J’écris des histoires…

écrire des histoires

J’écris des histoires pour oublier la mienne. Pour oublier le vide, l’ennui et la routine décadente de ma vie. Il me manque encore le courage. Le courage d’agir et de faire de ma vie ce dont j’ai envie qu’elle soit. Car la prise de conscience a eu lieue et le décalage entre mes envies, mes aspirations et ce qu’est réellement ma vie est énorme.

Alors, j’écris des histoires. J’ai écrit mon histoire. Je vous ai conté mes blessures, mes joies, mes peines… Mais la plupart de mes articles « humeurs » se résument à des sentiments et non à des choses que je vis… En fait, j’ai comme la vague impression de ne rien vivre justement. Le boulot, le sport, la lecture, les séries et ce blog. Voilà ce qui résume ma vie…

Il n’y a pas de grandes péripéties ni de grands rebondissements. Moi, j’aimerais vivre à cent à l’heure et ne plus jamais avoir le temps de m’ennuyer. Car dans ces périodes d’ennui, je ressasse. Et je ressasse l’ennui mortel de ma vie. C’est un véritable cercle vicieux…

inventer des personnages

Alors j’écris des histoires. Des personnages que j’invente. Que je m’invente. Des personnages que je peux façonner à mon idée, mes désirs… Je peux m’inventer des histoires. Des histoires où je peux choisir d’être l’héroïne. Je peux choisir ma vie. Oui, je peux choisir qui je suis et ce que je fais. Je peux enfin me faire vivre ce dont j’ai toujours voulu vivre.

Les histoires d’amour sont mon moteur. J’aime écrire des histoires d’amour. Des histoires étonnantes, passionnantes surtout… La passion me fait vibrer. J’écris des histoires d’amour pour oublier que ma vie amoureuse est un désert…

Je sais que je peux réécrire mon histoire. Que malgré ce que je pense, à bientôt 30 ans, je suis encore jeune et que j’ai encore tout ma vie devant moi. Je vais continuer à m’armer de courage et apprendre à prendre confiance en moi pour pouvoir diriger ma vie là où je veux qu’elle aille… Et un jour, la belle histoire sera mienne…

Rendez-vous sur Hellocoton !

A l’aube de mes trente ans…

Une vie bien trop calme

L’écriture de mon dernier article n’a pas été chose aisée. J’en avais déjà parlé un un peu sur le blog mais pas façon si ouverte dans un article entier. J’ai d’abord voulu mettre cet article sous mot de passe et ne l’envoyer qu’à celles qui me le demanderait. Et puis, je me suis dit, pourquoi ? Et si cet article pouvait m’aider à y voir plus clair ?

Je ne pense pas que ça m’ait aidée. Pourtant vos commentaires m’ont beaucoup touchés par leur bienveillance et leur non-jugement surtout. C’était très important pour moi. J’ai appris à faire le tri dans les commentaires et à prendre du recul donc je savais que j’aurais pu gérer quasi n’importe quoi.

Mais, je me suis rendu compte en vous lisant que la situation me pesait encore bien plus que je ne le pensais. C’est bien simple, je ne supporte plus ma vie et ce peu d’action. Pas uniquement dans ce domaine là d’ailleurs mais dans tous les domaines de ma vie. C’est le calme plat, je veux une tempête. Que ça bouge…

Ma vie est routinière. Je me lève, je vais au boulot, parfois au sport, seuls moments où je me sens vivante d’ailleurs. Puis je lis, j’écris ici ou ailleurs. Pus ici qu’ailleurs. Ce projet de roman est resté en suspens. Comme à peu près tout ce que j’aurais aimé entreprendre.

ces choses que j’aime…

La photographie est un talent que j’ai eu longtemps envie de développer, il fut un temps ou j’étais même plutôt douée ou en phase de l’être. Et puis quand il est parti, cette envie est partie avec lui. Tenir un appareil photo est devenu assez compliqué depuis… Et puis la peur toujours et encore. Je ne suis pas une aventurière dans l’âme qui pourrait partir seule en vadrouille photographique, j’aurais bien trop peur de me perdre…

Il y a aussi le chant. J’ai toujours aimé chanter depuis toute petite. Mais étant donné que je ne chante que dans ma chambre, je ne sais pas si je suis douée. A part sur quelques vidéos Youtube, personne ne m’a jamais entendue chanter en vrai longtemps voulu prendre des cours puis je n’ai jamais osé franchir ce pas. Peur de ne pas être douée, et qu’on ne me dise que je ne soit pas du tout faite pour ça.

L’écriture. Elle aussi elle me poursuit depuis toute petite. Déjà en primaire j’écrivais des nouvelles. Je suis triste de les avoir jetées plus tard. J’aurais aimé me relire. Je me rappelle que c’était sûrement très cucul la praline mais au moins j’écrivais… Adolescente, j’ai écrit des paroles de chanson… Peut-être les chanterais-je un jour ?

Et puis, le sport. Une révélation depuis plus de 3 ans moi qui n’était pas sportive pour un sou et la dernière à être choisie dans les équipes à l’école. Aujourd’hui j’ai appris à nager alors que il y a deux ans j’étais encore aquaphobe et je fais du sport en salle environ deux ou trois fois par semaine. C’est ma soupape. Mon bol d’air frais. J’ai tellement besoin de ça pour aller bien…

trop seule…

Malgré toutes ces choses, ma vie est plate. En réalité, je n’ai que très peu d’ami(e)s. Ou alors ceux qui vivent loin et rencontré sur Internet, pour la plupart vu au moins une fois et sinon pas encore eu l’occasion. Mais du coup, quand je ne suis pas au boulot, quand je ne suis pas au sport. Je m’ennuie. Même si je passe mon temps à lire, à écrire ou à regarder des séries.

Je crois que j’aimerais passer du temps avec des gens. Faire des rencontre amicales qui seraient près de chez moi. Faire des sorties, d’amuser. Tout ce que je n’ai jamais fait dans mon adolescence et qui me manquent malgré que j’ai toujours donné l’impression que non.

Je me sens dans une impasse. Me voilà à un tournant de ma vie. Je ne sais pas si ce sont les trente ans qui approchent mais j’ai envie de tout changer. De me sentir vivante. De faire un tatouage, qui expliquerait ma détermination parfois… Le courage que j’ai eu de perdre 25 kilos, d’affronter ma peur de l’eau. Ce courage que j’ai eu mais qui me manque dans ma vie amoureuse, dans ma vie amicale, dans ma vie professionnelle.

oser la confiance en soi

J’aimerais que ce courage me donne confiance en moi dans tous les pans de ma vie. Oser faire des rencontres, me casser la gueule aussi parfois, tomber mais toujours se relever. Ne plus avoir peur de rien, jamais. Faire ce dont j’ai envie. Chanter, écrire, rencontrer, sortir, m’amuser. Faire du sport, apprendre les bases de la nutrition. Terminer le roman commencé. L’envoyer à des maisons d’édition. Participer à des concours d’écriture.

Me trouver jolie. Ne plus avoir peur de rencontrer un mec après lui avoir parlé sur un site de rencontres. Ne plus avoir peur qu’il ne me trouve moins joli qu’en photo. Avoir suffisamment confiance en moi et en mon charisme pour qu’il me trouve charmante. Ne plus être jalouse, possessive et excessive. Ne plus attendre trop de lui. Me suffire à moi-même. Vivre… Être en paix avec moi-même…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Là où j'aimerais habiter ! . . . {TAG suite}

Hello !

Hier, je me lançais dans l’idée de faire un TAG dont voici les règles :

Le but sera donc de donner des exemples d’endroits où l’on n’aimerait pas vivre. Puis de taguer 3 personnes pour en faire de même ! Le lendemain faire pareil, mais dans les endroits où l’on aimerait vivre, et re-taguer 3 personnes également ! 

Alors pour voir les endroits où je n’aimerais pas habiter, cliquez ici.

Aujourd’hui, je vais donc vous dévoiler les endroits où j’aimerais bien habiter !

– Au dessus d’une salle de sport, pour pouvoir y aller à tout moment !

– Dans une maison ou un appart à plusieurs étages (3 au moins!).

– Près d’une librairie ou d’une bibliothèque parce-que j’adore lire !

– Aux États-Unis, en Californie, Los Angeles par exemple !

et pour finir :

– J’aimerais vivre en théorie car en théorie tout se passe bien ! 😉

Ce soir, je nomine :

Ifeelblue

Pretty Cool Thing 

Elo21

A vous les filles !!!! Fini pour moi !

J’espère que ce tag vous aura plu !

1653864_1513626038866367_4221337237315962528_n

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je n'aimerais pas habiter . . . {TAG}

Allez hop, je me lance dans le lancement de TAG !

L’autre jour, j’étais chez moi et j’avais la fenêtre ouverte. J’habite une petite impasse tranquille d’une petite ville citadine pas loin du bourg. Nous étions samedi et j’entendais les cloches sonner, sûrement pour un mariage.

C’est là que j’ai eu l’idée de cet article, car les entendre deux trois coups passent encore ; mais au delà de 5 minutes, je n’en pouvais déjà plus.

Et j’ai eu envie de faire de cet article un TAG. Le but sera donc de donner des exemples d’endroits où l’on n’aimerait pas vivre. Puis de taguer 3 personnes pour en faire de même ! Le lendemain faire pareil, mais dans les endroits où l’on aimerait vivre, et re-taguer 3 personnes également ! 

Ainsi, je n’aimerai pas habiter :

– Juste à côté d’une église pour être réveillée par les cloches le dimanche matin jour de grasse mat’ oblige !

– A côté d’un cimetière, avec les séries et films que je regarde parfois, j’aurais peur de voir des fantômes !

– Aux abords d’une route avec fenêtre donnant sur le trottoir, ou aux abords d’une départementale ou autoroute où 10000 voitures passent la journée !

– A la campagne, où la maison voisine la plus près est à 5 km !

– Sur une île, il faudrait prendre le bateau pour aller dans une ville « voisine ».

– A côté d’une discothèque, pour le bruit !

– A côté d’un bar, j’ai du mal avec les personnes alcoolisées (quand elles deviennent agressives)!

– A Paris ! J’adore y aller en touriste mais habiter dans cette ville de stressés et pressés : non merci !

 Et voilà ! Alors pour ce soir, je tague :

Mfranceetlesmots

Charlie Dupin

Les Jeux de Maux

A vous de me dire où vous n’aimeriez pas vivre puis le lendemain où vous voudriez vivre et de taguer 3 autres personnes à votre tour !!

1653864_1513626038866367_4221337237315962528_n

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :