Forme et santé, Humeurs, Love

Apprendre à lâcher prise . . .

Je suis une fille trop facilement stressée et angoissée. Pour tout. Mes émotions ont toujours pris le dessus, elles me contrôlent et je n’arrive pas à les apprivoiser et encore moins à les maîtriser. Je suis une peureuse et cette peur m’empêche de faire les choses comme je voudrais les faire. La peur a toujours pris le dessus sur mes envies. Et ça me saoule, j’aimerais apprendre à lâcher-prise.

girl-619689_640

Mais comment faire quand ce n’est pas ancré en soi et dans notre cerveau ? Depuis un peu plus de deux semaines, comme vous l’avez peut-être lu sur mon profil Hellocoton, je ne pouvais pas faire de sport. Pour cause, je me suis fait une élongation au mollet et ensuite j’ai eu mal à la cheville, j’avais un peu de mal à marcher. Ayant perdu en l’espace d’un peu plus de 2 ans près d’une quinzaine de kilos, j’avais extrêmement peur que ce repos forcé me soit fatal sur la balance.

Je me suis mise la pression toute seule pour rien parce-qu’au final, le poids sur la balance a même continué à baisser. J’ai donc sûrement perdu un peu de muscle et pas du tout pris de graisse, ce qui me rassure énormément. Maintenant, j’oserais faire des pauses dans ma pratique sportive en culpabilisant moins. En effet, ça m’aide à déculpabiliser sur moi-même, j’ai repris un peu le sport aujourd’hui avec l’application FizzUp, et je ne me suis pas fait mal sur le coup mais là je ressens peut-être un peu mon mollet, je devrais tout de même pouvoir reprendre en douceur (le médecin m’a dit que je pourrais reprendre cette semaine) mais je préfère attendre quand même l’avis du médecin du sport sur mon mollet et ma cheville d’autant que ce n’est pas ma première blessure sportive.

stairs-932806_640

J’ai aussi commencé les cours d’aquaphobie, un premier pas vers l’apprentissage du lâcher-prise, je l’espère. J’y avais déjà pensé l’an dernier mais je ne m’étais pas assez prise à temps pour les inscriptions. J’ai donc mis un an à développer l’idée dans ma tête et voilà, cette année, j’ai clairement décidé de sauter le pas. Et j’ai réussi à mettre la tête sous l’eau dès le premier cours et à flotter et sauter (en partant assise mais quand même) dans l’eau dès le troisième cours ce qui est assez dingue étant donné ma peur de l’eau !

J’ai tout de même peur de mettre la tête sous l’eau et de la laisser, le fait de ne pas pouvoir respirer me fait peur, alors je ne reste pas longtemps, moins que les autres. Je pense être celle qui aura le plus de difficultés à surmonter ma peur de l’eau mais bon ça ce n’est pas très grave, chacun son rythme. Mais j’ai peur de ne pas réussir à reprendre mon souffle et c’est assez traumatisant. Là aussi, je dois apprendre à lâcher-prise et à faire confiance à la monitrice et à me faire confiance à moi-même.

J’ai également peur de faire les choses toute seule. Je suis solitaire pourtant alors c’est assez paradoxal. Je n’aime pas trop sortir avec d’autres personnes, je n’ai pas beaucoup de conversation, je n’aime pas spécialement me confier ni qu’on se confie à moi. Mais, du coup, je n’ose pas non plus faire les choses seules. Genre un film qui me plairait de voir au cinéma ? Non, qu’est-ce qu’on va penser de moi si j’y vais seule. Ce qui résume assez bien les choses. C’est surtout le regard des autres qui me fait peur.

recognize-the-poison-in-my-heart_l

J’aime la photographie, et pourtant, je n’ose pas aller seule en expédition ou proposer des portraits à des personnes. Je n’ai pas confiance en autrui, et sortir seule avec mon appareil photographique, me ferait peur. Je n’ai pas envie de me faire agresser et piquer mon matériel. Vous voyez jusqu’où mon cerveau va !

Je n’arrive pas à lâcher prise, à baisser ma garde, et ceci dans les choses de la vie quotidienne mais dans mes relations avec les autres. Je n’ai pas beaucoup d’amis et je n’en veux pas forcément parce-que je n’ai pas plus envie d’être déçue. Pareil pour mes relations amoureuses. Je ne veux pas rencontrer de nouveaux mecs parce-que je n’ai pas envie de souffrir ni d’être déçue. Alors, je préfère ne rien faire.

J’aimerais être plus cool, lâcher-prise, ne plus avoir peur de rien. Faire les choses sans avoir peur de ce qui se pourrait se passer. Ne plus me poser trente-six mille questions et agir tout simplement. Mais comment faire pour y parvenir ?

Et toi, est-ce que tu sais lâcher prise ?

logo-fondrose-150x50

10534065_713304662067232_6920364935648498243_n

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton ! Tagged , , , , , , , , , , ,

0 thoughts on “Apprendre à lâcher prise . . .

  1. Hello, j’ai lu ton article par hasard et il m’a touché. Je pense que tu pourrais regarder les vidéos de David Laroche sur Youtube et qu’elles pourraient vraiment t’aider à avancer et te libérer de tes craintes… 🙂
    Bises, Marion

  2. Le titre de ton article m’a interpelée. Je me retrouve dans certains de tes exemples. Je pense que ça a un lien avec le fait de vouloir tout contrôler… Ca se travaille, j’en suis sûre. Courage, tu fais déjà des efforts (par ex, pour la phobie de l’eau) et c’est une avancée importante. Le reste en découlera peut-être, qui sait ? A bientôt, Marie.

  3. Bonjour,
    Je pense qu’il faut avancer par petits pas (baby stups). Tu ne peux pas espérer lâcher prise comme ça du jour au lendemain et contrôler tes peurs. Pour la photo par exemple, au lieu de proposer des portraits aux gens que tu ne connais pas, commence par prendre des paysages et des gens de ta famille. Pour le ciné, moi j’y vais toute seule très souvent (car mes amis ou mon copain n’ont pas forcément les mêmes goûts que moi) et figure toi que les personnes seules dans la salle, comme moi, sont souvent nombreuses. Dis toi que tu fais les choses pour toi! Je pense que quand tu sortiras du ciné après avoir vu un film qui t’a plu te fera te sentir mieux que d’être restée chez toi à avoir peur de le faire. Repousse tes limites peu à peu et ne prend pas en compte le regard des gens, après tout pourquoi accorder de l’importance à l’avis de gens que tu ne connais même pas?!
    Je finirais juste par cette citation “mieux vaut avoir des remords que des regrets!”

  4. Je comprends ce que tu veux dire, c’est difficile de lâcher prise quand on n’a pas toujours confiance en soi, quand on est timide etc… Après, personnellement, ce qui est paradoxal, c’est qu’il y a des fois où j’adore être entourée, sortir avec mes amis jusqu’à pas d’heures etc… Mais j’apprécie aussi les moments de solitude. Au début je n’arrivais pas à concevoir de sortir seule, je me faisais les mêmes réflexions que toi (“oh mais comment on va me voir” etc…). Et après une fois j’ai lu un article sur Madmoizelle qui disait que sortir seule c’était une chouette expérience. Alors, parfois ça me prend de sortir en ville solo, faire mon shopping sans avis extérieur (alors que c’est une activité sympa à faire à plusieurs), aller au cinéma seule etc… Je ne le fais pas tout le temps, loin de là, mais de temps en temps, oui c’est maintenant quelque chose que j’aime faire, ça fait du bien aussi de se retrouver face à soi-même et d’apprendre à s’écouter aussi 🙂

  5. Coucou 🙂 Ton article est très touchant, j’ai eu et j’ai encore quelque soucis du même style que toi, surtout avec les relations amicales… Si tu en as l’occasion et l’envie je te conseille de te confier à quelqu’un de compétent comme un psychologue par exemple. J’ai été en voir un il y a quelques années et ça m’avait beaucoup aidée d’avoir une aide extérieure. En tout cas bravo pour ton 1er pas contre ta peur de l’eau !

  6. Comme je te comprends, je suis en pleine apprentissage du lâcher prise et ce n’est pas évident. Mais comme tu y parviens enfin quel bonheur. Je te conseille le livre “Lâcher prise” de Guy Finley qui m’a beaucoup aidé! 😉

  7. Plus jeune, j’étais quelqu’un de très anxieux. Aujourd’hui, je le suis encore, c’est vrai. J’ai du mal à prendre du recul sur les choses, les gens, les sous-entendus. J’ai cette pression de donner une image parfaite de moi-même. Alors que bon, on en est pas obligés, en fait.
    J’espère évoluer avec le temps, la maturité. 🙂

Laisser un commentaire