Et si perdre du poids n'augmentait pas vraiment ma confiance en moi . . . ?

Vous le savez si vous me suivez depuis un bout de temps que j’ai perdu du poids. Beaucoup de poids. A ce jour 14.4 kilos.

Décembre 2012, après une année de malbouffe avec mon ex, le bilan est lourd : 75.5 kilos pour 1m57 ! Je suis alors en fort surpoids, d’après l’IMC, à la limite même de l’obésité.

Je décide de me reprendre en main et reprend le sport, mais la rupture est difficile et je ne mange plus grand-chose. En juin 2013, je fais 64 kilos. J’en reprends 6 pendant l’été, deux mois de malbouffe et d’apéros. Septembre 2013, 70 kilos. Je reprends le sport de façon plus régulière et intensive.

Décembre 2014 : 65.7 kilos. A ce jour 61.1 kilos. Mon idéal serait 55 kilos. Mon objectif est de passer sous la barre des 60 et ne plus jamais y revenir ! Cette perte de poids, je la dois à ma volonté, à mon sport et à mon changement d’alimentation (manger + sainement, arrêter le grignotage et les sodas^^).

dawn-dust-evening-5192-824x550

Ça ne s’est pas fait sans encombre. Il y a eu des moments où j’ai flanché et repris mes mauvaises habitudes, il y a eu mes problèmes musculaires avec ma cuisse (claquage) puis avec mon dos (cruralgie, lombalgie etc…). Je n’aime toujours pas mon ventre, ni mes hanches, et mes cuisses sont encore trop grosses à mon goût mais je vois quand même les changements quand je vois que mes ceintures, je les serre de plus en plus et surtout que mes pantalons sont bien trop grands sans.

Malgré la cuisse et le dos, je n’ai rien lâché et cette force, je la dois au sport. Ça m’a rendu plus forte, plus déterminée. Bref, tout ça pour dire que quand vous avez un objectif et que vous avez la volonté et la détermination, vous y parviendrez. Et ceci est valable pour n’importe quel objectif pas forcément le même que le mien…

Cependant, cette perte de poids augmente-t-elle vraiment ma confiance en moi ? J’ai voulu perdre tout ce poids pour moi-même, aucunement pour plaire à quiconque, je voulais seulement me plaire à moi. Alors oui, je suis fière et contente du chemin parcouru mais pourtant, je n’accepterai toujours pas de me mettre en bikini deux-pièces sur la plage car je n’assume toujours pas mon ventre et mes hanches.

chasport_GF

A la salle de sport, je ne me considère plus comme une « grosse » et je vois désormais des filles bien plus costauds que moi, ça m’aide à me sentir mieux quand j’en vois d’autres avec des corps à tomber par terre ! Cependant, la véritable source de beauté physique chez moi a toujours été le visage. Alors quand je vois une fille costaud avec un magnifique visage, je complexe plus que si je vois une fille avec un corps de rêve mais qu’elle n’est finalement pas si belle que ça de visage… ! M’enfin la beauté est tellement relative me direz-vous, et vous aurez raison !

Mon visage, je me sens beaucoup mieux depuis que je suis blonde, mais je n’aime toujours pas devoir porter mes lunettes H24. Je me trouve beaucoup plus jolie sans. J’ai appris à apprivoiser mon nez. En photo, je sais quel profil m’avantage et comment me positionner afin qu’il ne soit pas trop gros mais de profil, je le trouve encore énorme. Je n’aime pas non plus mes dents blanches alors que j’ai un magnifique sourire.

Mais je pense que morphologie et confiance en soi ne vont pas de pair. Je connais des filles avec un corps de rêve qui n’ont aucunement confiance en elles et d’autres un peu plus rondes qui sont totalement en accord avec elles-mêmes. Je crois que l’on se déprécie quand on n’a pas confiance en soi justement, et c’est vraiment ça qui me manque pour pouvoir enfin m’accepter comme je suis.

Car, je m’aime peut-être un peu plus depuis que j’ai perdu du poids et que je suis blonde, mais non, je n’ai toujours pas confiance en moi. Je me rabaisse toujours autant. Alors est-ce que ça changera ? Comment faire ? Comment est-ce qu’un jour on parvient à enfin s’aimer tel que l’on est ?

logo-fondrose-150x50

10534065_713304662067232_6920364935648498243_n

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :