Humeurs, Love

Peut-on attendre des autres ce que l’on ne s’accorde pas soi-même ?

Tout à l’heure je lisais un article où une jeune femme se demandait si quelqu’un pourrait s’intéresser à elle et l’aimer alors qu’elle ne s’aimait pas vraiment elle-même ? Et du coup, ça m’a frappé et je me suis dit, que non, alors que pourtant je me demande aussi si quelqu’un pourrait s’intéresser à moi. Mais non, on ne peut pas exiger d’un autre ce que l’on peine à s’accorder soi-même. Et pas uniquement le sentiment amoureux d’ailleurs. Une personne irrespectueuse par exemple, ne peut exiger qu’on lui doive le respect si elle méprise le monde autour d’elle. Alors, peut-on attendre des autres ce que l’on ne s’accorde pas soi-même ?

Il faut apprendre à cesser attendre des autres. On ne peut attendre d’être respecté des autres si soi-même on ne se respecte pas assez. Cela s’applique à moi-même d’ailleurs. Oser poser des limites aux autres ne doit pas nous faire peur, au contraire, oser dire non et s’affirmer ne fera que faire grandir le respect des autres vis-à-vis de vous. De même, qu’on peut difficilement attendre de l’autre ce qu’on ne lui demande pas. En effet, les gens ne peuvent pas deviner ce que l’on pense. Ils ne peuvent pas savoir nos ressentis si on les tait, ou si on les cache. Il faut apprendre à communiquer et dire clairement ce que l’on pense.

Ne pas trop ni tout attendre des autres…

En amour, c’est pareil. Une personne en constante attente qui ne dit pas clairement ce qu’elle pense, ce qu’elle souhaite, ce qu’elle ressent ne comprendra pas que l’autre ne puisse pas le deviner. Mais l’autre qui n’est pas dans sa tête et qui n’a pas les mêmes attentes, ou qui ne pense pas qu’on puisse avoir les attentes attendues ne pourra pas les combler. Si l’on ne s’aime pas soi-même suffisamment parce-qu’on ne croit pas assez en soi, comment arriverait-on à croire que l’autre puisse nous aimer ?

On ne peut attendre de l’autre qu’il nous rende heureux si on ne l’est pas soi-même. L’autre n’est pas là pour combler un manque ou nos attentes. C’est une chose que j’ai fini par comprendre mais que je n’ai toujours pas réussi à mettre en pratique. Je sais que je ne peux pas dépendre d’un autre, ni placer toutes mes attentes entre ses mains. En effet, je ne dois pas vivre ma vie qu’en fonction de l’autre en voulant passer tout mon temps avec la personne. Je sais que comme mes relations passées, on finirait par s’étouffer.

Je le sais mais je pense que je tomberai encore dans le piège car je n’ai pas moi-même combler tous mes manques et mes attentes. Parce-que je ne suis pas heureuse dans ma vie seule pour pouvoir l’être avec un autre. Ma vie professionnelle ne m’épanouit pas plus que ça et je ne peux la mettre de côté. De plus, en attendant trop que l’autre m’aime, je ne saurai pas l’aimer car je serai en constante attente. Le manque de confiance, les doutes et la méfiance vont générer ou entretenir des relations à base d’appropriation et de possessivité.

S’aimer pour ce que l’on est…

N’attendons pas que les autres nous aime et aimons nous nous même pour ce que nous sommes. Apprenons à voir et apprécier nos qualités. Prendre soin de soi, s’écouter, accepter nos imperfections, accepter que nous ne pouvons pas être parfait, accorder un regard bienveillant envers soi, être libre et joyeux, profiter de chaque instant et surtout de chaque bon moment. S’accorder du temps pour soi pour faire les choses qui nous plaisent et nous rendent heureux.

Je crois que dans notre société l’amour de soi est confondu avec narcissisme et égoïsme. On ne nous apprend pas à nous aimer parce-qu’on dit qu’on ne doit pas être égoïste, mais l’un n’empêche pas l’autre. On nous apprend à aimer autrui mais on ne nous apprend à nous aimer nous. Du coup, dans la croyance, on pense que trop s’occuper de soi est mal, narcissique et égoïste. Sauf que prendre soin de soi n’empêche pas de prendre soin de l’autre. Tout est question d’équilibre.

Etre constamment en demande et dans un manque et besoin d’amour créera automatiquement de l’insatisfaction, quoi que fera l’autre, cela ne sera jamais assez bien si on ne s’aime pas pour pouvoir croire en l’amour de l’autre. Le fait de ne pas s’aimer nous fait aussi penser que nous n’avons aucune valeur et que nous n’avons rien à donner non plus. On ne peut pas être dans une relation équilibrée ni saine dans cet état d’esprit.

Se connaître…

Pour s’aimer soi-même, on doit faire un travail sur soi, accompagné ou non. Il est important de bien se connaître, pour pouvoir savoir ce qui nous rend heureux. S’aimer soi même, impliquer se faire respecter et respecter ses valeurs. De plus, s’aimer soi même, c’est accepter nos défauts, reconnaître nos qualités. S’aimer soi-même n’est pas se regarder dans une classe dans un mode narcissique et se trouver beau ou belle et se lancer des fleurs et une tonne de compliments. Quoi qu’il en soit, s’aimer est une question d’estime de soi.

S’estimer c’est se faire confiance, ne pas se dévaloriser et s’aimer pour ce que l’on est. Avoir confiance en ses désirs, ses qualités, ses aptitudes, est nécessaire pour se construire une bonne estime de soi. L’estime de soi se construit dès l’enfance et dès lors que petit, on a été dévalorisé, s’estimer s’avérera plus compliqué qu’une personne qui a été soutenue et encouragée. Pour s’estimer, il est important de se détacher du regard des autres. Et d’avoir confiance en nos goûts, nos désirs, et surtout en nos choix.

Faire des projets qui nous tiennent à cœur, dans lequel on a envie de s’investir et qui nous apporteront du bien-être. Et cela n’empêche pas de s’impliquer pour les autres, de les aider. Et surtout, il ne faut jamais oublier que de toute façon, quoi que l’on face, il y a aura toujours des cons à nous critiquer. Mais cela ne doit pas nous freiner. Ayons confiance en nous, affirmons nos choix, cessons d’en attendre trop des autres, on n’est jamais mieux servi que par soi-même de toute façon ! (Bon bah, voilà, j’ai la théorie mais maintenant pour la pratique, y’a plus qu’à hein!).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , ,

14 thoughts on “Peut-on attendre des autres ce que l’on ne s’accorde pas soi-même ?

  1. Merci pour ce très bel article 🙂 Il me parle beaucoup 🙂 J’ai écris hier un article que je publierai lundi sur l’importance de s’aimer soi … j’aime cette synchronicité 🙂

  2. On le dit et on le redit, tout commence par soi.
    On ne peut pas tout attendre des autres. Ni demander aux autres. Ils ne sont pas non plus là pour ça (quelque soit la relation).
    La pratique s’échelonne sur toute la vie. On apprend toujours sur nous et on apprend aussi à se regarder, s’aimer, se connaitre. C’est un enrichissement à coups sûrs.

  3. Je retrouve dans ton texte les paroles d’un ami me disant il y a longtemps « tu dois d’abord t’aimer, t’accepter comme tu es avant d’être aimé ». Je ne l’avais pas cru à l’époque mais je repense souvent à ces mots. Ce n’est pas évident surtout quand on doute tout le temps et qu’on n’a pas confiance en soi !
    En tout cas bel article !

    Xx Manon B

    1. Oui il a raison ton ami et s’il te l’a dit c’est que c’est un très bon ami 🙂 Non, je suis d’accord, ce n’est pas évident, mais si tu le comprends, c’est déjà un bon pas , le reste suivra 🙂 Merci et bisous !

  4. Vous avez suivi des infirmières à dom dans les soins !??!!! Non tout ceci est abject.faux..irredpectueux à vomir.! !du reportage aux cours en passant par la sécu! !! !!! Ignominie.pur mensonge pour dévaloriser notre travail !!! .faites le le soin!!! Et on en reparle. .!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.