Perdre du poids quand on a pris de mauvaises habitudes alimentaires . . .

Je voulais compléter un peu mon article posté hier (clique ici si tu ne l’as pas lu!). Je parlais de minceur et de produits minceur et je suis satisfaite que le message que j’ai souhaité transmettre ait été lu et bien compris. Je voulais vraiment véhiculer l’idée que les pilules minceur étaient franchement à bannir.

Après, je ne me considère nullement nutritionniste, diététicienne ou encore coach minceur. Je parle en tant qu’ex « grosse », de ma propre expérience. Quand je parle de perte de poids que l’on peut gérer, je parle de prise de poids due à la malbouffe. Je ne suis pas médecin et je sais qu’il existe un temple de maladies faisant prendre du poids alors que la personne ne mange pas « mal ». Donc évidemment, dans ce cas, je n’ai pas les réponses nécessaires à leur apporter.

ir.ashx

Par contre, je reste persuadée que la prise de poids due à la malbouffe ou aux émotions est contrôlable. Je ne dis pas que c’est une mince affaire, c’est un long combat contre soi-même et il faut être prêt à vouloir investir des changements nécessaires et peut-être même à en souffrir un peu, du moins au début. Car quand on constate que les résultats payent de façon efficace et durable, cette souffrance disparaît pour laisser place à l’envie de continuer, la gnaque d’avancer et la fierté. Là encore, je parle de surpoids important ou non et non d’obésité ou d’obésité morbide qui peuvent être prise en charge par la chirurgie.

J’ai été cette fille qui se laissait bouffer n’importe quoi n’importe comment sans contrôle de ses propres émotions. Je pense qu’il faut trouver un autre moyen de canaliser ses émotions pour arriver à rééquilibrer son alimentation. Trouver une chose qui nous épanouie comme le fait la bouffe. Pour moi, ça a été le sport. Çà n’a pas été évident tout de suite. Il m’a fallu bien un an après la reprise du sport pour constater les effets sur mon mental. Je me sentais moins agressive, plus épanouie et donc moins en prise avec mes émotions. Je conseille le livre « Les kilos émotionnels » de Stéphane Clerget.

cook-366875_960_720

Quand on a pris du poids parce-qu’on a pris l’habitude d’une mauvaise alimentation, on ne peut pas vouloir maigrir sans faire un minimum d’efforts, ce n’est pas possible ! Alors se trouver trop « grosse » n’est pas suffisant, il faut très souvent qu’un déclic s’opère pour accepter de laisser de sa personne ! Ainsi, commence le rééquilibrage alimentaire. Faire attention à ce qu’on mange sans que cela ne devienne obsessif non plus. En changeant son alimentation et en se bougeant, on peut toutes y arriver !

Alors ça ne se fait pas un jour, c’est un travail long, bien sûr, beaucoup trouveront ça trop longs et feront alors des régimes restrictifs pour perdre plus vite mais c’est au risque de voir les kilos se réinstaller des mois plus tard ! Le secret d’une perte de poids efficace est une perte de poids qui se fait de façon progressive et non trop rapidement. Alors bien-sûr, il y aura des moments de craquage au début et même tout au long, mais ce n’est pas grave ! Il faut s’autoriser de temps à autre des plaisirs alimentaires et ne surtout pas culpabiliser, car c’est en culpabilisant que l’on va focaliser le cerveau sur notre balance et qu’elle ne bougera pas !

large

Il faut trouver son fonctionnement. Personnellement, j’ai commencé à perdre du poids en alliant mon sport à une alimentation beaucoup plus équilibrée. J’ai donc continué sur cette lancée. Il y a eu des moments où la balance me paraissait bloquée, j’étais un peu frustrée mais je n’ai jamais lâché l’idée que je pouvais y arriver. Donnez-vous les moyens et la patience d’y arriver les filles, car c’est vraiment la clé ! Et quand vous verrez les résultats, les efforts fournis vous sembleront si dérisoires et cette nouvelle alimentation plus équilibrée vous ravira ! Je vous le dis par expérience, et pourtant j’étais pire que gourmande et avide de gâteaux en tous genres !

3 ans pour passer de 75 kilos à 55 et quelques. 3 ans de sport. Des blessures sportives. Des moments de découragement mais où je ne voulais rien lâcher, 3 ans de patience, 2 ans de rééquilibrage alimentaire, de forts moments de doute, mais une grande fierté à l’issue de ces 3 ans. Je vous le répète, ne faites pas de régime restrictif en vous privant de tout et en vous frustrant tellement que vous reprendre plus que les kilos perdus quand vous ne tiendrez plus ! Commencer par modifier quelques petites choses : moins de soda, moins de pain / beurre, cuire à l’huile plutôt qu’au beurre etc, tenez sur la durée, bougez et les résultats seront là ! Et même si c’est parfois long, quand vous verrez votre poids se stabiliser à un poids que vous ne pensiez plus atteindre, vous serez ravies !

douniajoy

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :