Humeurs, Love

Que penser de toi ? Es-tu sincère où te fous-tu de moi ?

Je lui ai écrit hier matin. J’y ai pensé en m’endormant. Il fallait que je stoppé l’hémorragie. Ça me faisait du mal de lui parler. Ce qui est triste, c’est que ça me faisait du bien aussi… Il me manque déjà. Mais je ne flancherais pas. Il ne le faut pas. Je lui ai dit que je m’étais déjà beaucoup trop accroché. Que je n’avais pas envie de revivre une relation de torture ou de toute façon, je sens que je serai jalouse. De façon à partir du moment où le mec hésite entre deux meufs des le début, je sais que je n’aurais jamais confiance… Que je douterais toujours que le mec soit sincère ou pas…

Il m’a lu hier midi. Et il ne m’a pas répondu. Je sais pas ce que j’aurai voulu. S’il m’avait répondu de la merde, j’aurai pas pu m’empêcher de l’envoyer chier et s’il m’avait répondu que j’allais lui manquer, j’aurai sans doute flancher… Mais pour le coup, le fait qu’il ne réponde pas me conforte dans l’idée qu’il s’est joué de moi et de mes sentiments. J’ai l’impression qu’il m’a fait payer pour le mal que cette fille et que toutes les autres avant lui ont fait… Il a joué de ses belles paroles pour que je flanche en me faisant croire que je lui plaisais mais ce n’était sans doute pas vrai…

Je ne sais pas. Je suis perdue. Il me disait de si belles choses. Comment on pourrait mentir à ce point ?! Il me disait que ça lui ferait du mal que je pense ça de lui, qu’il n’était pas comme ça, qu’il tenait vraiment à moi. Laisse ton partir quelqu’un à qui l’on tient ?! Alors je l’ai supprimé hier soir. Je n’en pouvais plus de son silence. Je n’en pouvais plus de savoir s’il joue ou pas avec moi. Il m’a demandé pourquoi je l’avais supprimé. On a reparlé. Ça tourne en rond entre nous depuis qu’on s’est tout avoué. On se sent distant l’un l’autre et c’est comme si on n’avait plus rien à se dire.

On se plaît mais…

Ou plutôt qu’on ne savait plus quoi se dire. Qu’est-ce qui reste à dire quand deux personnes sont attirées l’une par l’autre mais qu’elles s’empêchent d’être ensemble ? Quand une histoire commence aussi mal à quoi ça sert de continuer à se blesser ? Je lui reproche de ne pas savoir où il en est. J’aurais toujours ce doute au dessus de ma tête. Même si on se rencontrait, même si on se plaisait vraiment et qu’on tentait l’aventure ? Qui me dit qu’elle ne saura pas aussi toujours là… Moi, je ne veux pas partager. Je ne veux pas d’un mec qui ne pense pas uniquement à moi…

Je l’ai bloqué hier soir… On tourne en rond. On se fait du mal. Ses paroles sont si belles et en même temps rien n’est logique dans ce qu’il me dit. Et en même temps, il va me manquer… Et en même temps, peut-être que je dois lui manquer pour qu’il sache. Pourquoi les gens font du mal à ceux qu’ils aiment ? Et pourquoi est-ce qu’ils reviennent avec ceux qui leur font du mal ? Mercredi soir, quand il m’a dit que tout le monde un jour avait fait du mal à quelqu’un à qui il tenait, ça m’a tué ? Ouais peut-être et alors ? Ça veut dire quoi ? Je ne devrais pas me plaindre de la situation ? Je ne devrais pas me plaindre qu’un mec me dise qu’il est attiré par moi mais qu’il pense toujours à son ex ?

Mais dégage ! Laisse-moi ! Reprends-là ton ex, et quand elle te jettera à nouveau, ne reviens pas vers moi. Je ne suis pas un plan numéro 2, une option pour au cas où. Alors, tu vas me manquer mais tant pis. C’est sûrement mieux ainsi. Que de continuer à se jeter dans la gueule des inepties. Je regrette que tu m’aies dit ce que tu ressentais. Et je regrette de t’avoir dit ce que je ressentais. Comment cela se fait-il que quand deux personnes ressentent la même chose, ce soit si compliqué ? De façon, il faut toujours que je m’empêtre dans des histoires compliquées…

Pourquoi la facilité me lasse toujours ?

Des histoires qui me font du mal… Et à côté, je laisse toujours ceux qui me veulent du bien sur le carreau… Ouais au final, je mérite sûrement ce qu’il m’arrive. Les mecs bien me lasse. La facilité me lasse. Savoir que l’autre fera tout pour moi me lasse. C’est idiot hein ? Ouais, j’aime quand c’est compliqué, rocambolesque. Je crois que j’aime me torturer en fait… Ah, ça me rend dingue. Ça fait 6 ans que je suis célibataire. 5 que je me suis accrochée à une personne virtuelle. Une personne qui ne me connait pas. Je crois qu’en fait j’aime les personnes qui ne m’ont ni dans le cœur ni dans la tête…

Mais avec Antoine, c’est différent. Je sais que je me suis accroché à lui parce-que j’avais besoin de penser à un mec. Penser à un mec qui ne me ferait jamais aucun mal. Je n’ai jamais souffert de ressentir ça pour lui. Je ne suis pas amoureuse d’Antoine Griezmann, je ne suis pas cinglée. C’est juste que penser à lui me fait du bien. Penser à lui m’a sauvée parfois. Un coup de mou et Antoine Griezmann me fait sourire. Et j’en ai rien à foutre que ce ne soit pas compris. Quand est-ce d’ailleurs que les gens arrêteront de juger les émotions, les sentiments et les ressentis des autres ?

Que reste-t-il à faire ?

Je me demande s’il ne fait pas un transfert. S’il ne me fait pas souffrir moi pour le mal qu’il a souffert avec son ex…Et toujours je me demande s’il me prend pas pour une conne. Ça lui fait du mal quand je dis ça. Il me dit qu’il n’est pas comme ça. Et même s’il le serait hein. Il ne me dirait pas le contraire… Je devrais le rencontrer. Je devrais voir en vrai si l’attirance est avérée. Mais beaucoup de ceux qui me lisent ici savent pourquoi je suis bloquée… J’en ai parlé ici. J’ai tout supprimé. Je ne veux pas en reparler. Je ne veux pas lui en parler… J’aurais trop peur de ce qu’il puisse penser…

J’aurais trop peur de me prouver que j’avais raison. Et aussi j’aurais peur qu’il me laisse. Qu’il me donne raison de penser qu’il finira de toute façon par m’abandonner… De façon, quoi qu’il se passe c’est la merde. Continuer à se parler sans se voir ne sert à rien. Se voir me fait peur. Si on se plaît pas, bah voilà, on n’aura plus qu’à s’oublier. S’il me plait et je lui plais pas, j’ai plus qu’à l’oublier en ayant mal. Si je lui plais et que lui non, je déteste faire du mal aux gens… Si cela lui ferait du mal d’ailleurs… Et quoi qu’il se passe, même si on tente l’aventure, j’aurais toujours son ex futur, sa futur nouvelle ex, appelez-la comme vous voulez, au dessus de la tête comme une épée Damoclès…

6 thoughts on “Que penser de toi ? Es-tu sincère où te fous-tu de moi ?

  1. La confiance c’est primordial dans une relation. Sinon c’est voué à l’échec. Après connaît on vraiment tout d’une personne? Pas sûre.
    Pourquoi tu aimes les relations qui te font souffrir? La peur de l’abandon. Tu es attirée et tu attires les personnes qui nourrissent cette peur.
    C’est aussi simple que ça et cela demande tout un travail sur soi pour en venir à bout…

  2. Les gens ont toujours un.e ex derrière eux, à un moment donné il faut faire confiance, comme le dit avec des mots très justes L’Atmosphérique. Casser le virtuel, cette cristallisation qui fait que tout est encore possible puisque rien n’est réel, c’est primordial. Ça permet de savoir, d’être fixé.e. Ça fait autant de bien que de mal, certes, mais cela présente l’avantage d’être la vérité, rien de moins. Avant de faire confiance à quelqu’un, fais-toi confiance.

  3. Tout le monde a une vie avant de rencontrer quelqu’un, cette vie ne nous définit pas, c’est notre courbe d’apprentissage.
    C’est toi qui à les clefs de la confiance et qui ne veux pas t’en servir.
    La confiance ça se donne, ça se mérite, et ça peut s’enlever aussi, mais si tu n’es pas prête à la donner je crains que tu ne puisses évoluer comme tu le souhaites ni comme tu le mérites.

    1. A un mec qui sait pas où il en est et qui me laisses mariner dans le jus en me disant juste qu’il tient à moi et qu’il a mal aussi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.