Lettre à ma graisse perdue . . .

Je ne m’étais pas vraiment rendu compte de ton installation chez moi. Quand j’étais gamine, on ne se connaissait pas. J’étais menue et puis je ne mangeais quasiment rien donc il était difficile pour toi de te faire une place chez moi.

Tu as commencé à vouloir prendre du galon à partir du collège / lycée, sans non plus être trop imposante. Et puis du jour où je me suis installée en couple et n’étant pas une grande cuisinière mais étant par contre une grande gourmande, tu as commencé à prendre beaucoup d’ampleur.

Ma famille me le faisait parfois remarquer mais dans les yeux de mon ex, je me trouvais belle. Il n’était pas du tout gêné de te voir te glisser par-ci et par-là et donc ça ne me dérangeait pas plus que ça non plus. J’étais aveuglée par la façon dont il me regardait et qui ne me faisait sentir ni dégoût, ni rejet de sa part.

Mais quand il est parti, je n’avais plus d’yeux amoureux pour me faire me sentir belle et le visionnage dans une glace m’a fait beaucoup de mal. J’avais pris beaucoup de kilos. Beaucoup de graisse qui s’est installée un peu partout : ventre, hanches, cuisses, mollets et bras.

Je me suis soudainement trouvée trop grosse. Et puis je me rendais bien compte que je m’essoufflais plus rapidement qu’avant. Il fallait faire quelque chose. Je ne voulais pas rester comme ça. Je voulais retrouver ma silhouette d’avant. Alors je me suis inscrite dans une salle de sport. Je pensais ainsi me débarrasser de toi facilement et rapidement.

img_0271

Mais ce ne fut pas le cas. Tu étais tenace et puis il a fallu que j’ai un déclic. Il ne suffisait pas de faire de sport. Si je continuais de grignoter à n’importe quelle heure et surtout à manger n’importe quoi, tu ne partirais pas, mais au contraire, tu continuerais à t’incruster. Alors j’ai commencé à modifier mon comportement alimentaire et à continuer le sport.

Petit à petit, tu devenais de moins en moins importante. Tu t’es maintenant bien envolée et j’ai réussi à stabiliser un poids que je juge correct, avec lequel je suis en accord lorsque je le lis sur la balance. En accord, mais pourtant, malgré ton envolée, je ne suis toujours pas mieux dans mon corps.*

Tu es moins présente physiquement mais mentalement, c’est comme si tu étais toujours là. Je fais du S, du 36 parfois du XS et je me vois toujours pleine de graisse. J’ai du mal à choisir mes habits car je me demande toujours si ce n’est pas trop petit.

Je te vois encore sur mon ventre, mes cuisses, au dessous de mes bras. Malgré une vingtaine de centimètres perdus à la taille, une quinzaine aux cuisses et une dizaine aux bras moi je te vois encore là. Je n’arrive pas à me débarrasser complètement de toi car mes différentes blessures me font stopper mon renforcement musculaire à chaque fois.

En plus, tu es accompagnée de cellulite et de vergetures et je ne trouve pas ça beau. J’ai beau faire du S ou du 36, vous trois associées sur mes cuisses me donnent le sentiment qu’elles sont encore énormes et pourtant 49 cm c’est correct il me semble ?! Mon ventre est toujours un peu gonflé et il se gonfle au fil de la journée après les différents repas.

img_0269

Alors non, je ne suis pas grosse. Mais je ne me vois pas mince non plus. Je voudrais que tu te transforme en muscles, avoir un corps plus tonique, plus ferme et qui me paraisse moins flasque. Mais je ne sais pas quoi faire pour ne pas me faire encore mal au dos, aux cuisses ou aux genoux.

J’aimerais ne plus te voir comme étant abondante. J’aimerais ne plus te pincer entre mes doigts et me rendre triste quand je vois que j’ai encore quelques centimètres à perdre. Je ne suis pas non plus obnubilée par toi car je reste très sereine vis à vis de mon corps tout de même et de la nourriture. Je sais gérer une petite prise de poids et réajuster alimentairement et sportivement un excès.

J’ai appris à connaître mon corps et à te connaître aussi toi. Je sais que tu es très collante et que tu es bien attachée, probablement que tu te sens bien aussi là sur mon corps et en sécurité. J’aurais aimé que ta perte se traduise par une prise de muscle, mais je crois que tu t’es surtout transformée en eau.

25 kilos disparus ce n’est quand même pas rien. Je pense que l’on ne se retrouvera pas. J’ai perdu en 3 ans, lentement, mais sûrement, ce qui est le gage d’une perte durable. Je n’imaginais pas en arriver là. Il y a deux ans, j’écrivais que j’espérais atteindre 60 / 65 kilos car perdre plus me semblait impossible. Et pourtant, aujourd’hui, la balance m’affiche 49 kilos.

Alors bye bye ma graisse perdue, tu ne m’as pas aidée à avoir confiance en moi, tu m’as fait même sûrement en perdre, et malgré ton envolée, je ne l’ai toujours pas regagnée. Mais le principal c’est que je suis quand même bien mieux dans ma peau et bien plus heureuse sans toi !

humeurs hellocoton

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mise à jour de ce qui se passe dans la tête de Dounia-Joy . . . !

Je t’avais parlé de mes problèmes de dos et de genou. Problèmes qui avaient finalement disparu après deux mois d’adaptation aux semelles orthopédiques prescrites fin d’année 2015 et mon ostéopathe préférée !

Mais début du mois, j’ai voulu intégré un nouvel exercice avec mes haltères et le lendemain, j’ai senti qu’un vilain mal de dos allait se pointer. J’ai attendu quelques jours en me disant que ce n’était que des courbatures mais que ça allait bien finir par passer.

Mais ça n’est pas passé alors je suis allée chez l’ostéopathe, il y a deux semaines. J’ai eu mal pendant une dizaine de jours, je sais qu’il y a un effet rebond parfois après une séance donc je ne me suis pas trop inquiétée.

Depuis deux trois jours, je n’ai plus mal la journée, là ce soir un peu, mais c’est vraiment sur une échelle de 1 à 10, une douleur s’élevant à 1. Par contre, quand je m’allonge le soir et le matin au réveil, je dirais une douleur entre 2 et 3. Pas violent mais plutôt gênant.

Je suis dégoutée tout de même car j’ai l’impression que mes douleurs au genou se repointent aussi un peu, à moins que ce ne soit psychosomatique, je ne sais pas. Je suis retournée à mes séances sportives et on ne peut pas dire que ça me gêne plus que ça, c’est plutôt mon côté hypocondriaque qui s’inquiète je pense.

fruit

Côté poids, j’en suis à 50.7. Pour 1m57. Un IMC correct de 20 et quelques. Comme tu l’avais peut-être lu ici sur le blog, certaines personnes me qualifient maintenant de trop maigre, et il n’y rien qui ne peut plus m’énerver ! Oui, je suis devenue mince mais non, je ne suis pas maigre, et j’ai encore bien plus de graisse que de muscle dans mon corps ! Je ne suis pas satisfaite de mon ventre encore un peu rondouillet, de ma hanche gauche beaucoup plus proéminente que la droite et de mes cuisses encore pleine de cellulite et de vergetures.

Je crois que nous, les filles, nous ne sommes jamais satisfaites de notre corps. J’aimerais me muscler un peu plus, pas de gros muscles, quelque chose qui reste esthétique et féminin. J’ai des haltères et des poids aux chevilles. J’ai stoppé mon renforcement musculaire début juin à cause de mon dos mais je vais reprendre. J’ai tout de même du mal à combiner cardio et renforcement musculaire sur ma semaine. Il faut que je réfléchisse à un programme à suivre semaine après semaine pour être plus organisée.

ventre

Côté alimentation, mon équilibrage alimentaire se poursuit. Je n’ai pas de frustrations, pas d’envie et je ne me prive pas non plus. Tout va bien mais je souhaite tout de même modifier encore quelques petites choses. Disons que ma peau est assez grasse et sujette aux boutons et que j’ai l’impression d’avoir de plus en plus de mal à digérer le lait et les yaourt alors j’aimerais supprimer petit à petit le lait de vache de mon alimentation mais je ne sais pas trop par quoi le remplacer. On m’a parlé de yaourt au soja, lait de soja, d’amande etc etc.. Mais j’ai peur de ne pas aimer le goût. Vous allez me dire, je n’ai qu’à goûter hein !

J’aimerais aussi un peu mieux comprendre les étiquettes des aliments, comprendre l’équilibre protéine, lipide, glucide et comment m’apporter chacun de ces trois éléments nécessaires à mes repas. Si vous connaissez des petits sites nutritionnels ou diététiques qui expliquent cela à la perfection, je suis preneuse !

appetit

Côté boulot, je ne veux pas en parler en article ouvert, j’en avais fait un article fermé il y a de ça quelques semaines, voir mois et rien n’a changé depuis… J’aspire à trouver un équilibre dans tout ça, et surtout à trouver un épanouissement plus conséquent qu’en ce moment. Je ne désespère pas !

Côte cœur, rien de nouveau sous le soleil la pluie ! Je me ferme de toute façon et je n’ai pas tellement envie de rencontrer quelqu’un non plus. Je ne sais pas si je suis prête et si j’ai bien appris de mes erreurs passées. Alors je préfère continuer à essayer d’aller bien toute seule avant d’aller bien à deux. Bon j’avoue que ça manque aussi quand même parfois et que ça commence à faire long aussi !

Disons, que je veux bien rencontrer quelqu’un mais que je n’ai plus de coup de cœur, les seuls coups de cœur en ce moment ça va être pour Ian, Rafael ou encore Griezmann en ce moment ! Alors avec ça, je ne risque pas de sortir de ma condition de célibataire hein ! Mais, je trouve les mecs ennuyeux ou pas à mon goût ou je me projette pas dans l’avenir avec, alors ça ne sert à rien !

Bref, j’ai la désagréable impression de tout de même stagner dans tous les domaines et de me trouver dans une impasse dans tous les domaines sans que je ne sache vraiment quoi faire pour m’en sortir… Help !

Et toi, où en es-tu ?!

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !

Non, je ne suis pas devenue trop maigre . . . !

L’autre jour, une personne m’a fait une réflexion que je n’ai pas du tout appréciée. Le fait est que depuis ma rupture amoureuse il y a trois ans, je me suis rendu compte que j’avais pris beaucoup de poids et j’ai décidé d’en perdre.

Je m’étais alors inscrite dans une salle de sport et j’ai perdu du poids parce qu’à l’époque, je ne mangeais plus à cause de la rupture pendant les six premiers mois. Mais au début de l’été, et alors que je commençais à la digérer (la rupture!), j’ai recommencé à manger et je me suis empiffrée de cochonneries tout l’été si bien que j’avais repris mon poids initial un an après.

HNCK1403

On va donc dire que le commencement de ma perte de poids a débuté en décembre 2013. C’est à partir de ce moment là que j’ai été à la salle de façon plus assidue et que je me suis rendu compte qu’il ne suffisait pas que j’aille transpirer sur mes machines mais qu’il fallait aussi que je modifie mon alimentation.

J’ai donc arrêté les sodas, les gâteaux apéros, les gâteaux et autre viennoiseries et j’ai mangé plus de légumes et plus de fruits. Je n’ai pas fait de régime. Juste modifié ma façon de manger et rééquilibré surtout. J’apprécie mon petit pain du samedi matin, bien plus que lorsque j’en mangeais tous les jours ! Je mange encore des cochonneries mais de façon moindre ! Hier, j’ai pris de la chantilly avec mes fraises et ce sans culpabiliser !

diet-695723_960_720

Mais lorsque la personne m’a dit l’autre jour « Il serait temps que tu arrêtes de maigrir, y’a plus de graisses, y’a plus rien à perdre. Il ne faudrait pas que ça devienne une obsession », j’ai vu rouge ! Déjà cette même personne a entamé un régime Weight Watchers et se pesait au début chaque jour pour voir les changements. Très mauvais de se peser chaque jour, moi avec mon rythme d’une fois par semaine, je ne vois pas où est l’obsession. Chaque lundi matin, je me pèse et le premier lundi de chaque mois, je me mesure bras, cuisses, ventre, taille etc etc… Car je sais que ce sont plus les mesures et non le chiffre sur la balance qui t’indique où tu en es !

Alors, oui, je fais du 36/38 à présent et non je ne suis pas maigre ! Je suis mince ! Il faut nuancer les deux et comprendre la différence ! On ne voit pas encore mes os et j’ai encore un tas de graisse à traîner ! Et de plus, je fais ce que je veux ! Personne n’a à me dire d’arrêter ou de stopper quoi que ce soit. Je sais quel est mon objectif à présent, j’ai perdu 20 kilos et maintenant, je veux raffermir, tonifier et me muscler. Mes différentes blessures sportives de l’année m’ayant minée et fait croire que je ne pourrais plus faire de sport sans avoir mal, étant maintenant derrière moi.

HNCK1963

Je veux commencer ce nouveau challenge pas pour l’été. Pas pour être bien dans mon bikini car je refuse de m’imposer une date à laquelle atteindre mon objectif. Je veux aussi d’abord prendre contact avec un/une coach sportif(ve) pour savoir comment m’y prendre entre cardio et renforcement musculaire, comment allier les deux, dans quel temps imparti pour chaque etc etc… Je veux faire ça pour moi, car un corps ferme est ce qui me plait moi !

J’ai vraiment mal pris qu’on me dise que j’étais comme ceci ou comme cela. Déjà, tu me vois en vêtement donc tu ne vois effectivement pas la graisse qui se loge encore dans mon ventre ou dans mes cuisses ou encore sous mes bras.  Et puis, je gère en fait donc je ne vois pas en quoi ça regarde qui que ce soit d’autre que moi ! Je sais ce que j’ai à faire, et même ce que je dois et même veux manger ! Je refuse de faire n’importe quel régime, je refuse de m’interdire les desserts industriels donc non la nourriture est loin de devenir pour moi une obsession !

HNCK5665

Je crois que chacun doit faire comme il l’entend selon ses envies et convictions ! Que soudainement on veuille faire attention, ou même devenir vegan, ou autre, c’est un choix qui ne regarde personne d’autre que vous et qui doit être fait en accord avec vous-même ! Alors, oui, je n’aime pas qu’on me dise que mon corps est comme ceci ou comme cela, et que je devrais manger comme ceci ou comme cela. Je n’ai eu besoin de personne pour perdre 20 kilos donc je gère. Je ne dis pas que j’ai la science infuse, loin de là ! J’aimerais encore apprendre sur la nutrition mais je veux juste dire, que je sais ce que je dois entreprendre pour parvenir à mes objectifs.

Avant de critiquer les autres sur leur façon de faire, questionnez-vous sur la votre et regardez-vous dans le miroir ou dans votre assiette ! Vous n’avez pas assez à faire avec vous-même pour vous occuper des autres ? A toutes les filles qui souhaitent perdre du poids, je vous dirais juste qu’il n’y a pas de secret : il faut bouger et bien manger, avoir de la volonté et comprendre comment fonctionne son propre métabolisme et agir en fonction de celui-ci. N’entreprenez pas un régime strict que vous ne tiendrez pas dans la longueur et surtout ne faîtes pas confiance aux pilules minceur, ça se saurait si les miracles existaient !

life inspilia

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :