Humeurs

Cette drogue dont je ne saurais me passer trop longtemps . . .

Elle est mon héroïne. Je ne peux plus m’en passer. Et pourtant, il y a des jours où je rechigne à la retrouver, où je n’ai pas envie. Où la perspective de me retrouver chez elle m’insupporte. Le monde qu’elle reçoit, ça commence à parfois devenir problématique, je n’aime pas attendre son attention et puis c’est à se demander si elle n’aime pas être complètement débordée de personnes ! Peut-être qu’elle espère ainsi ne pas avoir à chauffer et seulement compter sur la chaleur humaine…

Ça fait deux voir trois semaines que mes petits soucis de santé m’empêchent de me retrouver chez elle. Et elle me manque terriblement. AU début, ça allait, je réussissais à m’en passer aisément, mais là, j’avoue que ça commence à faire long et que l’attente est de plus en plus difficile… Je ne pensais pas être droguée à ce point, surtout que je n’avais jamais aimé avant… Je disais toujours que ce n’était pas pour moi !

Et puis, rien ne me prédestinait à tomber dedans. Je suis tombée sur le tard, je devais avoir 25 ans… Au début, c’était dur, et puis c’est devenu une véritable addiction… Parfois, je rechigne à y aller, mais dès que c’est accompli, je me sens tellement bien, comme si j’avais assouvi un désir enfui, ça me procure un tel sentiment de bien-être…

J’aime ce sentiment qui émane lorsque tu sors de chez elle, je voudrais pouvoir sentir ce sentiment de bien-être en tout instant, mais il n’y a qu’en étant là-bas et en en sortant que je le ressens. Deux semaines sans ressentir ça c’est long et je commence à déprimer… Les douleurs doivent en être que plus intenses… Alors je vais tenter d’y retourner demain sans trop forcer si toutefois, je m’aperçois que je ne peux pas…

Cette drogue dure dont je vous parle, c’est bien sûr Amazonia… ma salle de sport ! Je n’aurais jamais pensé de ma vie devenir un jour cette fille accro au sport et à l’adrénaline que cela me procure. J’étais toujours la dernière que l’on choisissait en classe dans les sports collectifs et je détestais avoir sport ! Mais, il suffit de trouver un truc qui nous plaît et on ne peut plus nous arrêter ! Ma salle de sport et maintenant depuis un an, la piscine avec qui j’ai appris à gérer ma peur de l’eau, me font un bien fou et avec tout ce que ça m’a appris sur moi et mon mental, en perdant 25 kilos, je suis fière d’en être toujours accro !

Par cet article, je participe aux Apéros Cosmiques proposé par Aileza du blog “La cacahouète cosmique” ! N’hésitez pas à participer, plus on est de fous, plus on rit !

Rendez-vous sur Hellocoton ! Tagged , ,

12 thoughts on “Cette drogue dont je ne saurais me passer trop longtemps . . .

  1. Je ne suis pas du tout surprise en te lisant… Et j’espère vraiment que tes soucis de santé vont s’arranger.
    Et je me souviens aussi du billet que tu avais écrit sur ta peur de l’eau lors d’un précédent apéro. Je trouve génial que tu aies réussi à vaincre ta phobie 🙂
    Merci ma jolie pour ta belle participation <3
    PS : Tu m'as fait peur, j'ai bien cru que tu n'allais pas pouvoir venir trinquer 😉

    1. merci bcp !
      ah oui tu te souviens ? trop fort ! oui je suis plus aquaphobe, bon je dis pas que je suis 100 % sereine mais par rapport à ce que je faisais (ou ne faisais pas plutot) et ce que je pensais réussir à faire, je suis contente de moi la dessus !
      PS : j’ai eu peur aussi de ne pouvoir participer, merci d’avoir rallongé le délai sinon c’était cuit ! 🙂

  2. Et qu’elle bonne drogue !
    Bon je suis BEAUCOUP moins addict que toi, pour l’histoire je me contente de fitness et de mon vélo élliptique, ça dure depuis 2 ans, avec des semaines avec beaucoup trop de sport et certaines sans, du coup c’ét

  3. Coucou !
    J’aime beaucoup ton blog même si je ne commente jamais. En lisant ton billet j’ai eu envie de commenter “j’admire ton courage, moi je galère à perdre les 14 kgs pris ces 2 dernières années”. Et puis j’ai réfléchi 2 secondes et je me suis dit “Bon, en fait ça sert à rien de se trouver des excuses, quand on veut, on peut, la preuve, Dounia a bien réussi !”. Alors j’ai enfilé mes baskets, mon jogging et je suis partie faire un footing ! Ton post aura eu donc l’avantage de motiver une lectrice 😉
    C’est aussi ça que j’aime avec le blogging : le partage d’expérience transparent dans lequel on peut se reconnaitre et s’identifier. A des années lumières des blogs un peu trop portés sur le fake et les partenariats avec les marques. Alors merci de continuer à bloguer authentique, ça fait du bien !
    Bises.
    Marilyn.

    1. merci pour mon blog ! ça me fait plaisir et ce qui me fait surtout très plaisir c’est ton com ! je suis ravie de t’avoir donné cette envie et tu me donnes l’envie de développer un article conseil en ce sens, je le sors d’ici la fin du mois 😉 !
      l’authenticité, la sincérité et le naturel c’est ma marque de fabrique, et je ne suis pas du tout branchée partenariats, j’ai eu déjà une ou deux prop mais j’ai refusé, ce n’est pas mon blog, ce n’est pas moi ! 🙂 par contre si je peux conseiller, avec plaisir !
      merci encore bonne soirée!

  4. Le sport ça fait toujours beaucoup de bien! Et quand on n’a pas tellement envie d’y aller mais qu’on se motive, on ressort de là le sourire aux lèvres. Toujours. Une pause bénéfique.
    J’espère que tes soucis de santé vont s’estomper vite. Contente de voir ta participation!

    1. c’est tout à fait ça, parfois on a la flemme mais on y va et on ressort reboosté et bien content d’y être allé finalement !!!!
      j’espère aussi, là je gère la douleur mais ça m’inquiète un peu, c le fait de pas savoir ce que c’est surtout et les exams complémentaires avec spécialistes qui sont pris mais trop d’attente !
      merci à toi !

        1. je suis très anxieuse et je crois que mon anxieté augmente mes douleurs, je pense que je devrais me tourner vers l’hypnose ou magnétiseur mais j’ai pas confiance :s peur en fait !

Laisser un commentaire