Humeurs, Love

Où le rencontrer en ayant peur de la rencontre ?…

Je n’ai pas écrit d’article sur l’amour depuis bien longtemps… Il n’y a rien à dire. Ma vie amoureuse est toujours un désert chaotique. Mon dernier coup de cœur date d’avril / mai… et celui d’avant de mars… Cela a duré jusqu’à août et puis ne le voyant plus, et ne parlant plus à l’autre, je suis passée à autre chose… Mais à personne d’autre ! Je n’ai eu de coup de cœur pour personne d’autre depuis. Bon je kifferais toujours Antoine Griezmann hein, mais je sais bien que ça ne me mènera pas à grand chose ! Et lui, pour le coup : je ne risque vraiment pas de le rencontrer !

Où le rencontrer … ?

Mais ça me manque… Mais je n’y ai pas droit. Je ne peux pas aimer. Tout simplement parce-que je ne sais pas aimer… Je suis trop possessive, trop impulsive, trop caractérielle, trop accro, trop passionnée en amour. Et je ne sais plus vivre sans l’autre quand je suis amoureuse. Je ne sais même plus faire les choses qui me plaît, je ne trouve plus goût à rien que d’être avec lui… Je ne veux pas revivre ce genre d’histoires où je me rends malade et où je rends malade l’autre à force de criser…

Et je ne sais pas comment je pourrais rencontrer du monde en ayant une vie sociale aussi déserte. A part les salles de sports et le shopping, je ne sors pour ainsi dire pas du tout. Je ne suis pas le genre à aller boire un verre dans un bar ou aller en boîte et de toute façon, je me suis tellement mise de côté par rapport à toute amitié que j’aurais pu avoir que je n’aurais personne avec qui le faire…

Et sortir toute seule ? Je suis bien trop peureuse pour cela. J’ai peur de tout : de me perdre, de me faire embêter, de m’ennuyer, de ne pas être à l’aise… Rien qu’un ciné toute seule par exemple, m’est complètement inenvisageable. Je doute de rencontrer quelqu’un à mon travail, à la salle de sport, ce n’est même pas la peine non plus, et à moins d’avoir un coup de cœur dans un magasin et qu’il soit réciproque et que le mec ose m’aborder, je ne crois pas non plus rencontrer l’homme de ma vie lors de mes séances shopping !

Les sites de rencontre…

Il reste les sites de rencontre. Mais là aussi, j’ai trop peur… Je suis pourtant bien plus à l’aise par écrit. Aborder me paraît bien plus facile, mais je n’ai plus de coup de cœur… J’ai cette impression que les mecs ne cherchent qu’une chose, une chose que je serais bien incapable de donner dans nos premiers moments… Ma virginité me bloque certainement bien plus que je n’ose l’avouer… Comment et quand dire ça à un mec ? A cet âge, ils sont parfois papa… Comment m’attendraient-ils ?…

Je suis tellement en retard sur un tas de choses… Sur l’amour aussi… Je suis une vraie adolescente lorsque je suis amoureuse. Trop passionnée, trop envie de passer tout mon temps avec la personne. Je suis une gamine, je ne suis pas prête à devenir maman, je ne le souhaite même pas… Pas prête à construire avec quelqu’un, du genre, construire notre maison, acheter un chien, envisager trois enfants… Je ne peux pas. Je ne veux pas…

Un jour quelqu’un m’a dit que je ne devrais pas avoir peur de ce que ma maman a vécu… Que l’histoire de ne se répète pas… Est-ce dont j’ai peur ? De construire quelque chose avec quelqu’un et qu’il m’abandonne ? Comme papa a abandonné maman quand il est décédé dans cet accident de voiture. Je ne sais pas si j’ai peur que l’autre décède, j’ai surtout peur qu’il m’abandonne, qu’il parte… Alors, je préfère ne rien avoir que d’avoir un aperçu…

Plus de temps à perdre…

Mais si je n’avance pas dans tout ça… Les années vont encore passer. Je les ai déjà trop laissées défiler… Et je suis fatiguée de survivre. Je veux vivre. Et je mérite moi aussi ma putain de belle histoire… Mais ce sentiment d’abandon, cette dépendance affective, comment m’en affranchir pour de bon ? J’ai essayé de voir différents psy qui m’ont aidés un peu mais le déclic doit venir de moi… Le dernier psy en date m’a dit qu’il ne manquait plus grand chose pour que je l’ai ce déclic, mais que il ne m’apporterait pas grand chose, que j’étais très lucide sur moi-même et mes problèmes…

Je voudrais bien retrouver ces premiers moments sur site de rencontre où j’arrive à avoir un feeling avec un mec et à le trouver intéressant… Mais quelle sera encore ma réaction si le garçon en question me demande de le rencontrer ? Est-ce que je fuirai encore et toujours ? Est-ce qu’un mec me donnera suffisamment envie de sauter le pas ? Car il faut dire aussi, que je crois que je ne suis pas intéressée de prime abord aux garçons qui m’intéressent ensuite de façon épistolaire… Trop de pages vierges sur mon livre amoureux… J’aimerais combler les pages blanches… Et ne jamais écrire la fin !

Je suis trop perdue ! Je voudrais mettre de côté mes peurs, et j’aimerais enfin trouver un garçon pour qui j’aurais à nouveau un coup de cœur… Est-ce qu’il m’intéressera suffisamment pour que j’ose sauter le pas de la rencontre ? Et encore une Saint-Valentin toute seule… Ce n’est pas que je suis forcément pour cette fête un peu trop commerciale mais tout de même… Ça en fait trop peu que j’ai vécu !

Rendez-vous sur Hellocoton ! Tagged , , , , , , ,

13 thoughts on “Où le rencontrer en ayant peur de la rencontre ?…

  1. Pas facile.
    Je crois qu’un jour il faut juste arrêter de se poser des questions et foncer. Et se dire on verra bien!
    C’est vrai que sur les sites de rencontres beaucoup d’hommes cherchent la même chose. Toutefois certains sortent du lot.
    Pas à pas…

    1. je ne peux pas m’empêcher de me torturer je crois… et puis je ne peux pas foncer justement… je crois vraiment que ma condition me bloque vraiment… mes peurs sont typiquement de me rendre compte qu’en fait, je vais rencontrer un mec qui n’attendra pas ou qui se moquera etc etc… pas facile, vraiment !

  2. On a l’impression que tu gardes tout de même un espoir même si tu sembles afficher le contraire… tu as encore trop peur par rapport à toutes tes déceptions et c’est, selon moi, dommage. Justement, n’aie pas peur de sortir seule ! Avec tous les cinéphiles que je croise (et je ne te cite que cet exemple), sortir seul au cinéma est plutôt courant ! Tente une expérience de ce type juste quelques heures, sans forcément avoir l’idée de rencontre, mais juste le faire pour toi 🙂

    1. même si ce qui me plait, c’est écrire seule ou regarder des séries, remarque pour écrire, j’ai toujours voulu essayer d’aller dans un café ou un parc pour m’inspirer pour voir et je n’ai jamais tenté, c’est l’occasion !

  3. Tu sais, j’aime à penser que si on doit rencontrer quelqu’un, alors ça se fait d’une manière ou d’une autre, que ce soit en allant acheter une baguette de pain ou en allant boire un verre dans un café. L’amour est tellement inattendu ! Ne perds jamais espoir, je suis certaine que tu finiras par faire la connaissance de quelqu’un de bien 😉

  4. Sur les sites de rencontre, oui, pas mal d’hommes sont là pour chasser. Mais pas tous, j’en ai rencontré un super comme ça et on est toujours ensemble. C’est vrai qu’il faut faire un tri, ne pas être trop naïve et comme je te lis, tu risques de te blesser. Inscris toi toujours, tu verras bien, mais surtout prends la peine de communiquer un petit moment avec eux par écrit. Sans plus. A travers ce qu’ils te disent, t’écrivent, tu pourras déjà déceler quelques indices sur leurs intentions. Ensuite, prends bien le temps. Les plus pressés de passer à « la chose » disparaîtront d’eux même…

  5. Wouah.
    C’est le premier mot qui me vient à l’esprit après avoir fini cette lecture.
    Pendant 5 minutes, je suis restée scotché à tes mots tellement ils ressemblent aux miens concernant l’amour. J’ai presque 30 ans et j’ai cherché à avoir ce foutu déclic depuis des années durant… Puis le jour où j’ai arrêté de me prendre la tête, il est arrivé. Il est venu de nul part ce déclic et ma vie a changé en l’espace de 24h. Tout, absolument tout !
    Alors je te souhaite d’y arriver à ton tour.

    Mo

      1. Est-ce que tu as le courage de me lire ? Parce que je sens que je vais carrément t’écrire l’article que j’avais prévu de faire. Non, je plaisante, je vais essayer de faire court pour pas faire de doublon.

        Pour commencer, afin que tu comprennes un peu ce qui va suivre, je me reconnais dans tes paroles. J’ai presque 30 ans, je suis assez réservée, je ne sors pas beaucoup, je n’aime pas sortir seule car cela m’effraie d’être toute seule. Je donne très peu ma confiance d’où un cercle d’amis restreint et peu de relation “amoureuse”. J’ai aussi une personnalité un peu complexe car je suis sans cesse en train d’analyser ce qui m’entoure, c’est parfois très fatiguant et ça créer des murs tout autour de moi. Certainement un moyen de me protéger… Et je m’interdit des tas de choses sous prétexte que l’échec me fait peur.

        Comment j’ai fait ? Et bien, je dirais que ça s’est passé en trois fois. Il y a quelques mois, j’ai faillit y passer. A ce moment là, j’ai su que c’était de ma faute si je n’avais pas beaucoup vécu, j’ai compris que je me mettais des barrières toute seule par peur d’être blessée et abandonnée. Le sentiment d’abandon est pire que tout pour moi car j’y ai souvent été confronté. Alors je me suis promise que tout allait changer !

        Mon rétablissement ayant été long et douloureux, je suis passée par une petite phase dépressive où j’ai tout laissé tomber. Absolument tout ! J’ai donc fait un travail sur moi même accompagné d’un professionnel dans un premier temps, puis toute seule. Il aura fallut 8 mois pour que ce que j’ai ressenti à l’hôpital revienne.

        Un soir, j’étais un peu brouillon, je n’avais qu’une envie, c’était de m’enfermer dans ma série en cours et puis c’est tout. Sauf qu’on m’a proposé de sortir boire un verre. Je n’avais pas envie et je n’aime pas me forcer à faire des choses dont je n’ai pas envie. Mais ce soir là, je me suis dit qu’il fallait que je sorte un peu. Je suis sortie et j’ai lâché prise, complètement ! Depuis, je me sens mieux avec moi même et donc mieux dans ma vie sociale en général.

        J’ai beaucoup aimé ton article et ta façon de décrire les choses. Je suis vraiment contente si mon message te donne un vent d’espoir. Et si jamais tu souhaites continuer à partager avec quelqu’un qui te comprends, c’est avec plaisir 😉

        Bonne soirée

        Mo

Laisser un commentaire