Il y a ceux qui te jugent, ceux qui respectent et ceux qui respectent mais jugent quand même . . .

De nos jours, ne pas avoir eu beaucoup de relations équivaut à être un extra-terrestre. Dans notre société Kleenex, avoir bientôt 30 ans et être vierge, équivaut à être né sur une autre planète. Le sexe est partout et est présenté de façon parfois un peu sale dans les pubs. Le sexe est banalisé comme une chose à se débarrasser au plus vite.

Dans ces conditions, je pourrais croire que je ne suis pas normale. La société et les gens qui sont lobotomisés par les messages qu’elle renvoie me le font croire. Mais ils sont qui ces gens pour juger mes choix, mes envies, mes peurs, mes angoisses ?

J’en parle à cœur ouvert ici, il y a un an, je le cachais. J’avais écrit un article protégé où j’expliquais les raisons de ma virginité. Le manque d’opportunité d’une part n’ayant eu que peu de relations et la peur d’autre part, de l’acte en lui même puis de l’abandon qui fait que je n’arrive pas à m’abandonner moi-même…

couple-731890_960_720

Ici, j’ai besoin de parler. D’écrire ce que je ressens sans fard. C’est mon journal intime en quelque sorte sauf qu’il est lu. Je ne sais pas si des connaissances le lisent. Je n’ai jamais dit ouvertement à personne que je connais que je tiens un blog mais il est facilement trouvable sur mon Facebook, mon Twitter ou mon Instagram.

Mais j’en ai marre du jugement des autres et du fait de devoir se sentir obligée de le cacher sous prétexte qu’on a pas envie que les gens nous jugent justement. J’ai l’impression que même ceux qui te comprennent finissent par te juger. Mais surtout tu as l’impression d’être incomprise car tu te sens seule.

Quand je me mets en couple, je suis un cœur ouvert. J’expose tout à l’autre. Mes peurs, mes angoisses, je ne peux m’empêcher de tout lui dévoiler. Lui exposer ce à quoi il s’attend, ce dans quoi il se fourre et peut-être ainsi le pousser à fuir, à me fuir… Je n’ai jamais caché mon manque de relation et mon peu d’expérience à ce niveau là.

key-1422806_960_720

J’ai pourtant eu de la chance de ce côté là, mon ex a été très patient à ce niveau et celui avec qui j’aurais pu me mettre en couple récemment, l’aurait été aussi, à ses dires. Mais quand j’expose mes peurs de les voir réagir comme d’autres mecs et de ne pas avoir la patience d’attendre, ils s’énervent.

Sauf que quand les gens te pointent sans cesse en te disant que tu n’as pas eu beaucoup d’éléments de comparaison, ça commence à saouler. Je sais que la tendance est aux sales putes mais désolée,  il y a encore des filles qui se respectent. Alors oui seulement eu 2 mecs dans ma vie mais pas eu besoin d’en essayer 500000 pour les comprendre.

Je vois même comment agissent des mecs mariés envers moi ou d’autres donc j’en déduis simplement des choses… Je pense que pour les filles c’est pareil. Moi même je pense être comme ça aussi. Les réseaux sociaux ont exacerbés tout ça. Aujourd’hui, continuer de voir que tu plais même si t’es en couple, c’est aussi instinctif que d’aller pisser.

Alors oui, je n’arrive pas à accorder ma confiance même aux mecs qui le mériteraient. Chaque humain est sensible quand il se fait draguer, qu’il soit en couple ou non. Et des meufs qui draguent des mecs en couple en sachant que leur copine est jalouse et n’a pas confiance en elle, j’en connais aussi…

tumblr_inline_n6uwzrdtfe1syqu3n

Le secret au final c’est sans doute les couples libres quand c’est assumé des deux côtés. Mais ce n’est clairement pas pour moi. Moi, j’ai juste envie de voir si avec une fille je serais aussi mal…. Des fois je me demande si je ne devrais pas essayer… Mais je ne suis pas attirée par les filles. Du tout. Donc non, ce n’est pas une solution.

Moi, je veux surtout qu »‘on cesse de me juger. Que les quelques personnes qui m’ont dit que je n’étais pas normale sous prétexte que je sois vierge, c’est quoi être normale franchement ? Le faire à 15 ans et puis regretter toute sa vie de ne pas l’avoir fait avec quelqu’un qu’on aime franchement ? Le faire pour se débarrasser, le faire sans s’en rendre compte parce-qu’on est trop bourrée ?

Il n’y a pas de normalité ou pas. Il y a différentes expériences, différent passé, différent vécu et c’est tout ! Cessez de juger l’autre dans ses relations, occupez-vous des vôtres ! Moi, je dis rien à ceux qui ont eu 150 relations et pourtant ce n’est pas mon délire non plus, mais chacun fait ce qu’il veut de son cul, ça ne me regarde pas. Et puis surtout, comme le dirait une amie : il n’y a pas de médailles à la fin de la vie, alors faîtes comme vous voulez. Et personne n’a la science infuse mais n’avoir eu que peu de relations ne veut pas dire que je ne peux pas comparer ou avoir mes propres opinions ! J’analyse ce que je vois c’est tout…

Edit : J’ai reçu un commentaire de Pandora que vous pouvez lire sous l’article et qui m’a fait une remarque sur une phrase de mon texte. Le pire c’est que je l’ai écrite sous le coup de la colère que j’ai voulu la reprendre en me relisant et que je n’ai pas réussi. La phrase incriminée : « Je sais que la tendance est aux sales putes mais désolée, il y a encore des filles qui se respectent ». Pandora me reproche de juger les filles qui couchent. Alors en fait, ce n’est même pas mon cas puisque comme je le dis, je respecte les choix sexuels de chacun mais ce qui me fait de la peine, comme je l’ai un peu exposée dans mon article sont les filles qui ne peuvent s’empêcher de graviter autour d’un mec en couple en leur proposant juste de coucher avec. J’en ai vu, connu et donc c’est une chose qui me fait peur moi étant vierge si je me mets en couple… Mais Pandora a totalement raison de me l’avoir fait remarquer. J’aurai du retourner ma phrase d’une autre façon et je m’excuse toutes celles qu’elle offensera de la même manière que Pandora.

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pourquoi les couples homosexuels n'auraient pas le droit d'avoir des enfants ?

Le 18 mai 2013 a été adoptée la loi concernant le mariage pour tous. Cette loi permet aux couples homosexuels de se marier. La loi ouvre également la voie de l’adoption à ces couples mariés.

J’entends beaucoup de personnes de mon entourage qui me disent qu’ils n’ont rien contre les homosexuels mais qui ne trouvent pas normal qu’ils aient le droit d’adopter des gamins. Pour eux, c’est contre-nature. Elle a bien bon dos la nature ! Comme la normalité. (Voir mon précédent article ici).

Ils pensent que les gamins vont en souffrir. Mais, moi je pense que si chacun apprenait à son gamin la différence et le respect de cette différence, il n’y aurait plus de moqueries.

De plus, je pense qu’il vaut mieux voir un gamin grandir au sein d’un couple d’homosexuel sain plutôt qu’un enfant élevé au sein d’un couple hétérosexuel qui s’entre-tue.

Là, une personne me rétorque que si je n’ai rien contre les enfants dans un couple homosexuel, je ne dois rien avoir non plus contre la zoophilie. Je ne vois déjà pas le rapport. Je ne suis pas de ceux qui comparent un animal à un humain, homme ou femme. (Mais ça, c’est un autre débat). Et oui, j’ai un problème avec la zoophilie, je ne trouve pas ça « sain », à l’encontre de la nature effectivement. Je n’aime pas le mot « normal ».

Je trouve dommage que dès que tu n’as pas la même opinion, des gens se permettent de te juger et de te dire ta façon de penser, ils te mettent dans des catégories et ne cherchent pas à voir plus loin. Inintéressant de discuter avec moi puisque nous n’avons pas la même opinion. C’est bien dommage.

Ensuite, on me dit que je ne m’imagine pas les conséquences que cela implique : l’inceste, le suicide des gamins traumatisés, les virus tels que le sida (ça n’est pas propre aux homosexuels, j’ai envie de dire), voyeurisme (curiosité du gamin plus accrue du fait d’avoir deux mères par exemple), influence du gamin pour le rendre lui même gay, etc etc… Et là je dis STOP !!!! Il faut arrêter ! Des conséquences ??!!! Et un gamin né d’un couple hétérosexuel qui a vu son père frapper sa mère pendant son enfance et qui pense que taper sur sa femme c’est normal, on en parle ?!

Un enfant élevé par deux parents de même sexe manquera forcément de quelque chose, me dit-on aussi ? Qu’il a besoin d’une présence féminine et masculine, là-dessus je suis complètement d’accord, mais la présence manquante peut être apportée par un parrain ou une marraine, non ? Et puis, un enfant élevé par un parent seul, n’est-ce pas la même chose au final ?

Un enfant n’est-il pas mieux entre deux parents homosexuels qui lui apportent ce qu’il lui faut, le bien-être, la sécurité et une éducation plutôt que de rester orphelin à attendre désespérément des parents ? Car parlons-en, certains couples hétérosexuels qui cherchent à adopter veulent des bébés et ne se tourneront jamais vers des gamins plus âgés. Ceux là méritent-ils de rester orphelins ou est-il mieux de leur donner leur chance au sein d’un couple homosexuel ?

Les moqueries des autres enfants ? Mais, justement il y a moquerie car les mentalités, les mœurs et les avis n’évoluent pas. Si tout cela entrait dans les mœurs, il n’y aurait plus de moqueries entre enfants… Et puis, si on doit parler moqueries entre enfants, tout y est prétexte… Pas besoin d’avoir deux parents homosexuels pour ça…

Penser à l’équilibre de l’enfant et à son avenir, aux conséquences que cela implique ? Oui, je suis d’accord, mais pourquoi dire qu’un enfant élevé par un couple homosexuel le deviendra forcément lui aussi ?! Non ! Je suis contre les généralisations de toute forme. On parle d’équilibre des enfants, à croire des les homosexuels sont tous des déséquilibrés qui vont élever leur fille tel un mec ou l’inverse. L’enfant peut trouver l’équilibre dont il a besoin, dans la famille de ce couple et pas uniquement en son sein.

De plus, l’adoption, n’est pas une mince affaire. On le sait tous. C’est compliqué d’adopter et l’agrément n’est pas donné à n’importe qui. La procédure d’adoption jugera si oui ou non les parents sont aptes à fonder une famille pour pouvoir adopter. Cela est vrai pour les couples hétérosexuels alors il en sera de même pour les couples homosexuels.

Ils sont aptes comme les couples hétérosexuels de donner de l’amour à un enfant et lui apporter tout ce dont il a besoin, j’en suis persuadée.

Des enfants malheureux au sein d’une famille monoparentale ou issus d’un couple hétérosexuel, ça existe aussi, ne l’oublions pas. Est-ce que toutes les familles de couples hétérosexuels sont toujours l’exemple d’une famille idéale ? Quand dans pas mal de cas on y déplore : divorces, violence conjugale, abus sexuels et j’en passe. Vous trouvez qu’un enfant est épanoui dans les conditions pareilles ? Un enfant sera mieux dans une famille épanouie, aimante et qui a de quoi lui offrir un avenir même au sein d’un couple homosexuel qu’au sein d’un couple d’hétérosexuel qui a du mal à lui donner à manger, non ?!

Un enfant peut-être adopté par un seul père, par une seule mère, alors ce n’est pas un peu du foutage de gueule de ne pas admettre qu’il puisse l’être par deux mères ou deux pères ?

Oui, je n’ai rien contre les couples homosexuels qui adoptent, mais je n’ai rien non plus contre les personnes qui ne pensent pas comme moi. Je n’ai pas la science infuse. J’expose seulement mon opinion et je comprends les personnes qui ne pensent pas la même chose que moi alors à ces personnes qui penseront que je suis dans le faux et qui ne seront pas d’accord avec moi, argumentons, mais exposez-moi vos idées, vos ressentis sans me jugez ou me dire que je suis pas « mieux que les autres ». D’ailleurs, quelles autres, et mieux par rapport à qui à quoi ? Nous sommes tous les mêmes au final. Et personne ne détient la vérité absolue. Alors, respectons les opinions de chacun.

Et toi, tu en penses quoi ?!

Les commentaires qui se voudront méprisants ou insultants seront supprimés ou non approuvés. Ceux qui exposeront une idée différente de la mienne mais en respectant la mienne, ne seront évidemment pas supprimés. Merci de votre compréhension.

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soit toi-même . . . pourvu que c'est dans la norme . . .

Je regarde les Frères Scott. Je me retape les 9 saisons depuis le début. J’adore cette série, il y’a deux ans, j’ai déjà tout re-regardé avec l’Ex mais là, j’avais encore envie…

J’en suis à la saison 2 qui voit arriver Félix et Anna. Anna se lie d’amitié avec Peyton. Un soir, Brooke organise une soirée pyjama chez Haley et Anna se retrouve invitée par Peyton. Là, les filles s’engueulent et révèlent entre elles les petits secrets qu’elles ont appris l’une sur l’autre mais qu’elles n’étaient pas censées répéter aux autres.

Et là, elles ont une discussion de filles sur l’amour. Haley demande à Brooke si elle ne voudrait pas rencontrer le grand amour. Celle-ci lui répond que toutes les jeunes filles n’ont pas forcément envie d’être mariées à 17 ans. Haley lui retorque qu’elle ne lui parle pas forcément mariage mais amour. Et elle se mettent à parler normalité.

Et c’est là qu’Anna dit :

« Toutes les filles devraient refuser les règles du jeu stupide qu’on nous impose et qu’on s’impose à soi-même. Il ne faut pas être trop grosse, ni trop maigre. Il ne faut pas avoir la peau trop claire, ni trop foncée. Il ne faut pas être trop délurée, ni trop coincée, pas trop intelligente, ni trop bête. Il faut être soi-même mais tu as intérêt à être dans la norme. »

La société et les magazines font la promotion des filles maigres, filiformes, à la limite de l’anorexique ou les filles bien galbées, bien musclées et bien sculptées. Des mannequins rondes dans les magazines, tu en verras très peu.

Il ne faut pas être trop grosse, sinon tu es vue comme une fille qui ne prend pas soin d’elle et qui ne se dépense pas assez, qui passe sa journée vautrée sur le canapé à bouffer des petits gâteaux. A l’inverse, si tu es trop maigre, tu es perçue comme une fille superficielle, qui compte toutes ses calories, et qui se refuse le moindre gâteau ou truc gras qu’on peut lui servir à manger, ou qui passe ses fins de repas, avachie non plus sur le canapé mais sur la cuvette des toilettes à rendre tout ce qu’elle a bien pu ingurgiter.

Une fille qui portera mini-jupe ou décolleté sera jugée comme une fille facile. Parfois, une jeune fille qui se fait violer et j’entends dire « Mais si elle était habillée normalement aussi?! ». Mais, c’est quoi être habillée normalement ? Alors maintenant, il ne vaut mieux pas porter de mini-jupe au risque de se faire violer ?! Dire qu’avant, on bannissait presque les filles qui portaient des pantalons parce-qu’elles n’étaient pas assez féminines et maintenant, on taxe les filles qui portent des mini-jupes de salopes ?!

Une fille coquette ne pourrait pas être intelligente, et une fille qui n’aime pas spécialement les beaux fringues ni se maquiller serait obligatoirement un garçon manqué ?! Pourquoi il existe encore des clichés de ce genre en 2014 ?!

Et qu’est-ce que la norme ??? Tout le monde aspire à vouloir être différent pourvu que c’est dans la normalité. Quelqu’un qui va chez un psy demandera « Est-ce que mon couple est normal ? » « Est-ce que ma sexualité est normale? » etc etc… Mais chaque être est unique et différent en cela, il n’y a pas qu’une seule norme mais plusieurs potentielles !

On ne se veut pas « normal » par dissociation du « fou » ou du « névrosé » mais juste par peur d’être exclu, abandonné. On ne fait pas ce que l’on aimerait faire par peur. Du genre, un ou une homosexuel(le) qui par peur d’être rejeté(e) n’ose pas l’avouer à sa famille… En parlant de personne qui aime les personnes de même sexe, on dira d’une fille qu’elle devait jouer aux voitures étant petite ! Qu’elle doit être garçon manqué, elle ne doit pas aimer se maquiller ni prendre soin d’elle. Or, même si ça peut parfois être le cas, ça ne l’est pas toujours ! Et en quoi ne serait-ce pas « normal » d’être une fille, d’aimer les filles mais non, de ne pas être un garçon manqué et oui, aimer se maquiller ?!

Parfois, en se sentant un peu trop différent des autres, on arrive à se demander si l’on est normal. Ça m’est déjà arrivé plusieurs fois. La majorité des gens pensent d’une manière, suis-je normale si je pense différemment ? On a tendance à croire que puisqu’ils sont plus nombreux à penser de cette façon et pas d’une autre, c’est qu’ils sont normaux et ceux qui ont la pensée différente, auraient donc un comportement déviant et pas normal. Et pourtant :

« Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison. »

Bernard Weber

Finalement, accorder de l’importance à la question de la normalité, c’est surtout accorder trop d’importance à ce que pensent les autres. Si chacun pouvait se mêler de ses affaires et ne plus se juger les uns les autres… La peur de ne pas être normal renvoie plutôt à celle de ne pas être comme les autres, donc de ne pas être compris par les autres. Et je trouve dommage, qu’au jour d’aujourd’hui, il n’y ait pas plus d’ouverture d’esprit, et des personnes qui se sentent encore « anormales » car différentes des autres. Finalement, la norme pour moi serait de s’accepter tel que l’on est et prendre conscience que nous sommes tous différents mais pas anormaux pour autant !

Une petite chanson pour illustrer l’article :

Et toi, tu en penses quoi ?!

logo-fondrose-150x50

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :