Chroniques

J’ai lu « La fille de Brooklyn » de Guillaume Musso

Titre : La fille de Brooklyn

Auteur : Guillaume Musso

Éditeur : XO Éditions

Date de parution : 24 mars 2016

Nombre de pages : 484

© photo Baltel / SIPA

Résumé

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :
 » Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? « 

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Intense et captivant, un cold case aussi addictif qu’une grande série télé.

Intrigue diabolique, personnages uniques et attachants, suspense de tous les instants : avec La fille de Brooklyn , Guillaume Musso signe l’un de ses romans les plus ambitieux et les plus réussis.

Mon avis

Encore une fois, avec Guillaume Musso, je n’ai pas été déçu. Je trouve que cet écrivain a un talent indéniable pour mener à bien ces romans. Il me semble impossible de trouver l’issue d’une intrigue écrite de ses mains. Des fois, je me demande même s’il ne sont pas plusieurs auteurs à écrire ses romans, tellement je me demande comment une seule personne peut avoir autant d’imagination.

L’intrigue est très prenante dès le début. Il est quasiment impossible de lâcher le livre. Nous sommes très rapidement happés par l’histoire qui est complètement addictive. Dès le début, le lecteur se pose une tonne de questions et mène l’enquête avec les protagonistes pour chercher la fille de Brooklyn et le pourquoi du comment de sa disparition et de son histoire passée.

Un suspens insoutenable et brillamment traité…

Guillaume Musso réussit avec brio le fait de terminer chaque chapitre par un cliffhanger. Ce qui fait que dès la fin d’un chapitre, on est tenté de lire le suivant directement pour en découvrir plus. La lecture est fluide et défile alors rapidement. On a envie de découvrir la suite de l’enquête qui va se complexifier au fil de la lecture. A un moment, il faut même bien suivre sa lecture, car on peut être rapidement perdu. En effet, Guillaume Musso, montre l’enquête de différents points de vue, et chapitre par chapitre, on suit le point de vue d’un tel ou d’un autre personnage.

La fin est comme pour tous les livres de Guillaume Musso : surprenante et indéchiffrable. La personne qui réussit à deviner la fin d’un roman de Guillaume Musso, je ne la croirais même pas : c’est improbable. L’auteur signe ici un roman policier de grande envergure. Toujours avec le côté romance mais pas gnangnan. J’ai beaucoup aimé la manière dont sont abordés les personnages et leur rôle dans l’histoire, la compréhension de leur passé pour expliquer les faits passés ou présents.

Bref, j’ai encore une fois adoré ce roman de Guillaume Musso, qui est l’un de mes auteurs préférés et auquel j’aimerais le plus demander conseil ! A force de lire de si bons romans, je complexe sur mes écrits et me dit que ce n’est qu’un rêve complètement inaccessible pour moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , , , ,

4 thoughts on “J’ai lu « La fille de Brooklyn » de Guillaume Musso

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.