Les gens qui te jugent sans te connaître…

méchanceté sans connaître…

En m’inscrivant sur ce forum, je m’attendais à de la bienveillance. Le fait de trouver des personnes dans la même problématique que moi me rassurait également. Je ne me sentais plus toute seule dans cette condition. Mais y trainer chaque jour a aussi eu ses effets pervers. Je ne pensais plus qu’à ça, je me suis attachée un peu trop à un des membres. Puis j’ai suscité beaucoup de jalousie de la part d’une frustrée !!!!

Sa méchanceté à mon égard aura été la goutte d’eau. Je ne supporte pas que l’on me juge sur mes écrits sans me connaître en profondeur… Dans un forum où l’on est censé s’entre-aider, voir de plus en plus de commentaires négatifs, pessimistes, et surtout l’impression d’être dans un cours de récré avec des ados mecs de 12/14 ans, prépubères m’a passablement énervée ! Les discussions devenaient de plus en plus creuses. Je n’y voyais plus du tout mon intérêt, d’autant que ce ne sont pas des gens tout aussi inexpérimentés qui vont me pousser vers le haut.

Il n’y aura que moi même pour ça et j’ai enfin compris ce qui me restait à faire ! Le but de cet article n’est d’ailleurs pas de vouer ma haine à ce forum, il m’a aidé d’une certaine mesure. Cet article pour dire que quoi que tu fasses, il y aura toujours des cons, des connes pour te juger. Pour te cracher leur haine et leur venin à la gueule sans que tu ne leur ai jamais adressé la parole en plus…

te faire dire ce que tu ne dis pas…

Hier, sur Facebook, j’ai montré mon exaspération face aux dernières frasques d’Hanouna qui a humilié en plein direct un jeune homosexuel, qui s’est ensuite fait viré de chez lui. Une connaissance est venue le défendre bec et ongles et ce n’est pas la première fois. Elle ne comprend pas la gravité des faits reprochés, et prend cela à la rigolade. Le pire c’est que ça n’a aucun arguments, que ça a des répliques digne d’une gamine de 2 ans, que ça juge mes précédents statuts, et que ça me bloque ! Entre nous, la gamine refusant le dialogue constructif c’est qui ? Quand on ose me dire moi blogueuse, « si on ne veut pas de commentaires, on ne publie pas », j’ai envie de rigoler… Combien de fois ici, j’ai ouvert le débat et expliqué une façon de pensée complètement divergente de la plupart des gens ?

Si j’avais peur des remarques ça se saurait ! Encore faut-il qu’elles soient constructives et non dans le jugement. C’est marrant car souvent, ce sont des filles qui s’opposent à moi comme ça de façon virulente, donc je ne peux m’empêcher de sentir une pointe de jalousie sur je ne sais quoi ! Je crois que les gens se font très souvent une fausse idée des personnes. Ils jugent sans même te connaître vraiment et décident de te foutre dans des cases. Et quand ils te font dire, ce que tu ne dis pas, reprennent tes propos de façon disproportionné ou autre, ça me gonfle !

je connais mes propres valeurs

Mais là où ça m’agace, c’est quand ces gens sont également à mettre dans des cases. C’est-à-dire que sur le forum par exemple, cette fille a les mêmes difficultés que moi et me les reproche ?! Euh WTF… ! Je n’ai plus de temps à perdre avec ces connes, avec ces conneries, j’ai d’autres chats à fouetter et surtout, accordé trop d’importance à ce que les gens peuvent bien penser de moi m’a trop souvent fatiguée et tout ça pour quoi ? Je sais qui je suis, les gens les plus proches le savent aussi, et c’est la le principal…

Que de multiples inconnus me jugent sur des écrits en ne m’ayant jamais ou trop peu souvent vu, en m’ayant connu il y a des années etc, c’est leur problème ! S’ils ont un problème avec moi qui essaye de ne jamais juger personne, qui agi toujours du mieux qu’elle le peut dans le respect, bah tant pis pour eux. Je ne peux rien y faire. Au final, s’ils sont aigris, c’est pas de ma faute !

Ça parle encore de moi, même partie… Je crois qu’il n’y a que les gens intéressants qui font parler d’eux au final… M’accorder de l’importance alors qu’on ne m’aime pas, c’est tout de même passablement paradoxal… ! Mais puisqu’ils n’ont rien de mieux à faire dans leur vie, on peut les pardonner !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il y a ceux qui te jugent, ceux qui respectent et ceux qui respectent mais jugent quand même . . .

De nos jours, ne pas avoir eu beaucoup de relations équivaut à être un extra-terrestre. Dans notre société Kleenex, avoir bientôt 30 ans et être vierge, équivaut à être né sur une autre planète. Le sexe est partout et est présenté de façon parfois un peu sale dans les pubs. Le sexe est banalisé comme une chose à se débarrasser au plus vite.

Dans ces conditions, je pourrais croire que je ne suis pas normale. La société et les gens qui sont lobotomisés par les messages qu’elle renvoie me le font croire. Mais ils sont qui ces gens pour juger mes choix, mes envies, mes peurs, mes angoisses ?

J’en parle à cœur ouvert ici, il y a un an, je le cachais. J’avais écrit un article protégé où j’expliquais les raisons de ma virginité. Le manque d’opportunité d’une part n’ayant eu que peu de relations et la peur d’autre part, de l’acte en lui même puis de l’abandon qui fait que je n’arrive pas à m’abandonner moi-même…

couple-731890_960_720

Ici, j’ai besoin de parler. D’écrire ce que je ressens sans fard. C’est mon journal intime en quelque sorte sauf qu’il est lu. Je ne sais pas si des connaissances le lisent. Je n’ai jamais dit ouvertement à personne que je connais que je tiens un blog mais il est facilement trouvable sur mon Facebook, mon Twitter ou mon Instagram.

Mais j’en ai marre du jugement des autres et du fait de devoir se sentir obligée de le cacher sous prétexte qu’on a pas envie que les gens nous jugent justement. J’ai l’impression que même ceux qui te comprennent finissent par te juger. Mais surtout tu as l’impression d’être incomprise car tu te sens seule.

Quand je me mets en couple, je suis un cœur ouvert. J’expose tout à l’autre. Mes peurs, mes angoisses, je ne peux m’empêcher de tout lui dévoiler. Lui exposer ce à quoi il s’attend, ce dans quoi il se fourre et peut-être ainsi le pousser à fuir, à me fuir… Je n’ai jamais caché mon manque de relation et mon peu d’expérience à ce niveau là.

key-1422806_960_720

J’ai pourtant eu de la chance de ce côté là, mon ex a été très patient à ce niveau et celui avec qui j’aurais pu me mettre en couple récemment, l’aurait été aussi, à ses dires. Mais quand j’expose mes peurs de les voir réagir comme d’autres mecs et de ne pas avoir la patience d’attendre, ils s’énervent.

Sauf que quand les gens te pointent sans cesse en te disant que tu n’as pas eu beaucoup d’éléments de comparaison, ça commence à saouler. Je sais que la tendance est aux sales putes mais désolée,  il y a encore des filles qui se respectent. Alors oui seulement eu 2 mecs dans ma vie mais pas eu besoin d’en essayer 500000 pour les comprendre.

Je vois même comment agissent des mecs mariés envers moi ou d’autres donc j’en déduis simplement des choses… Je pense que pour les filles c’est pareil. Moi même je pense être comme ça aussi. Les réseaux sociaux ont exacerbés tout ça. Aujourd’hui, continuer de voir que tu plais même si t’es en couple, c’est aussi instinctif que d’aller pisser.

Alors oui, je n’arrive pas à accorder ma confiance même aux mecs qui le mériteraient. Chaque humain est sensible quand il se fait draguer, qu’il soit en couple ou non. Et des meufs qui draguent des mecs en couple en sachant que leur copine est jalouse et n’a pas confiance en elle, j’en connais aussi…

tumblr_inline_n6uwzrdtfe1syqu3n

Le secret au final c’est sans doute les couples libres quand c’est assumé des deux côtés. Mais ce n’est clairement pas pour moi. Moi, j’ai juste envie de voir si avec une fille je serais aussi mal…. Des fois je me demande si je ne devrais pas essayer… Mais je ne suis pas attirée par les filles. Du tout. Donc non, ce n’est pas une solution.

Moi, je veux surtout qu »‘on cesse de me juger. Que les quelques personnes qui m’ont dit que je n’étais pas normale sous prétexte que je sois vierge, c’est quoi être normale franchement ? Le faire à 15 ans et puis regretter toute sa vie de ne pas l’avoir fait avec quelqu’un qu’on aime franchement ? Le faire pour se débarrasser, le faire sans s’en rendre compte parce-qu’on est trop bourrée ?

Il n’y a pas de normalité ou pas. Il y a différentes expériences, différent passé, différent vécu et c’est tout ! Cessez de juger l’autre dans ses relations, occupez-vous des vôtres ! Moi, je dis rien à ceux qui ont eu 150 relations et pourtant ce n’est pas mon délire non plus, mais chacun fait ce qu’il veut de son cul, ça ne me regarde pas. Et puis surtout, comme le dirait une amie : il n’y a pas de médailles à la fin de la vie, alors faîtes comme vous voulez. Et personne n’a la science infuse mais n’avoir eu que peu de relations ne veut pas dire que je ne peux pas comparer ou avoir mes propres opinions ! J’analyse ce que je vois c’est tout…

Edit : J’ai reçu un commentaire de Pandora que vous pouvez lire sous l’article et qui m’a fait une remarque sur une phrase de mon texte. Le pire c’est que je l’ai écrite sous le coup de la colère que j’ai voulu la reprendre en me relisant et que je n’ai pas réussi. La phrase incriminée : « Je sais que la tendance est aux sales putes mais désolée, il y a encore des filles qui se respectent ». Pandora me reproche de juger les filles qui couchent. Alors en fait, ce n’est même pas mon cas puisque comme je le dis, je respecte les choix sexuels de chacun mais ce qui me fait de la peine, comme je l’ai un peu exposée dans mon article sont les filles qui ne peuvent s’empêcher de graviter autour d’un mec en couple en leur proposant juste de coucher avec. J’en ai vu, connu et donc c’est une chose qui me fait peur moi étant vierge si je me mets en couple… Mais Pandora a totalement raison de me l’avoir fait remarquer. J’aurai du retourner ma phrase d’une autre façon et je m’excuse toutes celles qu’elle offensera de la même manière que Pandora.

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Toujours trop, jamais assez . . .

J’en ai marre des gens qui passent leur vie à juger les autres. A parler sans savoir et à penser qu’ils sont maîtres de tout, qu’ils connaissent tout sur tout et qui pensent qu’ils te parlent pour ton bien alors qu’ils feraient bien mieux de la fermer !

L’autre jour, je vous parlais d’une personne de ma famille qui m’avait fait une réflexion sur ma perte de poids. Comme quoi, il ne fallait pas que je maigrisse plus car j’allais devenir rachitique en gros. Ce n’était pas les mots employés par contre c’était complètement l’idée.

Aujourd’hui, à la salle de sport, un mec m’aborde et me redit ce qu’il m’avait déjà dit, il y a quelques semaines à savoir que j’ai vraiment fondu, que c’est super, me demander comment j’ai fait etc etc… Mais en ajoutant une petite remarque qui n’avait pas sa place. Il m’a dit « faut quand même faire attention à ne pas devenir trop maigre, ça va pas être beau le visage et tout, je suis sûre que tu ne dois rien manger! ».

J’ai préféré le laisser dire ses conneries plutôt que de lui répondre, je n’avais pas le time et pas l’envie de me prendre la tête, d’autant que je ne comprenais absolument rien de ce qu’il me disait parfois à cause de son accent portugais mais merde quoi, t’es qui pour me dire ça en fait ?! Il a quand même osé me demander si je n’avais pas pris des cachets pour maigrir ! Je me rends compte qu’en fait dans la tête des gens quand tu perds autant de poids (près de 23 kilos en deux ans pour ma part), les gens pensent automatiquement que tu es devenue anorexique ou que tu as pris des cachets pour y arriver.

IMG_5367

Ils se permettent de juger sans savoir, sans connaître par où j’en suis passée. Oui, j’ai perdu 23 kilos mais non, je n’ai pas choisi de solution de facilité, d’ailleurs je ne crois pas et je condamne ce genre de cachets, alors non, j’ai tout simplement fait du sport et rééquilibré mon alimentation. Et je ne m’affame pas pour autant ! J’ai supprimé les sodas, les gâteaux apéro, le pain beurre, les chips, limité la charcuterie et le fromage, intégré beaucoup plus de fruits et légumes à mon alimentation et le plus gros du travail était fait. Ensuite, j’ai intensifié mes séances de sport jusqu’à connaître des blessures sportives au dos, à la cuisse et au genou, alors non cette perte de poids n’a pas été aussi rapide que tu le crois, et j’en ai chié !!!!

Alors, on est jamais assez bien pour ces gens, ne soit pas trop gros ni trop maigre, blablabla, mais taisez-vous en fait ! C’est comme si moi, j’allais dire à une fille ronde « Hey dis donc, tu es un petit peu grosse, il faudrait arrêter de manger là ? » alors qu’elle est ronde peut-être par maladie, qu’elle fait du sport plus que moi, mais qu’elle n’arrive pas à perdre. Moi même, j’aurais pu avoir une maladie me faisant maigrir. Mais en quoi ça regarde des gens que je ne connais même pas en fait ?

Je laisse les gens en paix avec leur corps moi ! Je ne me suis jamais permise de dire à quelqu’un qu’il ou elle était trop maigre, trop gros(se), trop ceci ou cela ! Si j’ai voulu maigrir, c’est pour moi et non pour plaire ! Je ne me sentais pas en accord avec moi-même dans ce corps qui avait trop grossi à mon goût, alors j’ai tout fait pour retrouver ma ligne.

Et puis, vous ne me voyez pas nue ! Me dire que je suis trop maigre, alors que j’ai encore du bon gras dans le bide et dans les cuisses, j’ai envie de dire, nan mais attends, je vais me déshabiller et on va voir si je suis maigre ! Je suis mince mais pas maigre. Je rentre dans du 36/38 mais il faut savoir que je fais 1m57 ! Je ne suis pas mannequin !

P1010684

Je commence à en avoir marre que les gens critiquent, jugent sans arrêt, y vont de leur petit commentaire en croyant tout connaître et tout savoir… Surtout que ce mec là, il a perdu du poids en genre un mois : 15 kilos peut-être bien, alors entre nous, lequel est plus sujet à avoir pris des cachets et mis en danger sa santé ?! Mais moi, ça ne me regarde pas, je ne le connais pas et je ne me permettrais jamais de lui faire une réflexion ! Car je peux me tromper… Mais non, il y en a, ils ont la science infuse et on devrait les écouter car on ne sait pas soi-même ce qui est bon pour soi sans doute !

Mais, j’ai envie de dire à tous ces gens qui pensent ça, à ces deux qui m’ont fait des réflexions, ne vous inquiétez absolument pas pour moi, je mange très bien et parfois même, je mange des gâteaux, des petits pains ou des crêpes, ou encore des pizzas, si si !!!! Je le fais juste moins régulièrement qu’avant car j’ai appris à manger plus sainement ! Je gère tout simplement !

Alors vos « toujours trop et jamais assez » bien, je m’en fous ! Il n’y a aucune norme, chacun est comme il est et chacun fait ce qu’il veut de son corps, personne n’a à juger, critiquer ou se permettre de dire tout et n’importe quoi !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand les blogueuses critiquent la blogosphère . . .

Je ne suis pas une blogueuse influente, du moins, je ne pense pas l’être. Je suis suivie mais parmi mes abonnées, je pense qu’il y en a qui ne me lisent même pas. J’ai mes lectrices fidèles et ça me convient parfaitement. Je ne cherche absolument pas à gagner ma vie avec ce blog et je suis déjà ravie de continuer à plaire à mes lectrices. Il n’est pas toujours évident de bloguer, j’ai eu des gros passages à vide où je me demandais ce qu’il allait advenir de mon blog, soit parce-que je ne trouvais pas l’inspiration où quand je n’avais pas l’impression que mes articles soient pleinement reconnus.

tablet-792071_960_720

Depuis ma première sélection, j’en ai eu plusieurs qui se sont vites enchaînées et j’avoue que ça a permis à me motiver à continuer d’écrire. Je me disais que si ce que j’avais à dire avait le mérite d’être souligné, c’est que je n’écrivais pas si mal finalement… Et j’aime bloguer, j’aime écrire mes articles, j’aime recevoir vos commentaires et vos retours sur mes écrits. L’échange permet très souvent de se confronter à d’autres points de vue différents que le sien et je trouve toujours cela très enrichissant quand l’échange est construit dans le calme et non l’insulte gratuite.

L’article que je m’apprête à écrire ici risque de faire encore quelques remous mais j’avoue que c’est quelque chose qui m’a choqué et j’avais besoin de vous exposer mon point de vue à ce sujet. En effet, ça fait quelques jours que je vois fleurir des articles de blogueuses en colère qui critiquent la blogosphère et j’avoue que plusieurs écrits dans chacun de ces articles m’ont fait tiquer un peu.

home-office-569359_960_720

J’ai en effet pu lire que ces blogueuses ne lisaient plus de blogs parce-qu’elles trouvaient que la blogosphère avait perdu de son authenticité. J’ai trouvé ça un peu mesquin et à vrai dire, je me suis également dit qu’elle n’avait pas dû chercher à s’ouvrir à d’autres blogs « nouveaux » car je vous assure qu’il y a encore des blogs écrits avec une réelle authenticité. J’ai trouvé qu’elles prenaient du coup un peu les autres blogueuses de haut. Je ne sais pas si j’ai le recul nécessaire face à leurs écrits, mais j’ai trouvé qu’elles apportaient un jugement assez dur finalement. Comme si elles, elles étaient parfaites et qu’elles n’allaient pas perdre leur temps à lire les autres qui ne font de toute façon rien de bien sur leur blogs !

J’ai aussi pu lire que les blogueuses manquaient de style et que finalement tout le monde finissait par copier tout le monde. J’ai l’impression par contre qu’à travers leurs écrits, elles ne se mettaient pas dans le lot, et donc j’ai retrouvé le côté un peu hautain que j’ai souligné plus haut. Il n’y a pas 36 solutions différentes pour un site Internet, je trouve normal qu’à un moment donné, chaque blog finisse par un peu se ressembler, quant au contenu, là encore, elles ne doivent pas s’ouvrir à beaucoup de blogs pour affirmer cela. Moi par exemple, ne lisant pas de blogs mode ou beauté, je pourrais facilement affirmer que les blogueuses mode et beauté se ressemblent toutes et que finalement elles se copient les unes et les autres. Et ce ne serait pas forcément apprécié… Mais c’est un pan de la blogosphère que je ne connais pas donc je ne peux pas l’affirmer ni encore moins le prouver. Par contre, un blog humeur est par définition bien personnel donc c’est peut-être aussi pour cela que moi qui ne lit que des blogs humeurs, je n’ai pas cette impression d’uniformisation.

workspace-766045_960_720

Moi ce que j’aime dans la blogosphère, c’est le partage. J’aime quand mes articles inspirent d’autres blogueuses à apporter leur propre patte à mes écrits. Je n’ai aucunement le sentiment d’être copiée mais au contraire, je suis presque fière de voir qu’elles peuvent rebondir sur ce que j’ai apporté. Et j’aime aussi m’inspirer d’autres blogueuses, quand je le fais, par principe, je demande leur permission et je les mentionne dans mon article, je trouve ça normal. Je n’ai alors pas non plus le sentiment de les copier mais seulement, je pense que la blogosphère est aussi faite d’inspiration.

Ces articles, je n’ai même pas regardé, mais je pense qu’elles ont été écrites par des blogueuses avec des milliers d’abonnés. Elles disent qu’elles ne lisent plus de blogs mais comme leurs lectrices sont « fans » d’elle, elles n’ont sûrement pas peur d’en perdre ?! Non ?! J’avoue que j’aimerais bien qu’elles m’expliquent si ce n’est pas l’explication. Je trouve que dire en tant que blogueuse, qu’on s’en fout des autres blogs, c’est un peu cracher dans la soupe. Je comprends l’idée de vouloir s’inspirer seule et d’apporter un contenu différent, mais je ne vois pas en quoi ce serait incompatible à la lecture d’autrui.

blog-793047_960_720

En fait, quand je lis ce genre d’articles, je me demande pourquoi la blogueuse continue à bloguer si elle trouve que la blogosphère est en déclin et que ça ne lui apporte plus grand chose. Je pense que chaque jour, de nouveaux blogueurs et de nouvelles blogueuses s’installent et que lorsqu’on est devenu un peu trop populaires, on ne s’attarde plus à chercher à les découvrir. Alors non, pour moi la blogosphère n’est pas en déclin, c’est juste que certaines blogueuses se sont un peu trop fermées aux autres à mon goût. « D’ailleurs on le voit bien, les blogueuses influentes sont souvent celles qui ne répondent pas à leurs commentaires… » Et je le dis entre guillemets, car évidemment, ce n’est pas une généralité, mais je l’ai remarqué un peu à mon niveau.

Qu’en penses-tu ?

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

La différence entre blogging et journalisme . . .

La blogueuse « humeurs » ne parle pas seulement d’elle et de ses états d’âme, mais elle publie aussi sur des sujets d’actualité, des faits de société auxquels elle donne son avis. L’autre jour, un article d’une blogueuse et un autre de moi-même ont fait polémique. Une lectrice nous a notamment reproché de parler d’un fait divers sans omettre de nous faire remarquer qu’on était blogueuse et non pas journaliste. L’article de l’autre blogueuse ayant ce jour là été sélectionné, je pense que si elle avait manqué de respect à ce fait divers, Hellocoton n’aurait pas choisi de mettre ledit article en avant.

man-791049_960_720

Je ne vois pas pourquoi nous n’aurions pas le droit d’écrire sur des sujets divers ou des faits de société. Cela voudrait dire qu’on ne pourrait pas en parler autour d’un diner quand on regarde les infos par exemple, donner notre opinion sur ce qui se passe dans le monde ? Qu’on ne vienne pas me dire que les faits divers ne sont pas comme les autres faits d’actualité et qu’ils sont personnels parce-qu’à partir du moment où ils sont publiés et qu’ils passent aux infos, ils deviennent un peu publics.

D’autant plus, que je suis bien d’accord sur le fait que nous parlons alors sans connaissance de cause car effectivement nous ne connaissons pas ces personnes à qui ils arrivent ces faits mais cependant, le journaliste parle aussi sans connaissance de cause dans un premier temps. L’autre jour dans le journal, je lisais l’article sur ces élèves et leur professeur qui ont été surpris par une avalanche et je vous assure que le journaliste y allait de suppositions en suppositions sans savoir encore ce qui c’était réellement passé. Il avançait des arguments, tous les arguments possibles et imaginables sans savoir lequel s’avérait effectivement vrai.

home-office-336378_960_720

Alors quelles différences entre journalistes et blogueurs ? Le journaliste, premièrement n’est déjà pas propriétaire de sa plateforme comme l’est le blogueur qui écrit sur son propre site et qui est le seul à écrire sur son propre site. Le journaliste lui doit écrire pour le compte de son journal en collaboration avec d’autres journalistes.

« Un journaliste est un professionnel de l’écriture qui apprend une thématique alors que le blogueur est un professionnel (ou un passionné) d’une thématique qui apprend l’écriture. » Frédéric Cavazza

Le blogueur est libre de s’exprimer sur n’importe quel sujet, le journaliste lui a une ligne éditoriale à respecter, un thème à suivre. Le journaliste se doit d’informer en toute impartialité, il se doit de vérifier ses informations et de les transmettre de façon claire et précise à ses lecteurs. Le blogueur lui est réellement libre de prendre telle ou telle position, de prendre part de se réagir en donnant sa propre opinion. Il n’a pas l’obligation d’analyser comme doit le faire le journaliste.

technology-791034_960_720

Le journaliste a le droit d’avoir sa propre opinion mais il se doit d’aller au déjà et d’analyser pour rechercher la vérité et informer à travers des faits et des analyses. Le blogueur lui pourra prendre part et concorder les faits avec son vécu et son expérience personnelle et on ne pourra pas lui en vouloir. Les blogs n’ont pas vocation à informer, si on lit un blog c’est parce-qu’on apprécie le créateur, ses écrits et ce qui émane de lui à travers ses écrits. Moi personnellement, je n’ai jamais lu un blog dans le but de m’informer !

Cependant, certains blogueurs sont très doués dans l’analyse et cherchent à vérifier leur informations, étayer leurs sources etc etc, aussi bien que le ferait un journaliste. Quand au journaliste, leur travail est parfois mis à mal par la quête du scoop et d’être le premier à relayer l’information sans fournir alors un contenu professionnel.

Je pense que de toute façon la différence réside dans le fait qu’on ne lit pas un journal d’informations ou un blog pour les mêmes raisons. Quand on lit le journal, c’est pour s’informer, comprendre, connaître, alors que lorsqu’on lit un blog, c’est pour comprendre parfois une autre vision que la sienne, découvrir des opinions et des points de vue… C’est en cela qu’on ne peut pas comparer blogueur et journaliste !

newspapers-444453_960_720

Les deux peuvent donc travailler sur les mêmes sujets, dans la mesure où ils n’en feront pas le même contenu. En ce sens, rien n’empêche un blogueur de réagir à un fait de société ou autres, et je ne vois pas pourquoi on pourrait le lui reprocher ! Je ne vois pas bien ce qu’on peut bien vouloir lire sur un blog si on doit se brider sur ses écrits ! Alors oui, le blogueur pourra parfois manquer un peu d’impartialité mais il n’est pas journaliste, un blogueur écrit son opinion basée sur son vécu.

Si le blogueur n’a pas le droit d’avoir d’avis sur les faits de société, pourquoi certaines blogueuses pourraient parler de maquillage ou de mode alors que ce n’est pas leur métier ? Pareil pour ceux et celles qui bloguent en émettant des critiques de films ou de livres ! Alors, c’est sûr que si l’article est juste un ramassis de j’aime ou je n’aime pas sans analyser un peu, ça n’a pas grand sens ou autres, mais j’ai lu quelques articles de blogueuses qui émettent ce genre de critiques sur les films qu’elles ont vu au cinéma et c’est toujours très neutre et objectif, tout en laissant leur opinion personnelle. La différence avec la critique de ceux dont c’est le métier ? C’est qu’on connaît la blogueuse et ses goûts et qu’on peut s’identifier à elle et donc être amené à apprécier lire ses critiques car elle a les mêmes goûts que nous.

News-blog-1120136F3C3CE4B9

J’ai toujours bien identifié la barrière entre moi la petite blogueuse et un travail journalistique. Je suis bien loin de me vanter de pouvoir me comparer à un journaliste, non, je n’analyse pas toutes les informations, je ne fais pas de travail de recherches approfondies car ce n’est ni mon travail ni dans mes aspirations. Je me contente juste de livrer ici mes états d’âmes et quand un fait m’inspire, je pense encore avoir le droit d’y émettre ma propre opinion. Je le fais toujours en précisant que ma pensée n’engage que moi et en nuançant ce que les autres pourraient penser. Je sais que je suis parfois bien loin d’avoir une opinion de masse et je n’ai jamais eu vocation à prôner la vérité.

Qu’en penses-tu ?

une hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ils ne vivent plus avec elle . . .

Ils ne vivent plus avec elle depuis plus de dix, quinze ans et ils prétendent encore tout savoir. Je sais ce qui l’empêche de dormir le soir. Je sais pour qui elle se fait du souci, pour qui elle se ronge le sang et ça fait bien longtemps que ce n’est plus pour moi. Quand tu lui accordes dix minutes au téléphone par semaine, je vis avec elle.

Je n’ai jamais voulu balancer quoi que ce soit, toujours voulu exprimer un ressenti mais ça n’a jamais été compris. Ce n’est pas grave, je sais qui je suis et surtout ce que je vaux. Je n’ai plus besoin de leur regard, ni de leur approbation, ni de quoi que ce soit émanant de leur part.

Leurs pensées ne m’atteignent plus, ça fait longtemps désormais que je m’estime fille unique. S’ils me lisent encore ici ? Quoi de mal encore pourrait-il bien trouver à une personne qui ne fait ici qu’exprimer ses pensées comme il en a toujours été sur ce blog ? Hypocrite ? Je ne pense pas, je leur ai déjà exprimé ce ressenti en sortant d’un séjour à l’hôpital, il me semble… Et puisqu’ils n’ont apparemment point cessé de penser du « mal » de moi en « alliance », c’est bien ce qui est sorti de ta bouche, je ne vois pas lesquels d’entre nous sont les plus hypocrites.

Nous ne nous entendons plus, nous nous haïssons, c’est ce qui est sorti de ma bouche, c’est ce qui est sorti de ta bouche. Les raisons, les faits, les paroles, les gestes nous appartiennent.

brothers-and-sisters-692822_640

Alors, même si oui, une remise en question pourrait être effectuée, car c’est toujours le cas et pour chaque être humain, elle ne doit pas se faire en sens unique. Car c’est bien joli de reprocher ce que l’on fait ou on a fait soi-même. C’est bien joli de reporter la faute sur l’autre sans même se regarder dans la glace ni se remémorer ses conneries passées… Mais un jour, la roue tournera. Et quand le malheur frappera, je ne serais plus là…

Surtout que quand tu sais ce que pense l’un de l’autre et l’autre de l’un, sans qu’ils ne le sachent eux-mêmes… Alors, je ne sais pas lequel de nous parle trop, mais finalement, ça ne doit pas être moi. Après tout, je n’étais que votre petite sœur, je n’ai fait que suivre le seul modèle que je connaissais, le vôtre…

Je sais qu’ici, je serais comprise. Plusieurs blogueuses m’avaient fait remarquer après mon premier article sur mes frères qu’elles n’ont plus ne s’entendaient pas avec leurs frères et sœurs. Et même si ce n’est pas le cas, je sais que les lectrices, lecteurs de ce blog ne me jugeront pas. Car elles auront compris mon ressenti, car elles se basent sur des pensées, des ressentis, sur ce qu’il y a vraiment au fond de moi et non ce que je veux bien laisser paraitre… Chose qu’ils n’arriveront sûrement jamais et c’est pourquoi leur jugement, leur mépris ne m’atteignent même plus… Ce qui m’exaspère, c’est la crétinerie humaine…

PS : A toi la petite taupe qui me lis, je t’embrasse 🙂

10534065_713304662067232_6920364935648498243_n

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le syndrome paranoïaque . . .

Encore une fois, le manque de confiance en soi fait des siennes. L’estime de soi quand elle est quasiment nulle nous fait douter en permanence. Je crois que parfois, ça nous rend même carrément paranoïaque. Je suis comme ça. Il suffit qu’on me regarde un peu trop longuement et je me demande si je n’ai pas un truc coincé entre les dents. Ou alors quand tu arrives dans une pièce et que tout le monde se tait, tout de suite, tu t’imagines que les personnes étaient en train de parler sur toi. Ou encore dans la rue et des personnes passent près de toi en rigolant et tu te demandes s’ils ne rigolent pas de toi.

Je suis comme ça. J’ai peur du jugement que les autres peuvent avoir de moi donc quand une situation comme cela m’arrive, je deviens paranoïaque. Quand par exemple, j’arrive dans une discussion avec deux copines qui se mettent à parler en messages codés, je m’imagine tout de suite qu’on parle de moi !

Le paranoïaque interprète les paroles et les gestes et suit des raisonnements qu’ils croient logiques mais est souvent victime de ses interprétations excessives. Il pense en effet que « tout le monde lui veut du mal ». Il se sent persécuté. Le paranoïaque est extrêmement méfiant, susceptible et parfois agressif. Il doute de tout et de tout le monde.

Alors, en tenant compte de cette définition, suis-je vraiment paranoïaque ? Non, je ne pense pas car le paranoïaque a également un égo surdimensionné et se surestime beaucoup, ce qui n’est pas mon cas. Je ne me sens pas non plus persécuté, c’est juste quelques petites choses comme celles évoquées dans les deux premiers paragraphes qui arrivent parfois et qui honnêtement rendraient paranoïaque le plus sain d’esprit d’entre nous.

parano

C’est plutôt le fait de se sentir visé plus qu’être complètement paranoïaque. Comme je le disais, si je vois deux personnes s’arrêter de discuter quand j’arrive, je vais tout de suite m’imaginer que ces deux personnes parlaient de moi et en mal en prime ! Ce qui peut me faire avoir des réactions complètement disproportionnées. En effet, imaginons juste que ces deux personnes avaient tout simplement terminé leur discussion, moi je pourrais les engueuler en leur demandant bien pourquoi ils arrêtent de parler quand j’arrive. Ils ne comprendraient alors pas ma réaction puisque effectivement ils n’avaient rien à se reprocher et trouveraient alors et de façon juste, ma réaction disproportionnée.

Une personne qui se croit ainsi rejetée va éprouver toutes sortes d’émotions et douter énormément. La moindre interprétation de paroles ou de gestes (souvent erronée) va la faire se sentir humiliée, mise de côté, voir abandonnée… Ces personnes sont des personnes ayant une piètre estime d’eux-mêmes et cette estime de soi quasi inexistante les amène à voir les choses toujours d’un côté négatif. Se sentir visé, c’est avoir peur d’être la personne que l’on va trahir, humilier, quitter…

Que faire alors ? Demander des explications à celui ou celle qui nous a heurté plutôt que de ruminer des doutes et des mauvaises pensées. Lui exprimer comment on a compris les actes, pensées et paroles. Lui indiquer qu’on a parfois du mal à interpréter les choses et ensuite l’écouter s’expliquer. Se mettre à la place de l’autre pour essayer de voir les choses de son point de vue pour finalement comprendre que, bien souvent, son comportement ne nous visait pas.

Et toi, tu es aussi un peu parano sur les bords ?

10534065_713304662067232_6920364935648498243_n

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paraitrait que je suis sexiste et que mes articles qui parlent des mecs sont pourris !

Si si, c’est un mec qui me l’a dit ! Tu sais le même qu’il y a quelques mois n’arrêtait pas de venir sur mon blog pour me donner son avis sur mes articles. Son avis ? Devrais-je dire plutôt me contredire sur tout ce que je disais, me faire dire ce que je ne disais pas etc etc…

numero-159_sale-hausse-sexiste

Ce soir, j’aperçois que j’ai un commentaire en indésirable (j’avais fini par le bloquer mais on peut quand même lire les commentaires, c’est nul! La prochaine fois, je supprime l’indésirable sans le lire), je vais le lire et encore lui ! Il a commenté l’article ici, où je parlais de comment nous aimerions, nous les filles que soit notre mec ! Apparemment, le mec il a beau me dire que tous mes articles sont pourris, il continue de venir me lire quand même, je ne comprends pas ! Bref, il paraît donc que j’en attends trop d’un mec et que je suis trop exigeante, mais déjà, cet article ce n’est pas moi, mais les clichés de ce que la grande majorité des filles attendent de leur mec. Car moi, ce que j’attends de mon mec, bah ça ne regarde que mon mec et moi ! Ah oui, et quand je parle des tâches ménagères, il ne faut pas que j’oublie que les filles, selon ses dires, sont derrière un bureau et les mecs en maçonnerie ou bâtiment et donc deux fois plus crevés que nous. Tiens, je croyais qu’il n’aimait pas les clichés et les généralités, pourtant il en fait aussi ! Bref, selon lui, je ne respecte pas les mecs, MDR, si tu me lis, monsieur le frustré, sache que tu ne me connais pas, mes écrits ne sont que le dixième et encore, de ce que tu peux savoir de moi, alors tes petits jugements de merde à mon égard, tu peux te les garder ! Et ne viens pas me parler que je ne te respecte pas en faisant un article sur toi, car je pourrais balancer ton nom et je ne le fais pas ! Je respecte ton anonymat mais à un moment donné à force de me chercher, on me trouve.

C’est marrant, mais c’est toujours avec le même que j’ai ce genre de commentaire et pourtant ce n’est vraiment pas le seul mec à lire mon blog, les autres ont trouvé mon article hilarant, même si il était terriblement cliché, et l’un d’entre eux même dit, concernant cet article , que j’étais complètement dans le vrai, que j’avais bien cerné ce que voulaient les mecs et qu’il n’y avait pas grand chose à rajouter.

contre-sexisme

Alors non, je ne suis pas sexiste, par contre en disant qu’une femme c’est au bureau et un homme sur le terrain, ça oui c’est terriblement sexiste ! Par contre, moi en parlant de tâches ménagères partagées, je ne suis pas sexiste, je ne pense pas que Madame doit être bobonne à la maison ! Donc bon, les leçons de morale à trois sous cinquante, on repassera ! J’aime les critiques sur mes articles quand elles sont constructives et qu’elles ne jugent pas mon propre avis sur la question, et qui peuvent alors donner lieu à débat, pas les « montrages » du doigt pour pointer ce que chez moi ne plait pas chez l’autre parce-que je n’en ai rien à foutre.

Le mec ose me dire en fin de commentaire que je ne suis pas son style car il aime les femmes qui respectent les hommes. Sache que tu n’es pas non plus mon style, déjà je n’ai jamais vu ta tête et moi, j’aime les hommes qui respectent les femmes ! Les hommes qui savent faire la différence entre une critique et un jugement…

Tu dis que tu ne liras plus mon blog, mais tu l’as déjà dit et pourtant tu es bel et bien revenu. C’est marrant mais moi quand un blog ne m’intéresse plus, bah je ne vais pas faire chier la blogueuse pour autant, je ne le lis plus et puis c’est tout ! Ah la blogosphère nous apporte parfois de drôles d’énergumènes !

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

On va rigoler un peu !!! {Article coup de gueule!}

Il semblerait que dans tous mes articles, je m’en prends aux hommes, aux « Tanguy » et aux faibles (reproches basés sur les articles récents) et que les gens comme moi (je ne sais pas ce que c’est les gens comme moi) font tout pour écraser les plus faibles ?!

Lol, je ne vois pas du tout où j’ai pu écrire que je me sentais supérieure à vous et mieux que vous !

M’enfin certaines personnes pensent tout savoir de toi, et te font TOUJOURS dire ce que tu ne dis pas, et se permettent de te juger sous prétexte que tu es une blogueuse « Humeurs ». Mais, non, ce n’est pas parce-que vous pouvez lire certaines de mes pensées, que vous me connaissez. Certaines personnes se sentent tellement petites qu’elles ont besoin d’écraser d’autres personnes pour se sentir un peu plus « grandes ». Seulement, s’en prendre à de mauvaises cibles, c’est aussi petit. A bon entendeur…. !

Bizarrement, je n’ai eu ce genre de soucis, dans les différents articles qu’avec une seule et même personne et toujours la même, donc je ne pense pas que le problème vienne de moi !

J’accepte les commentaires négatifs sur le blog, j’ai eu pas mal de retours dans certains articles, vous ne pensiez pas comme moi et je trouve cela très enrichissant justement que vous veniez m’expliquer pourquoi, mais quand c’est constamment dans le jugement de ta personne et non de ce que tu écris, ça devient carrément du grand n’importe quoi ! Y’en a qui feraient mieux de s’occuper de leurs propres problèmes au lieu de passer leur temps à juger les autres, et se faire passer pour je ne sais trop quoi !

 Quand la personne se permet de te dire que tu as toujours tort, peut-être, mais qu’est ce qui lui affirme qu’elle-même détient la vérité absolue ???!!!

 Je crois qu’il y en a qui se prennent pour Dieu, mais ils ont oublié que pour moi Dieu n’existe pas …. ! (Mais là, c’est un autre débat !).

 Quand cette même personne se permet des propos sexistes car selon lui les femmes sont toutes les mêmes et de toute façon ne pensent qu’à elles en tout cas, c’est ce qu’elles lui ont toujours montré ! Encore une fois cette personne j’ai envie de lui dire que NON je n’accepte pas d’être la CIBLE pour toutes les autres connes ! Et encore une fois, mes écrits ne font pas de toi quelqu’un qui me connaît jusqu’au bout des doigts !

 Je rajouterai à cette personne que si ce que je suis ne lui plaît pas (et tant pis, on ne peut pas plaire à tout le monde) bin alors ne me lis plus !!!!! Fais quelque chose de plus intéressant pour toi !!!! J’ai voulu être gentille, croire que cette personne était juste maladroite dans ses propos mais je crois qu’en fait, cette personne abuse et rejette toute sa frustration sur moi, alors que je ne la connais pas et n’ai jamais vu cette personne !

 Bref un article coup de gueule, ce n’était absolument pas prévu et je n’aurais jamais imaginé devoir le faire un jour, mais ce blog c’est aussi mon exutoire parfois et j’avais besoin de l’écrire !!

 Merci à toutes celles qui me suivent sur Hellocoton (le problème vient de ma page Facebook).

 signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :