J’aurais aimé être… l’inverse de celle que je suis…

Je suis une fille, une femme même. J’ai du mal à dire que je suis une femme en fait. J’ai trente ans mais je ne me sens pas du tout femme. A mon âge, beaucoup d’autres sont mariées ou sur le point de l’être et / ou maman ou sur le point de l’être. Tout ça est tellement loin de mes propres envies… Je suis d’accord pour rencontrer l’homme qui partagera ma vie mais pas du tout envie de me marier et encore moins de devenir maman.

Est-ce que je ne me sens pas femme parce-que je ne me sens pas féminine ? On m’a dit récemment que je m’habillais comme une ado et pas comme une femme (Remarque la personne qui m’a dit ça croit s’habiller comme une femme alors que pour moi elle s’habille comme une grand-mère, mais bref, ce n’est pas le sujet !). Peut-être aussi que je ne me sens pas femme parce-que je ne me sens pas adulte… Je crois surtout que je ne me sens pas femme parce-que je ne me sens pas… complète…

Celle que je suis…

Je suis une fille timide, réservée, introvertie, solitaire. En effet, je ne suis pas quelqu’un qui lie facilement amitié avec les autres. Ainsi, je ne me mets pas en avant, je ne sais pas vanter mes qualités. Je ne sors pas beaucoup, je n’ai pas tellement d’activités, en dehors du sport. Je suis quelqu’un qui ne voyage pas tellement voir pas du tout. En effet, je n’ai été que dans deux autres pays en dehors de la France. Je n’exploite pas assez les talents artistiques que j’aurais pu développer.

Je suis une fille qui refuse les rendez-vous avec les mecs. Car je suis cette fille qui a peur de la suite. J’ai peur de souffrir. J’ai peur de les faire fuir. C’est un cercle vicieux qui me suit depuis plusieurs années maintenant. Je me suis enfermée dans ce cercle et je n’ose et ne sait même plus comment en sortir. J’ai peur de ne pas être encore prête et de devoir les faire attendre encore. J’ai peur qu’ils ne patientent pas et donc à quoi bon commencer quelque chose qui fatalement finira encore une fois… Peut-être que j’ai encore peur de l’abandon…

Celle que j’aurais aimé être…

J’aurais aimé être l’inverse du genre de fille que je suis. En effet, j’aurais aimé ne pas être timide, ni réservée, un peu plus extravertie, pouvoir me lier d’amitié facilement. De plus, j’aurais aimé voyager et ne pas avoir peu de le faire surtout, même seule. J’aurai aimé être à l’aise en tout circonstances. Du coup, j’aurais aimé ne pas être cette fille stressée et anxieuse qui se pose dix mille questions jusqu’à se bouffer l’existence. J’aurais aimé être le genre de fille que rien ne déstabilise.

J’aurais aimé être plus en avance sur mon âge que en retard. Et ainsi, j’aurais aimé vivre plus d’expériences. J’aurais aimé être comme tout le monde en matière de sexualité et de vivre mes premiers amours au lycée. J’en ai vécu mais à sens unique, platoniques… J’aurais aimé perdre ma virginité plus tôt. Et puis, j’aurais aimé être plus à l’aise avec les mecs. De ce fait, j’aurais aimé être le genre de filles qui acceptent les rendez-vous sans se prendre la tête, et sans penser dès les premières minutes que je suis face à l’homme de ma vie…

J’aurais aimé être une fille qui ose plus d’extravagances en matière vestimentaire, pas forcément dans le genre loufoque mais plus dans le genre d’assumer son corps, ses formes et de s’habiller de façon plus féminine. J’aurais voulu être un peu plus séductrice, mais pas dans le genre manipulatrice. Juste être une fille qui assume sa féminité et qui se sent belle parce-qu’elle a confiance en elle. J’aurais aimé être une fille ayant confiance en elle. J’aurais aimé être libre et indépendante !

Ce que je peux changer pour me rapprocher de cette fille…

Je sais que je dois travailler sur toutes mes peurs pour pouvoir m’en affranchir et m’approcher du genre de fille / femme que je voudrais être. Je me mets beaucoup trop de barrières et il ne tient qu’à moi de les briser. Actuellement, je cherche un appartement et je pense que le fait de vivre seule pour déjà changer pas mal de choses car je pense aussi que je me bride du fait de vivre encore chez ma mère. Je pourrais oser sortir, chose que je ne fais pas parce-que je ne veux pas qu’on me pose de questions, là au moins, j’aurais personne à m’en poser !

Je peux jouer sur mes sorties donc, car je me suis inscrite sur des sites dédiés mais je n’ai jamais osé franchir le pas, que ce soit sur des sites amicaux ou des sites de rencontre d’ailleurs. J’aimerais être cette femme que je ne suis pas, celle qui est cachée au fond, qui ne demande qu’à s’affranchir, qui ne demande juste qu’à prendre confiance en elle pour pouvoir être enfin elle-même…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un pas vers toi . . .

pas

Je n’ai jamais été très douée pour draguer. Je ne sais pas faire. Je suis trop timide, trop réservée. Et quand un mec me plaît, je suis complètement intimidée par lui, ce qui fait que je ne sais pas quoi dire, pas quoi faire sans avoir l’impression d’être complètement gauche ou idiote !

En général, quand un mec me plaît, il ne le sait pas. Je ne sais pas le dire, je ne sais pas être subtile et lui faire comprendre et surtout je ne dois pas plaire à ceux qui me plaisent… Les seules fois où j’ai osé leur dire, je ne les connaissais pas vraiment donc râteau ou j’ai attendu trop longtemps et ils étaient en couple. Ou alors, j’étais dans des moments désespérés où j’avais juste envie de trouver des bras…

Mais en ce moment, le mec qui me plaît, ne me plaît pas parce-que je me sens seule. Il me plaît parce-qu’il est trop mignon, gentil, sociable, avenant, attentif, délicat…

daisy

J’aimerais moi aussi lui plaire, mais je ne sais pas détecter les signes et il est dans une situation particulière qui fait qu’il ne peut pas vraiment me le montrer là où nous nous fréquentons.

Il a établi un certain contact, une certaine intimité et je me dis que maintenant c’est peut-être à mon tour de faire un pas vers lui. On se parle, on plaisante ensemble mais j’aimerais l’inviter à aller boire un verre. Et ça me demande beaucoup. Pourtant, ce n’est vraiment pas la mer à boire ! Juste un verre, histoire de se voir ailleurs que là où on se voit actuellement, juste pour faire connaissance.

Mais, j’ai peur. Déjà, je ne sais pas trop comment m’y prendre, et encore pire, comment réagir si jamais il est négatif à cette idée. Je pense qu’il m’apprécie, de là à lui dire que je lui plais aussi, je ne sais pas. Si j’en écoute certains signes, ça se pourrait bien… Mais, n’est-ce pas moi qui ai tellement envie que ça marche qui me monte la tête ?! On me dit (les copines!) que selon les signes que j’ai pu avoir, ce serait fort probable, mais qu’il ne sache pas lui-même comment s’y prendre.

verre

Je sais qu’il a fait à chaque fois un petit geste, me permettant de me montrer qu’au moins il m’apprécie et que peut-être qu’il y va progressivement. Le mieux pour moi serait que ce soit lui qui ose me demander pour le verre, mais le problème c’est que j’ai peur qu’attendre me rende complètement folle (de lui!) et que quelqu’un d’autre lui mette le grappin dessus.

Alors, je dois agir je pense. Même si j’ai peur. Je dois le faire naturellement, sans avoir trop peur. Quand on a eu des regrets, on se dit toujours qu’on fera toujours tout pour ne plus en avoir. C’est juste un verre, je veux juste faire connaissance…  Mais, j’ai également tout de même peur que ce soit non. Car, il me plaît vraiment beaucoup.

Quand je vois que pour la plupart des gens, ce simple pas est si simple justement à faire et que pour moi, ça s’avère être une épreuve tellement compliquée… C’est ce manque de confiance en moi toujours, ce traître qui me freine et m’empêche d’agir !

Je ne sais pas encore si je ne vais pas me dégonfler ou si je vais vraiment avoir l’occasion de pouvoir lui parler tranquillement pour lui demander, je sais quand je veux le faire, mais ça me paraît tellement proche que j’ai peur de ne pas y arriver… Donnez-moi du courage, de la force ! Rassurez-moi !

Je veux juste pouvoir répondre à son pas vers moi en faisant à mon tour un pas vers lui . . .

 20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lettre à celle qu'il faudrait que je sois . . .

smile-122705_640

Tu sais ma chère, je sais que tu n’as pas trop confiance en toi. Mais tu as tort. Tu devrais te faire confiance, car tu es une femme magnifique, intelligente, censée, drôle, sensible… Tu as de nombreuses qualités, et tu es une femme très belle qui s’ignore.

Tu te poses beaucoup trop de questions, tu es même parfois un brin paranoïaque. Tu vois tout en blanc ou tout en noir, tu ne vois pas les nuances de Grey euh, de gris !

Tu as trop de peur. Tu as peur surtout d’être trahie, par n’importe qui. D’où te vient donc cette peur ? Il faudrait vraiment que tu apprennes à lâcher-prise.

Cesse de penser que le monde est contre toi. Cesse de penser que tu es moins bien que les autres. Cesse de penser qu’on ne peut pas tomber amoureux de toi.

pretty-351884_640

Ouvre-toi au monde, fais confiance aux gens. Fais-toi confiance. Ne sois pas timide, tu n’es pas plus stupide qu’une autre. Joue de ton charme toi aussi. Ose.

Vis ta vie au jour le jour. Ne te prends pas la tête. Prend les choses comme elles viennent, prend toutes les choses avec sérénité. Apprend à ne retenir que le positif et cesse de te focaliser sur le négatif.

Souris, ris, sois heureuse car les gens optimistes amènent le positif. Ne te renferme plus, ne sois plus triste, les gens tristes n’attisent que des choses négatives.

Apprend à te détacher des personnes qui ne t’apporteront rien dans ta vie… Entoure-toi de personnes optimistes ! Ose faire ce que tu t’empêches de faire juste par peur, suis tes envies…

Libère-toi tout simplement, prend ton envol, prend ton indépendance et sois heureuse… Accepte-toi telle que tu es et ne cherche pas à devenir une autre…

dont-forget

logo-fondrose-150x50

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je le veux . . . !

Vous allez trouver que je papillonne ou que je tombe « amoureuse » toutes les 5 secondes. En fait non. Il est vrai que parfois, j’ai la sensation de sentir un « truc » mais je sais qu’il ne se passera rien avec le mec en question.

Avec lui, j’aimerais. Je le connais depuis quelques mois. Et il me plaît quasiment depuis ces quelques mois aussi… Je ne peux pas trop en dire, je ne suis pas blogueuse anonyme…

Il me manque quand je ne le vois pas, je ne fais que penser à lui depuis quelque temps, je suis sûre que je rougis quand je lui parle, j’ai l’impression d’être gauche et de ne pas savoir quoi dire en sa présence. Bref ma timidité déjà bien ancrée est encore plus poussée quand un mec me plaît !

couple-437987_640

Mais je n’ai pas envie de laisser passer ma chance, le jeune homme en question est célibataire mais qui sait pendant encore combien de temps, d’autant plus qu’il est pas mal demandé !

Mais je ne sais pas comment faire, comment l’aborder sans paraître trop collante, ou trop gauche ?! Comment lui faire comprendre qu’il me plait bien ? Comment faire le premier pas ?

Comment savoir si ça peut être réciproque avant de lui demander de but en blanc si boire un verre avec moi lui plairait bien ?! Que proposer d’autre que ce « fameux » verre que tout le monde propose d’ailleurs ?! Comment être originale ?!

Je n’ai aucune idée si je peux être son genre de filles. Je ne sais pas vraiment s’il m’a remarqué, j’ai l’impression qu’il a l’air aussi timide que moi, alors ce n’est pas évident à voir.

coast-631925_640

Alors, je sais que je vais avoir du mal, je ne sais pas encore comment faire, mais il faut que je fasse quelque chose. J’ai trop longtemps enfoui mes sentiments, j’ai laissé passer tellement de chances, je ne veux plus rien regretter. Alors oui, peut-être que ça ne sera pas réciproque, mais au moins, j’aurais essayé. Mais je ne veux pas non plus me précipiter. Comment trouver le juste milieu entre ne pas paraître pour une folle et ne pas se faire piquer la place ?!

Tout ce que je sais, c’est que je veux bien tenter ma chance, mais je ne veux pas que ça se sache. Que ça fonctionne ou pas, je ne veux pas que ça s’ébruite. Alors, si ce n’est pas réciproque, j’espère qu’il le garderait pour lui.

Ce qui me plait en lui ? Déjà, il est super mignon. Il a l’air tellement gentil, doux, tendre, délicat, prévenant, posé…

J’aimerais qu’il me remarque… J’aimerais oser… J’aimerais avoir un tout petit peu plus confiance en moi, pour pouvoir oser, il me manque pas grand-chose, j’en suis sûre, l’envie est tellement forte, mais il ne faudrait pas que j’agisse trop rapidement, ni dans 3 ans… Raaaahhh à l’aide, comment faire ?!

logo-fondrose-150x50

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ne plus oser et avoir pourtant tenté le pire…

Quand un garçon me plaît, généralement, il ne le sait pas. Et il peut me plaire pendant des jours, des mois et des années sans que je ne lui dise jamais rien.

J’attends de voir si eux feront le premier pas. Généralement, ils ne le font pas. Ou si, mais je n’ose pas les rencontrer, alors forcément !

J’ai sûrement raté de belles occasions en ne me dévoilant pas. Mais je n’y arrive pas. J’ai un véritable manque de confiance en moi.

J’ai peur qu’ils se moquent de moi. Qu’ils me disent non et que ça ne marche pas. Alors je me tais. Je ne leur dis pas. Et parfois, plus tard, il m’arrive de le regretter. Et c’est trop tard.

dounia1

Pourtant, j’ai déjà osé. Mais à chaque fois, je me suis ramassée. Alors ça n’arrange pas ma faible confiance en moi.

La première fois que j’ai osé, c’était au lycée. J’avais 16 ou 17 ans et une amie nous avait présenté, à ma meilleure copine et à moi, à un copain à elle. Nous nous sommes beaucoup rapprochés lui et moi. Nous nous envoyions des tonnes de textos par jour.

Un matin, je l’ai vu arriver avec une fille. Ils ne se tenaient pas par la main mais j’avais compris. J’ai tout de même voulu lui dire ce que je ressentais. Alors quand je l’ai pris à part pour lui dire, la seule chose qu’il ait trouvé à me répondre fût : « Si tu me l’avais plus tôt, je t’aurais dit oui ». J’avais envie de lui rétorquer qu’il n’était pas trop tard alors, qu’il pouvait faire marche arrière et dire à cette fille qu’il s’était trompé. Mais je ne lui ai rien dit. Je lui ai souhaité d’être heureux.

Ensuite, j’ai essayé avec un copain à lui, mais ce con s’est bien foutu de ma gueule et avec ses copains en prime !

Alors, j’ai perdu encore plus confiance en moi. Quand un mec me plaisait, je ne lui disais pas.

Oh, il y a quand même eu des fois où j’ai osé, mais ça n’a pas marché. A croire que quand c’est moi qui fais le premier pas, ça ne fonctionne pas. Est-ce parce-que je ne leur plais pas ? Ou parce-que j’ose avec des mecs qui ne sont pas du tout faits pour moi ?!

Alors oui, je n’ose plus et pourtant j’ai osé avec un mec que je revois encore chaque jour : un collègue ! Sa réponse n’a pas été celle escomptée mais il m’a promis de ne jamais en parler, de ne plus y faire allusion et c’est ce qu’il a fait. Personne n’en a jamais rien su.

On aurait pu penser qu’oser faire le premier pas avec une personne que je revois chaque jour m’aurait donné confiance en moi et que j’aurais osé avec n’importe qui d’autre. Mais non…

Je n’ai toujours pas suffisamment confiance en moi.

Alors, il y a ce garçon à la salle de sport que je trouve très mignon, celui de ma formation pour qui j’ai eu un véritable coup de cœur, etc etc… Oui, il y en a d’autres pour qui je reviendrais plus en détails ailleurs ;). Mais je n’arrive pas à faire un pas. J’ai peur qu’ils se moquent de moi, que ce ne soit pas réciproque. Et que je sois triste. Pourtant ne rien dire me rend triste aussi…

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !

C'est juste une question de confiance . . .

Merci à mfrancetlesmots et Marriette pour m’avoir inspiré cet article.

Suite à mon dernier article sur les psy, mfranceetlesmots m’a écrit ce joli billet. Quant à Marriette, en une phrase, elle m’a fait réfléchir sur un truc : « J’ai connu plusieurs psychiatres juste une seule n’a pas fait mon affaire. Les autres m’ont apportés énormément, grâce à eux j’ai repris pied, plus besoin de médicaments. Alors oui, faut que ça passe ou que çà casse, un vrai feeling sinon pas la peine. » Ce à quoi j’ai répondu : « Je pense aussi que c’est question de feeling et de confiance, et étant donné les premiers qui n’ont pas été top je n’arrive plus à faire confiance, comme pour les mecs en fait lol ».

Et plus j’y pense, plus je me dis que c’est ça. Question de confiance. En soi, en les autres. Puisque je n’ai pas confiance en moi, comment pourrais je avoir confiance en les autres ?

Les deux mecs avec qui j’ai été m’ont lâchée, abandonnée, trahie pour l’un. Comment avoir confiance en les autres ?

Les trois psy que j’ai vu ne m’ont pas inspiré confiance non plus, comment avoir envie de renouveler l’expérience ?

Pareil pour une voyante, j’aimerais des fois y retourner, mais la seule que j’ai vu m’a fait hallucinée tellement elle était exécrable !

D’ailleurs plus j’y pense, plus je me dis que tous mes « soucis » sont liés à cette fameuse confiance. Comme dans cet article sur le Lâchez prise, où je parlais de mes peurs.

J’ai peur parce-que je ne fais pas confiance, en la vie, en les autres, en moi. Je reste trop bloquée sur le passé, sur les erreurs, sur les échecs, en me disant que de toute façon, pourquoi retenter puisque ça n’a pas fonctionné une première fois ?!

Comment acquérir cette confiance ? Franchement, je crois que le jour où je me ferais à moi un peu plus confiance, le reste suivra. J’oserais ainsi faire les choses qui me font peur puisqu’elles résultent d’un problème de confiance en moi en premier lieu.

Je crois qu’il faut faire les choses par étapes, osez de plus en plus de choses mais petit à petit. Il faut que j’y arrive ! Se dépasser, c’est cela qui me permettra de chasser mes peurs. Oser, c’est ce qui fera que j’acquerrais confiance en moi. Mais du coup, c’est un véritable cercle vicieux car je n’ose pas puisque je n’ai pas confiance en moi !

Mais il faut croire en ses capacités et prendre des risques. Et si ça marche, ça nous incitera à recommencer à en prendre d’autres. Si ça échoue, ne pas se focaliser mais essayer de comprendre pourquoi.

Le fait d’écrire ce blog m’aide car il me permet de me questionner sans arrêt, de prendre conscience de mes faiblesses et d’essayer de les transformer en forces.

Il suffit d’oser une fois, et le reste suivra…

Et toi, te fais-tu confiance ? En les autres ? En la vie ?

1653864_1513626038866367_4221337237315962528_n

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lâchez prise, ne plus avoir peur . . .

On me le dit souvent en ce moment. Il faudrait que je lâche prise. Et ceux qui me le disent n’ont très certainement pas tort. Mais je n’y arrive pas. Comme si j’étais bloquée. Comme si j’étais l’unique spectatrice de ma vie sans pouvoir la modifier.

J’ai peur. De beaucoup de choses. De tout en fait, je dirai. Peur d’oser. C’est surtout ça. Peur de prendre les choses en main, je pense. Peur de me gaufrer. Peur de prendre des risques. Alors, je reste dans mon coin. Et je ne fais rien. Alors que je voudrais en faire des choses.

Par exemple, j’aime la photo. Faire de la photo. Et pourtant, je n’en fais presque plus. Parce-que déjà, j’ai peur d’aller dans des endroits que je ne connais pas. Parce-que, je suis nulle en orientation, que je pourrais me perdre et que si c’est le cas, je vais paniquer et ne pas réussir à retrouver mon chemin de façon sereine. Parce-que j’ai peur de me faire agresser si je suis toute seule. Et que je n’ai personne pour m’accompagner. Pas beaucoup d’amis. Peur de déranger.

Je voulais essayer « On va sortir » aussi. Le site pour faire des sorties avec des gens qui nous sont inconnus au premier abord. Et j’ai jamais osé. Peur toujours. De ne pas plaire aussi. Je ne parle pas beaucoup. Il faut que je me sente suffisamment en confiance pour le faire.

Je suis inscrite sur les sites de rencontre, je me suis souvent désinscrite, mais en fait j’y suis toujours. Et parfois, j’aimerais rencontrer des mecs, mais je n’ose pas. Pareil, j’ai peur.

Et puis, j’ai l’impression que je suis intéressée uniquement par des mecs inaccessibles ou pas faits pour moi, que je sais qu’ils me feront du mal. Et puis moi, ceux qui s’intéressent à moi, généralement, ne me plaisent pas au premier abord. Et j’ai du mal à faire abstraction de cela. Peut-être que j’accorde trop d’importance au physique en fait… Ou alors je m’intéresse à des gens avec qui je sais que ça ne marchera pas pour ne pas angoisser, puisque je me dis dès le départ que de toute façon, ça ne marchera pas. (Et pourtant, j’angoisse quand même).

Hier, un ami m’a fait comprendre que peut-être que j’avais peur d’aller vers des gens avec qui ça pourrait marcher parce-que j’aurai peur de l’engagement. Peur que les choses deviennent trop sérieuses peut-être. Que je me pose beaucoup trop de questions. (ça c’est sûr). Et que je devrais apprendre à lâcher prise, laisser les choses se faire.

Ne pas se mettre la pression, ne plus avoir peur, ne plus se focaliser sur ce qui nous empêche d’avancer, se laisser porter. Oh, comme j’aimerais y parvenir.

Mais comment faire quand on est bloqué par ses peurs ? Trop de peurs ! Je voudrais tellement écrire encore mais je vais rentrer dans des choses trop personnelles qui ne concernent pas forcément mes lecteurs / lectrices.

J’aimerais apprendre à lâcher prise, oser, prendre la voiture un jour, et partir à l’aventure avec mon appareil photo. Accepter une rencontre, sans penser que ça va finir par un couple ou pas, juste voir, se laisser porter par ses envies. Car je les bloque, bien trop souvent. Je suis trop dans le contrôle, je ne me fais pas assez confiance. Se déconditionner. Oublier le passé. Oublier ces peurs. Se dire qu’elles ne sont pas éternelles et que le meilleur moyen de ne plus les avoir, c’est de les affronter. Se débarrasser de ces poids inutiles et qui m’empêchent d’avancer. Au moins, je suis lucide, je suis consciente sur ce que j’ai à faire. Mais je ne sais pas comment faire. Comment me débarrasser de mes peurs ? Qu’on me guide. Qu’on me donne des pistes pour y parvenir.

Et toi, te fais-tu suffisamment confiance pour lâcher prise ?! Et comment tu y parviens ?!

1653864_1513626038866367_4221337237315962528_n

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :