Humeurs

Des douleurs incomprises, plus de sport, toujours pas de mecs mais toujours aussi peureuse !

Cela fait un mois que je ne suis pas allée au sport. Une douleur m’en empêche. Je ne sais pas ce que j’ai et le médecin non plus. Et j’en ai marre de devoir aller toujours la voir 36 fois pour finir par savoir (ou pas d’ailleurs) ce que j’ai ou pour trouver le médicament qui va me guérir. Les anti-inflammatoires n’ont pas agi, même ceux à la cortisone. J’ai eu un anti-douleur à l’opium qui a lui bien agi sur la douleur mais que je n’ai pas supporté : malaises, nausées, vomissements… Bref, j’en ai marre, je vais prendre de la codéine sans savoir si ça va me calmer et sans savoir de toute façon ce que j’ai. Cela fait un mois que la douleur ne part pas, j’ai vu l’ostéopathe et cela n’a rien changé même si pour elle, elle m’a clairement débloquée…

Je n’écris plus. Cela fait un moment d’ailleurs, plus d’un mois. Il se passe plusieurs jours sans que je ne vienne me connecter sur mon blog et ça doit bien être la première fois que cela m’arrive en quatre ans. Pas l’envie, pas la force. Pas d’idées non plus. Comme si je n’avais plus rien à dire. Ma vie n’est pas plus merdique aujourd’hui qu’elle ne l’était déjà ces quatre dernières années pourtant. Je n’ai pas moins ni plus de choses à dire. Peut-être que je passe encore plus de temps à lire et à regarder des séries. Merci Netflix ! D’ailleurs, si vous n’avez pas vu La casa de Papel, foncez putain ! Cette série est juste FAN-TA-STI-QUE !

J’angoisse, ces douleurs me rendent dingue et moi qui suis déjà une grosse stressée de la vie, cela ne m’aide pas. J’ai parfois l’impression que je vais devoir prendre des anti-dépresseurs pour me calmer. D’autant que je dois tellement me focaliser sur ma douleur, que je dois me l’amplifier et à force je me demande si elle ne devient tout simplement pas neurologique. Bref, ça m’énerve mais je vais reprendre le sport petit à petit. J’en ai marre de ne plus avoir ça pour me sentir bien. On verra si j’ai trop mal pour en faire, je ne continuerai pas mais si je vois que ce n’est pas pire, bah autant gardez les choses qui me font du bien.

Pas de sport mais grosse fatigue…

J’aurais pensé que le fait de ne pas aller au sport tout un mois m’aurait fait flipper pour mon poids mais ça va. J’ai du prendre un kilo mais bon, avec la cortisone qui s’est terminée, cela devrait se résorber rapidement. J’ai arrêté mon cachet pour l’asthme. Je ne sais pas si cela est une bonne idée mais de toute façon, je n’avais des crises qu’au sport et comme je n’y vais plus… Quand je reprendrai, je verrai si cela revient et au pire, j’ai mon amie Ventoline qui ne quitte jamais mon sac.

Le boulot me saoule toujours autant. Répondre à des questions idiotes qui ne m’intéressent pas le moins du monde me rendent folle. Répondre tout court. Je me rends compte que je ne suis vraiment pas sociable et pas faite pour être entourée de trop de monde. Alors être à l’accueil physique et téléphonique et devoir sourire chaque seconde pour dire “bonjour”, “au revoir” ça va cinq minutes… Et avec l’autre boulet que je me paye, je me demande comment je tiens encore. Par moment, je me dis que putain, je dois avoir une putain de force enfouie au fond de moi (désolée pour les putain, ça fait beaucoup!).

Pourquoi mon corps m’empêche de faire ce que j’aime !

Je suis fatiguée H24. Mais, je ne dors pas tôt non plus, mais dans mon malheur, j’ai la chance que mes douleurs ne me réveillent pas la nuit. Je dois allée voir un rhumatologue. Je vais prendre rendez-vous vendredi mais j’ai peur que le temps d’attente soit long. Et j’ai pas envie d’attendre deux mois, qu’on me dise, je ne sais pas ce que vous avez. Que je retourne voir le médecin qui m’envoie faire d’autre examens et puis au bout du compte, à ce train-là, je saurais peut-être ce que j’ai dans cinq ans…

Je continue le chant mais je trouve que 2 fois dans le mois ce n’est pas assez. J’aimerais trouver un autre cours l’année prochaine, voir peut-être prendre des cours de chant individuel carrément. J’ai arrêté la piscine aussi à cause de mon asthme, de mes rhumes à répétition et de ma toux. Cela a stoppé ces symptômes désagréables mais ça me manque. En gros, j’ai l’impression que prendre soin de mon corps, bah lui, il ne me le rend pas bien… J’étais plus en forme quand… j’avais des formes justement !

Pas de mecs, mais des fringues et toujours ces peurs !

Côté mec, c’est toujours le calme plat. Personne à l’horizon. Toujours mon Grizou ! Ah si, j’ai complètement craqué sur Denver de la Casa de Papel joué par Jaime Lorente. Oui, j’ai trente ans et j’ai encore des crushs comme une gamine de seize ans. Je crois que mon cerveau est resté bloqué à cet âge là. Ceci dit, j’aimerais bien pouvoir y retourner et tout recommencer à zéro. Enfin bref, je traîne de moins en moins sur Adopte qui ne me rapporte rien de toute façon et je ne sors toujours pas. Donc à moins que mon futur mec soit un voisin, je ne vois pas bien comment je vais le rencontrer !

J’ai fait une razzia de fringues ces derniers jours. J’ai trouvé deux shorts, une combi-short, une robe, un nouveau jean’s et un tee-shirt levi’s. Celles qui me suivent sur Insta, auront pu en voir une partie. C’est vrai que j’ai toujours aimé les fringues mais depuis que j’ai perdu 25 kilos, je prends encore plus de plaisir à m’habiller et à essayer les fringues en magasin. Ah, et je veux toujours un tatouage. Mais je ne sais toujours pas précisément ce que je veux faire et je ne veux pas regretter. Je préfère attendre d’être parfaitement sûre !

Bref, voilà pour les nouvelles. Il y a des moments où je pense fermer ce blog. D’autres où j’ai l’impression que ce serait comme tuer une partie de moi. Je ne sais pas quoi faire. Mais je voudrais écrire plus. Ici. AIlleurs. Je crois que je voudrais faire tellement de choses qu’au final, je finis toujours pas ne rien faire. Je n’ai pas encore saisi si j’ai peur de l’échec ou peur de la réussite… Et ce roman ? Non, il n’avance toujours pas, j’ai des idées parfois qui fusent. Et puis vient le syndrome de la page blanche. J’ai tellement envie que ce soit parfait que j’ai peur qu’au final, on pense que ce soit merdique… Y’a encore beaucoup de chemin avec la confiance, on dirait…

Rendez-vous sur Hellocoton !

35 thoughts on “Des douleurs incomprises, plus de sport, toujours pas de mecs mais toujours aussi peureuse !”

  1. Coucou,
    J’espère que tout cela va passer et tu iras vite mieux. Les médicaments je connais bien, j’ai pris aussi des cachets – mais pour les migraines – avec de la codéine et de l’opium ce n’est pas super comme médicaments sur le long terme donc j’espère que tu n’auras rapidement plus besoin de médicaments. Quant à ta fatigue, peut-être est-elle plus morale que physique. 😦 en tout cas, je te souhaite d’aller vite mieux. Gros bisous

    1. Je pense aussi qu’il y a énormément de fatigue morale mais du coup, je ressasse tellement que j’ai du mal à m’endormir et la fatigue devient physique. Là je m’écouterai j’irai me coucher direct ! 🙂
      merci en tout cas pour ton petit com 🙂

      1. Oui et je pense que tu sais ce qui ne va pas, ton travail entre autre… le corps envoie des alertes, les antidouleurs ne feront que taire les alertes, sans résoudre le problème de fond..

  2. Hello! Je te lis depuis tes débuts, j’espère que tu te porteras mieux. Il m’arrive de souffrir de fatigue morale à cause du stress du quotidien. J’essaye de me détendre et de me concentrer sur ce qui me ferait plaisir.
    Peut-être qu’il te suffit juste de t’adonner à de nouvelles passions. Courage!

  3. Hello poulette. Pour la fatigue, tu as pensé à consulter ? Manque de fer ou autre ? Car la fatigue nous rend mous et tristes, bien souvent ! Du moins dans mon cas. J’espère que tu vas vite reprendre du poil de la bête. Je t’embrasse !

    1. Les dernières prises de sang faites il y a quelques mois n’ont montré aucune carence de ce côté là en tout cas.
      Merci en tout cas ! Des bisous !

  4. Les douleurs, surtout inexpliquées, rendent la vie difficile et jouent aussi sur le moral.
    Peut-être qu’il s’agit d’un ras le bol général et que ton corps te le fait sentir. Il prend le relais quand l’esprit n’est plus d’aucun secours. Enfin pour moi ça marche comme ça. Le maux du corps traduisent toujours quelque chose, que ce soit psychologique, émotionnel…
    J’espère que tu pourras vite reprendre le sport.
    Courage pour ces moments difficiles.

    1. Oui, je pense que ça peut être ça… J’espère aussi, je vais essayer doucement dans les prochaines semaines 🙂
      Merci bcp en tout cas

  5. Coucou,
    En te lisant, j’ai l’impression que tu penses que t’es hyper loin d’avoir ce que tu veux. Perso, j’étais à peu près dans la même situation que toi et en un an j’ai réussi à changer d’emploi, quitter le domicile familial pour avoir mon appart et me mettre en couple. Si j’ai pu le faire, tu peux aussi le faire. Il faut y aller par étapes. Tu pourrais commencer par le changement d’emploi par exemple. Juste le fait d’avoir de nouveaux collègues va te faire énormément de bien

  6. Coucou,
    En te lisant, j’ai l’impression que tu penses que t’es hyper loin d’avoir ce que tu veux. Je voulais te dire que j’étais à peu près dans la même situation que toi et en un an, j’ai réussi à changer d’emploi, quitter le domicile familial pour avoir mon appart et me mettre en couple. Si j’ai pu le faire, tu peux aussi le faire. Il faut y aller par étapes. Tu pourrais commencer par changer d’emploi. Juste le fait d’avoir de nouveaux collègues va te faire énormément de bien 🙂

    1. Je pense aussi que des changements s’imposent comme trouver un logement, pour un nouveau taf, ça semble encore compliqué mais il le faudrait pourtant ! en tout cas, merci bcp !

  7. Comme dit avant, ton corps réagi probablement à ton mal être. Mes douleurs s’accentuent toujours quand je suis nerveuse et fatiguée. J’aurais beau prendre tous les anti douleurs du monde ça ne fera rien. Quant au sport la peur d’avoir mal est souvent un frein. Alors que le corps réagira bien. C’est ce que mon rhumato me dit toujours. Allez au delà de la peur. Le pilâtes est pas mal, tant pour le corps que pour l’esprit.
    Bon courage.

    1. Je crois oui ! Alors le pilate, par contre je ne sais pas trop ce que c’est (yoga ?) mais je ne dois rien faire qui accentue mon hyperlordose. je regarderai, je crois aussi que mon sport à la salle m’ennuie car au final je fais tjs les mêmes choses. j’aimerais faire autre chose je crois. sans savoir quoi !
      merci en tout cas !

      1. Le pilâtes c’est du renforcement musculaire, les gestes sont plus lents que le fitness, mais en réalité c’est intense. Je comprends pour le côté répétitif c’est le problème des sports individuels. J’essaye de varier les vidéos sinon je vais m’ennuyer.

        1. Oui c’est vrai c’est chiant en fait, et pas bon pour le corps qui lui s’habitue à une routine en fait mais j’avais lu que c’était pas le top !
          Je suis deg, j’ai pas réussi à avoir de rhumatologue, je crois que tout le monde faisait le pont auj !
          Bon on verra lundi, j’espère que j’aurai un rdv rapidement, mais bon les douleurs sont tout de même bcp moins intenses qu’il y a quelques semaines où j’étais dans un état atroce !

          1. Les douleurs vont ont rythme de ton humeur. Si tu arrives à décompresser tu te sentiras mieux. J’ai fait tout les examens possibles, des infiltrations, des traitements et au final ce qui fonctionne le mieux c’est le chiropracteur et le renforcement qui me soulage. J’ai juste un traitement de fond pour la sciatique. En décompressant j’ai aussi apaisé mon corps

          2. une question sur le chiropracteur : est-ce qu’il fait “craquer” ?
            Il faut absolument que j’arrive à canaliser mon anxiété car ça devient invivable, trop surstressée pour un rien parfois !

          3. Ça arrive, quand j’ai des migraines elle me remet les cervicales. Et mon dos quand il est trop tendu. En fait ça fait juste du bruit mais pas mal. L’anxiété n’aide pas c’est clair. Essaye la relaxation ou le yoga si tu penses avoir la patience.

          4. Oui ça ne fait pas mal, je sais. J’ai l’ostéo qui me fait ça des fois, mais ça me stresse tellement et je suis tellement tendue quand j’y vais que j’ai tjs peur que ce soit pire après :s m’enfin depuis que je l’ai vu les douleurs sont moins fortes déjà alors que les anti douleurs n’avaient rien fait !
            Le yoga je suis pas sûre d’avoir la patience, je pense que cela m’ennuierait bcp ! j’ai besoin d’un sport qui bouge un minimum.
            j’aimerai tellement reprendre la natation, mais j’ai pas envie de retrouver mes amis : rhume et toux chronique :s
            ah ce que c’est chiant ! LOL

          5. Comme moi avec le chiropracteur. Elle me parle pour détourner mon attention quand elle me sent trop crispé 🤣.
            La piscine c’est peut être le chlore que tu ne supporte pas. T’as essayé de changer de piscine ?

          6. Justement je crois que c’est exactement ce que je vais tenter : changer de piscine car celle où je vais a toujours des blems techniques en plus donc à mon avis pas tellement aux normes !

  8. J’ai une question bête mais as-tu songé à voir un naturopathe ? Parfois ils voient ce que les médecins ne voient pas. Même si bon, là, c’est un peu évident, le stress est un des pires poisons pour le corps :/

      1. Un naturopathe avant tout ça te fait un bilan de vitalité général, et en fonction de tes réponses il peut trouver des pistes à creuser oui. Parfois une douleur peut-être due à une simple carence, parfois c’est le stress, parfois l’excès/manque de sport… il pourrait oui ! Après avant d’en consulter un regarde sa réputation sur le net 🙂

        1. D’accord ! je vais regarder ! Pour le sport, je me suis dit que cette pause d’un mois ne me fait pas de mal après 5 ans de “dur labeur” lol

          1. Bah après c’est pas que je m’infligeais de dur labeur tout de même, mais je crois que mon corps s’est habitué à une routine et qu’il en a marre ! 🙂

  9. Bonjour. Voilà presque 11 mois que j’ai une douleur à l’aine gauche, quotidienne, non calmée par les médocs, mais supportable heureusement ! Mais la douleur au quotidien en effet ça rend dingue ! J’ai dû arrêter la danse, une passion, ce qui est très très frustrant, et ne fais quasiment plus de sport, je flippe pour ma ligne du coup évidemment. A un moment donné même marcher 10 mn était problématique… Pendant 9 mois j’ai enchaîné les RDV médicaux, les examens et les soins, sans aucun diagnostic ni aucune solution. C’est tellement rageant ! Et puis j’ai fini par tomber sur un ostéo qui semble avoir trouvé le bon diagnostic et m’a fait du bien. Il y a encore du boulot, parfois je crois que je vais m’en sortir, des fois je désespère. On m’a prescrit aussi des anxiolytiques pour m’aider mais pour l’instant je refuse d’y toucher, c’est la fin sinon, je veux m’en sortir toute seule ! J’espère reprendre la danse d’ici quelques mois mais je ne suis pas sûre que ça soit possible. Mes conseils: 1. Ne pas abandonner tant que tu n’as pas un diagnostic, il faut voir différentes personnes jusqu’à tomber sur la bonne. 2. Bouger quand même, important pour le corps et la tête. 3. Essayer de rester positif, accepter ce qui t’arrives et t’adapter, te concentrer sur ce que tu peux faire et pas le contraire (je te conseille de lire “Les tout petits bonheurs”, témoignage très inspirant belle leçon de vie). Rappelle toi que même si ta situation est pénible il y a des gens bien plus à plaindre et qui pourtant vont de l’avant ^^ . Plein de courage à toit, ça finira bien par s’arranger.

    1. Oui il y a tjs plus à plaindre mais ce n’est pas pour autant qu’il faut minimiser les souffrances de chacun pour autant. La sensibilité des uns font aussi que les douleurs ne sont pas perçus de la même façon pour tout le monde. Merci pour les conseils. Je suis contente que tu vois le bout ! Je pense aller voir plusieurs spécialistes pour savoir ce qu’il en est. Merci

  10. Bonjour ! Effectivement, même si ton blog est quelque chose qui te tiens à cœur peut être devrais tu le laisser un temps en stand by, sans te mettre de pression en t’écoutant. Concernant les douleurs chroniques je suis bien placée pour comprendre ta frustration… As tu essayé des traitements plus naturels ? (j’ai pris pendant des années une tonne de médoc, j’en prends encore quand vraiment je n’ai pas le choix mais j’ai l’impression que cela fait souvent pire que mieux !) et vraiment, autant que tu peux, évites les anti-dépresseurs. As tu tenté la méditations, le yoga, pilates ? Ce genre d’activités douce (pilates) m’avait fait beaucoup de bien, même quand j’avais des crises en sortant de la séance je me sentais mieux. C’est quelque chose que j’ai horreur qu’on me dise (mais je vais te le dire quand même lol parce que parfois cela s’avère être réel) ne pense tu pas que le fait d’y penser constamment et de ruminer sur ton sort accentue ces mal êtres en général ? Attention je ne dis pas que tout partira par magie mais sincèrement relativiser aide un peu 😉
    Sur ce j’espère que les choses s’arrangeront petit à petit pour toi (et je songerai à regarder Casa de papel haha)

Laisser un commentaire