Humeurs, Love

Défi #1 – "Écrire pour renouer" – Lettre à moi-même . . .

Je participe cette année aux défis d’Agoaye. Chaque semaine, elle nous proposera un défi et un thème sur des sujets en particulier. Si on ne souhaite pas participer aux défis, il y aura tout de même chaque semaine un thème écrit sur lequel nous pourrons composer. Et les plus courageuses d’entre nous pourront si elles le souhaitent réaliser et les défis et le thème ! Cette semaine, le thème du défi s’intitule « Écrire pour renouer ». Pour cela, il suffit d’écrire une lettre à quelqu’un à qui on a quelque chose à dire depuis longtemps. Le thème lui porte se nomme « Ma petite liste pour 2016. » J’avais fait le choix de ne pas faire d’articles sur mes résolutions alors, je n’avais pas spécialement envie de participer à ce thème écrit. J’ai donc décidé de publier ma lettre rédigée dans le cadre du défi. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce challenge, cliquez sur le lien :

défi1

Chère Dounia-Joy,

Tu approches la trentaine et pourtant tu n’as rien vécu. Tu te contentes de survivre ou de te laisser vivre sans prendre part toi-même à ta vie. Je suis sûre que tu as toutes les capacités pour être pleinement heureuse mais tu te brides toi-même. Tu restes bloquée dans ton petit confort sans oser prendre de risques.

Tu te plains que tu t’ennuies mais tu ne t’ennuierais pas si tu osais. Si tu rencontrais plus de monde, et si tu sortais un peu plus au lieu de rester scotchée les yeux devant ton écran d’ordinateur à lire ou regarder tes séries. Oh, je sais bien que tu sors pour aller faire du sport mais on ne peut pas dire que tu y rencontres beaucoup de monde.

Je sais que tu as peur de faire des rencontres. Que tu n’es pas guérie de tes histoires passées ou des non-histoires qui t’ont tout autant blessée. Mais, tu n’es pas obligée de faire des rencontres uniquement dans un but amoureux, tu pourrais tout aussi bien faire des rencontres amicales même si je sais que tu ne crois plus vraiment en l’amitié.

fille1

Il faut dire que tu n’as été gâtée ni en amitié ni en amour. Tu n’as jamais réussi à te lier d’amitié facilement. Pour toi, il est plus facile de créer des liens via ton ordinateur qu’en vrai. Tu es encore beaucoup trop timide et tu as encore tellement peu de confiance en toi. Alors tu te caches, derrière tes profils, tu te laisses aller à être toi. Sans barrière. C’est drôle, c’est derrière un écran que tu te livres le mieux.

Tu n’as jamais su garder de liens d’amitié. Tes copines du primaire sont restées au primaire. Pareil pour le collège. Tu as bien tenté de garder tes deux meilleures copines de lycée mais aujourd’hui, tu ne leur parles plus et tu n’en as plus vraiment envie. Elles ont leur vie qui est si loin de la tienne à présent. Plus les mêmes envies, plus les mêmes aspirations, à quoi bon ?

A la fac, tu n’as pas plus gardé de liens avec les amies avec qui tu étais non plus. Alors où d’autres aurais-tu pu te faire des ami(e)s que devant ton ordinateur là où tu passes le plus clair de ton temps ?! Alors, tu en as avec qui tu communiques depuis quasiment plus de 8 ans maintenant. Même si ce n’est plus non plus aussi fort qu’avant, tu sais que tu peux compter sur certaines d’entre elles. Mais bizarrement, l’une de celles que tu as vues en vrai, t’as finalement beaucoup déçue et tu as cessé de lui parler. Et puis, la vie a fini par t’éloigner de la plupart d’entre eux / elles…

We-heart-it-lips-and-scarf

Il y a ces garçons… Ceux qui tu as rencontré sur la toile également, quand tu te perdais sur AdopteUnMec. Oh tu es y toujours inscrite mais tu refuses quasiment toutes les demandes de charmes. Tu ne leur laisses aucune chance. Mais quelques uns de ceux à qui tu parlais le plus sont restés liés à toi, sans parfois les avoir jamais vus…

Tu ne comprends pas pourquoi ils reviennent toujours vers toi d’ailleurs. Tu te dis qu’eux aussi s’ennuient de leur côté et qu’ils n’ont sûrement rien de mieux à se mettre sous la dent. Mais, tu ne penses même pas qu’ils veuillent de toi et toi, tu ne veux pas d’eux. Tu ne veux de personne. Tu veux ceux qui ne veulent pas de toi…

Mais tu as peur de les voir quand même. Car tu as un cœur d’artichaut et tu sais que tu pourrais facilement tomber dans le piège de tomber amoureuse, c’est si bien ! Peur de te sentir tellement seule que tu finirais par accepter une relation que tu ne désires pas au départ. Car tu sais ce que tu veux, tu sais ce que tu ne veux pas mais tu sais aussi qu’en amour tu n’as aucune volonté.

iEG7M1ILE5wyFXJrIrPZ9rFGAQo

Tu es trop passionnelle. Tu voudrais vivre tellement de choses que tu pourrais accepter ce qui pourtant ne te correspondrait pas. Alors tu t’enfermes. Tu te refuses à la rencontre, même amicale. Tu as peur d’être déçue et peut-être de décevoir. Tu as peur de t’attacher et puis finalement que l’autre, lui, ne s’attache pas.

Tu as peur des mecs car tu ne sais pas si tu saurais restée seulement amie avec eux et tu as aussi peur des nanas car tu as peur que finalement l’amitié finisse aussi par s’étioler comme avec tes copines de lycée. Mais tu as trop peur tu sais. Tu devrais juste prendre des risques parfois. Car c’est ça la vie et puis même si on tombe, on finit toujours par se relever.

Tu en sais quelque chose pourtant. Tu t’es relevée de bien des choses… De ruptures, d’histoires à sens unique, d’amitiés déçues, de blessures… Et tu as accompli de grandes choses auxquelles tu peux être fière. Souviens-toi toujours des années 2012 à 2015. Souviens-toi des – 20 kilos. De la transformation de ton corps. De ta volonté et détermination à perdre ce poids. Tu as perdu du poids non seulement physique mais dans tes bagages. Tu as laissé derrière toi toutes ces blessures. Et je suis sûre qu’à présent, tu serais prête pour vivre de jolies histoires. Il faut seulement que tu acceptes de prendre quelques risques….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tagged , , , , , , ,

23 thoughts on “Défi #1 – "Écrire pour renouer" – Lettre à moi-même . . .

  1. Une première chose,je pense que tu vas être »mise à l honneur »très régulièrement…
    Et deuxièmement…tu m’as »Scotchée »par la vérité et la sincérité de ton article…

  2. Cette lettre adressée à toi-même est effectivement très touchante. Tu n’as rien vécu, écris-tu, mais heureusement qu’il te reste tout à vivre. « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront », disait René Char. C’est tout ce que je te souhaite. Bonne année 2016 !

  3. Très belle lettre car on sent qu’elle est vraie et sincère ! Tu devrais suivre les conseils que tu te donnes 🙂 mais ne t’inquiètes pas, j’ai passé 6 ans de ma vie à vivre exactement comme tu l’écris et j’ai fini alors même que je n’y croyais plus par croiser le chemin de l’amour ! J’avais peur, très peur ! Je l’ai rencontré sur un forum parlant de la série The Walking Dead, pas du tout destiné à faire des rencontres donc tu vois ^^ et finalement ! on s’est vu et depuis on ne se quitte plus. Et on vit ensemble. Alors je te souhaite de connaître la même chose. Je ne doute pas que ça t’arrivera 🙂

  4. Félicitations pour cette lettre qui n’a pas dû être facile à écrire. J’espère en tous cas que sa rédaction t’a libéré de quelque chose, ou t’a permis d’y penser un peu plus.
    On sent à travers tes mots que tu as déjà pas mal de recul, et j’ai l’impression qu’il te faut peut-être un petit coup de pied pour te faire oser…
    J’espère que mon projet te le donnera, et t’y aidera.
    Je suis très contente que tu en fasses partie en tous cas !!!
    <3

    1. J’ai la prise de conscience et le recul nécessaire, je l’espère aussi, je sens qu’il ne manque pas forcément grand-chose, l’audace, le cran sans doute 🙂 merci à toi de nous proposer ce superbe challenge ! Je suis à écrire le thème de cette semaine alors à bientôt 😉 merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.