Parlons sexe : qu’est-ce que jouer à l’allumeuse ?

L’autre jour, je vous publiais cet article sur une petite anecdote qui m’est arrivée. Depuis ce jour, je me posais la question de savoir si j’avais pu avoir avec la personne concernée dans l’article, un comportement d’allumeuse.

Une allumeuse est une aguicheuse, une femme qui cherche à exciter le désir. Une séductrice, charmeuse, tentatrice. Mais quels sont les comportements à adopter pour juger qu’une femme puisse entrer dans cette catégorie ?

En discutant avec vous dans vos différents commentaires sur le dit article, je me suis demandée si je n’avais pas eu avec lui un comportement d’allumeuse. Après tout, en continuant la conversation dans son sens et tourné légèrement et subtilement vers le sexe, est-ce que je ne l’ai pas au final un peu « cherché » ?

De plus, pourquoi lui se priverait-il alors que des tas de filles moins farouches que moi ne doivent même pas attendre qu’il leur demande ce genre de photos pour lui en envoyer d’elles-mêmes en espérant approcher leur star favorite par ce biais ? Pourquoi aurait-il alors tort de s’en passer alors que des meufs se laissent faire et prendre au jeu ? Tant mieux pour lui dans ce cas ! Surtout que comme me disait l’une d’entre vous, avec les informations sur les dangers sur les réseaux, elles savent tout de même les risques qu’elles prennent !

Quelques photos en lingerie leur donnent-ils tous les droits ?

J’aimerais aussi revenir sur mes photos de lingerie publiée sur Instagram.

Il doit y en avoir trois de ce genre en tout sur un millier de photos. J’ai également d’autres photos où je suis en sous-vêtements. Mais il n’y a rien de sexy dans ces photos puisque j’ai publié beaucoup de clichés pour montrer l’évolution de mon corps tout au long de ma perte de poids. Alors est-ce que les photos où je pose et expose ma poitrine en lingerie sont aguicheuses ? En tout cas, je ne les ai pas faites en ce sens. Pour moi, cela reste des clichés très artistiques en noir et blanc en jouant avec la lumière. Et elles n’ont rien de vulgaire !

Mais là où j’ai envie de pousser un coup de gueule, c’est contre tous ces mecs qui pensent que, ça y est, parce-qu’une meuf poste ce genre de photos, c’est qu’elle est facile et d’accord pour coucher avec n’importe qui ! Bah non, désolée de vous contredire les gars, mais je suis bien la preuve vivante que non, je ne couche pas avec n’importe qui !

Alors non, ce n’est pas parce-qu’on porte une mini-jupe ou encore un décolleté sexy qu’on a envie d’un mec dans notre lit à tout prix. Et je trouve ça dingue qu’encore en 2017, des personnes puissent encore penser l’inverse.

Pouvoir parler de ça librement sans arrières-pensées…

Du coup, je me suis également interrogée si le fait de parler de sexe de façon implicite avec un mec, ça faisait de nous une aguicheuse ? Je pense tout de même qu’aujourd’hui, on est quand même dans une société ouverte et un petit moins taboue sur ces questions pour pouvoir parler de ça sans pour autant avoir envie d’un tableau de chasse énorme et des envies de coucher à tout va !

Ça m’amuse parfois de parler de ça effectivement. Quand je le fais, en général, c’est que j’ai senti un feeling avec le mec en question. Et non, pas forcément un feeling dans le sens où je me vois en couple avec lui d’ailleurs. Non, au contraire, c’est plutôt quand je vois qu’une amitié peut naître, et même un rôle de confidents des deux côtés. Donc, pour ma part, ce n’est aucunement dans l’intention de plaire ou d’exciter un mec ?

Par contre, est-ce que le fait d’être vierge et d’aimer parler de ça sans être forcément bien gênée à l’écrit et à distance ne serait pas une façon de compenser. Oui car en général, je m’amuse de ça sur Internet. Mais pas sûre qu’en face à face, je sois aussi à l’aise ! Chercher à titiller et à me titiller pour me donner quelques sensations ou avant-goût, je ne sais pas, peut-être un peu. Peu importe de toute façon car cela reste tout de même et de toute façon, très rare. Il ne faut pas croire que je parle de ça avec tous les inconnus qui passent !

Ne pas oublier à qui on parle… même si on pense le connaître !

Disons que là, je me suis vraiment faite avoir sur le fait de tellement bien connaître ma célébrité que je me suis sentie plus proche de son pote que je ne le suis en réalité. Ma naïveté m’a encore rattrapée là-dessus ! Et là où l’histoire me gênait d’ailleurs, c’était par rapport à cette célébrité. Comme si ce qui était arrivé, m’avait fait le faire redescendre dans mon estime. Mais je remercie les personnes qui m’ont dit que non, on ne juge pas une personne à ses potes ! Alors, oui je continuerai d’idolâtrer ce mec !

Et toi, qu’en penses-tu ? Parles-tu librement, même de façon subtile, de sexe ? Penses-tu qu’en parler avec un mec, c’est le titiller ? Pour toi, qu’est-ce qu’une allumeuse ? Penses-tu qu’être libre d’en parler signifie forcément fille facile ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :