Réseaux sociaux, entre exploit et buzz à tout prix . . .

L’autre jour, j’ai écrit un article sur les réseaux sociaux et la façon dont ils pouvaient parfois nous faire passer à côté de notre vie, lorsque nous voulons à tout prix prendre des photos et partager des morceaux de nos vies avant de prendre le temps de les vivre.

abstract-1233873_960_720

Mais il me semble avoir oublié un point en parlant des réseaux sociaux. Et hier soir, au détour d’une vidéo Youtube et en trouvant un nom d’une soit-disant personnalité sur Snapchat et en faisant une recherche de ce nom sur Google, je tombe sur un article expliquant qui est ce Amine Mojito.

Amine Mojito est un jeune homme d’une vingtaine d’années qui s’est fait connaître auprès des jeunes en publiant une story sur Snapchat en janvier. Jets d’objets, crachats, positions explicites : c’est en dégradant les femmes que le jeune s’est fait connaitre. Le plus célèbre de ses clips ? Une scène où Amine Mojito crache sur la poitrine d’une jeune fille en répétant en boucle : “C’est la keh à Mojito. C’est la kekekeh à Mojito”, littéralement “C’est la pute à Mojito”.

Le jeune homme est fortement critiqué mais il est aussi malheureusement suivi par des milliers de followers et continue de violenter et rabaisser les femmes dans ses vidéos. Vidéos qui lorsqu’elles sortent sont partagées massivement sur les réseaux sociaux. Je trouve ça inadmissible, profondément scandaleux et choquant de montrer de telles images à de jeunes adolescent(e)s. Comment condamner le viol et la violence quand ils baignent dedans comme si tout était normal ?!

like-1135176_960_720

Les jeunes adolescents qui voient ce genre de vidéos ont une image du sexe et des femmes complètement erronées. Le viol apparaît comme quelque chose de sain et de rigolo, ça me rend en colère ! Non, on ne peut pas véhiculer ce genre de messages à de jeunes adolescents qui devraient apprendre à respecter les femmes et à respecter le NON !

Ce genre de phénomène de pacotille n’est sûrement pas le seul et je constate que le voyeurisme est vraiment poussé à son paroxysme dans notre société d’aujourd’hui. Comme l’exemple de cette jeune fille de 19 ans qui s’est suicidée en se filmant en direct sur Periscope, autre application de vidéo instantanée qui rencontre également un franc succès. Elle s’est jetée sous un RER en région parisienne. Un utilisateur qui visionnait en direct a prévenu les gendarmes. C’est choquant pour cette personne, mais surtout pour toutes les personnes qui ont vu ça en direct sans pouvoir agir. Un choc violent.

L’autre jour, une amie me disait qu’elle était tombée sur une vidéo Youtube d’un anglophone, qui habitué à filmer son quotidien, avait posté une vidéo post fausse-couche de sa femme enceinte. Il filme donc la salle d’hôpital ainsi que sa femme en pleurs. Jusqu’où les gens vont aller ?!

doorbell-143467_960_720

On vit dans une société où les réseaux sociaux sont devenus tellement importants que le jour où on voit quelqu’un se faire agresser dans la rue, on préfèrera filmer plutôt que d’appeler les policiers. On vit dans un monde où il faut à tout prix faire un exploit ou un buzz sur ces fameux réseaux pour enfin exister !

Je ne compte pas les innombrables vidéos de personnes se croyant invincibles et qui publient leur exploit ridicule en espérant faire le buzz et qu’on parle d’eux, ne s’imaginant même pas qu’ils mettent leur propre vie en danger !

Quand aux stars qui publient leurs stories sur Snapchat en direct avec l’endroit bien spécifié d’où ils sont à un instant T ne s’imaginent pas qu’ils peuvent déclencher des moments hystériques si des fans venaient à leur rencontre. Ils ne sont pourtant pas absents lorsqu’il s’agit d’être en colère contre les paparazzis qui les suivraient de trop !

owl-964011_960_720

Bref, je me demande jusqu’où ce phénomène peut aller, j’ai peur pour les jeunes adolescents d’aujourd’hui qui demain seraient capables d’aller jusqu’à filmer leurs propres ébats sexuels pour les mettre en ligne sur le net ! Alors ce midi, ils en parlaient à la télé, et une personne interrogée par le journaliste, avait l’air de dire que l’on ne pouvait rien y faire. Moi je dis, où sont les parents ? Quelle éducation prônent-ils si aujourd’hui la norme est devenue la violence, le viol, le buzz et l’exploit ridicule et le fait d’avoir toujours le téléphone  portée pour filmer n’importe quelle scène sortant de l’ordinaire peu importe les conséquences derrière ?!

Je me dis qu’il faudrait supprimer toutes ces applications débiles et surtout instaurer de nouveaux cours obligatoires à ces jeunes ados, des cours de respect, de différence entre vie privée et vie publique et de réseaux sociaux et ses conséquences dangereuses. Je ne sais pas, il faudrait vraiment faire quelque chose parce-que la jeunesse d’aujourd’hui me fait terriblement peur. Aujourd’hui, ils se filment en se suicidant, en agressant etc etc, et demain, en tuant ?!

weapon-424772_960_720

Hors-sujet, mais l’autre jour dans un article, je lisais même que les jeunes aujourd’hui de 18 à 24 ans et d’après un sondage, que près d’un sur cinq sont prêts à coucher pour obtenir du travail. J’ai l’impression que plus ça va, et plus le sexe est dégradé et considéré comme sale. L’acte qui devrait être un des moments les plus importants dans une vie, devient un acte qu’il convient vite de se débarrasser et qu’on est prêt à dégainer en toutes circonstances et qui n’est plus respecté…

Je crois que je suis d’une autre époque perdue dans un monde parallèle qui est la réalité d’aujourd’hui…

Qu’en penses-tu ?

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :