du cœur forgent notre caractère et déterminent ce que nous devenons. Elles font de nous ce que nous sommes.

Il ne faut pas les nier. Il peut être libérateur de pleurer pour panser ses blessures. Il est également important de laisser le temps les guérir.

Je ne pense pas qu’on puisse les oublier mais on peut apprendre à vivre avec.

Et toi, qu’en penses-tu ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :