J’ai trente ans aujourd’hui…

A l’heure où je commence à écrire cet article, nous sommes à un peu plus de 12h où 30 ans plus tard,je pointais le bout de mon nez dans ce petit monde. Et oui, vous qui lisez cet article le 06 juillet (si vous le lisez le jour de sa publication) bah j’ai 30 ans aujourd’hui. Et en fait, je ne sais pas si ça va changer grand chose aujourd’hui. En effet, j’ai l’impression d’avoir 30 ans depuis le premier janvier. Le changement d’année a signé le passage de ce cap et je le vis plutôt mal !

un cap difficile a passer…

Je pense que je ne le vivrais pas aussi mal si j’avais moins l’impression que ma vie est sans intérêt. Rassurez-vous, je ne suis pas suicidaire, mais j’ai tellement l’impression de n’avoir rien construit qu’effectivement, ce passage est difficile. Dans le sens où le temps passe justement, et que je me rends compte qu’il passe de plus en plus vite. J’ai du mal à croire que nous avons déjà fait quasiment la moitié de l’année, alors que j’ai l’impression que Noël était hier presque !

Quand je parle que je n’ai rien construit, c’est surtout que j’ai la fâcheuse tendance de comparer ma vie à celles des autres. Là effectivement, j’ai l’impression d’être en retard sur pas mal de monde. Mais pour certaines choses, ce n’est même pas du retard, c’est plutôt une question d’envie. Je ne cherche pas à construire un mariage, même si ça ne me déplairait pas d’être en couple. Je recherche encore moins à avoir des enfants puisque je n’en veux pas. Le couple enfant avec chien, et qui fait un prêt pour l’achat d’une maison, ce n’est clairement pas pour moi !

30 ans de vie mais si peu en vie…

Non, je veux plutôt dire que ma vie n’est pas riche. Je ne voyage pas beaucoup. De plus, je n’ai pas beaucoup d’amis, peu d’interactions sociales, en dehors des amitiés créées virtuellement mais que je ne vois donc pas souvent. Je me rends compte que je n’aime pas du tout mon travail, qu’il ne me suffit plus, qu’il ne m’épanouit pas du tout. Et que je n’ai plus du tout envie d’être dans un poste comme celui là. Mais je n’ai aucune idée de ce que j’aimerais et / ou pourrais faire d’autre. De plus, la peur de manquer d’argent font que je reste malgré mes sérieux pétages de plomb parfois… De plus, ma vie amoureuse est un désert sans nom…

A part le sport, les séries, les livres, le web et le shopping, je ne fais pas grand chose. Et surtout, je fais tout toute seule ou encore avec ma mère. C’est la personne la plus proche de moi et pourtant on ne s’entend pas toujours très bien. J’ai trop dépendue d’elle depuis tout bébé étant donné le contexte de ma naissance de fille posthume… Elle m’a tellement couvée que j’ai eu du mal à voler de mes propres ailes. La seule fois où j’ai vécu seule c’était pour aller vivre avec mon ex, donc en fait je n’ai jamais vécu seule.

un besoin de changement radical…

J’ai l’impression de ne pas en être capable. Que je vais m’ennuyer. J’ai tellement peur de l’ennui. Et pourtant, c’est ce qui résume ma vie, je m’ennuie. Car oui, même si j’aime lire, écrire, regarder des séries, aller à la salle de sport etc etc… j’aspire à une vie sociale tellement plus riche. J’aurais voulu pouvoir garder des amitiés intactes et pouvoir leur parler de tout en étant à l’aise avec eux. J’aurais aimé voyagé, n’avoir peur de rien surtout et surtout pas d’oser et de prendre des risques.

Voilà j’ai 30 ans, pas ou peu d’amis par chez moi, un poids lourd à porter dont j’ai trop parler ici et sur lequel je ne veux plus trop échanger étant donné la non-compréhension à laquelle j’ai du faire face sur mon précédent article… Une vie sociale et amoureuse désertique, une peur de l’avenir et du manque d’argent et surtout une peur de l’échec et d’oser prendre des risques qui font que je reste là à faire du surplace.

J’ai conscience de tout ça, ce qui me rend triste, ce qui ne va pas dans ma vie mais je n’ose toujours pas agir. J’ai réagi mais je n’ai pas encore agi. J’espère que les 30 ans seront le signal qu’il est grand temps que je sonne l’alarme. C’est un peu comme si j’avais l’impression que c’était le début d’une nouvelle vie, ou c’est ce que je me dis pour me rassurer que non je ne vieillis pas et que je suis encore jeune…

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions sur “J’ai trente ans aujourd’hui…

  1. Fugu dit :

    J’ai l’impression de me lire au même âge que le tien, soit il y a 3 ans et demi… L’impression de n’avoir jamais rien fait, de ne pas avoir de but, de finalité… De voir les autres évoluer, loin, car je n’ai moi même que peu de contacts avec les gens.

    Si ça peut te rassurer : ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Certes je n’ai toujours pas beaucoup d’amis, je suis en couple avec le même homme depuis 9 ans (déjà…) qui est un peu la seule personne que je côtoie vraiment. Mais un jour, j’ai eu le déclic, alors que je errais sans « but », j’ai décidé que le mien serait de faire en sorte d’être satisfaite le jour où je quitterais ce monde.

    (1/2, je n’arrive pas à écrire mon pâté en une fois, ça couvre l’affichage de la validation ! :|)

  2. Rozie & Colibri dit :

    Tu m’as beaucoup touchée, Dounia. La sincérité avec laquelle tu fais ce constat est poignante.
    Je comprends ton désarroi, tes craintes, et tes déceptions.
    Sur Facebook, quand tu parlais de ta maladie qui n’en finissait plus, je me demandais si ce n’était justement pas le cap des 30 ans que ton corps avait du mal à passer, en lien avec ce que tu ressens au plus profond de toi. Mais peut-être que ça n’a rien à voir !
    Quoi qu’il en soit, ne perds pas de vue que tu as vécu 30 ans, mais que tu en vivras 30 autres, dans lesquels de nombreux évènements auront lieu.
    Je te souhaite un bel anniversaire Dounia. Je te souhaite que l’année de tes 30 ans t’apporte un peu de ces changements que tu désires.

    • Dounia-Joy dit :

      Je suis à coeur ouvert dans mes écrits, c’est une force tu trouves ?
      Parfois cela m’a porté préjudice…
      Tiens, je n’y avais pas penser mais j’avais trouvé un lien je vais reregarder en fonction de mes récents symptômes ! merci
      merci bcp en tout cas 🙂

  3. Fugu dit :

    Travailler le lâcher-prise, le bien-être, avancer vers ce qui me plaît. J’ai changé d’activité pour une bien plus à risque (je suis à mon compte), sans assurance pour le lendemain et même si souvent, encore aujourd’hui je suis effrayée à l’idée de tout perdre, je ne regrette pas ce qu’elle m’apporte. J’ai appris à aller vers les gens, qui eux me trouvent de plus en plus facilement sympa (sauf mes voisins haha).

    Bref, je te raconte ma vie mais c’est juste histoire de montrer qu’il n’est jamais trop tard pour agir, même si on aura peut-être pas la vie dont on rêvait enfant ou ado.

    (2/3 en fait… Désolée)

  4. Fugu dit :

    On ne se connait pas encore, je découvre ton blog via Hellocoton (et j’ai hâte de lire tes anciens billets) mais si je puis me permettre, peut-être que l’aide d’un thérapeute serait à envisager ? Psy, ou autre… Quelqu’un capable de mieux comprendre avec toi les mécanismes de ta vie et de t’aider à passer des caps pour l’améliorer et en faire une vie que tu aimes.

    Bisous !

    3/3, pardon pour le pâté ! 😀

    • Dounia-Joy dit :

      Psy j’ai essayé mais cela ne m’apporte rien, même le dernier vu le mois dernier m’a dit que je n’en avais pas besoin, tout doit venir de moi en fait ! 🙂

  5. crazyscorpiongirl1984 dit :

    Hello,

    Ce cap je l’ai passé il y bientôt 3 ans et j’ai eu autant de mal à le passer que toi en ce moment pour, à vrai dire, quasiment les mêmes raisons que toi.Je n’étais pas très bien dans ma peau. J’avais l’impression de ne pas être à ma place dans la trentaine. En ce qui me concerne, je vis seule depuis 7 ans (avec mon chien et mes chats) mais je souffre pas mal de la solitude. Cependant, depuis un an, je vais mieux. je me pose toujours des questions essentielles mais je me suis résolue à vivre ma vie sans m’inquiéter de ce que les autres pensent et au moment où j’ai décidé que j’avais encore le temps pour changer les choses, je me suis sentie mieux. 30 ans c’est encore jeune. A 30 ans, on peut commencer quelque chose de nouveau, prendre des risques, se trouver un objectif à atteindre et puis, prendre le temps de l’atteindre (Ps : Je n’y suis pas encore mais j’y travaille).

    En attendant… Joyeux anniversaire 😀 (surtout aujourd’hui, fais quelque chose qui te plait, seule ou avec des amis, évite de rester chez toi à te lamenter, sois positive car demain, c’est un nouveau challenge à atteindre et aujourd’hui tu as la maturité pour prendre les choses en main 😉 )

    Bisous

    Crazy Scorpion Girl

  6. yasmine D. dit :

    Je comprends ce que tu dis, le sentiment de ne pas avoir avancé. Et pourtant je ne peux pas me plaindre de ma vie sociale. J’ai tout commencé tôt. Je suis aujourd’hui à l’étape où j’aurais du être à 20 ans. Et au final, même si parfois il y a des bas. Je ne suis pas malheureuse pour autant. Il faut prendre les choses telles qu’elles sont. Et occulter le regard des autres, et ce que pense les autres. Faire les choses seules c en n’est pas difficile une fois lancé. Je me rappelle de mes premières vacances seule et ça reste un bon souvenir.
    Une fois que tu auras franchi la première étape le reste sera plus facile.
    Joyeux anniversaire bises

  7. Ginie dit :

    J’ai 34 ans dans 6 jours et je suis au même stade que toi… sauf que je me dis qu’il ne sert à rien de comparer aux autres, que chacun va à son rythme et surtout que le meilleur reste à venir… tout ceci a une raison et bien tôt nous le saurons. En attendant profites au jour le jour et cherche le positif dans les petites choses 😉 et Joyeux Anniversaire 😊

  8. Marion dit :

    Article vraiment touchant. Je crois que chaque cap important d’une vie, comme le passage de la trentaine, chacun le vit à sa façon, il n’y en a pas de bonne ou de mauvaise… Personnellement j’ai adoré mes 20 ans à tel point que lorsque je suis arrivée à 30, il y a un peu plus d’un an maintenant, j’ai vraiment eu l’impression de faire comme un deuil que je fais encore, et mon corps a décidé de me le montrer en tombant malade, en me retrouvant avec des soucis de santé que je n’avais jamais eu avant, le corps ne suivant plus, le moral n’a plus trop suivi et l’année de mes 30 ans, bien que joyeuse, fut quand même vraiment difficile. J’espère que dans ton cas le cap des 30 sera positif! Chacun est différent et même si nous sommes toutes les deux différentes et notre experience pendant les 20 ans est différente, je me retrouve quand même dans tes mots touchants. Je suis d’ailleurs toujours touchée par tes billets, tu écris avec une émotion très forte qui me touche beaucoup, je ne commente pas souvent car tu écris sur des sujets parfois difficiles et je ne sais pas trouver les bons mots. Mais aujourd’hui, j’ai quand même voulu poster un commentaire. Bon anniversaire en tout cas ❤

    • Dounia-Joy dit :

      C’est marrant j’ai trainé un long rhume + toux pendant un mois là dernièrement.. très fatiguée !
      c’est super gentil ce que tu me dis pour mes articles, ça me fait très plaisir.
      merci bcp 🙂

  9. Marie Kléber dit :

    Se comparer c’est le début de la fin – je me suis longtemps comparée donc je ne te jetterais pas la pierre Dounia. Ce que je veux te dire c’est que quand on se libère du regard d’autrui, on apprend à vivre pleinement.
    Tu as cette impression de n’avoir rien vécu – j’avais la même à l’aube de mes 30 ans. Et pourtant chaque pas t’a amené là où tu es. Tu dois faire face à beaucoup de choses qui te déplaisent dans ta vie aujourd’hui. Mais ce n’est qu’en osant, en te faisant violence parfois que tu arriveras à dépasser tout ça. Fais-toi confiance et apaise la petite fille à l’intérieur de toi, tout ira bien, tout ira même merveilleusement bien.

    Je t’embrasse et te souhaite un Joyeux Anniversaire pour tes 30 printemps!

  10. Marie dit :

    Je n’ai pas encore passé le stade des 30 ans, il me reste encore cinq petits mois, mais je suis passée par ce stade là.
    En prendre conscience est déjà un grand pas en avant. Pour ma part, consulter une psy a été d’une grande aide, m’a permis d’intégrer que tout n’est pas figé, et que j’ai la capacité de faire changer les choses. Depuis trois ans qu’elle me suis, j’ai fait des progrès énormes. Je ne sais toujours pas ce que je veux faire de ma vie, mais pour autant je ne subis plus ma vie dans une sorte de torpeur fataliste. Avant je n’étais pas satisfaite de ma vie mais je la subissais en pensant qu’il me faudrait changer radicalement de vie de A à Z, arrêter tout ce qui fait ma vie actuelle et reprendre à zéro ailleurs, autrement. Finalement, j’ai changé les choses petit à petit. Baby steps. C’est beaucoup moins radical et du coup ça permet d’améliorer certaines choses petit à petit.
    La psy m’a aussi aidée à être moins déprimée dès qu’il y a un coup dur ou quelque chose qui ne va pas comme je le souhaiterais. J’ai appris à capitaliser sur les points forts dans ma vie pour ne pas tout voir en noir quand ça ne va pas.

    Enfin, et je pense que c’est super important pour les gens solitaires comme nous, c’est d’apprendre à ne plus avoir besoin des autres pour faire des choses. Oser le faire seule, ne pas attendre de trouver la bonne personne pour faire ce dont on a envie ou encore mieux pour réaliser nos rêves. Et puis parfois (par toujours mais bon), le fait de parler de son projet autour de soi pendant la préparation (en réel ou sur les réseaux aussi), va en fait intéresser quelqu’un à qui on n’aurait pas pensé ou osé proposer.

    PS: il y a effectivement un petit bug sur ton formulaire de commentaire quand on écrit un trop long commentaire… Utiliser la touche tab permet de descendre aux champs du dessous et de réussir à envoyer le commentaire quand même !

    • Dounia-Joy dit :

      Moi non plus je ne souhaite pas tout changer radicalement mais petit à petit aussi 🙂
      Oser faire les choses seule, c’est ce que je vais me forcer à faire oui 🙂
      déjà je vais reprendre mon indépendance 🙂
      merci bcp !
      PS : je ne savais pas pour les coms, sais tu comment je peux changer ça ?

  11. Cuillère en bois et Marque Page dit :

    Ton article m’a beaucoup touché. Je suis passée également par ce type de phase, de réflexion. Il ne faut pas avoir peur de faire des choses toute seule comme par exemple partir en vacances. Le woofing est parfait pour ça, tu pars seule mais tu fais quelque chose de différent et tu rencontres de nouvelles personnes. C’est vraiment une expérience intéressante. (et ça ne coûte pas grand chose)
    Le bénévolat peut te permettre aussi te faire autre chose et de rencontrer des gens intéressants. peut être même une piste pour un nouveau boulot.
    Joyeux anniversaire et courage !

    • Dounia-Joy dit :

      Partir en vacances seule, ça me semble tellement le Pérou ! Mais j’aimerais, je ne connais pas le woofing, c’est quoi exactement ?
      merci en tout cas ! 🙂

  12. Les désirs d'Elisa dit :

    Bonjour, j’ai 35 ans depuis peu et tout les choses mises en places dernièrement, c’est une lente réflexion depuis mes 30 ans … C’est un long cheminement sur ses envies profondes. Un cap assez dur à passer mais valorisant !

  13. sweetiejulie dit :

    C’est une nouvelle année de vie pour toi, et la possibilité de changer tout doucement. Tu as déjà parcouru la moitié du chemin en osant nous parler de ce que tu ressens, en partageant les blessures de ton passé et de ta vie présente. Je ne te dirais pas qu’il ne tient qu’à toi de continuer sur cette lancée mais ce serait vraiment dommage que tu te décourages.
    Ce confort qui n’en est plus vraiment un t’étouffe… il te faut réussir à prendre de la distance par rapport à ta maman et à ton travail actuel, puiser dans tes capacités à résister et agir pour aller mieux. Comme face à ta perte de poids, tu sauras prendre les choses en mains au bon moment, j’en suis persuadée. Et petit à petit, tu sortiras de ta coquille, tu auras un autre travail et tu rencontreras d’autres personnes <3

    (N'oublie pas que ma porte t'est toujours ouverte, et nous sommes voisines, toi en Bretagne et moi en Normandie :))

  14. tinalakiller dit :

    Coucou ma belle !! 😀
    Encore une fois trèèès joyeux anniversaire. Je sais que ce jour n’est pas aussi joyeux que tu le souhaiterais mais sincèrement profite bien de ton week-end, fais ce dont tu as envie, éclate-toi.
    Et je ne te souhaite que d’évoluer et d’aller de l’avant, de réaliser tes rêves (parce qu’il n’est jamais trop tard) et de croire en toi ! 😀

  15. motsensceneblog dit :

    Ca faisait longtemps que je n’étais pas « passée chez toi », et je tombe à pic pour te souhaiter un bon anniversaire ! Que te dire, à part que tout arrive quand on s’y attend le moins… Et aussi de profiter d’être libre comme l’air, célibataire et sans enfants, de faire ce qu’il te chante, de changer de métier si tu en ressens le besoin… Bref, tu as toute une vie devant toi et tu peux en faire absolument tout ce que tu veux… C’est à toi de jouer 😉 Je t’embrasse !

  16. Nora D dit :

    Je les ai adoré mes 30 ans ! Pour moi tout allait être possible, c’était comme si enfin je pouvais tout m’autoriser. La jeunesse avec l’assurance d’une trentenaire, le monde était à moi lol Pourtant, je n’avais pas d’enfant, pas de mari, mais me caser n’a jamis été mon truc.
    Par contre, je me suis lancée à mon compte, j’ai monté mon projet, j’ai fini par trouver un chéri sympa, me suis fait tatouer..bref, l’éclate totale !
    Jusqu’à ce que je m’aperçoive que je faisais fausse route, que la vie planplan avec un chéri à la maison mais avec qui je ne partage rien ce n’était pas pour moi, que je voulais vivre et que j’étouffais comme si je m’étais revêtu d’un costume qui n’était pas le mien, et puis un jour, LA mauvaise rencontre, pas de bol, avec un pervers narcissique (il m’a bien calmé celui-là).
    Mes 40 ans sont alors arrivés, toujours pas d’enfant, pas de mec, plus un sou en poche et endettée jusqu’au cou, émotionnellement vidée et psychologiquement terrorisée…yep, pas de quoi sauter de joie.
    Me suis vraiment demandé si j’allais continuer ou pas.Et puis, j’ai un petit frère autiste, il a besoin de moi, je ne pouvais pas le lâcher. Alors j’ai continué.
    Mais cette fois-ci, je n’ai plus rien à perdre, et plus rien à foutre de pas mal de choses. Ma 2eme vie (la seule en fait) a vraiment commencé. La 1ere chose c’était de ne plus jamais revivre des trucs avec des gens qui ne me respectent pas, plus jamais. J’ai du apprendre à m’aimer, me respecter pour attendre cela des autres.
    Aujourd’hui, je me sens super heureuse, sans mec et sans enfant (ne pas avoir d’enfant n’était pas un choix pour moi, ce fut un sacré deuil à faire d’ailleurs).
    Le prochain que je rencontrerai n’aura rien à combler, il aura juste à m’aimer et partager (et me supporter et ne pas m’étouffer lol mais ça c’est autre chose).
    Chaque jour je me demande qu’est ce que je veux pour moi ? et je fais le maximum pour me l’apporter, avec mes moyens. Je n’attend plus des autres ou de je ne sais quoi, parce que je sais que demain, je ne serai peut-être plus là. C’est moi qui pilote maintenant.
    Du coup, plus rien n’est grave, puisqu’on est juste de passage et pour un court instant en plus.
    la vie est un jeu, une expérience, si tu le décides, tu peux toi aussi devenir une aventurière, tu as le potentiel pour.
    Il te suffit d’un premier pas, un premier acte, même tout petit. Ce sera le début d’un nouvel élan pour toi. Mais il n’y a que toi qui peut le faire. Personne d’autre. Juste un tout petit mini !
    Alors ? Par quoi tu commences ?! 😉

    • Dounia-Joy dit :

      J’aime bcp ton expérience car tu en as fait une force de tout ça et que tu es le capitaine de ta vie, j’admire bcp cela ! j’espère avoir ton courage !!!! merci 🙂
      par quoi je commence ? rechercher un appart 🙂

  17. Cora dit :

    Bon anniversaire Dounia. Je viens également de fêter mes 30 ans il y a quelques jours. Un cap pas évident à passer. Après une séparation, je suis retournée vivre chez mes parents à 28ans, dur dur! Il m’a fallu 1an et demi pour reprendre mon indépendance. Je ne dis pas que c’est simple tous les jours car vivre un quotidien seule quand on a eu l’habitude de le partager, que ce soit en famille ou avec son copain, c’est parfois déstabilisant. Mais globalement, c’est très positif. On se redécouvre. On apprend à apprécier sa propre compagnie. Je pense que c’est la prochaine étape qui pourrait te faire avancer. Je nous souhaite le meilleur pour cette trentième année!

  18. Sweet-Things dit :

    Coucou Dounia,

    j’ai dû te souhaiter un joyeux anniversaire par mail, sinon je ré itère, Happy Birthday !!!

    Tes écrits sont toujours très beau.

    Tu réussis à nous faire ressentir tes émotions, tes doutes, tes peurs.

    Tu as beaucoup de potentiel, tu te connais très bien, même le psy en convient 😉

    Il ne te manque qu’un déclic ….. pour libérer tout ce qu tu as en toi.

    Quand je te vois je pense à mes enfants, trouver le bon compromis entre les réconforter ou les pousser à se jeter à l’eau.

    Pour toi je crois qu’il n’y a pas d’hésitation à avoir…

    Il faut que tu sautes le pas, que tu te rendes compte que tes peurs ne te protègent pas mais t’asphyxie.

    Commence par vaincre une petite peur, puis ensuite passe à la suivante et ainsi de suite jusqu’à ce que tu puisses enfin vivre ce à quoi tu aspires.

    Alors, par laquelle commences tu ?

  19. marie dit :

    bonjour je me reconnais ds votre article jai 29ans! olalala! ecoutez quand on veut on peut, mais vraiment. Quand j’avais 27ans donc il y a peu de temps lol j’etais dans la meme galere que vous et je me disais « puré si jsuis pas mariée avant mes 30ans jme jette par la fenetre 😀  » haha , jai donc été m’inscrire sur un site et en 5mois j’ai rencontré 8 garcons, sur les 8 j’ai vraiment eu le coup de foudre pour un. 6 mois apres on se fiancaillais et 1ans après mariage a venise (la j’avais 28ans donc) quelques semaines après le mariage bébé, et la a 29ans et demi je suis enceinte de mon second bébé. Donc ma vie a juste changé du tout au tout en 2ans et demi. Alors je persiste et je signe quand on veut on peu.

Laisser un commentaire