Humeurs, Love

Lettre ouverte à ce bon cher Valentin . . .

Je ne t’ai pas vu depuis un bon moment et tellement peu souvent que je ne me souviens même pas à quoi tu ressembles. C’était il y a quatre ans la dernière fois et je ne m’en rappelle même pas non plus… Pourtant, les débuts avaient été idylliques avec lui à cette époque et nous étions à ce moment-là passionnément amoureux.

Était-il au travail ? à Paris ? Je ne sais même plus si nous avions pu la passer ensemble. Et avec le premier, je n’ai qu’encore moins de souvenirs… Quasiment aucune réminiscence de mes deux vies en couple. Trop peu nombreuses et surtout trop courtes de toute façon… Je ne me souviens que des bons moments et encore, ils s’effacent avec le temps…

Alors, cher Valentin, je ne sais pas quand je pourrais re-fêter l’amour avec toi… Cupidon n’a pas l’air pressé de me lancer une flèche en plein cœur… Et je ne sais pas si je suis moi-même prête à revivre tout ça. La dernière fois que j’ai retenté une histoire à la fin de l’été, j’ai aussitôt abandonné en voyant ressurgir mes plus mauvais côtés en tant que fille en couple.

La fille trop possessive, jalouse et dépendante de l’autre, tu vois… Tu sais, cher Valentin, je ne veux pas revivre ça. L’amour passion, l’amour poison. Moi, je veux un amour de raison. Un amour plus sage, plus calme, peuplé de tempêtes parfois, mais pas dévastatrices, tu vois…

Moi, je voudrais que tu sois drôle, gentil, beau, fidèle, patient et sincère. Que tu m’épaules et me pousse à prendre des risques, à être moi, à sortir de ma zone de confort et à briser toutes les peurs qui me tenaille. Que tu sois suffisamment amoureux et que tu réussisses à me prouver que même sans toi, je peux être heureuse et me suffire à moi-même.

Je veux que tu sois mon mec, mon amoureux, mon meilleur ami, mon confident… Je veux que tu me fasses confiance et me prouve que l’inverse peut être aussi accordée. Je veux jouer à « cap ou pas cap » avec toi. Je veux que l’on se tente, que l’on se teste, qu’on prenne des risques, qu’on vive chaque jour comme si on allait mourir le lendemain. Je veux qu’on se manque aussi parfois… Pour pouvoir mieux se retrouver et réanimer la passion entre nous…

Je ne t’attends plus sur ton cheval blanc, je serais plutôt moto ou Audi R8 (je plaisante, quoique !). Je veux juste que tu cesses de prendre ton temps et que tu me prouves que j’en ai déjà moi-même assez perdu. Je veux connaître celui que je n’aurais pas peur de rencontrer, à qui j’oserais enfin dire oui, et briser les barrières et chaînes qui m’entourent et qui entourent mon cœur de peur de souffrir à nouveau…

Si tu n’as pas peur d’être patient, de me découvrir petit à petit, de me laisser m’ouvrir doucement et d’apprendre à refaire confiance, je sais que je peux être une amoureuse géniale et si j’étais en pleine confiance et indépendante, je pourrais certainement être une fille qui te rende complètement dingue de moi ! (Bah quoi, si personne ne me fait de compliment en ce jour alors qui va le faire ?) Toi qui me lis ? Manifeste-toi alors ! Bisous mon futur Valentin…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , , ,

5 thoughts on “Lettre ouverte à ce bon cher Valentin . . .

  1. Je suis littéralement dégoutée de cette fête. Je n’ai jamais été très romantique et mon dernier copain l’était, il adorait cette fête. Du coup, je fuis chaque chose me rappelant cette maudite journée.

    Puis je suis tombée sur ton article, qui me réconcilie (un peu et c’est déjà énorme) avec la St Valentin. C’est tellement touchant, j’espère que tu trouveras ton Valentin et que tu n’en seras pas dépendante…

    J’ai ce même problème et pour essayer d’en guérir, je me dis que les femmes indépendantes affectivement / Sentimentalement sont des femmes fatales, du coup, elles sont genre irrésistibles ! (bon vu la date de rupture, c’est un peu tôt pour te dire que ça marche, mais j’y mets tout mon cœur).

    Bise.

    1. Hey ma belle merci pour ton retour ! Je suis ravie que mon article t’ait mis un peu de baume au coeur malgré ta récente rupture ! Je ne vais pas te faire de phrases bateaux et clichés que tu ne croirais pas sur le moment mais juste te souhaiter courage ! Prends ton temps 🙂 ah tu as complètement raison les femmes indépendantes les mecs adorent ça ! Mais c’est plus fort que moi en couple j’aimerais tellement me défaire de ça !!! On y arrivera ! Force sur nous. Gros bisous !

  2. Même moi qui suis en couple elle me pète les couilles cette fête !!!!
    Hier aprèm mon mec m’envoie un SMS « tu fais quoi ce soir », je me suis dit « oh putain dis-moi pas qu’il a prévu d’être neuneu ?! ».
    Du coup, comme j’avais prévu de bouffer des crêpes chez ma mère, bah je lui ai proposé de venir, au moins c’était plus convivial et moins coincé qu’un truc cucul à 2.
    Et c’est là que ma honte entre en scène: en me couchant, j’ai découvert sur mon oreiller un cadeau (un livre des Ginettes). Ben sauf que moi j’avais rien en fait 😀 Rho ça va mdrrrrr !!!
    Nan mais y pouvait pas aimer le foot comme tout le monde, il y avait un gros match hier soir en plus (et comme une gourde je l’ai oublié, j’ai mis Dr Doolittle mdr) !!! 😀

    (nan j’aime pas cette fête)
    (j’aime pas quand c’est cucul-la-praline)

  3. Ah oui, je précise aussi (histoire de ne pas passer pour une muflette) que:
    – l’an dernier il avait tenu à la fêter, CONTRE MA VOLONTÉ, parce que c’était notre première (je lui avais bien dit « euh mouais chuis pas chaude mais bon si t’insistes, mais les autres on les fête pas hein !!!!! »)
    – il y a 2-3 semaines je lui avais rappelé que j’en avais rien à braire de cette fête et que je la faisais pas
    Mdrrrr !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.