Je n’ai plus la force d’écrire…

Je n’écris plus ici régulièrement. Je n’y arrive plus. Il y a quelques mois, j’aurais culpabiliser, j’aurais expliqué, j’aurais laissé un mot pour vous dire que je reviendrais bientôt. Mais je ne l’ai pas fait. Car je n’avais aucune idée si j’allais revenir ou pas. Je me suis posée la question de tout stopper. Je ne peux pas me résoudre à supprimer définitivement ces écrits. Même si j’ai cette année encore investi dans un blook-up, ce site qui permet de mettre en livre les articles de ton blog. Ce mois-ci tombait aussi le renouvellement du nom de domaine. Je l’ai renouvelé. Car je ne suis pas prête à dire encore que tout est fini. Je n’ai plus la force d’écrire mais j’espère pourvoir y remédier rapidement.

Trois mois passés plus que de raison devant la télé…

Ces derniers mois, ces dernières années même, je ne m’épanouis plus au travail. L’accueil n’est pas quelque chose qui me plaît, j’ai parfois beaucoup de mal avec ma collègue et je suis souvent à la limite du supportable pour moi. Je me demande parfois comment j’arrive encore à me lever pour y aller. Je vous en parlerais dans un prochain article. C’est devenu à un point qu’en fait, je n’ai plus la force de rien en dehors du travail. Le sport est la seule chose que j’ai réussi à continuer. Et lire et regarder mes séries. Par contre, c’est l’écriture qui a trinqué.

Les 3 derniers mois, j’étais à fond dans Secret Story, 2h30 chaque soir, voir quasi 5h le jeudi pendant les jours de prime. Je n’ai consacré mon énergie qu’à ça et à vouloir voir Barbara gagnante, mais ça n’a pas été le cas. Ça peut paraître con et enfantin, mais j’ai été déçue que ce ne soit pas le cas… Elle le méritait vraiment. Je me suis attachée à cette personne, à son vécu, son passé, sa sensibilité. Je me suis reconnais en elle. Pourtant, elle n’étais pas appréciée de tous. Trop de gens sont passés à côté de qui elle est vraiment. Dommage.

Je me couchais pas spécialement plus tôt pour autant. Entre Secret, Twitter, les commentaires, et le groupe Barbara, je n’avais plus de temps que pour ça. Au sport, je regardais pendant mes exercices et je partais pendant les pubs pour ne louper aucune miette. Le soir, je discutais avec les inconnus du groupe Barbara qui comme moi la soutenait, et entre les stratégies, et les fous rires, il était difficile de se raisonner et d’aller au dodo.

Une fatigue interminable et des espoirs de pouvoir écrire à nouveau…

Du coup à la fatigue morale, s’ajoute la fatigue physique et je peux craquer à tout moment. Quand je m’enferme aux toilettes, le soir en rentrant… Est-ce que c’est normal d’y aller sans cesse en ayant cette boule au ventre. Est-ce que c’est difficultés de respiration qui m’assaillent ne sont pas en lien avec cette sensation d’étouffer sans cesse dans cette vie. Entre un boulot qui ne m’épanouit plus et la routine, j’avoue que je pète des câbles dans ma tête !

J’ai même pensé à changer un peu l’orientation de ce blog. J’ai renouvelé mon nom de domaine car je ne suis pas du tout prête à partir définitivement. Je vais peut-être encore tâtonner un peu vers ce vers quoi j’aimerais aller. Je vais prendre aussi le temps de bien réfléchir et ne vous dit rien pour ne pas susciter d’attente ! J’ai aussi l’impression que mon écriture s’est étiolée… Comme si le fait de ne pas être bien dans ma vie et de ne plus trouver la force d’écrire, me rendait incapable d’écrire. J’ai comme l’impression d’avoir perdu ce don de sortir des histoires… J’espère pouvoir renouer avec ça rapidement…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrit #15 – Ma véritable force

Je crois qu’en fait ma véritable force c’est ma fragilité. Je suis fragile et pourtant, j’arrive à m’adapter dans toutes situations, parfois après une énorme crise ou période de stress mais au final, j’arrive toujours à vaincre mes démons.

De cette fragilité est ainsi ressortie une grande force. Je suis la fille qui a peur de tout. Quand je te dis, peur de tout, c’est vraiment de tout. A tel point que je ne peux rien faire à part rester chez moi bien tranquille dans ma zone de confort.

Je suis cette fille qui a perdu confiance en tout et surtout en tout le monde, alors, je ne m’entoure plus. J’ai rejeté mes amis et je ne laisse quasiment plus personne m’approcher. Je ne veux plus me casser la gueule encore une fois.

large

Ma véritable force, c’est aussi ma détermination et ma volonté. Quand je veux profondément quelque chose, je m’y donne à fond et ma plus grande victoire à ce sujet, c’est ma perte de poids. Quasiment 25 kilos en 2 / 3 ans (après une phase de perte et de reprise de poids). Aujourd’hui, j’ai retrouvé un poids de forme et je continue mon combat. Le sport est devenu mon mentor et je ne pourrais plus vivre sans, moi qui n’était pas sportive pour un sou.

Ma force c’est ma volonté de vouloir sortir de ma zone de confort. J’apprends à nager depuis cette année alors que j’étais aquaphobe à la base. J’arrive à tuer des araignées, enfin faut pas qu’elles soient trop grosses alors que je partais en hurlant et en courant auparavant.

J’espère réussir à m’affranchir de toutes mes peurs et ainsi prouver que ma véritable force, c’est mon courage… Mais pour le moment, je me sens encore un peu trop fragile et paralysée…

Cet article a été écrit dans le cadre du Challenge  « Un défi ou un écrit » proposé par Agoaye. Clique sur l’image ci-dessous pour en savoir plus si toi aussi tu souhaites participer.

défi écrit

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :