Ok, alors les mentalités n’ont pas évolué concernant le viol ?

Ce matin à la radio, en allant au travail, j’ai entendu quelque chose qui m’a sidérée. J’en étais consciente mais je pensais naïvement à priori que les mentalités avaient tout de même un peu évolué à ce sujet. Force est de constater que non. Je n’ai pas retenu les chiffres et étant donné que je navigue entre plusieurs radios, je ne sais plus si c’est Virgin ou NRJ qui a relaté ces chiffres.

Ça parlait de viol. Et un certains nombres de gens discréditent le viol quand la fille porte des vêtements jugés aguicheurs et qu’un non ne veut pas toujours dire non ! Je suis sidérée en cette année 2016 qu’il y ait encore des débiles à penser de cette manière ! Déjà, qu’entend-on par vêtements jugés aguicheurs ? Une mini-jupe, un décolleté ? Une jupe à hauteur des genoux, est-ce trop sexy ?

Est-ce que vraiment on peut considérer les vêtements comme un appel au viol ? C’est un peu trouver une justification toute simple et discréditer le viol. En gros, un violeur peut se justifier en émettant l’hypothèse que la fille qu’il vient de souiller n’avait pas qu’à s’habiller comme ça ? Sérieusement, qui sont ces gens qui pensent encore comme cela ? Faudrait m’expliquer parce-que franchement, je ne comprends pas cette mentalité !

stop-1131142_960_720

Non, le viol n’est JAMAIS de la faute de l’agressé mais de l’agresseur ! Non, si une femme te dit non, il n’y a AUCUN moyen que ce soit peut-être ou pourquoi pas ! Même si on est marié avec la personne, même si on a l’habitude d’avoir des rapports tous les vendredis soirs, si ce vendredi la femme a mal à la tête et dit non, c’est non bordel !

J’ai même entendu qu’en fait une fille qui s’habillerait mal n’aurait pas le droit d’aller porter plainte à la police après un viol ! Non, mais franchement qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre ! Non, une fille qui a envie de s’habiller sexy de temps en temps n’invite pas les mecs à la regarder et à la considérer comme un bout de jambon !

Le viol est un «rapport sexuel imposé à quelqu’un par la violence, obtenu par la contrainte, qui constitue pénalement un crime ». Dans le droit français, le viol est défini comme «tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise».

violller

Dans la plupart des cas, la victime connaît son agresseur. Le mythe du viol dans la rue par un inconnu est en pourcentage moindre par rapport à un viol exercé par un membre de l’entourage de la victime. Il n’y a pas non plus que les filles sexy ou jugées aguicheuses par leurs vêtements qui sont victimes de viol mais bien souvent la victime culpabilise, ressent de la honte de n’ose porter plainte.

Le viol concernent tous les milieux et culture et la victime n’a jamais à être transformée en accusée peu importe la façon dont elle est habillée ! Une jupe un peu courte ne signifie par un appel au viol ! Chaque femme est libre de s’habiller comme elle l’entend sans craindre le mâle en face d’elle.

Malheureusement, nombreux sont les agresseurs non punis par la loi parce-que les victimes n’osent porter plainte, parce-que leurs accusations sont parfois remises en doute et que beaucoup de peines aboutissent finalement à des non-lieux. Je trouve ça tout bonnement scandaleux !

woman-1006100_960_720

Le viol répond à un problème de société. Les hommes se croient encore supérieurs à la femme et ressentent le besoin de les dominer ! C’est le cas d’un violeur ! Attention, je ne dis pas que tous les hommes sont des violeurs, c’est une minorité des hommes qui pensent qu’ils peuvent faire de la femme ce qu’ils veulent et de disposer de leur corps à leur convenance.

Mais non, le corps d’une femme n’appartient qu’à elle-même. Elle est libre d’en disposer selon ses propres envies ! Même si elle est avec quelqu’un, si un jour, elle dit non, il n’a pas à la forcer ! La prétendue volonté des femmes d’être soumises n’est qu’un mythe, arrêtez de prendre « 50 nuances de Grey » pour modèle ! Pour qu’il y ait relation sexuelle, il faut un libre consentement des deux côtés. Une femme qui se laisse caresser, choyée etc etc… si au moment de passer à l’acte, elle dit non, c’est non !

Et l’inverse est vraie également, je parle des femmes violées mais il y a également une minorité d’hommes qui sont violés et en aucun cas, ils n’ont à être placés en accusés. Le viol est toujours de la faute du violeur !

J’ai été choquée d’apprendre ce matin à la radio qu’un sondage remettait en question le « non » et l’apparence vestimentaire des femmes dans la responsabilité d’un viol. C’est justifier ce qui n’est pas justifiable, c’est grave et dangereux… En 2016, je pensais que les mœurs avaient évolué… Je suis attristée de voir que non…

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :