Nabilla, sûrement pas si bête que ça …

Hier, j’ai regardé le passage de Nabilla dans Sept à Huit, il y a quelques jours. Une Nabilla très différente de la Nabilla sexy et sulfureuse à laquelle, elle nous avait habitués. Elle paraît plus sereine, plus posée, plus mature. Elle parle bien. Elle répond aux questions sans détour, malgré que son jugement soit dans un mois.

Je ne sais plus quand j’ai vu Nabilla à la télé pour la première fois. Je sais qu’elle a commencé dans « L’amour est aveugle », mais j’ai du regardé son passage en replay après l’avoir connue. Non, moi c’est certainement en 2012 que je l’ai connue, lorsqu’elle a participé à la saison des Anges de la Télé-réalité à Hawaï.

Nabilla est alors dépeinte comme une bimbo sans cervelle, qui s’habille de façon sexy et vulgaire et qui renvoie l’image d’une fille sulfureuse, capricieuse et qui n’a pas froid aux yeux. Son histoire avec Sofiane fait rapidement le buzz et s’en suit une chanson qu’il écrit pour elle et qui fera le tour des émissions TV à ‘époque.

nabilla-et-tara-des-bimbos-peu-habillees

Ensuite, j’ai pu suivre Nabilla dans la série « Hollywood Girls » dans laquelle on a vu évolué pas mal de candidats de téléréalité tel que Ayem Nour, Caroline Receveur ou encore Kevin Miranda. Je ne l’appréciais pas vraiment. Trop sulfureuse, trop vulgaire, trop idiote. Je n’aime pas les filles qui passent leur temps à s’habiller de façon aguicheuse tout le temps.

Mais au fil des épisodes, j’ai commencé à l’apprécier et je l’ai encore suivi dans les Anges 5, où elle a rencontré Thomas. J’ai ensuite suivi un peu sa série à la Kim Kardashian, son idole rencontrée dans les Anges « Allo Nabilla ». Je vois en elle une fille attachiante, sympa mais très capricieuse et j’aime suivre ça !

Son histoire avec Thomas paraît passionnée, tumultueuse. Ils ont l’air de s’engueuler beaucoup puis de se réconcilier en ne se rappelant même plus du motif de la dispute. Les deux ont l’air très jaloux et j’avoue que je me reconnais un peu dans ce genre de couples qui s’aime mais ne savent pas s’aimer…

2137930-nabilla-benattia-trop-vite-le-14-avri-950x0-1

J’avais d’ailleurs écrit cet article à leur sujet, à la suite du drame qui a amené Thomas à l’hôpital et Nabilla en prison. Je comprenais l’amour passion, l’amour violent, qui amène à avoir des comportements complètements irraisonnés auxquels on ne réfléchit pas avant d’agir.

J’ai lu son livre hier. Je l’ai acheté en ebook sur le site de la fnac et je l’ai lu en une traite en une heure trente peut-être un peu plus car j’ai aussi pris le temps de manger entre temps. Je me doute qu’elle ne l’a pas écrit seule mais c’est tout de même son histoire qu’elle relate et elle est la seule à même de pouvoir raconter son passé.

Je ne vais pas vous spoiler le livre, que je vous invite à lire, que vous l’aimiez ou pas, car il se lit vite « trop vite » d’ailleurs, comme le titre et qu’il nous en apprend beaucoup sur la starlette. Je dirais l’ancienne starlette. Car aujourd’hui, j’ai la nette impression que cette histoire, ce bref passage en prison a changé Nabilla et l’a fait murir. Elle a changé de style vestimentaire, elle n’est plus vulgaire et aguicheuse et a troqué ses mini-jupes, décolletés et talons hauts contre jean’s, chemises et baskets. Et je trouve que ça lui va vachement bien. Nabilla était une gamine. Elle est devenue une femme.

401571-nabilla-benattia-appr-eacute-hende-son-620x0-2

Dans son livre, elle dépeint un peu sa mère qui n’a pas vraiment été présente pour elle dans sa jeunesse. D’ailleurs, on le savait déjà plus ou moins quand on avait suivi son émission, qu’elle était plus proche de sa grand-mère que de sa mère. On apprend pas grand-chose de son père, je ne sais même pas si elle le voit encore au jour d’aujourd’hui.

Je trouve ça courageux de sa part d’avouer la vérité dans ce livre alors que son procès a lieu dans un mois. Alors oui, il y en aura toujours qui crieront au buzz et au fait qu’elle cherche juste à faire parler d’elle. Je ne le crois pas. D’autres me diront que c’est facile d’avouer aujourd’hui ce qu’elle a voulu nier à l’époque. Certainement, mais la peur, de perdre l’autre, de perdre son amour quand on vit ce genre d’amour, vous fait faire n’importe quoi. Je le sais.

Je pense surtout que Nabilla, c’est l’histoire d’une jeune fille pas si bête qui a vu ses repères s’effriter au divorce de ses parents, qui a du apprendre à se débrouiller seule, qui a cherché un sens à sa vie, en a trouvé un dans la célébrité dans un premier temps, puis qui s’y est perdue, qui a surtout perdu le contrôle de son image. « Trop vite », tout est allé trop vite, une simple phrase l’a propulsée en starlette de la télé-réalité que tout le monde s’arrache et Nabilla n’a pas su gérer son image.

nabilla_thomas_et_jean_paul_gaultier

Elle a joué le rôle qu’on a bien voulu lui attribuer, celle d’une fille vulgaire, aguicheuse, sexy et qui plaît aux hommes. En réalité, Nabilla ne cherche à plaire à personne d’autre qu’à son homme. La jalousie excessive de Thomas, ses passages toujours plus sexy à la télévision leur a fait littéralement péter les plombs, Thomas ne supportant plus l’image fausse que cela renvoyait sur sa chérie et surtout les regards des hommes sur elle, Nabilla ne supportant plus le manque de confiance de son homme.

Quand on a vécu ce genre d’histoire, on comprend que ça peut effectivement aller très vite, trop vite, une perte de contrôle qui peut s’avérer fatale. On espère changer, on est si accro à l’autre qu’on se dit qu’on survivra… Aujourd’hui, Nabilla et Thomas se revoient, et qu’importe la justice, ils s’aiment et ne se lâcheront pas. Espérons juste qu’ils se font aider, lui dans sa jalousie, elle dans son excessivité, fragilité…

Je pense que Nabilla, c’est l’histoire d’une fille pas si bête que ça, qui essaye aujourd’hui de s’affranchir de la bimbo qu’elle a pu être par le passé. Qui veut juste, être célèbre peut être, mais ni adulée, ni critiquée de manière trop agressive, trop excessive… Elle veut juste, revivre…

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nabilla et Thomas . . . Crime passionnel ? . . .

Vendredi matin, en lisant cet article des Goldfish Gang, j’ai appris que Nabilla Benattia était soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon : Thomas Vergara. Le couple est ensemble depuis à peu près deux ans et se sont rencontrés sur le tournage de la saison 5 des Anges de la Télé-Réalité.

Ils sont très passionnels, et se décrivent tous les deux comme étant extrêmement jaloux.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, Thomas Vergara est transporté d’urgence à l’hôpital après avoir reçu un coup de couteau au thorax. Depuis, Nabilla a été placée en garde à vue. Elle a d’abord donné une première version des faits expliquant qu’elle et son compagnon se seraient faits agresser à l’extérieur de l’hôtel et que Thomas en voulant la protéger aurait reçu ce coup de couteau par l’un des agresseurs. Cependant, il aurait été rapporté que la vidéosurveillance contredit cette hypothèse, ne retrouvant aucune image de traces de ladite agression ni de sang la prouvant. Vendredi, Nabilla verse une seconde version des faits. Elle affirme que son compagnon aurait consommé de la cocaïne et se serait lui-même donné ce coup de couteau suite à une violente dispute qui s’est mal terminée.

Thomas, désormais hors de danger, a été entendu samedi et confirmerait la première version de Nabilla en affirmant avoir été agressé par des individus au moment de l’entrée à leur hôtel. Confronté à la seconde version, il aurait affirmé que ceci est « n’importe quoi ». Il n’a pas porté plainte contre elle.

Le 8 août dernier, un fait similaire avait eu lieu, Thomas s’étant blessé cette fois au dos à la suite d’une altercation avec sa compagne.

Plusieurs rumeurs se font surgir depuis, certains internautes relatant qu’aucune trace de l’ADN de Nabilla n’aurait été retrouvé sur le couteau juste celle de Thomas etc etc… Je ne suis pas en train de rédiger cet article pour savoir qui a raison ou qui a tort. Ce sont aux enquêteurs de faire ce travail et je ne détiens pas la vérité.

Je ne crois qu’en ce que je vois ou entends, mais avec preuves. Déjà, dans la nuit de jeudi à vendredi et la journée de vendredi, alors que Thomas n’avait même pas été encore entendu, la rumeur circulait comme quoi il affirmait avoir été agressé par Nabilla qui lui aurait porté ce coup de couteau au thorax.

Ce dimanche matin, j’apprends que Nabilla n’a pas convaincu les enquêteurs et qu’elle a été écrouée pour tentative d’homicide involontaire. Les analyses n’ont retrouvées ni trace d’alcool ni traces de drogue dans son organisme mais il y’en avait (drogue) dans celui de son petit ami. D’après les informations de BFM TV, la lame et le manche du couteau ne comportent pas l’ADN de Nabilla, mais seulement celui de Thomas.

Alors, je vais vous raconter un bout de moi. Je ne vais pas chercher à défendre Nabilla, ni à justifier son geste. Ce qu’elle a fait (si toutefois elle est coupable de tentative d’homicide involontaire) est grave, très grave. Mais malheureusement, je crois que ça peut arriver à n’importe lequel d’entre nous d’en arriver là. Non, je ne crois pas que Nabilla soit une personne malsaine d’esprit. Oh mais, je te vois d’ici me répondre qu’une personne saine d’esprit ne ferait jamais ça! Oui, c’est ce qu’on dit tous jusqu’au jour où… Comme ces gens qui affirment que leur chien est un ange qui ne ferait pas de mal à une mouche et qui le lendemain bouffe le visage d’un passant dans la rue.

Thomas et Nabilla vivent une passion destructrice où la violence semble faire partie de leur amour. Et, pour avoir un peu vécu ce genre de relation, je crois que je peux comprendre comment elle aurait pu (je parle au conditionnel car pour le moment, rien ne nous prouve qu’elle est l’auteur de ce fait) en arriver là.

L’amour passionnel est un amour destructeur. Chacun étant trop attaché à l’autre, trop fusionnel et trop jaloux. Avec mon ex, nous vivions ce genre d’amour là. Je ne sais pas si c’est de l’amour. C’est de la possession. On ne supporte pas voir son compagnon approcher quelqu’un d’autre et les disputes sont omniprésentes. Parfois, la violence aussi. J’ai vécu ce genre de couple destructeur. Avec l’Ex, j’étais violente. Il faisait ressortir une facette de moi qui n’était pas moi. Oui, les assiettes pouvaient fusées, beaucoup de matériels jetés à travers les pièces pour tenter de blesser l’autre… L’amour passionnel amène des réactions disproportionnées qu’on ne contrôle même pas. Alors, je peux vous affirmer aujourd’hui que je ne serais pas allée jusqu’au coup de couteau, mais qu’en sais-je après tout ?!… Quand l’amour est destructeur, il amène à faire des choses insoupçonnées, irréfléchies… Je ne pense vraiment pas que Nabilla, si elle a vraiment donné ce coup de couteau, l’est fait de façon préméditée, et délibérée.

Comme Nabilla et Thomas, j’ai vécu ce genre d’histoire d’amour passionnelle, fusionnelle et destructrice. Un amour qui englobe tout, un amour excessif. Pour ces personnes qui ressentent cet amour passionné, rien d’autre que l’être aimé ne compte à leurs yeux. Alors vous allez me dire, comment est-ce possible qu’elle l’aime au point de vouloir le tuer ? L’amour passionnel est irraisonné. Le comportement caractérisant l’amour passionnel, qui bien souvent est un amoureux jaloux, le pousse à coller son partenaire, presque à l’empêcher de respirer. Le bonheur n’est plus tellement là. L’amoureux passionnel cherchant à tout contrôler. L’amour est passionnel quand l’amoureux cherche à combler un vide, un manque, affectif bien souvent, ou aussi un manque de confiance de soi, d’estime de soi. On cherche en l’autre ce qu’on n’a jamais eu. On peut d’aimer autant que se détester…

Les violences dans les relations intimes sont un ensemble de comportements, d’actes, d’attitudes de l’un des partenaires ou ex-partenaires qui visent à contrôler et dominer l’autre. Elles comprennent les agressions, les menaces ou les contraintes verbales, physiques, sexuelles, économiques, répétées ou amenées à se répéter. L’un étant trop jaloux, l’autre cherchant peut-être à contrôler cette jalousie… Une relation violente est souvent un mélange confus d’amour, de crainte, de dépendance, d’intimidation, de culpabilité et d’espoir.

N’importe qui peut-être victime de violences au sein d’un couple. Ça touche des personnes de tout âge, riches ou pauvres, de différents degrés d’éducation, etc etc… Le chiffre d’hommes victimes de violence est moins élevé que celui des femmes victimes.

Les agresseurs ont autant besoin d’aide que les victimes dans ce genre d’affaire. Nabilla n’est pas à blâmer, ni à accabler plus de la sorte. Depuis vendredi, des blagues ne cessent de circuler sur elle concernant cette affaire. Et je trouve ça absolument tout sauf drôle.

Nabilla n’est pas la seule « people » à qui ce genre d’affaires arrive. Rappelons-nous Bertrand Cantat et Oscar Pistorius. Par contre, j’ai l’impression que c’est la seule avec qui les gens se permettent un peu trop de moqueries. Après tout, n’oubliez pas que ça peut arriver à n’importe qui, et si demain vous vivez une passion destructrice qui en finit comme ça,  je ne pense pas que vous aimeriez qu’on en rigole…

Et puis, rien ne prouve qu’elle est effectivement coupable, les derniers éléments de l’enquête rapportant qu’elle n’était pas sous l’emprise de la drogue, mais Thomas oui et que son ADN n’apparaitrait pas sur le couteau. Par ailleurs, Thomas Vergara est connu lui aussi pour être violent, rappelons-nous qu’il a été viré de Secret Story 6 suite à une violente altercation avec Nadège. Alors si effectivement Nabilla aurait commis cette irréparable, peut-être est-ce sa réponse à une multitude de violences subies de la part de son compagnon. Sans que ça justifie l’acte, mais juste le comprendre. Nous pouvons tous émettre des hypothèses, mais on ne connaît pas la vérité, ni ce que vit ce couple dans l’intimité.

Alors, arrêtez de rire de ça, arrêtez de condamner Nabilla, les enquêteurs, les policiers et les juges sont là pour faire leur travail. Je ne condamne ni l’un, ni l’autre, j’attends juste que vérité soit (r)établie.

Je pense qu’un couple aussi tumultueux a besoin de se faire aider. Car coller l’autre prouve un manque de confiance, que ce soit en soi ou en l’autre. L’un voulant posséder l’autre. La passion amoureuse c’est perdre le contrôle de soi. Dans certains cas, cela peut aller jusqu’à agression insensée de l’être aimé. Aimer de façon démesurée, obsessionnelle. L’amoureux passionné ne conçoit pas de vivre sans l’autre. S’il se rend compte qu’il est aussi impossible de vivre avec, il pourra alors tenter de le tuer, pour qu’il lui appartienne à tout jamais…. C’est ce qu’on appelle le crime passionnel. L’amoureux passionnel se perd lui même dans l’amour qu’il porte pour l’autre. Le « Je » n’existe plus, seul un « Nous » qu’il s’est idéalisé existe et si l’autre s’échappe de son idéal, cela va accentuer d’autant plus son envie de contrôle…

Et oui, quand j’aime, j’aime comme cela de façon passionnelle et je me perds moi-même. Et c’est bien pour cette raison qu’aujourd’hui, j’ai peur de l’amour, car je ne veux plus revivre cette passion, ce don de soi à l’autre qui fait qu’on ne vit plus que pour lui et par lui. Ces disputes incessantes causées par une jalousie démesurée et incontrôlée.

Et je pense que quoi qu’il se passe pour Nabilla dans les jours à venir, si elle n’est finalement pas condamnée, j’espère qu’elle et Thomas prendront la sage décision de se séparer… Ou du moins, d’engager une thérapie car vraiment l’amour passionnel est une pathologie.

Et toi, qu’en penses-tu ?

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :