Humeurs

Si je pouvais être dans la vie comme quand je supporte un match de tennis…

Je suis introvertie et timide. Je ne me lie pas facilement d’amitié, et je n’ose ouvrir ma gueule qu’avec les personnes qui me sont très proches, soit ma mère ou les petits copains que j’ai eu par le passé. Pour le reste, j’évite le conflit. Je ne sais dire ce que je pense qu’ici, sur Internet. Car sinon, je ne sais pas m’affirmer, oser dire non au travail par exemple. Je subis ma vie et je n’ose prendre de risques. Je laisse le cours des choses se dérouler sans les prendre en mains.

La prise de risque me terrifie. Je n’aime pas la routine pourtant. Mais je n’ose aller au delà de ma zone de confort. Je suis très souvent stressée dès lors que je dois faire quelque chose qui sort de l’ordinaire. Je peux facilement m’y faire par la suite mais au début, ça peut me terrifier. Pourtant j’ai 10000 idées qui bouillonnent dans ma tête. Mais bien souvent, je n’ose pas me lancer, par peur de l’échec ou peut-être bien de la réussite d’ailleurs…

La peur d’oser…

Ma timidité me bloque dans ma vie personnelle, car je n’ose faire de nouvelles rencontres, je n’ose sortir seule bien souvent. A part quand ça reste dans ma zone de confort, aller au sport ou faire du shopping. Mais l’autre jour, je suis allée voir des matchs de tennis seule. Le truc improbable, allez à un événement seule, m’était impossible avant. Par honte d’être seule justement.

Mais, je n’ai pas été déçue. Au moins, j’ai pu voir le joueur de tennis que je supporte dans cet open depuis l’an dernier. Puis, en plus de ça, j’ai remarqué que personne ne fait cas aux gens seuls finalement. Surtout qu’en plus, j’ai rencontré des personnes que je connaissais et à qui ça n’a pas du tout choquée que je sois venue seule. Je me suis également rendu compte que ça faisait du bien de faire les choses pour soi en se foutant de ce que les gens peuvent bien en penser.

… Sauf quand je me dis que c’est ma seule chance…

Alors à la fin des matchs et toujours en me foutant bien du regard des autres, j’ai osé aller aborder les joueurs afin de me prendre en photos avec eux. Et malgré le fait que j’étais la seule de mon âge à le faire. En effet, il n’y avait que moi et des enfants qui venaient demander des autographes. Alors, le fait que les gens se disent, « nan mais elle a 30 ans et fait la gamine », bah je m’en fiche en fait. Déjà, je ne fais pas mon âge (on m’a même donné 18 ans récemment !) et en plus de ça, bah j’en avais tellement envie et l’opportunité ne se présentant pas indéfiniment je n’ai pas hésité.

Comme j’aimerai être comme ça dans ma vie de tous les jours. Me foutre de ce que pense les autres, faire ce dont j’ai envie en ne calculant pas le regard des autres. Ne pas avoir peur d’être jugée ou tout du moins s’en foutre. Oser faire les choses que j’ai envie de faire, même si je suis seule. Cela passe par des trucs tout simple comme aller au ciné, ou à la terrasse d’un café pour écrire.

Je me dis que les choses commencent à faire du chemin dans ma tête et que j’oserai quand je serai enfin prête. Ne plus avoir peur de la peur tout simplement. La peur d’être jugée, d’être moquée, de me sentir mal parce-que je suis seule, etc etc… Surtout que lorsque tu fais les choses pour toi même en te foutant du monde autour, aucune raison de se sentir mal. Et vendredi soir quand je suis allée au tennis, même seule, je me suis sentie parfaitement bien…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , , , ,

8 thoughts on “Si je pouvais être dans la vie comme quand je supporte un match de tennis…

  1. bon, tu vas dire que je fais ma relou, mais ce sont des choses qui peuvent se travailler en coaching. ou en tout cas avec un professionnel de la relation d’aide, si on veut parler plus large. si tu arrives à le faire dans un cadre ( comme celui d’aller voir un match de tennis) alors tu as le ressource en toi. Il va juste falloir la travailler pour pouvoir l’appliquer dans d’autres domaines de vie… tu n’as pas à subir ta vie dounia. Et les autres comme tu le dis, ne font pas forcément attention …

  2. T’y es allé pour le match ou le joueur? il doit vachement mignon^^

    D’une certaine façon, tu as ta réponse: quand ça te plait, tu ne te poses pas de questions!
    Tu as dû te sentir un peu seule à la séance de dédicaces^^ mais tu as eu bien raison d’emmerder les gens sinon tu l’aurais regrettée..
    L’égoïsme est une mentalité à travailler pour moins craindre le regard des autres, se dire « mais je les emmerde ces cons, je ne suis pas comme eux et je m’en félicite! », bon, écrire ça, c’est facile! le penser: j’y travaille!

    En sophrologie, on travaille sur la visualisation d’un endroit ou on se sent bien pour y réfugier sa pensée quand on ressent du stress, ton match de tennis est à ajouter à ton catalogue.

    Passe une bonne journée!

    1. J’y suis allée parce que j’adore ce sport, depuis la première fois que j’ai vu jouer Nadal à Roland-Garros. Les joueurs étaient mignons pour la plupart oui 🙂 . Après c’est surtout le jeu qui m’intéresse :).
      Ouais je me suis sentie seule mais en même temps : j’en avais tellement rien à foutre, j’en avais envie et voilà.
      le coup du penser à un match de tennis quand je stress, pas con, je retiens ! merci !!! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.