Humeurs

La médecine, ce n’est vraiment plus ce que c’était . . . !

De moi bébé à moi, il y a encore quelques années, 4/5 ans, j’ai toujours eu le même médecin. Ils nous suivaient ma mère, mes frères et moi depuis que nous étions bébés et commençait à bien nous connaître. Cela aurait pu entraver son jugement quant à nos maux parfois et pourtant non, jamais. Il nous a toujours bien soigné.

Quand il est parti en retraite, sa remplaçante n’a pas repris toute sa clientèle et j’ai été contrainte de trouver un autre médecin. J’en ai rapidement trouvé une, nouvellement arrivée, elle s’installait en cabinet. Alors plutôt jeune et sympa mais j’ai vraiment l’impression que la médecine, ce n’est plus ce que c’était !

Avant, j’allais chez le médecin, j’expliquais mes douleurs, j’avais un traitement et en quelques jours, c’était passé ! Aujourd’hui, j’ai l’impression que les médecins ne te donnent pas les bons traitements exprès pour que tu reviennes ! Non seulement, rien ne passe mais ça revient plusieurs mois après. Et au lieu de te faire passer des examens complémentaires, on te bourre de médicaments cache-douleur donc on agit sur les douleurs mais jamais sur les causes !

On te balade de spécialistes en spécialistes mais pour voir trois spécialistes, il faut avoir été trois fois chez ton docteur ! Genre, au lieu de te les prescrire en même temps, non on attend d’abord que les douleurs passent. Sauf que oui, elles vont passer avec les médocs cache-misère pendant quelques mois, puis reviendront donc en quelle année les médecins cesseront d’uniquement agir sur la douleur mais chercheront aussi les causes ! Non parce-que sinon, tous les 6 mois, on en revient au même point hein !

Et puis, même les médicaments anti-douleurs, en 2017, on a rien de plus puissant à te donner que Doliprane ? Avec tous les Doliprane pris depuis ma naissance, je pense qu’au bout d’un moment, ça ne doit plus faire le même effet ! Et puis, si on voit que ça ne calme pas plus, bah on trouve un truc plus puissant non ?!

J’ai vu parfois des médecins remplaçants ou des médecins qui n’ont pas l’habitude de te voir et qui sont moins réticents à te faire passer des examens complémentaires à croire que plus tu vas voir ton médecin traitant, plus celui-ci doit croire que t’es venu jouer à la belotte avec lui et qu’il ne prend pas en compte tes maux !

Le truc qui m’exaspère encore le plus quand j’appelle mon médecin, ce sont encore les secrétaires, déjà qu’elles sont hyper désagréables et imbus de leur personne à se prendre pour le médecin, elles te demandent systématiquement pourquoi tu as besoin du médecin ! Et le secret professionnel dans tout ça ? Si j’appelle pour un RDV c’est que j’en ai besoin, je ne suis pas lesbienne ! Bref, à peine bonjour quand tu arrives, toujours à prendre de haut, j’en ferais part au médecin un jour, parce que ce n’est pas normal !

Bref, je n’ai jamais aimé les médecins. Je suis quelqu’un de très sensible et également très sensible à la douleur, c’est à dire que chez moi ce qui équivaudrait sur une échelle de 1/10 de douleur chez une personne normale, ça vaut 10/10. Donc évidemment étant de nature anxieuse, stressée et un peu hypocondriaque sur les bords, vous imaginez que mes soucis de santé peuvent rapidement m’inquiéter, comme c’est le cas actuellement !

Mais bon, ne désespérons pas, un jour on trouve la cause et on pourra vraiment agir en conséquence. Alléluia ! Vivement ce jour là hein…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , ,

6 thoughts on “La médecine, ce n’est vraiment plus ce que c’était . . . !

  1. Là je te rejoins totalement sur ce point, les médecins préfèrent nous bourrer de cachets plutôt que d’agir sur les causes !
    J’ai eu le cas quand j’étais à bout à cause de mon taf, la médecin a voulu me forcer à prendre du Xanax… mais bon sang ce qu’il fallait c’était me mettre en arrêt, témoigner de mon état auprès des autorités compétentes, pas me coller des cachets qui n’auraient rien changé à ma situation !
    Pareil pour mon endométriose, je cherche désespérément à me faire opérer pour qu’enfin les douleurs cessent, bah non, on préfère me donner des cachets qui ont beau être puissants, ils ne m’empêchent pas de me tordre de douleur sur mon lit (ou sur le sol parce que je suis tellement agitée que je me pète la gueule comme une merde) pendant plusieurs jours !
    J’en avais parlé avec une kiné qui était plus ou moins d’accord avec moi, elle m’a dit que parfois soulager les conséquences suffit à faire disparaître la cause, surtout chez les personnes anxieuses chez qui l’anxiété amplifie les symptômes. Bof. Une personne hypocondriaque se trouvera directement un autre mal, autant lui refiler un placebo si elle n’a rien au lieu d’un vrai médicament.

    1. tain mais c’est affolant ça, des cachets des cachets, des cache-misère oui !
      moi je suis très anxieuse et je veux bien croire que mon anxiété augmente mes douleurs, du coup je fais quoi ? Car même si on me trouve rien, il n’en reste pas moins que les douleurs elles sont là !

  2. Ton article me parle énormément. J’ai été suivie jusqu’à 27/28 ans par le même médecin. Il était pro. Bon c’est vrai que dès que tu avais un RDV il fallait compter deux heures d’attente souvent, parce qu’il passait vraiment du temps avec ses patients. Il me faisait même les examens gynécologiques de base dont j’avais besoin.
    Quand je suis rentrée d’Irlande, enceinte de 7 mois et anéantie psychologiquement, il m’a écoutée, m’a orientée vers des professionnels. Ca faisait déjà 4 ans qu’il n’était plus mon médecin mais ça n’a fait aucune différence. Une psy vue à la même période a quand même voulue me mettre sous antidépresseurs – enceinte?
    C’est même lui qui s’est occupé de mon fils pendant les premiers mois. Il se déplaçait chez les gens quand il y avait une urgence.

    Autant te dire que le jour où il a pris sa retraite, la vie a changé. Depuis 4 ans je cherche désespérément un médecin digne de ce nom. Tous les médecins généralistes chez qui je suis allée ont brillé par leur incompétence. Idem pour certains pédiatres et les gynécologues je n’en parle même pas. C’est un vrai fléau.
    La dernière en date c’est la gynéco qui quand je lui dis que mes cycles ne sont pas très réguliers et que j’ai des saignements éparpillés sur plusieurs jours, n’a de cesse que de me refiler la pilule. Il n’y a rien de plus naturel?
    La solution de facilité…

    J’espère que tu vas trouver des professionnels à la hauteur pour t’aider. Dans un pays comme la France, c’est presque scandaleux d’assister à un tel manque de professionnalisme.

    1. Je te comprends, à la recherche d’un médecin compétent, c’est fou ça, ils apprennent plus rien à l’école de médecine ou pas ! et le pire c qu’il y en a de moins en moins car ils ont durci les conditions d’entrée et pleins de départ en retraite ! on se retrouve avec bcp de médecins non remplacés et déjà pour en trouver un et avant qu’on arrete de te dire qu’il prend pas de nouveaux patients c compliqué ! Par contre moi j’ai un pbm, euh, j’en ai parlé des fois dans ce blog , mais j’ai jamais vu de gynéco et ça me terrorise en fait … :s
      du coup par rapport à là où j’ai mal, bin je suis tout aussi terrorisée que d’aller à voir des spécialistes 🙁

  3. Je comprend ce que tu veux dire, mon copain ils ont mis 3 mois a lui diagnostiquer sa tachycardie. Non pas qu’il est fait beaucoup d’examens mais il a été balader de médecins en médecins. Il a fait un malaise à l’effort et a été transporter aux urgences, la bas on lui dit « Voyez avec votre généraliste pour un test d’effort », la généraliste lui dit d’aller voir un cardiologue, le cardio le renvoie vers la généraliste qui lui prescrit le fameux test a faire dans une clinique…. et en attendant bah des cachets en cas de crise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.