Humeurs, Love

Quand développer des sentiments fait souffrir…

Je ne m’attendais plus à ressentir tout ça. Les papillons dans le ventre, le cœur qui se serre. Penser H24 à une personne. Que cette personne te manque quand tu ne parles pas avec elle. Puis, que tu t’inquiètes pour elle quand elle ne va pas bien. Que tu as envie de savoir tout ce qui lui passe par la tête. Que tu as envie de la connaître. Cela faisait vraiment longtemps que je n’avais plus ressenti tout ça. Le seul mec qui me procurait de la joie, c’était Antoine Griezmann ! Je me suis accrochée à lui par peur, par envie de ne plus souffrir. Ça me faisait du bien de penser à quelqu’un tout en sachant que ce quelqu’un ne pouvait pas me faire souffrir…

Remarque, sans Antoine Griezmann je ne l’aurais pas rencontré. Sans Antoine, je n’aurais pas aimé le foot. Donc sans Antoine, je n’aurais jamais cherché à regarder le foot en streaming. Et je ne serais jamais tombée sur ce tchat… J’y discute depuis quelques mois maintenant. Je me suis attachée à certaines personnes. J’aime discuter avec elles. Et, il y a lui. Lui, il vient de la même région que moi, et c’est ce qui nous a rapprochés. C’est sur ce sujet qu’on a commencé à parler. Et, depuis ce soir là, on a quasiment parler tous les jours…

Et dire qu’à la base, je ne m’étais pas attachée…

J’aurais pu m’attacher plus rapidement. Si je n’avais pas su qu’il avait une copine… Quand je l’ai su, je me suis freinée. Je me suis dit que ça servait à rien de penser à un mec qui n’était pas libre. Et puis je crois que j’ai commencé à comprendre que je lui plaisais bien avant qu’il ne le comprenne lui même. Y’avait des petites choses qui me faisaient penser que y’avait un petit truc. Sûrement les mêmes signes qui lui ont fait comprendre qu’il me plaisait bien avant que je ne le sache moi aussi…

Et puis il y a cette engueulade. On s’est dit de la merde en pleine face. Je l’ai bloqué. Je sais plus s’il était encore ou plus avec elle a ce moment là. Ils se sont séparés puis remis ensemble alors qu’il pensait déjà à moi. Je ne sais plus ce que croire. Comment penser que ce ne sera pas le cas à nouveau. Comment penser que je ne suis pas autre chose qu’une simple seconde option… Je ne sais plus quoi penser. Il me dit qu’il est attaché à moi, qu’il est à attiré, qu’il tient à moi. Qu’est ce que c’est censé vouloir dire, est ce qu’on est autant attachée à quelqu’un qu’on considère juste comme une pote ?!

Je déteste ressentir ça pour quelqu’un qui n’est pas disponible dans sa tête. Ni dans son cœur. Et, ni dans les deux en fait. Je crois que c’est ça le pire. Il m’a dit qu’ils pensaient déjà bébé tous les deux. Comment tu peux penser bébé avec une fille et être attiré par une autre en fait ?! Est-ce que tous les mecs ont besoin d’une option sexe sans attaches ?! Ils ont leur meuf et d’autres pour leur petit plaisir perso à côté ?! Bref, je ne le sens pas comme ça pourtant. Mais je ne comprends rien en fait. Qu’il me dise qu’il est complètement perdu, ne m’aide pas… Moi je vois juste que je ne suis pas assez bien…

Je suis quoi moi dans l’histoire, une option ?

Je ne comprends pas ce qui l’attire chez moi. Puis, je ne sais pas pourquoi il est attaché à moi ni de quelle manière en fait… Peut-être même qu’il tient à moi comme il tiendrait à une petite sœur. Bien que je sois plus âgée que lui. Et puis, j’ai l’impression qu’il me parle moins maintenant. Comme s’il avait réussi à ce que moi aussi je succombe et que y’avait maintenant plus aucun intérêt, plus aucun challenge…

J’ai pas envie d’être la fille par qui on est juste attiré. Qu’on pense que pour les nuits… J’aurais aimé que ce soit un mec dispo, un mec pour qui j’aurais été la première et la seule option. Surtout, j’aurais du ne rien lui dire. J’aurais dû garder pour moi ce que je commençais à ressentir. Surtout que comment ça se fait qu’il a été attiré le premier alors qu’il avait une femme ? Est-ce que selon que ça se passe bien ou mal, il me garde sous le coude ?

Il m’assure que non. Et moi je ne sais plus que croire. Quand tu t’es fait trahir une fois, tu as du mal à refaire confiance. Quand en plus, tu ajoutes un manque de confiance en toi. Je sais plus s’il me rassure ou s’il me bassine de belles paroles. Si il ne me garde pas, juste au cas où elle ne reviendrait pas. Je sais juste que je déteste cette situation. Et que je pense tout de même mériter mieux qu’une personne qui hésite entre deux… Et puis d’ ailleurs, admettons qu’on se mette effectivement ensemble, qui me dit qu’il sera pas également attiré par une autre en étant avec moi ?

Moi, j’avais écartée deux options…

Surtout que j’étais moi-même dans la même situation, et que j’ai choisi… J’ai parlé à l’un et même à un autre pour leur dire que je ne pouvais pas plus m’impliquer avec eux parce-que je pensais trop à quelqu’un d’autre. Alors lui, qui ne sait plus où il en est et qui retournera probablement avec elle si elle revient demain, il est mal placé pour me faire remarquer que je parle avec d’autres mecs… A qui j’ai dit qu’il ne se passera rien… Et à qui je confie mes peines…

Au final, j’en viens même à me dire que j’ai moi-même été égoïste dans cette histoire. D’avoir pris les autres pour des cons. Ce n’est pas le cas, mais ils doivent le ressentir. Et je n’aime pas faire du mal aux gens. Je me demande si je n’ai pas encore une fois, banni les accessibles pour me fourrer avec l’inaccessible… Si je n’ai pas choisi la mauvaise personne en laissant partir les bonnes…

Et ça en dit quoi sur moi ? J’ai été attirée par un mec que je savais en couple. Est-ce que ça fait de moi une salope ? Bref, il n’aurait jamais du être attiré par moi s’il aime encore son ex, et moi je n’aurais jamais du être attirée par un mec que je savais en couple… J’ai été honnête avec d’autres qui me plaisaient aussi pour ne garder que celui qui au final me fait le plus souffrir… Et je ne sais plus quoi faire, car l’oublier me tuerait et continuer à lui parler me tue aussi…

Toujours et encore cette satanée blessure d’abandon…

Au final, je suis encore bien marquée par ma blessure d’abandon et ma dépendance affective. Car on se tourne toujours vers une relation toxique par peur de souffrir Le blessure d’abandon vient de la peur du rejet. Et paradoxalement, on se tourne vers des personnes qui nous rejettent. Tant que je n’aurais pas guérie de ça, je ne pourrais jamais faire les bons choix…

Une personne qui porte cette blessure en elle « peut avoir peur de se lier par crainte de souffrir et d’être rejetée et quand elle ose, elle risque de s’attirer quelqu’un qui va confirmer sa blessure, sa notion de non-mérite et elle se fera faire mal, rejeter. Sans le réaliser, elle dénigre sa propre valeur par le fait même. Elle a de la difficulté à dire non, donc limitée dans sa capacité à se dire oui à elle-même. Ce stress ne favorise aucunement un état de joie et de bien-être émotionnel et physique.

Ne se sentant pas le droit (inconsciemment toujours) d’exister pleinement, de mériter une relation affective saine, respectueuse, tendre et heureuse, une abondance fluide, du temps pour soi, etc. elle aura de la difficulté à se faire plaisir à chaque instant et pourra se retrouver à tourner en rond, à ne pas pouvoir s’ouvrir aux opportunités de changement heureux que la vie lui présente et pendant ce temps-là la vie passe. Elle remet le bonheur à plus tard à son insu« .

 

15 thoughts on “Quand développer des sentiments fait souffrir…

  1. Tant qu’on souffre de cette blessure on est attiré par des personnes qui sont synonymes de potentielle souffrance pour nous.
    La situation n’est pas claire – comment veux-tu t-y retrouver?
    Les sentiments ça ne se commande pas. Toutefois le respect est de mise. Si il parle bébé avec la fille qui partage sa vie c’est un véritable engagement. Si il pense aller voir ailleurs c’est léger quand même – ce n’est que mon avis.
    Rien ne tue. Il faut juste guérir ce qui doit l’être pour pouvoir passer à des relations plus sereines et saines.

    1. Ça fait trop mal… Ça ne se commande pas… C’est ce qu’il dit aussi… Certes… Mais oui l’engagement dont il parle… Avec elle ce n’est pas rien… Et moi bin…. Pffff.. Merde… Ça me tue

      1. C’est dur sur le moment. Ça passe.
        D’expérience…
        Il faut peut-être mettre les choses au clair le plus vite possible pour pouvoir passer à autre chose.
        L’amour nous transporte – il nous révèle le meilleur de nous même. Il nous donne envie de croquer la vie à pleines dents. Si il nous fait souffrir autant C’est que ce n’est pas vraiment de l’amour. De l’attachement tout au plus…

          1. C’est ce qu’il souhaiterait… Mais je ne vois pas que ça pourrait changer… Possible que je t’envoie un petit mail dans la soirée si tu le veux bien 🙂

  2. Coucou la belle,
    Tu n’es pas maître des sentiments ni de la vie des autres.
    Quoi qu’on en dise, on est pas vraiment maître non plus de ses propres sentiments.
    Je ne suis pas sûr que l’on ait des milliers d’opportunités dans la vie, si on les rejette toutes pour de mauvaises raisons on risque fort de ne pas avancer, de végéter.
    Il faut parfois oser, faire confiance, pas à l’aveugle certes mais faire confiance malgré tout.
    Les mots c’est bien, les gestes c’est mieux, qu’est-il prêt à faire pour toi ?
    Peut-être une idée pour mesurer son attachement à toi et pas uniquement à ton corps 😉

  3. Alors petit 1- Non ça ne fait pas de toi une salope
    Même si j’avoue que je n’aimerai pas que mon chéri s’intéresse à une autre fille en étant encore avec moi (vient le petit 2-) s’il s’est intéressé à toi c’est que quelque chose n’allait plus dans son couple, tu vois? Peut-être qu’il n’aimait plus ou moins sa copine. Ou qu’il s’était lassé ou plein de choses?
    Petit 3- L’amour c’est bien, mais c’est de la merde aussi… Oui c’est beau mais oui bordel ça fait souffrir et parfois beaucoup…. C’est pas simple
    Je ne sais quoi te conseiller pour la suite…. Suis ton coeur?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.