Forme et santé, Humeurs, Love

Il y a des jours comme ça . . .

. . . Ou rien ne va. Où on ne s’aime pas. Où l’on se dit qu’on aurait mieux fait de rester couché. Où on est fatigué, épuisé et qu’on voudrait juste dormir.

Comme je vous le disais dans mon précédent article, je suis épuisée. Je ne dors pas assez. Je ne me ménage pas assez non plus. Je suis constamment en état de stress.

Mes soucis de dos m’épuisent également. Et rajoute à mon état de stress. Le manque de sport se fait sentir. Je suis retournée à la salle mais je me traine. Je n’en fais pas trop car je sens mon dos encore.

stress-391657_640

Mon manque de confiance en moi, déjà bien peu présent, s’étiole si je ne fais pas de sport. D’autant que la dernière pesée de dimanche matin m’a indiqué +1.5 kilos par rapport à deux semaines auparavant.

J’ai besoin de faire du sport. Parce-que ça me vide la tête, ça me déstresse, ça me détend et parce-que la perte de poids due à l’activité physique me permet peu à peu d’acquérir une certaine petite confiance en moi.

J’aimerais vivement avoir entièrement et pleinement confiance en moi. Me dire que je suis capable, que je peux faire telle ou telle chose, que je peux plaire aussi. Car en ce moment, je me trouve à nouveau grosse et moche et ça, je pense vraiment que c’est dû au fait de ne pouvoir faire de sport, car quand je suis à fond dedans, je me sens bien dans mon corps, enfin bien est un bien grand mot, mais au moins, je ne me fais pas horreur.

10986354_843718785669863_1250066073_n_GF

J’ai acheté le magazine “Flow”, je vous en parlerai dans le prochain article, et j’aimerais moi aussi réussir à avoir cette pensée positive qu’adopte les auteurs des jolis articles de cette revue fraîche et printanière.

Mais la vérité, c’est que je suis pessimiste et même pire que ça… Je suis défaitiste ! Je ne me sens jamais capable de rien. Je me dévalorise sans cesse. Il faudrait que je sois moins sévère envers moi-même.

Mais là, je crois que j’aurais bien besoin d’une cure de sommeil, voir d’une cure tout court. Au travail, aujourd’hui, je peine. J’ai l’impression que je vais m’écrouler. Je ne le montre pas. Je ne suis pas comme ça. Mais ce matin, j’ai été pleuré dans les toilettes. Un trop plein. Une hypersensibilité qui fait que je peux pleurer comme ça pour rien d’ailleurs.

flow-magazine-ipad-app

J’ai lu aussi que les soucis de dos pouvaient engendrer facilement dépression et compagnie. Ce qui pourrait expliquer ma petite baisse de régime ces jours-ci.

Je voudrais que mon kinésithérapeute me remette tout ça en place, ne plus avoir mal au dos, pouvoir petit à petit réintensifier mes séances de sport, me mettre au Pilates, peut-être au yoga, enfin apprendre à nager. Remplir mon agenda d’activités. Me faire du bien tout simplement !

Alors, je vous le dis, vivement que cette fatigue cesse et que je retrouve un peu plus ma joie de vivre, même si elle n’est pas complètement partie non plus, j’aime rire, et puis, ça me fait les abdos en attendant ! Ah ah !

Et pour me motiver et me redonner le moral, une chanson que j’écoute en boucle en ce moment :

logo-fondrose-150x50

20150108071927

Rendez-vous sur Hellocoton ! Tagged , , , , , , , , , ,

0 thoughts on “Il y a des jours comme ça . . .

  1. Tout va aller, tu as bien cerné le problème, le mal de dos donne vraiment les pensées noires, il faut que tu en finisses avec çà au moins, puis essaie de faire une cure de magnésium tout simplement genre Mag2 ou un autre truc pourvu que tu en prennes cela va t’aider, je te le promets! Sinon tu es très belle, on se voit toujours plus grosse que nous sommes, tu es parfaite là et si tu me vois ce matin dans ma petite robe noire sexy ;-P tu me dirais la même chose! Nous sommes de belles personnes, pleure tant que tu veux en ce moment mais bientôt c’est le printemps par chez vous, laisse toi porter par la vie! Je t’embrasse, tu seras fière de toi, regarde avec le sport et tout ce que tu as laissé comme peur derrière toi! <3<3<3

Laisser un commentaire