J’écris des histoires…

écrire des histoires

J’écris des histoires pour oublier la mienne. Pour oublier le vide, l’ennui et la routine décadente de ma vie. Il me manque encore le courage. Le courage d’agir et de faire de ma vie ce dont j’ai envie qu’elle soit. Car la prise de conscience a eu lieue et le décalage entre mes envies, mes aspirations et ce qu’est réellement ma vie est énorme.

Alors, j’écris des histoires. J’ai écrit mon histoire. Je vous ai conté mes blessures, mes joies, mes peines… Mais la plupart de mes articles « humeurs » se résument à des sentiments et non à des choses que je vis… En fait, j’ai comme la vague impression de ne rien vivre justement. Le boulot, le sport, la lecture, les séries et ce blog. Voilà ce qui résume ma vie…

Il n’y a pas de grandes péripéties ni de grands rebondissements. Moi, j’aimerais vivre à cent à l’heure et ne plus jamais avoir le temps de m’ennuyer. Car dans ces périodes d’ennui, je ressasse. Et je ressasse l’ennui mortel de ma vie. C’est un véritable cercle vicieux…

inventer des personnages

Alors j’écris des histoires. Des personnages que j’invente. Que je m’invente. Des personnages que je peux façonner à mon idée, mes désirs… Je peux m’inventer des histoires. Des histoires où je peux choisir d’être l’héroïne. Je peux choisir ma vie. Oui, je peux choisir qui je suis et ce que je fais. Je peux enfin me faire vivre ce dont j’ai toujours voulu vivre.

Les histoires d’amour sont mon moteur. J’aime écrire des histoires d’amour. Des histoires étonnantes, passionnantes surtout… La passion me fait vibrer. J’écris des histoires d’amour pour oublier que ma vie amoureuse est un désert…

Je sais que je peux réécrire mon histoire. Que malgré ce que je pense, à bientôt 30 ans, je suis encore jeune et que j’ai encore tout ma vie devant moi. Je vais continuer à m’armer de courage et apprendre à prendre confiance en moi pour pouvoir diriger ma vie là où je veux qu’elle aille… Et un jour, la belle histoire sera mienne…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Qu'il y a t-il derrière le masque ? . . .

On est tous plongés sur notre téléphone, notre tablette, Ipod ou autre moyen de communication. Je ne sais même pas pourquoi ça s’appelle encore un moyen de communication d’ailleurs parce-que depuis que ces engins sont entrés dans nos existences, on communique de moins en moins… Des appels de moins en moins souvent et de plus en plus furtifs… La communication n’est plus la même non plus ni avec les mêmes personnes.

Avant, nos parents étaient obligés de sortir pour parler à de nouvelles personnes. Aujourd’hui, Internet a révolutionné le monde en nous permettant de lier contact avec des personnes qui n’auraient jamais pu croiser notre chemin autrement mais pourtant, on est de plus en plus seul. Avant, nos parents trouvaient leur conjoint assez tôt dans leur vie. Aujourd’hui, à 30 ans, on déplore beaucoup de célibataires.

Alors, il a ceux qui sortent pour voir leurs amis, et puis ceux qui ne sortent pas. Et pour ceux-là, il ne leur reste plus que leur ordinateur pour se sentir moins seul et passer leur soirée en compagnie. Entre Facebook, Twitter et les sites de rencontre, on peut occuper pas mal de temps à discuter avec des gens qu’on ne connaît pas, pour la plupart, pas du tout. C’est la magie des réseaux sociaux.

Mais on ne sait plus vraiment ce que l’autre pense. On ne l’a plus devant soi pour voir s’il sourit ou s’il est triste… Alors certains jouent les faux semblants. Mais pourtant, malgré tout, sans Internet, je n’aurais personne aujourd’hui. Je ne me lie pas facilement, que ce soit en amour ou en amitié, je n’ai pas confiance alors je ne veux rien risquer.

Mais grâce à Internet, il y a 8 ou 9 ans, j’ai rencontré grâce à un réseau social ceux qui aujourd’hui sont dans mes contacts sur Facebook, parfois dans mes contacts téléphoniques pour certains. Et certains sont devenus de véritables amis sur lesquels je peux compter bien plus que sur n’importe qui de plus proche dans ma vie. Ils sont pourtant si loin mais ce sont encore eux les plus proches. Quand l’une d’entre elles m’a envoyé un jour son vieux téléphone portable par la Poste parce-que j’avais cassé le mien et que je ne retrouvais pas les anciens, ou quand une autre aura été celle qui m’a aidé à remonter la pente quand j’ai vécu une rupture douloureuse. Alors qu’elle habitait à plus de 500 km de moi, c’était la plus proche à ce moment là. Je lui déversais toutes mes pensées et elle m’aidait chaque jour à y voir un peu plus clair. Oui beaucoup sont devenus de vrais amis de confiance auxquels je n’ai pas eu peur de confier certaines choses.

Alors parfois, je pense à eux, et je me demande ce qu’il y a derrière le masque. Car sur Facebook, on se commente nos statuts futiles les uns, les autres mais sont-ils vraiment heureux ? Sont-ils tristes ? Car ne pas les voir signifient aussi ne pas voir vraiment ce qu’ils ressentent. Comme je le disais plus haut, certains jouent les faux-semblants. Ils font semblants d’aller bien alors que chaque soir ils sont déprimés ou vice-versa.

Alors, j’en ai rencontré certains en vrai. Mais ça n’aura duré que quelques heures en une journée. Et là, tu vois que tu ne t’es pas trompée sur ces gens. Ceux que j’ai rencontré ont tous été fidèles de l’idée que je me faisais d’eux sur Internet.

Je n’aime pas ces gens qui parlent de vie virtuelle et de vie IRL. Ça veut dire quoi ? Que quand tu es derrière ton écran, tu n’es plus réel ?!

Souvent, on me dit que je ne sais pas à qui j’ai affaire derrière mon écran, je suis d’accord, il faut faire attention, certaines personnes mal intentionnées utilisent les sites à mauvais escient. Mais, bien souvent, en face, il y a juste une personne comme toi qui recherche un peu de compagnie. Je n’ai jamais fait de mauvaises rencontres, les personnes indignes de confiance, je les ai vite virées de ma vie. Comme en « vrai » ! Je ne vois pas ce qui change, si ce n’est que l’écran forme une barrière entre nous.

Alors, oui parfois, j’ai envie de dire merde à Facebook et autres réseaux sociaux parce-que j’en ai ma claque d’y lire des conneries ou autres, mais sans ça, je n’aurais pas aujourd’hui des amis un peu partout dans le monde !

J’adorerais les voir tous en même temps un jour, faudrait qu’on s’organise ça tiens !! Après tout, on se connaît tous du même site à la base… 🙂

Et toi, qu’en penses-tu ?

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Prendre soin de mes cheveux secs, abimés et cassants !

Je colore mes cheveux depuis quelques mois maintenant. Voir même quelques années mais j’étais revenue plus ou moins à ma couleur naturelle quand j’ai voulu revenir au roux. Puis du roux je suis passée au blond. Bon ça reste encore un blond vénitien, mais j’ai bon espoir que ça devienne bien blond un jour. Pas platine non plus, mais du genre Blake Lively ! J’adore !

2014_blonde_long_hairstyle__blake_lively_hair_blake_lively_2014_updo_

Mais quel malheur lorsqu’il y a de cela deux semaines, je me rends compte que mes cheveux sont complètement abîmés ! Les pointes plus fourchues que jamais et totalement fines. Dès que le peigne passait dans mes cheveux, j’avais l’impression d’arracher la moitié des cheveux qu’il me restait sur la tête ! Bref, une véritable catastrophe, totalement affreux!

Moi qui laisse pousser mes cheveux depuis un an, je ne vous raconte pas le drame que c’était là ! Malheureusement, une seule option s’offrait devant moi pour éviter qu’ils ne cassent encore plus : les couper ! Je prends donc rdv chez la coiffeuse et elle décide de me couper 5 cm, MA-L-HEUR- !!!!!!!

Une fois coupé, je ne m’en suis finalement pas rendue compte du tout ! Ils étaient tellement abîmés que les pointes faisaient effet « queue de rat ». Alors une fois le passage chez la coiffeuse effectué, ils paraissaient tellement plus fournis que finalement, je n’avais même pas l’impression de les avoir coupé !

Ils avaient pourtant déjà été coupé il n’y a pas si longtemps, mais bon juste 1 cm. La coiffeuse m’a conseillé de le refaire tous les 3 mois de 1 ou 2 cm. Et surtout, de faire des masques après chaque shampoing.

Mais quel shampoing et masque allais-je bien pouvoir utiliser ? Depuis quelques semaines, je m’interrogeais sur les shampoings bio que j’ai entendu parlé sur plusieurs blogs. Un shampoing bio est un shampoing sans parfum chimique, sans colorant de synthèse, sans phtalate, sans silicone, sans esther de glycol et le plus souvent sans parabens.

J’ai décidé que c’était sans doute le bon plan pour mes cheveux. Je les lave depuis quelques temps déjà plus que deux fois par semaine. Avant, je le faisais tous les jours car j’avais l’impression qu’ils graissaient trop vite.

J’ai donc choisi ce shampoing bio nutritif pour cheveux secs de la marque Lovéa et le masque réparateur coco et beurre de karité d’Energie Fruit.

masque cheveux_GF

En une utilisation, j’étais convaincue ! Mes cheveux étaient aussi doux que lorsqu’ils étaient sortis de chez la coiffeuse ! Alors je ne sais pas encore si je vais les utiliser à chaque fois ou si je devrais plutôt alterner avec d’autres mais ça fait déjà 3 fois que je les utilise et ils rendent mes cheveux tellement doux, soyeux et brillants que je n’ai plus envie de les lâcher !

blogEt toi, quel shampoing et masque utilises-tu ?

1653864_1513626038866367_4221337237315962528_n

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :