Tirer le positif d’une expérience négative… !

Une mésaventure de plus qui ne m’a pas fait tomber plus bas… !

Comme je vous le disais dans un précédent article, je m’étais inscrite sur un forum traitant de virginité tardive. Une expérience finalement plus négative que positive. Je n’y ai jamais pensé autant que depuis ce jour. Bien sûr, ça me travaillait déjà, je me posais beaucoup de questions sur ma normalité à ce sujet et je me suis inscrite pour me rassurer. Mais en fait, c’est l’effet inverse qui s’est produit.

Outre ma mésaventure avec un des mecs du forum, je me suis rendu compte que je ne pensais vraiment plus qu’à ça. Perdre ma virginité est devenue encore plus une obsession ce qui aura pour but de ne faire que me bloquer encore plus. J’imaginais le moment où je pourrais enfin changer mon statut et commençait à me comparer aux autres histoires, aux autres âges surtout en espérant changer ce statut avant certains membres plus jeunes que moi.

De plus, en voyant des personnes dans des situations pires que la mienne, toujours au point mort passé une quarantaine d’années, j’ai pris peur. Bien que la poisse ne se refile pas entre membres, j’ai eu un peu les boules en me disant, et en espérant surtout ne pas galérer autant qu’eux, et surtout ne pas en être encore là dans dix ans !

J’étais donc partie une première fois pour cette raison. Le pessimisme de certaines situations, le fait de côtoyer des gens qui n’avaient aucune interaction sociale n’arrangeait pas mon problème et avait surtout tendance à me dire, je ne suis pas la seule donc c’est bon. Mais en aucun cas, ça ne m’a fait agir ! Et puis, on dit bien que pour être optimiste, il faut s’entourer de gens optimistes non ? Bin là c’est pareil, pour avoir une vie sociale plus riche, je ne dois pas m’encombrer de pensées d’autrui qui n’en ont pas non plus…

En retirer des leçons…

Je ne sais plus bien pour quelle raison, je suis revenue sur ce forum. L’ennui, je pense. Puis, il y a eu l’histoire avec le membre. Le fait qu’en dehors de lui, aller sur le forum, ne m’apportait rien de plus. J’avais toujours cette même sensation de peur et cette peur surtout de galérer plus longtemps qu’autre chose, je suis donc repartie ! J’ai vu que l’on jugeait ma décision (pour le moment, je suis retournée sans me connecter une fois ou deux). Je m’en fous. Ils ne sont pas dans ma tête. Ils n’ont pas toutes les données de l’équation. Le fait qu’ils réussissent à trouver du réconfort là-dedans, grand bien leur fasse, ce n’est pas mon cas…

J’ai appris une chose cependant. Pas grâce au forum en lui-même, mais grâce à l’histoire avec l’autre membre. Je ne suis pas prête à laisser entrer un homme dans ma vie. J’ai des choses à régler avec moi-même auparavant. Et je m’y attelle enfin. J’ai contacté un thérapeute par mail dont la réponse m’a encouragée. D’après lui, ma capacité d’analyse et le fait de me poser autant de questions, est déjà un gros travail d’entrepris. il ne doit pas me manquer grand chose en fait. Juste l’assurance et la confiance qui m’empêchent encore d’être moi-même et de faire ce dont j’ai envie.

Pour le mec en question, je n’ai aucun regrets. Le voir aurait été une erreur, dans le sens où se mettre ensemble aurait été une erreur. Profiter d’un manque affectif en l’assouvissant avec quelqu’un en manque également n’a jamais mené nul part. D’un côté ou de l’autre. Il faut être bien avec soi-même avant de l’être à deux et aucun de nous l’était pour le moment. Nous nous sommes épargnés finalement des semaines ou des mois de souffrance !

Petit à petit, l’oiseau fait son nid…

Pour la confiance en moi, j’ai pris rendez-vous chez le coiffeur, je vais bientôt changer de lunettes. Ce sont des petites choses un peu bêtes qui aident parfois à se sentir plus jolie. Je pense aussi recontacter le thérapeute afin de prendre rendez-vous. Je n’ai pas écrit à ma maman pour l’instant. J’attends d’en parler avec le thérapeute justement. Je vais sûrement écrire la lettre mais attendre avant de la lui donner.

Pour le reste : le boulot, j’ai postulé ailleurs. En fait, je regarde de plus en plus et dès qu’une offre me plaît à plein temps, je postule. On verra bien, je n’ai rien à perdre. Ma collègue va être en vacances pendant deux semaines à la fin de la semaine. Je vais profiter de ces deux semaines, pour vérifier si c’est elle le problème ou si vraiment l’accueil ne me convient plus. Si c’est le cas, j’irais voir mon supérieur pour lui en parler. Lui dire que je n’ai pas de possibilité d’évolution ici et que j’aimerais être aiguillée pour aller voir ailleurs…

Pour ma vie sociale, je suis encore un peu dans le floue. Je crois que l’important c’est d’abord de voir le thérapeute, de travailler sur le taf, puis je serais plus en phase avec moi-même une fois ces étapes de franchies. Le chemin sera peut-être encore long mais il ne sert à rien de tout vouloir changer tout de suite et de brûler les étapes. Un pas après l’autre. Comme pour ma perte de poids, comme pour la natation, doucement mais sûrement. Et je vais y arriver, car une fois que je suis lancée, plus personne ne peut m’arrêter…. 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les trois ans du blog et les envies futures pour celui-ci . . .

le commencement

Le blog a 3 ans ! Il s’en est passé des choses en trois ans. Des articles axés principalement « humeurs ». Je vous ai raconté mes coups de gueule et mes coups de cœur ! Mes avis sur des sujets de société, mes blessures de cœur, ma perte de poids et mes blessures sportives. J’ai même ouvert un club de lecture et j’ai récemment moi-même commencé les chroniques sur des romans lus et appréciés.

J’ai commencé à bloguer sans trop savoir où cela allait me mener et je ne pensais même pas le faire durer aussi longtemps. Je connaissais Hellocoton via une connaissance et je m’étais inscrite directement, j’avais même commencé le blog directement sur Publicoton. Puis j’ai migré sur blogspot, et sur wordpress.com. J’avais trouvé la plateforme qui me correspondait !

le passage a wordpress

Pendant des mois et mois durant toute l’année dernière, j’ai eu envie de m’acheter un hébergement et un nom de domaine afin de passer sur wordpress.org, puis j’avais beau lire les tutoriels, j’avoue que je n’y comprenais pas grand chose alors j’ai laissé tomber, sans pour autant tirer un trait définitif la-dessus ! Je me suis enfin lancée fin janvier 2017 et après plusieurs jours de galère, je suis enfin parvenue à installer wordpress.org.

J’apprécie être plus autonome et avoir plus de marges de manœuvre pour le blog mais j’apprends également beaucoup de choses sur le CSS, html, référencement, SEO etc etc… Ce n’est pas que j’ai envie de professionnaliser mon blog, mais je veux pouvoir y faire les changements que je souhaite à n’importe quel moment.

ce gout pour l’écriture

J’ai connu des passages à vide, des moments où je me demandais si j’allais un jour retrouver l’inspiration. Vous avez pu voir mes participations à des clubs de lecture, à des projets d’écriture, puis photographiques. J’ai écrit des « nouvelles » parfois, et petit à petit, je me suis redécouvert ce goût pour l’écriture, que j’ai depuis toute petite.

Toute petite déjà, j’écrivais des histoires. J’en avais plusieurs petites nouvelles que j’avais écrit et que je regrette aujourd’hui, de ne pas avoir conservé. Adolescente, j’ai écrit des chansons, et elles, je les ai conservées, peut-être vous les ferais-je lire ici un jour… Ou peut-être les chanterais-je ?! Cet envie de vie d’artiste qui ne me quittera sans doute jamais !

les doutes de toute blogueuse

J’ai beaucoup douté sur le fait d’arrêter ou pas le blog. Même encore parfois, je me demande si cela sert encore à quelque chose. Depuis quelque temps, j’ai cet impression de faire moins de vues et de toucher moins de personnes. Même si je ne blogue que pour moi, le partage et vos retours sont aussi très importants pour moi et m’ont souvent beaucoup aidé.

J’ai aussi récemment beaucoup douté sur ma qualité d’écriture. J’ai eu l’impression qu’elle régressait. J’avais commencer l’écriture d’un roman que j’ai stoppé pour ça, et que j’aimerais vivement reprendre, mais les nouvelles que je pouvais parfois écrire, j’ai l’impression de ne plus avoir de talent pour le faire…

les envies futures pour le blog

Mais je sais que je ne pourrais pas me passer de bloguer, et qu’il ne sert à rien de lutter. J’aime lire les blogs, j’aime en découvrir de nouveaux, j’aime particulièrement les articles humeurs et j’aime déverser mes pensées sur ce journal intime public. Je veux continuer à vous raconter mes humeurs, mes coups de gueule et mes coups de cœur.

Je veux aussi réessayer de bloguer sur des sujets d’actualité même si j’ai parfois souffert des retours négatifs que j’ai pu avoir lorsque je n’étais pas dans une pensée de masse. J’aimerais continuer les chroniques de livre, et puis parfois de films et de séries ! Parfois, j’aimerais retrouver les débuts, ne jamais être à court d’inspiration… Vous surprendre aussi, en intégrant de nouveaux registres !

Et indépendamment du blog, reprendre mon roman et participer à des concours d’écriture. Je sais que malgré mes doutes évoqués plus haut, je peux retrouver cette plume qui m’habitait et j’avais d’ailleurs gagné un petit concours d’écriture l’année dernière donc j’avais des capacités. Il faut que je cesse de les sous-exploiter et de me mettre moi-même des bâtons dans les roues.

vous remercier

Je voulais aussi vous remercier, vous, toutes les personnes qui lisez ce blog, qui continuez à en être fidèle ou vous qui débarquez parfois et me laissez un petit commentaire. Merci pour le partage, pour les conseils que vous m’avez prodigué, pour les encouragements que vous m’avez fourni en tous points et pour votre bienveillance à mon égard et à l’égard de ce blog.

Je suis ravie des amitiés inter-blogueuses que j’ai pu développer. J’ai beaucoup de considération pour certaines d’entre vous, je ne vais pas oser vous citer car j’aurais peur d’en oublier une, mais je suis sûre qu’en me lisant, vous vous reconnaîtrez. Et puis vous savez me trouver ailleurs que sur ce blog !

Joyeux anniversaire « Dans la tête de Dounia-Joy » et j’espère que nous en fêterons ensemble et avec pleins de nouvelles lectrices (lecteurs) de nombreux autres anniversaires ensemble !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire un roman . . .

typewriter-585000_640

L’idée a toujours germé en moi. J’ai toujours voulu écrire, laisser une trace de moi. Ce blog est une délivrance, ça m’aide beaucoup, ça m’épanouit. Écrire me fait du bien.

Alors oui, depuis que j’ai ce blog, écrire un roman est une idée qui se fait de plus en plus sentir dans ma tête. Mais quand j’essaye d’écrire, rien ne vient. J’ai peur de ne pas être assez accrocheuse, que mon idée soit trop plate…

notes-514998_640

Peut-être est-ce pour ça, que je n’arrête pas de lire. Depuis juin, je me suis réinscrite à la bibliothèque et je dévore les livres ! Je suis dans une période Guillaume Musso, Marc Levy et Sophie Kinsella. Alors autant vous dire que je suis bien loin d’acquérir un tel talent d’imagination !

Mais j’ai envie d’essayer, de tenter cette expérience, d’écrire, d’y croire et de contacter des éditeurs. Bien sûr, cela pourrait être frustrant s’ils répondent non, mais je me dis que déjà s’ils expliquent pourquoi, ça pourrait aussi m’aiguiller.

Écrire est une véritable thérapie, un exutoire. Pourquoi cette envie d’écrire ??? Pour moi, pour mon plaisir personnel. Quand je vois ce que me blog m’apporte, je me dis qu’un livre m’apportera encore plus et ça me transporte.

J’ai envie d’écrire, de faire vivre des personnages, j’en ai besoin, c’est un plaisir pour moi.

computer-313840_640

D’ailleurs, plus j’écris sur ce blog et plus je me dis que j’ai raté ma vocation professionnelle, j’aurais du travailler dans le journalisme ou l’édition !

Mais j’ai peur, peur de tomber dans la masse, de ne pas être assez originale, de ne pas avoir de style bien définie et que l’histoire ressemble à des tas d’autres, ce qui fait qu’elle n’intéresserait plus personne.

Parce-que j’ai bien deux idées, en rapport, un peu avec ma propre expérience, mon propre vécu et mes ressentis, les idées viennent de là. Je veux écrire un roman autobiographique mais arrangée à ma sauce. Ce que j’aurais aimé… Ce qui me ferait vibrer… Mais j’ai deux idées, je ne pense pas que je puisse les regrouper dans le même bouquin… Au début, je ne préfère pas faire d’une histoire une multitude de petites histoires, s’il le faut j’écrirais deux bouquins.

Et puis qui sait ?! Peut-être qu’un jour, tu trouveras mon travail en librairie et qu’en lisant le résumé, tu auras envie de l’acheter ?!

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :