Pourquoi … ? Cessez le flux de questions dans mon cerveau, please !

Pourquoi je me pose sans cesse un million de questions ? Pourquoi je continue de lui parler alors qu’au final la conversation est un monologue ? Pourquoi ils ne disent jamais ce qu’ils pensent vraiment ?

Il faut que j’arrête de perdre mon temps avec eux. Que j’arrête de perdre du temps avec ceux qui fuient dès la première difficulté. Que j’arrête de fuir moi-même. Que j’arrête tout, tout simplement.

Que je prenne soin de moi et guérisse mes blessures. Que je cesse d’être trop honnête avec eux pensant que c’est une bonne chose à faire. Que je taise mes failles, mes blessures. Que je cesse de leur faire peur.

Et quand j’aurais réglé tout ça, je rencontrerai enfin le mec qui ne fuira pas et que je ne fuirais pas. Le mec qui se rendra enfin compte qu’il ne faut surtout pas me laisser partir… Et que je n’aurais pas peur de lui faire une place dans mon cœur non plus…

En attendant, j’ai d’autres chats à fouetter. Je pense à m’inscrire à quelques sorties OVS. J’ai enfin pris RDV avec une sage-femme gynécologue et avec un hypnothérapeute. Et je checke toujours les offres d’emploi. J’avance à petits pas mais j’avance.

En attendant, comme pour la perte de poids, comme pour la natation, tout viendra petit à petit. Je guérirais et je finirais par trouver ma voie. Il faut vraiment que je prenne soin de moi et que je ne me soucis plus des autres. Alors, tant pis pour eux…. I’m done !

Mais vous auriez une recette vous pour ne plus vous poser 10000 questions ?!

PS : voilà. Vous ne devriez plus trouver d’articles basés sur les mecs avant un bon moment. Je crois que même si un beau gosse me draguait demain, je lui dirais que je suis lesbienne !!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les blessures du coeur . . .

Il y a quelques jours, je vous parlais des cicatrices. Je n’ai évoqué que les cicatrices visibles sur le corps. Aujourd’hui, je vais vous parler de celles du coeur.

Nous avons tous eu notre lot de cicatrices au cœur : un amour qui se termine, des amitiés gâchées, trahisons, etc etc…

Ces blessures ne sont pas visibles mais pourtant ce sont sûrement celles qui blessent le plus, qui laissent le plus de traces.

Les blessures du cœur sont multiples. Elles peuvent être aigües et violentes : tel un décès d’un proche, un divorce, un adultère, des chocs affectifs, viol, maladies graves, suicide … ou chroniques et sournoises : paroles négatives, critiques, jalousie, chômage…

heart-480367_640

Ces blessures du cœur ont souvent un impact sur le caractère de la personne et peuvent développer des sentiments tels que la peur de l’abandon, une mauvaise image de soi, dévalorisation, angoisses etc etc…

Les blessures du cœur forgent notre caractère et déterminent ce que nous devenons. Elles font de nous ce que nous sommes.

Il ne faut pas les nier. Il peut être libérateur de pleurer pour panser ses blessures. Il est également important de laisser le temps les guérir.

Je ne pense pas qu’on puisse les oublier mais on peut apprendre à vivre avec.

Et toi, qu’en penses-tu ?

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :