Humeurs

Je suis en recherche de motivation !

En avril, j’ai eu des soucis de santé qui ne sont toujours pas exactement réglés. Un soir, après une séance de sport habituelle où j’avais utilisé une machine où j’étais moins habituée, j’ai eu une douleur aux fesses et plus particulièrement la fesse droite qui me rendait la position assise douloureuse et inconfortable. Je suis donc allée me coucher mais le lendemain, la douleur était toujours là et elle n’a fait qu’empirer. Ma motivation pour retourner au sport s’est alors ébranlée.

J’avais vu le médecin qui avait d’abord cru à une sciatique sauf que la douleur ne répondait pas aux anti-inflammatoires. Un médecin remplaçant vu quelques semaines plus tard, a conclu à une tendinite du moyen fessier mais l’échographie n’a pas été probante. J’ai eu des examens, des radios et un scanner qui n’ont rien donné non plus. Le médecin ne sachant plus ce qu’il en était mais voyant à l’appui la douleur sur le nerf sciatique m’envoie prendre rendez-vous en rééducation fonctionnelle à l’hôpital. J’ai appelé l’autre jour, c’est en liste d’attente. Je ne dois pas espérer un rendez-vous avant un an. C’est long et je dois essayer dans les hôpitaux des autres départements ou régions pour voir si je ne peux pas être prise plus tôt.

Une douleur incompréhensible…

Ce qui est bizarre c’est que cette douleur disparaît au moment des règles, c’est le quatrième mois que je m’en rends compte et comme j’ai des règles très douloureuses et parfois d’autres douleurs pouvant s’y apparenter, j’ai à un moment donné pensé si je n’étais pas atteinte d’endométriose mais je n’ai pas fait de tests en ce sens. Je dois aussi faire vérifier ma thyroïde mais j’ai oublié de demander une prise de sang aux médecin. Bref, ce qui est bizarre avec cette douleur, c’est que sauf pendant les règles, elle va et elle vient par crise. Sans que le sport n’ait l’air impliqué. Je n’ai pas plus mal après une séance. L’aquagym a même l’air de soulager, le soir et le lendemain des séances, je suis bien. (Mais en ce moment, j’ai attrapé froid, mal de gorge etc et j’ai pas envie de refaire comme l’an dernier, bronchite sur rhino-pharyngite chronique pendant tout l’hiver et être encore privée de piscine, bref!).

Allo motivation ?

Depuis ces problèmes en avril, j’avais arrêté le sport et j’essaie donc de reprendre petit à petit, mais je m’aperçois que je n’ai plus de motivation. A part pour l’aquagym où là j’ai un horaire fixe, je n’arrive pas à me motiver pour retourner à la salle de sport. J’y vais en me forçant, et même si après la séance, je suis contente d’y être allée, je n’arrive plus à trouver un rythme comme je l’avais. Résultat, en presque 6 mois d’arrêt de sport, et reprise difficile, j’ai pris 3 kilos. Et ça m’obsède un peu ! Et je me demande comment réussi à perdre autant de kilos avant, sans y être focalisée dessus. Je crois surtout qu’en fait, j’accumule une telle fatigue chronique qu’aujourd’hui, tout me paraît impossible à surmonter. Alors que lorsque j’ai perdu ces kilos, cela n’a pas été facile, mais le sport m’avait forgé un tel mental que j’y arrivais sans me poser trop de questions !

Reprendre un bon rythme…

Mais je pense que je me suis peut-être à un moment donné infligé trop de sport. J’ai aussi le sommeil déréglé depuis un bon moment. Je n’ai pas assez d’heures de sommeil. Ainsi, je pense qu’une fatigue chronique s’est installée depuis un bon moment. J’essaie donc de me coucher plus tôt, d’aller moins sur l’ordi chez moi. J’y passe déjà 8 heures au boulot, c’est déjà bien assez. J’essaie aussi d’arrêter de culpabiliser et de me ménager. De reprendre le sport petit à petit pour ne pas me dégoûter. Je réfléchis aussi à arrêter mon abonnement en salle de sport, et voir soit une autre salle, soit des cours de cardio boxe. Je crois que je cherche à modifier une routine, qu’elle soit sportive ou pas d’ailleurs.

Même sur le blog, je vous parlais récemment de mon manque de motivation. Que je n’arrivais plus à écrire, que je n’avais plus tellement envie d’y déverser mes états d’âme. Que le fait d’avoir récemment supprimé des articles, sans les rediriger, ce qui m’avait fait chuter mes statistiques, m’avait aussi démotivée. J’essaie de ne plus trop y penser et de retrouver le goût d’écrire. Je ne sais pas si je vais réorienter le blog, je crois encore que j’ai besoin d’écrire mes états d’âme finalement. Même si j’apprécie beaucoup l’exercice de chroniquer parfois sur les livres que je lis ou les séries que je regarde !

Besoin de changements !

En effet, il n’y a pas que dans le sport que j’ai perdu la motivation. Mais au boulot aussi. Je n’aime pas mon travail. Je vais bientôt entamer un bilan de compétences. J’ai tellement peu confiance en moi et quand on est pas bien dans son travail, ce n’est tellement pas évident de réfléchir à ce que l’on pourrait faire d’autre, que avoir une aide extérieure pour faire un point, ne pourra que m’être bénéfique. Je crois que je me rends compte que dans tous les pans, ma vie est trop routinière et que je recherche beaucoup de changements sans trop savoir ce que je veux encore !

J’espère que le bilan m’ouvrira d’autres portes, que je me consacrerai sur un projet qui me motive et qui me permettra je l’espère d’enrayer mes douleurs chroniques. Que je retrouverai ma motivation enfin ! Peut-être qu’elle viendra aussi pour le blog. Je pense que le bilan de compétence pourrait aussi m’aider pour le blog. Je vais forcément en parler durant le bilan. Cela fait partie de mes compétences, de mes centres d’intérêt aussi. Alors pourquoi ne pas essayer d’une façon ou d’une autre de combiner les deux !

Tagged , , , , , , ,

3 thoughts on “Je suis en recherche de motivation !

  1. 3kg c’est pas très grave😉

    Tu es un petit peu dans un cercle viciux…

    Le sport donne de la fatigue physique qui te permet de dormir mieux et de te reposer le corps et l’esprit.

    Pour le sport, avoir un objectif aide à se motiver… Lequel peux tu trouver ?

    Personnellement des séances en nature pour profiter du soleil, des paysages sont importantes aussi. Le temps passe plus vite les km aussi.

  2. un bilan de compétences c’est pas mal, en espérant qu’il soit fait aussi avec une psy qui peut aider a ouvrir le champs de possibles. sinon on retombe sur  » ah ! vous avez des compétences là dedans, alors vous pourriez faire ça !  » et on se trouve sensiblement avec le même métier qu’on faisait avant… à mon sens un coaching est plus ouvert et sans limite, et on avance sur les blocages, les freins, les peurs.. mais bon je preche pour ma paroisse hien évidemment… en tout cas tout est lié, nous ne sommes qu’un, un corps, une tête, un mental… tu as besoin de te te trouver et ta motivation reviendra. c’est tout ce que je te souhaite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.