Humeurs

Faut-il vraiment partager égalitairement le congé parental entre le père et la mère ?!

Le congé parental permet à l’un de deux parents de s’occuper de l’éducation des enfants pendant une durée de 3 ans. Pendant ces 3 ans, à la place de son salaire, le parent perçoit une indemnité pouvant aller jusqu’à 566 euros par mois en cas de totale interruption d’activité. A l’issue de la période, il lui est consacré la possibilité de conserver son travail au sein de son entreprise. Le gouvernement, afin de combler le trou du budget de la Sécurité Sociale, veut partager le congé parental et le passer donc à 18 mois chacun, pour le père et pour la mère et non plus à 3 ans dont 6 mois par l’autre parent pour les parents d’au moins 2 enfants. Actuellement, depuis le 1er juillet 2014, si les 6 mois ne sont pas pris par l’autre parent, le congé parental est diminué à deux ans et demi. Le passage à 18 mois chacun se prône comme étant un gage d’égalité entre l’homme et la femme.

Mouais, j’ai franchement des doutes quant à la volonté de plus d’égalités entre l’homme et la femme. Ils devraient déjà dans un premier temps mettre le même salaire à une femme qui a les mêmes qualifications et fait le même travail qu’un homme, ce serait déjà la première chose en terme d’égalité !

De plus, en règle générale, le congé parental est pris par le parent qui a le salaire le plus faible, et généralement toujours, ce n’est pas la femme ! Ainsi, au moment de choisir qui prendra ce congé parental, je ne pense pas que les familles fassent le choix de renoncer au salaire le plus élevé pour une indemnité de quelques centaines d’euros par mois.

L’égalité est juste un prétexte pour le gouvernement afin de justifier les millions d’économies budgétaires que cette loi va engendrer.

Toujours selon le gouvernement, le congé parental pris par la mère les empêche souvent de retrouver du travail. Plus elle est arrêtée, moins elle a de chances d’être gardée. Elle est donc virée et retrouve souvent un job moins bien payé. Alors en réduisant son congé parental, cela va permettre à ces mères de sortir de leur précarité et de retrouver du travail plus facilement ?! Quelle utopie dans ce fort contexte de chômage ! Ils nous prennent vraiment pour des naïfs !

Parallèlement, il manque déjà des places en crèches pour les enfants de 0 à 3 ans, alors raccourcir le congé parental ne va pas solutionner ce problème ! Cela va même s’aggraver en augmentant les demandes. S’ils veulent vraiment mettre en place cette réforme, il va falloir prévoir d’augmenter le nombre de places en crèches dans le même temps.

Moi, j’ai aussi envie de dire que ce n’est pas l’homme qui porte le bébé pendant neuf mois ! Il n’a pas la même fatigue alors oui, je suis d’accord d’accorder une place plus importante au père dans la vie du nourrisson m’enfin tout de même ! Le gouvernement qui soit disant voudrait donner une place plus importante au père avec son nouveau-né, la bonne blague ! Ils savent très bien que l’homme est souvent bien plus attaché à son travail qu’une femme l’est. Mais au delà de ça, la réalité économique et donc budgétaire du ménage fera que le papa préfèrera apporter son salaire complet…

Cette réforme est juste, à mon humble avis, un moyen déguiser de réduire le congé parental des femmes puisque peu d’hommes le prendront !

J’espère que les familles auront tout de même le choix et que ce ne sera pas une imposition de 18 mois pour chacun. Ou que ça restera en l’état actuel : soit 2 ans et demi pour un parent et 6 mois pour l’autre. Au mieux, 3 ans répartis comme les parents le souhaiteraient, ce serait l’idéal non ?!

Et toi, qu’en penses-tu ?

signature blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged ,

4 thoughts on “Faut-il vraiment partager égalitairement le congé parental entre le père et la mère ?!

  1. Je suis d’accord avec toi sur le fond de cet article. Pour réduire l’inégalité homme/femme, il faut inciter les pères à prendre un congé parental ou au moins un congé paternité plus long. Réduire le congé parental des femmes paraît effectivement être une bonne excuse pour faire des coupes budgétaires et risque de précariser de nombreuses personnes. En revanche, je ne suis pas d’accord quand tu dis : « l’homme est souvent bien plus attaché à son travail qu’une femme l’est. » Je connais plein d’amies et de collègues qui étaient très malheureuses de quitter leur boulot pour s’occuper du bébé, alors que le papa aurait été ravi de rester à la maison (les réalités économiques en ont décidé autrement pour eux). Je crois que c’est juste que bien souvent les hommes ont un travail mieux payé et plus valorisant et du coup les femmes lâchent plus facilement leur vie professionnelle. Et que c’est n’est donc pas intrinsèque à la nature féminine. Je suis un peu tatillonne, mais c’est important de ne pas faire l’amalgame ! 🙂

    1. bonjour ! et merci pour le commentaire. Tu as tout à fait raison, je ne voulais aucunement généraliser , je mets « bien souvent » dans mon entourage c’est le cas, mais bien évidemment ça peut ne pas l’être aussi ! Bien sûr qu’une femme peut être attachée à son boulot, je ne voulais pas faire penser l’inverse. Malheureusement effectivement, le salaire fait que… merci à toi ! j’ai eu bcp de mal à trouver les bons mots, comme quoi, j’ai pas tout à fait réussi sur ce point 🙂 bonne journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.