Je ne sais même pas si c’était toi . . .

C’était il y 5 mois… Même un petit peu plus. Mordue de toi alors que je ne t’ai croisé que quelques rares fois. Une fois à la salle de sport. Puis les fois, où ayant appris où tu habitais, et où je passe chaque jour, puisque c’est à quelques mètres de chez moi… La première fois que je t’ai vu et remarqué c’est sur « Adopte un mec ». Tu m’as lancé un charme et moi je l’ai refusé. Par peur plus que par mépris. Je te trouvais mignon, mais il n’y avait pas grand chose d’inscrit sur ton profil. Et j’ai tendance à zapper ce genre de profil…

Puis je t’ai revu et reconnu à la salle de sport… En fait, c’est même à la salle de sport que j’ai vu ton « charme ». Alors que je faisais du vélo et que je pianotais sur mon téléphone. Je crois que j’ai refusé par peur que tu ne l’ai envoyé sciemment en m’ayant vu là devant toi… Pourtant, je ne pense pas que ce soit à la salle que toi tu m’aie remarqué. Je crois que c’est uniquement sur l’application de ton côté…

Pourquoi je n’avais pas cliqué sur oui…

Bref, toujours est-il que j’ai regretté… Encore plus le jour où en me promenant j’ai vu ton véhicule de travail avec ta photo collé au pare-brise… J’ai alors su où tu habitais, et surprise, nous habitions tous proches… Je passais là chaque jour sans le savoir, sans te voir, sans t’avoir remarqué auparavant… Mais depuis ce jour là, j’ai beaucoup pensé à toi. Puis je t’ai recontacté sur l’application mi-mars mais nos échanges n’ont duré que deux jours.

Je n’arrivais pas à comprendre ce qui avait pu clocher dans ce que j’ai dit. Et puis peu importe, je ne saurais jamais pourquoi tu as cessé de me parler. Je t’ai vu te connecter pendant quelques jours après. Puis je suis partie du site quelque temps… Quand je suis revenue, tu n’étais plus venu depuis. Cela fait maintenant plus de trois mois que tu ne  t’es pas connecté. Je ne t’ai plus croisé réellement depuis que l’on avait discuté sur l’application… 5 mois donc…

5 mois où je passe toujours devant chez toi quasiment chaque jour. Où je souris quand je vois ta voiture, et m’interroge lorsque je ne l’ai pas vu pendant plusieurs jours. Mais je ne t’ai jamais revu à la salle de sport à part cette fois où j’avais vu ton « charme » en même temps que de te voir face à moi. Je sais que tu parlais à un mec qui était dans ma classe au lycée, mais je ne sais même pas s’il me reconnait et je me vois mal aller lui demander de tes nouvelles.

étais-ce toi ? et si c’est le cas, à tes bras, qui étais-ce ?

Et puis l’autre matin, en partant de chez moi pour aller au boulot, je t’ai suivi durant quelques mètres. Rien que de te voir par rétro, m’a fait plaisir. Pourtant, je ne pense plus vraiment à toi, je m’étais fait une raison. Et puis de toute façon, je ne te voyais plus. Mais là, le fait de t’avoir revu rallume cette petite flamme au fond de moi quand je pensais à toi.

Le soir même, il me semble t’avoir revu. Je ne suis pas sûre que c’était toi. Ça y ressemblait et c’était juste devant chez toi mais je ne peux l’affirmer. Tu n’étais pas seul. Une jeune femme était près de toi. Il ne me semble pas que vous vous teniez la main, mais vous aviez l’air proche. Et j’ai ressenti un petit pincement au cœur alors que l’on ne se connait même pas. J’ai même failli faire demi-tour pour m’assurer si c’était bien toi ou non… Mais pourquoi perdre du temps pour quelqu’un qui n’en avait plus eu pour moi ?

Je suis cette fille qui « tombe amoureuse » de mecs dont elle ne sait rien, à qui elle n’a jamais parlé. Qui peut rester « bloquer » sur le dit mec pendant des mois sans qu’il ne se passe jamais rien. Je suis cette « amoureuse » platonique. Celle qui rêvasse aussi d’Antoine Griezmann. Qui se contente de pensées amoureuses en y rêvant. Celle qui a vécu en couple à peine 1 an à 30 ans… Je suis une rêveuse bloquée par la peur, la timidité, et un manque de pouvoir de séduction… Je suis celle qui rêve de faire de ses rêves une réalité… Est-ce qu’un jour, la fille qui rêve de mecs inaccessibles pourra enfin rencontrer quelqu’un qui ne le sera pas ?…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je pense encore à toi²

Je pense encore à toi, à lui, à vous. Et oui, je suis un cœur d’artichaut. Je suis une passionnée. Une amoureuse de l’amour. J’aime penser à un mec, et en avoir des papillons dans le ventre et des étoiles pleins les yeux. Mais je ne suis pas sûre d’avoir été un jour amoureuse d’un mec vraiment. Ce que j’aime c’est l’attention qu’ils me portent ou alors l’inattention… La dépendance affective et la blessure d’abandon m’amène à deux extrêmes, soit j’aime qu’on me porte de l’attention mais je peux rapidement m’en trouver étouffer et ou en réclamer toujours plus, soit j’aime qu’on ne m’en apporte pas parce-que ça me conforte dans l’idée ancrée que de toute façon, on m’abandonnera toujours…

Thinking about you²

Je ne sais pas dans quelle catégorie je dois te ranger. On n’aura discuté qu’une après-midi sur Adopte un Mec et je ne sais pas si tu m’avais reconnu lorsque tu m’avais envoyé un charme, charme que j’avais vu alors que j’étais en face de toi à la salle de sport que l’on fréquente tous les deux. Notre échange à été court, bref, sans que je ne comprenne pourquoi tu y as mis fin subitement… Peut-être étais-tu vexé que j’avais refusé ton charme dans un premier temps et que tu voulais me rendre la monnaie de la pièce. Peut-être qu’il y a eu une autre fille plus intéressante entre temps. Ou peut-être étais-je pour toi uniquement inintéressante. Toujours est-il que tu m’as ghosté. Même le lendemain quand je t’ai demandé un simple « Passé une bonne journée? », tu n’as plus daigné me répondre…

La plupart des gens passeraient à autre chose… Moi, j’ai du mal. Et j’ai l’impression que plus on me résiste, plus je m’accroche au final. Il me faut un autre mec pour oublier, il y en a passablement eu un pendant deux semaines… Puis, ça a tourné au fiasco également. Ni l’un ni l’autre n’étions prêts, ni ne nous étions rapprochés pour de bonnes raisons. Cela a été dur de s’en rendre compte au début, encore un peu aujourd’hui, mais là j’ai réussi à me faire une raison. Et à me dire, tant pis… J’avais écrit ce texte pour lui. Je ne sais même plus si c’est toujours ce que je pense… Je ne crois pas qu’il ait eu du mal à m’oublier lui… Il s’en fout. Alors, j’apprends à m’en foutre aussi… Avec B., je n’y arrive pas. Comment une personne que tu ne connais même pas réellement peut te manquer à ce point ? Quand je passe devant chez lui, je ne peux m’empêcher de regarder si sa voiture est là…

Too many questions

Tu m’as sûrement oublié depuis le temps. Et tu n’as peut-être jamais fait le rapprochement avec la fille qui a refusé ton charme au début, ni celle de la salle de sport. Je ne sais même pas si tu y es toujours inscrit, je ne t’y ai jamais revu… Peut-être as-tu modifié tes horaires ? Peu importe. Si ça se trouve, je ne pense à toi que pour oublier M. maintenant…

Ah ah, le cercle vicieux, M. m’a fait t’oublier dans un premier temps puis maintenant c’est toi qui va me faire oublier M. Le truc, c’est que si ça se trouve vous me lisez tous les deux. Ce qui est sûr, c’est que M. a eu le lien du blog. Toi si tu as fait le rapprochement entre la fille d’Adopte et celle pouvant avoir apparu dans tes suggestions d’amis Facebook, tu m’as peut-être lue ici aussi, et le fait peut-être encore.

Need to forget

Que de questions sans réponses qu’il ne sert à rien que je me pose. De toute façon, c’est vous deux que je dois oublier… Le problème, c’est que tant qu’il n’y aura pas de troisième target en vue, je ne le pourrais pas. Mais je ne veux pas d’une énième possibilité tant que je n’ai pas « soigné mes névroses ». Je ne suis pas folle mais ces crises me pourrissent la vie autant qu’elles pourrissent celles de mes éventuels petits copains. Je vais prendre RDV avec un hypnothérapeute. J’avance, je me mets face à mes problèmes. J’ai aussi pris RDV avec une sage-femme gynécologue. J’espère qu’elle ne fera pas d’examen dès le premier RDV, moi je veux juste pouvoir parler et me rassurer…

Je ne sais pas si je reverrai B. à la salle de sport. Même si c’est le cas, je n’oserais certainement pas lui parler… Je serais amenée à le croiser de temps en temps puisque l’on vit à 300m l’un de l’autre… Et puis checker si je vois sa voiture chaque fois que je passe devant chez lui ne m’aide pas à l’oublier… Pour M., je ne me suis plus connectée sur le forum mais je passe parfois lire les présentations des nouveaux. J’utilise le forum en lecture comme je l’ai fait avant de sauter le pas de l’inscription au début. Alors parfois, je tombe sur ses écrits…

Blacklisted

Ces deux histoires me confortent dans cette idée ancrée que je suis non intéressante. Que l’on finit toujours par me laisser tomber… Je suis blacklistée. Ghostée. Je suis la fille facile à oublier. Mais, je fais tout pour… Je les pousse à bout pour m’oublier… M., j’ai eu peur. Peur de vivre une belle histoire, faut être conne. B., j’ai réussi à me contenir quand il ne m’a pas répondu, avec un autre, j’aurais pu lui envoyer ma façon de penser en l’envoyant chier… Est-ce que j’aurais fait des crises à B. si c’était allé plus loin ?! Parfois, je me dis que si je n’en ai pas fait quand il m’a ghosté alors que j’en aurais envoyé chier d’autres, je ne lui en aurais peut-être pas fait…

Je n’en sais rien. Je ne me fais que de me poser des questions qui n’auront jamais de réponses. Et puis il est temps de laisser tomber toutes ces histoires qui ne mènent à rien qu’à me gâcher le cerveau… Il est temps que je prenne soin de moi… Et quand je serais enfin en paix avec moi-même, je pourrais envisager de rencontrer un garçon, mais pas avant… Parce-qu’une histoire qui débute mal ne peut finir qu’en histoire qui se termine mal… Et je la veux ma putain de belle histoire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rêver de toi…

un mauvais timing ?

Je t’ai ignoré quand tu m’as lancé un signe. Et puis, la vie m’a apporté un signe menant jusqu’à toi. Alors je t’ai cherché. Puis retrouvé. J’ai même trouvé ton nom grâce aux signes qui m’avaient été envoyés. Puis, je t’ai recontacté. Tu m’as d’abord répondu puis ensuite ignoré, sans que je ne comprenne pourquoi.

Je l’ai eu mauvaise au début. J’étais triste et en colère. Je ne comprenais pas ce que j’avais pu dire ou faire de mal. Et puis, j’ai compris que je n’avais peut-être pas toutes les données et que tu avais sans doute tes raisons. Que tu ne me devais rien et qu’il m’arrivait à moi aussi de ne plus répondre à des mecs sans leur fournir d’explications.

la résignation puis ?…

Alors, j’ai tâché de me faire une raison. Et puis, je me suis dit que ça ne servait à rien de s’attarder sur un mec qui ne me remarquait pas… J’ai quitté ce site de merde en me disant que ça ne me menait nul part et que ce n’était pas sur Internet que j’allais rencontrer un mec de toute façon…

Et puis une semaine plus tard, je pensais toujours plus ou moins à toi. Je voulais voir si tu te connectais toujours. Alors, j’ai recréé un compte. Tu ne te connectais plus et puis bizarrement tu t’es reconnecté le jour où je suis réapparue. D’abord avec ce nouveau compte puis avec l’ancien. Pourtant, tu ne m’avais effectivement jamais répondu et jamais recontacté…

Alors depuis, je pense à toi parfois Je passe devant chez toi quasiment chaque jour sans pouvoir faire autrement. Je vois quand ta voiture est là ou pas. Tout en sachant que je ne devrais même pas y prêter attention ni même chercher à le savoir. Pourquoi resterais-je accrochée à un garçon qui n’a pas voulu voir plus loin me concernant ?

… le jour où tu apparais dans mes rêves…

Et puis, l’autre nuit, j’ai rêvé de toi. Enfin j’ai rêvé que je passais devant chez toi et que je te mettais un mot dans ta boîte à lettres. Je ne sais pas ce que je te disais. Je ne sais pas ce qui se passe non plus après que tu l’ai lu. J’ai du me réveiller à ce moment-là ou alors je ne me souviens pas de la fin du rêve.

Rassurez-vous, je ne mettrais pas de mot dans sa boîte à lettres. Ceci ne restera qu’un rêvé. Dont je ne saurais jamais l’issue. Mais je peux toujours rêver éveillée à une fin que j’aurais choisie. Après tout, c’est l’histoire de ma vie amoureuse ça… Je devrais l’écrire d’ailleurs la fin. Comme le commentaire mignon de l’autre matin que j’ai reçu sur ce blog qui me disait que peut-être que mon prince charmant me lisait ici ?!…

Rendez-vous sur Hellocoton !
%d blogueurs aiment cette page :