Humeurs, Love

Qu’as tu donc à me cacher à la fin ?

Je suis tombée sous le charme d’un mec sans réellement bien le connaître. Je ne sais même pas ce qu’il fait dans la vie. Quelles sont ses passions ? J’en viens à me demander mais de quoi a-t-on bien pu parler toutes ces journées ? Moi, je me confie trop. Tu me réconfortais. Tu as vu mes failles, mes douleurs, mes blessures, mes faiblesses. Et tu lisais en moi. Tu savais toujours quand ça n’allait pas. Et ça m’énervait d’ailleurs. Je ne pouvais rien te cacher. Puis, tu savais comment tout me faire te dire. Ce qui n’allait pas. Mais toi. Je voyais aussi que ça n’allait pas. La situation est assez claire là dessus. Mais t’es-tu confié ? Non. Tu m’as laissé avec mes questions, mes doutes et mes interrogations. Sans réponses.

On aurait du avoir eu envie d’apprendre à mieux se connaître. Ce n’est pas ce que font les gens lorsqu’ils se plaisent ? Mais, pour ça, il aurait fallu qu’on se voit. On a laissé pourrir trop de temps. Tout ce temps où j’ai douté, où je me suis demandée sur qui j’étais tombée. Encore aujourd’hui, je doute. Tu dis que tu tiens à moi, que tu ne veux pas me perdre. Mais tout ton comportement me pousse à te fuir. Soit tu t’auto-sabotes, soit je m’auto-sabote en continuant à croire à ce qu’il n’y aura pas… Peut-être que tu es effectivement perdu. Après tout, peut-être que je ne laisse pas assez de temps. Tu sors d’une histoire aussi, je peux comprendre qu’il soit difficile d’envisager pouvoir en recommencer une nouvelle…

Je ne sais même pas ce que je ressens en fait…

Mais je ne sais plus où j’en suis non plus en fait. Je me dis que je ne peux pas être tombée amoureuse de toi. Je ne te connais pas. A part le foot, je ne connais aucune de tes passions dans la vie. Je suis tombée amoureuse du fait que tu sois attiré par moi. Que tu me dises ce que j’avais envie et besoin d’entendre. Ce que j’ai refusé vouloir entendre pendant tout ce temps depuis F… Tu m’as apporté tout ça. J aussi. Mais J tout était trop simple, tout paraissait trop beau pour être vrai avec tous ces points communs. Et moi, j’ai autant peur d’être heureuse que de souffrir… Alors j’aime l’inaccessible… Après tout, je suis bien restée accro à une star pendant 5 ans hein ! Et puis, j’ai tellement l’impression de ne pas mériter tout ça qu’au final, je me jette dans des situations qui me prouvent que je ne mérite rien de tout ça…

Je n’arrive pas à laisser faire les choses, à prendre les choses comme elles viennent. A me laisser aller, à lâcher prise. Puis, je n’arrive pas à ne pas anticiper les choses. Je cherche à tout contrôler. Avant qu’une histoire ne commence, je suis déjà dans l’anticipation de comment elle va se terminer. Je me mets des barrières par peur de ce qui peut arriver alors que je ne sais pas ce qui va arriver. Je réfléchis trop. Est-ce que c’est un manipulateur ? Ou alors est-ce que c’est un fou ? Enfin, est-ce qu’il est sincère ? Sûrement qu’en le rencontrant, j’aurais mieux pu appréhender toutes ces choses en fait. Puis apprendre à le connaître, à me faire une idée de qui il est vraiment. Pourquoi je n’arrive pas à le rencontrer ? Le fait qu’il soit perdu. Et qu’il ne me dise pas pourquoi. Si c’est par rapport à son ex, ce n’est pas la peine…

Et le pire, c’est que je ne sais rien de ce que tu penses…

Je ne veux pas être la seconde. Je ne veux pas le voir vraiment et me dire qu’il pense toujours à elle. C’est trop douloureux, moi qui peut-être en attend sûrement un peu trop. La déception serait là aussi si en réel, il ne partage plus rien… De toute façon, s’il est perdu, c’est qu’il pense encore à elle. Et qu’il ne sait pas vraiment ce que je suis pour lui. Une relation pansement ? Une fille qui était là et qui lui donnait de l’attention quand il en perdait avec elle ? Et puis, je crois qu’on a déjà attendu trop longtemps. Que le mal est fait. Je pense que j’aurais toujours des doutes. J’imagine que le fait que la relation soit déjà si compliquée virtuellement, le sera d’autant plus réellement.

Et puis s’il est tellement perdu que ça au point de risquer de me perdre, c’est que ce n’est pas à moi qu’il tient mais à ce que je peux lui apporter. Je lui apportais de l’attention, des mots qu’il n’avait peut être plus l’habitude d’entendre si cela se passait mal avec sa copine… Ce qui me tue dans l’histoire c’est qu’il se confiait un peu à la base. Et puis qu’on s’est avoué notre attirance mutuelle, plus rien. C’est un tombeau, je ne sais plus rien de ce qu’il pense à part qu’il me dit qu’il tient à moi et qu’il ne veut pas me perdre. Mais je ne sais pas où il en est avec elle ni où il en est avec moi.

Il faudra bien prendre une décision…

J’ai aussi besoin de temps maintenant. Pour poser les choses. Réfléchir. J’en suis aussi toujours au même point. Joue t-il de moi ?! Il m’assure que non mais son comportement dit oui. Je n’ai pas envie de souffrir. Je dois me protéger aussi. Te parler me fait du mal car si on est bien un jour, le lendemain on se pouille. J’ai vu que tu m’avais écrit sur Messenger. Je n’ai pas lu. J’ai vu plus tard et sur le tchat de foot aussi j’ai vu plus tard. Tout comme les SMS. Tu le prends mal. Que je te parle pas. Alors que je t’ai déjà expliqué tout ça… Tu ne comprends toujours pas… J’ai vu aussi que tu avais réussi à cacher ton statut en ligne et le moment où tu t’es connecté la dernière fois. J’avoue que quand j’ai vu ça et que tu as tardé à me parle, je me suis dit que tu allais disparaître et ne plus jamais donner de nouvelles à aucun d’entre nous membres de ce site.

Tu me dis que tu comprends pourquoi c’est difficile pour moi de te parler mais tu m’en veux quand je ne le fais pas. Jusque là, j’étais toujours partagée en deux. Je me disais qu’il faudrait qu’on se voit réellement pour voir où vont les choses et les laisser faire tranquillement. Mais j’ai déjà trop de doutes sur internet. Je sais que malgré ce que tu pourrais dire et faire, ils seront toujours présents. Surtout qu’au final, tu ne me rassures même plus. Tu es plus distant qu’avant même t’être dévoilé et moi aussi. Et toujours cette impression que tu me caches des trucs. Parce que tu ne parles pas. Tu ne me parles plus. Puis, tu ne me dis plus rien. Tu ne te confies pas. Toi, tu ne me dis pas ce qui te rend si mal. Et moi, c’est comme si le fait de t’avoir dit pour mes sentiments à moi avait été le peu d’étincelles qui existait en toi.

Que faire à présent ?

Je suis fragile et je ne veux pas que tu abuses émotionnellement de moi comme tu le fais. Peut être sans t’en rendre compte mais le résultat est le même. Et depuis toi, j’ai peur d’être seule. Le soir quand il fait nuit, moi qui adorait ça. Le silence me fait peur. La solitude aussi. Et je déteste le fait que tu m’aies rendu à nouveau si vulnérable moi qui était devenu si hermétique à tout ça. Mais je me rends compte au final que ce n’est pas le premier auquel je me suis attachée sur ce tchat… Et que peut être juste on s’attache parce qu’on parle tous les jours. On se sent tous plus ou moins seul et voilà. Moi ça me faisait de la compagnie, ça me faisait du bien. Mais je ne crois pas qu’en fait, les mecs me plaisent réellement. Car au final je ne les connais pas si bien que ça. Ce qui me plaisait c’était la façon dont ils me faisaient me sentir moins seule.

Ou peut être que je me convaincs de tout ça pour ne pas souffrir encore plus… Et me dire que ce n’était pas si grave… Mais ce midi, je lui reparle. Je n’arrive pas à le laisser. Et c’est toujours pareil. Il n’arrive pas à se confier. Le veut-il d’ailleurs ? Moi je ne peux pas sauver quelqu’un qui ne veut pas être sauvé. Je ne sais même plus si ça lui plaît de m’entretenir dans cet état. S’il tenait à moi comme il le dit, il agirait pas comme ça… Ses paroles ne sont pas en adéquation avec son comportement. Il me fait culpabiliser de ne pas comprendre qu’il va mal. Après tout ce que j’ai fait, tout ce que je lui ai dit, les bâches que j’ai mis aux autres, il me fait culpabiliser moi ? Moi qui lui ait déjà tout prouvé…. Bref, terminé bloqué. Si tu es mal soit, ne m’entraînes pas dans ta chute…

N’inverse pas les rôles…

Et le pire c’est qu’il réussit à me faire culpabiliser. Que j’ai peur qu’il fasse une connerie. Mais non, je ne suis responsable en rien. Je ne t’ai fait aucun mal moi. Que tu sois perdu dans ta tête, je n’y suis pour rien. Alors ne me fais pas culpabiliser. Ne retourne pas la situation à ton avantage. Tu ne veux pas te confier à moi. Tu préfères me laisser en pleins doutes. Ne pas savoir ce qui te ronge, me ronge. Je ne peux pas sauver quelqu’un qui ne veut pas être sauvé. Je n’ai pas les épaules pour ça. Personne. Et je dois penser à moi. Je dois me protéger pour une fois. Alors n’enfonce pas le couteau.

Que voulais-tu que je crois à la fin ? Je sais juste que là, à chaque fois qu’on se parle, c’est pour s’engueuler… Donc bon, se voir pour quoi, c’est même plus la peine ? Pour que tu sois autant paumé et que ce soit deux fois pire ? Nan c’est terminé pour de bon cette fois. Tu m’as fait trop de mal… Et qu’as-tu donc à me cacher à ce point ? Si t’es retourné avec elle, dis-le et puis c’est tout Si tu penses encore à elle, c’est que t’es pas prêt et puis c’est tout. Mais je ne sais rien, tu ne dis rien et tu me laisses là comme une conne à t’attendre. Sauf que bah nan en fait, ça ne fonctionne pas comme ça. Tu ne peux pas me garder en option sans savoir ce que tu veux. Là, ça ne passe plus et cette fois je ne reviendrais pas… Cette relation est beaucoup trop malsaine avant même d’avoir commencé… Et je ne veux plus être faible… Quand à toi, je te souhaite de trouver la paix… Car je ne te veux aucun mal pour autant…

2 thoughts on “Qu’as tu donc à me cacher à la fin ?

  1. Ma Dounia,
    Après t’avoir lue, je ne me dis qu’une seule chose : s’il t’aime, il fera n’importe quoi pour te voir et t’exprimera sincèrement ses sentiments…
    S’il se cache et fait durer cette situation, c’est qu’il manque de sincérité…alors fuis !…
    Quand on aime vraiment, réellement, on ferait tout et n’importe quoi pour l’autre…
    On ne peut pas laisser une personne que l’on aime se perdre en questions et douter…
    Quand on aime vraiment, on veut le crier sur tous les toits, parce qu’on est bien, heureux, fier…et qu’on voudrait que tout le monde le sache, que tout le monde voit notre bonheur !
    Quand on aime vraiment, on rassure, on prend les devants si l’autre hésite…pour ne pas la (ou le) perdre sur un malentendu !
    Quand on aime vraiment, on l’assume, on n’a plus peur de rien, car « l’amour donne des ailes » comme on dit !…
    Quand on aime vraiment, on ne voit plus que l’être aimé et personne d’autre !
    Quand on aime vraiment, ça saute aux yeux de tout le monde et on ne peut même pas le cacher tellement ça nous transforme…
    Je pense que tes sentiments sont bien + forts que les siens, ma Dounia…et que tu mérites une belle personne, qui n’aura d’yeux que pour toi, et qui ne pourra pas s’empêcher de crier à la face du monde combien il est amoureux de toi, et heureux et fier de l’être…
    Bon courage ma belle, et écoute-toi, écoute ton cœur…en général, le cœur voit ce que les yeux ne peuvent voir (ou lire…)…
    Je t’embrasse fort !
    Lili.

    1. coucou ma belle et merci pour l’intérêt que tu portes à mes petites histoires 🙂
      Tu as raison, c’est ce que je me dis aussi, s’il était si attachée que ça à moi qu’il le disait, il ne m’aurait pas poussée à la fuite…
      Peut-être qu’il pense que je reviendrais. C’est mal me connaître par contre. Je n’ai jamais été aussi soulagée que ce midi après avoir pris la décision et l’avoir bloqué partout.
      Je ne veux plus le voir, je ne veux plus avoir à faire à lui. J’ai supprimé ce soir mes accès au tchat en commun, après l’y avoir vu fanfaronné, je vais pas non plus me faire du mal pour rien et ce n’est pas une grosse perte. Bcp de personnes pas très saines d’esprit là dedans j’ai l’impression.
      Mon coeur me dit, protège toi tu as déjà assez morflé.
      Ce soir c’est un peu dur. Un peu triste tout de même, mais je dois penser à moi, uniquement à moi, c’est le principal…
      J’ai été entière, je ne pouvais rien faire de mieux ni de plus. Tant pis pour lui !
      Merci encore

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.