Humeurs

Blogueuse non anonyme mais qui ne le crie pas sous les toits . . .

J’y réfléchis de plus en plus en voyant vos articles sur la question. Certaines d’entre vous ont choisi de bloguer anonymement et nous ne savons sur elles que ce qu’elles veulent bien nous écrire. Nous ne mettons pas de visage sur leur pseudonyme.

Quand j’ai commencé, je ne me suis pas posée la question. Je ne savais pas vraiment que j’allais écrire des articles très personnels mais quand il a fallu choisir un avatar, j’ai tout naturellement mis ma photo.

J’ai créé une page sur mon compte Facebook (que j’ai supprimé il y a deux jours, le compte pas la page) et en job, j’ai mis que j’étais rédactrice avec le lien de mon blog, et c’était en public, donc tous mes amis y avaient accès et pouvait potentiellement tomber sur mon blog même à ceux à qui je n’en parlais pas.

office-620823_640

Certains membres de ma famille, comme mes tantes ou mes cousines y avaient donc également accès. Ma belle-sœur a trouvé un de mes articles, celui où je parlais de mes frères et de nos relations inexistantes, et elle l’a mal pris. C’est son problème. Ce n’est pas le mien. Je n’ai eu aucunement envie de supprimer mon blog à cause de cet épisode. Parce-que j’assume parfaitement ce que j’ai pu écrire et que d’ailleurs, je ne m’en suis jamais cachée. Ma mère sait parfaitement ce que je pense de mes frères depuis longtemps maintenant.

Ma mère sait que je tiens un blog mais je ne lui ai jamais donné le lien. Peut-être qu’elle l’a eu par ma tante ou ma belle-sœur, mais en tout cas, elle ne m’en parle jamais et je ne lui en parle pas non plus. Je n’ai pas forcément envie qu’elle le lise mais si elle le faisait, je ne me sentirais pas gênée pour autant. J’écris ce que je pense, je pense ce que j’écris et je n’en ai pas honte. Peut-être trouverait-elle dur certains articles, comme celui sur mes frères justement ou la lettre à mon père.

Peut-être ma famille me verrait-elle autrement si elle me lisait justement. Car je sais que pour beaucoup d’entre eux, je reste une gamine, mais je leur laisse croire ce qu’ils veulent bien croire. L’avis des autres sur ma personnalité, à vrai dire, je m’en fous un peu. Mes amis m’ont lu, je ne sais pas si ils ou elles sont fidèles à mon blog, je ne pense pas, mais ils ou elles n’ont jamais été étonné(e)s de ce que j’ai pu écrire.

office-581127_640

Mes amis de longue date connus sur le net, eux, sont ceux qui me connaissent le mieux. Ils ne sont donc pas étonnés non plus. Mais, je n’ai jamais dit vraiment à personne de ma famille que je tenais un blog. Je ne l’ai dit qu’à ma mère, et certaines de mes cousines ont du le voir sur Facebook mais ça s’arrête là.

Je ne leur dirai pas. Pas par honte ou autre. Non, je ne leur dirai pas car je ne veux pas avoir à me brider dans ce que j’écris ici. Je ne veux pas avoir à réfléchir sur ce que ma famille pourrait ou non savoir. Mon blog finalement, c’est un peu mon journal intime. Je sais que je déverse beaucoup de mes pensées ici. C’est un blog humeurs et comme le titre le dit, je vous délivre ce qui se passe dans ma tête ! Alors entre les articles humoristiques ou sérieux, peuvent aussi se cacher des artistes tristes qui dévoilent mes pensées les plus obscures.

cfr

Je ne sais pas ce qui pourrait vraiment me pousser à supprimer ce blog un jour. Sans doute l’envie ou le besoin, ou non besoin surtout. Comme si ma « thérapie » s’arrêtait et que je n’avais plus besoin de ça. Car aujourd’hui, bloguer me fait du bien, au même titre que le sport me redonne confiance en moi petit à petit, le blog me procure également en assurance. Mais surtout, mon blog est actuellement indispensable à mon bien-être. C’est comme un cocon dans lequel je peux venir y déverser à la fois mes rires, mes joies et mes larmes. En fait, mon blog est mon meilleur ami ! Et vous, ceux et celles qui me suivez, je vous remercie, de m’aider, me soutenir, me lire, m’être fidèle. Échanger avec vous n’est que pur bonheur et j’apprends beaucoup grâce à vous aussi.

Et toi, blogueuse anonyme ? Tes amies et ta famille connaissent-ils ton blog ?!

logo-fondrose-150x50

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged ,

27 thoughts on “Blogueuse non anonyme mais qui ne le crie pas sous les toits . . .

  1. Je suis une blogueuse anonyme, un nouveau compte Twitter, avec de nouvelles personnes ma meilleure amie et mes parents le savent sinon personnes. Je n’ai pas confiance en moi et parfois meme trop souvent je me preocuppe du regard des gens ce que je ne devrais pas malheureusement..

  2. Pour ma part je reste une blogueuse anonyme, et mon véritable nom ne figure nulle part sur internet, pas même sur mon compte Facebook (enfin ça tu l’avais compris je suppose ^^). J’ai eu quelques déboires avec une histoire de photo, dont j’avais d’ailleurs parlé sur mon blog, et ça m’a mis une bonne claque. Le souci d’internet c’est qu’une fois qu’on est cramé, c’est vraiment dur d’effacer toutes les traces, alors dans le doute, je continue à bloguer sous mon pseudo. Les gens connaissent mon prénom et ça s’arrête là.
    Mon blog emploi peut laisser transparaître quelques indices, mais je reste vague sur ma ville exacte même si je parle du département, je ne cite jamais de noms de marques/enseignes, ça permet de limiter la casse.
    Je ne suis pas préoccupée par le regard des autres mais je ne veux pas que ce que j’écris sur le net me nuise. Internet est plus dangereux qu’on ne le pense alors je reste très méfiante. Et je ne pense pas que ça gêne mon lectorat plus que ça ^^

    1. non bien sûr en tout cas moi ça ne me gêne pas. Ensuite, moi je ne pense pas qu’Internet soit si dangereux que ça, et pourtant, j’en ai eu des blems…. Mais bon, je suis petete un peu naive !

      1. En fait internet n’est pas dangereux tant que tu ne tombes pas sur un demeuré, un harceleur ou un quelconque tordu. Perso je limite la casse au cas où ça arrive, il n’aura pas grand chose pour me faire chanter.

          1. Oui le travail c’est délicat ! Quand tu as fait ton article où tu expliquais que tu étais à deux doigts du burn-out, je me suis dit que si ça tombait entre de mauvaises mains ça pouvait finir en licenciement pour inaptitude :/

          2. L’inaptitude ce n’est pas forcément mal faire le travail, ça peut aussi être une incompatibilité de caractère ou un risque de burn-out qui se répercutera sur les clients et l’entreprise. Du coup si quelqu’un que tu connais tombe sur l’article, voit que ça ne te conviens plus et que tu es à deux doigts de péter un câble, si tu tombes sur quelqu’un de procédurier ça peut finir en inaptitude.

  3. Personnellement, j’ai tenu à conserver mon idée car, c’est pas que je suis parano, mais j’ai pas envie qu’on découvre ce que je fais en dehors de ma vie privée. Pourtant, je ne tiens qu’un blog ciné mais je mets tellement du mien que je tiens à séparer cette sphère internet de la sphère privée. Après, quelques membres de ma famille et certaines de mes copines sont au courant de ce que je fais et si je suis en confiance avec d’autres blogueurs, en privé, ça m’arrive (comme avec toi), de dévoiler encore une plus mon identité. Mais vu dans le monde dans lequel on vit, c’est important de se préserver.

  4. Avant, j’avais un blog dont tous mes amis et mes proches connaissaient l’existence. Ils le lisaient, et parfois le commentaient. Tout allait bien. Mais quand je me suis mis à écrire plus de billets humeur, une certaine pudeur me gênait et me freinait, alors j’ai décidé d’ouvrir un 2ème blog qui serait anonyme. Maintenant je me sens beaucoup plus libre… Chouette billet ! Bon vendredi et à très vite ?

  5. Coucou !
    J’ai la chance d’avoir eu des milliers de skyblogs étant petite donc je crois que ça ne choque plus mes proches ! Ils ont l’habitude !
    Niveau sécurité, ça fait bien depuis longtemps que je ne suis plus préservé et que mes info doivent bien circuler avec mon nom et prénom … Nous sommes bêtes d’ailleurs … Mais bon, ça nous fait du bien d’écrire !
    Et puis, parfois, il y a des choses qui sont plus faciles à dire à l’écrit qu’à l’oral !
    En ce qui concerne ta famille, chacun à le droit de penser ce qu’il pense. Et au moins, les choses sont dites.
    Bon après ça doit être dur aussi aussi d’apprendre des choses importante par le biais d’un blog ..
    Belle journée!

  6. Deux amies savent que j’ai un blog mais n’ont pas le lien, je crois que mes parents s’en doutent (étant donné qu’ils avaient trouvé le précédent il y a quelques années) et donc je m’applique à préciser le plus souvent possible que ce n’est pas le cas (on sait jamais, à force de répéter, haha xD).
    Je n’ai pas choisi l’anonymat parce que j’ai honte de ce que j’écris. C’est simplement que je n’ai pas envie de le partager avec ma famille, notamment sur les questions d’acceptation de l’Autre où ils se foutent de moi parce qu’ils pensent que je vais trop loin. Je n’ai pas envie de discuter avec eux de ces sujets, je sais que ça ne serait pas une vraie discussion. Enfin bref, haha ^^’

  7. Je suis comme toi, très peu de personnes de mon entourage sont au courant. Je préfère garder cela pour moi, c’est mon petit monde virtuel. Après bien sûr, s’il me demande, je ne mentirai pas.
    Bonne journée ! 🙂

  8. C’est marrant que tu dises que c’est une question qui se pose pas mal car je ne suis pas tombee dessus avant et c’est qqe chose qui me travaille.
    J’ai tout en double, twitter, FB etc. Au depart c’etait autant par jeu, un peu TOC (avoir tout bien organise/similaire!) mais c’etait aussi un GROS manque de confiance en moi: le contenu est nase, pour qui je me prends, qui s’interesserait a ce que je dis. Un bon syndrome ‘peur de l’echec’ sur laquelle je travaille 😉
    Mon mari est le seul a savoir et il n’a jms commente dessus, il a du en parle a sa famille car ma B-S m’a demande sur FB(!!!!! j’ai cru mourir) si elle pouvait avoir le lien. J’ai simplement dis non, pas pour l’instant, comme ma belle-famille et mes cops sont a majorite anglais ils n’ont pas insiste et j’en suis reconnaissante.
    Petit a petit je me relaxe, la semaine j’ai ajoute une photo et je pense qu’en gagnant en confiance je me devoilerais a mes proches d’ic l’ete. Mais apres tout peut-etre pas, l’anonymat c’est pas si mal.
    Merci pour ton billet, contente de pouvoir m’exprimer la-dessus.

  9. J’ai toujours voulu rester anonyme, pour une liberté totale… Et puis j’ai donné l’adresse lors de moments de faiblesse (oui, je le regrette la plupart du temps). Et puis je me suis aussi fait démasquer (parce que plus tu as de succès, plus ton blog et vu et donc plus les gens en parlent et ça arrive donc à des oreilles que tu connais IRL).
    Aujourd’hui je reste dons dans un semi-anonymat. Semi car je ne le donne plus à personne mais que j’ai profité du fait d’avoir été démasquée pour commencer mes interviews d’artistes « connus ».

    Mais il reste des sujets que je ne peux pas aborder, et comme je sais que certaines des personnes que je lis régulièrement peuvent aussi être un peu coincées sur le leur, alors j’ai créé un blog anonyme où chaque personne peut venir poster ou commenter… Il a été super bien accueilli…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.